En France, le coût horaire du travail oscille entre 22 euros et 58 euros

 |   |  658  mots
Dans la restauration, le coût horaire était de 21,75 euros en 2016 contre 57,9 euros dans les activités financières et d'assurance.
Dans la restauration, le coût horaire était de 21,75 euros en 2016 contre 57,9 euros dans les activités financières et d'assurance. (Crédits : Reuters)
En France, le coût de la main d'oeuvre s'élève en moyenne à 53.271 euros pour un équivalent temps plein annuel, soit un coût horaire d'environ 34 euros.

Selon une étude de l'Insee publiée ce mardi 18 février, le coût de la main d'oeuvre était de 34,3 euros en France par heure travaillée en France pour un emploi en équivalent temps plein. Ce qui représente un coût annuel de 53.271 euros.  Derrière ces moyennes, des écarts très prononcés subsistent entre les différents secteurs. En effet, les différentes politiques économiques de l'offre menées depuis plusieurs années ont cherché à réduire les coûts dans certains secteurs. Le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) et le Pacte de responsabilité engagés sous le mandat de François Hollande ont suscité de nombreux débats chez les économistes et les élus qui contestent parfois leur efficacité.

La transformation de cet instrument en baisse pérenne de cotisations patronales cible davantage les bas salaires. D'après de récents travaux de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), cette transformation aurait des conséquences négatives en 2018 et 2019 sur le produit intérieur brut (-0,1 point) puis nul à l'horizon 2023. En revanche, cette bascule aurait des répercussions positives sur l'emploi à partir de 2021. Le coût du travail calculé par l'organisme de statistiques publiques prend en compte le salaire et traitements, les cotisations patronales, autres charges (frais de formation, frais de recrutement...) et les subventions (dont le CICE). Ces dernières "allègent le coût horaire de la main-d'œuvre de 1,9 % en 2016" d'après l'organisme de statistiques.

Des coûts plus faibles dans l'hébergement et la restauration

Sans surprise, les coûts les plus bas concernent le secteur de l'hébergement et la restauration (21,8 euros). Arrivent ensuite les activités de services administratifs et de soutien (24,89 euros) ou encore les activités de services. À l'opposé, les activités financières et d'assurance (57,9 euros), les activités de production et distribution d'énergies (49,01 euros), les activités scientifiques et techniques arrivent en tête de tableau. Ces clivages peuvent en partie s'expliquer par des niveaux de qualifications plus élevés dans certains secteurs.  La base de données construite par les services de statistiques indique également que les subventions (dont CICE) peuvent avoir un impact relativement important sur la baisse du coût du travail dans certains domaines.

Des écarts très marqués existent également en fonction de la taille des entreprises. Dans l'industrie par exemple, le coût horaire s'élevait à 46,12 euros dans une firme de plus de 1.000 salariés contre 26,6 euros pour les établissements ayant entre 10 et 49 salariés, soit plus de 10 euros de différence. Les grands groupes proposent souvent des compléments de rémunération comme des plans d'épargne.

Sur le plan géographique, les chiffres montrent de véritables contrastes entre Paris (42,5 euros) et les autres régions (31,6 euros). Cet écart s'explique en partie par une plus forte implantation des sièges sociaux et d'une surreprésentation des postes très qualifiés en région parisienne.

Des différences manifestes en Europe

Au sein du Vieux continent, les clivages restent également marqués. Dans les tableaux présentés par l'Insee, seuls ont été pris en compte les pays de l'Union européenne à 15. Ces chiffres n'offrent donc qu'une vision partielle des coûts pratiqués dans certains pays européens. Dans cette Europe à 15, une géographie se dessine entre les pays du Sud de l'Europe qui apparaissent en bas de tableau, là où la main d'oeuvre est la moins chère (Portugal, 12,7 euro; Grèce, 15,3 euros et Espagne, 20,7 euros). À l'opposé, les pays scandinaves comme le Danemark (42,84 euros), la Suède (40,7 euros) ou la Belgique font la course en tête des pays où le coût de la main d'oeuvre est plus élevée. La France se situe en cinquième position (35,15 euros) derrière le Luxembourg (38,7 euros) ou l'Allemagne (33 euros). Ces différences montrent que la convergence des salaires est loin d'être achevée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2020 à 9:03 :
Bon, France, 34,3€/heure travaillée contre 33 en Allemagne, alors que vu la gamme de production le coût salarial français devrait être environ 20% moins élevé, soit aux alentours de 26-28€.
a écrit le 18/02/2020 à 20:45 :
C est l Insee qui sort des chiffres sans le TTC le HT les charges etc.. etc..
Article qui veut rien dire du tout ..
Je suis a mon compte .. mon taux horaire ..
Ils va du simple au double selon ce que je fait ou je le fait .. etc...
a écrit le 18/02/2020 à 16:54 :
bien
maintenant vous faites un tableau avec en colonne de gauche le cout (total) du salarie, en colonne du milieu son ' net avant impot' et en colonne de droite le ' net apres impot'
ca permettra a tout un chacun de voir la part que vole l'etat dispendieux pour arroser les gens qui vont bien ( et votent bien, donc)
les salaires en france sont plus que raisonnables, surtout pour les gens qualifies
ce qui coute cher, c'est la secu et l'etat qui vole et exploite les travailleurs laborieux en leur mangeant le caviar sur leur dos exploite par le socialisme
a écrit le 18/02/2020 à 16:35 :
Il aurait été plus intéressant d'avoir les chiffres par catégories sociales?! Un salarié peut être aussi ton pdg, alors pour moi les chiffres qui manquent sont la répartition donc de la valeur des chiffres!

C'est l'une des raisons qui me font douter du sens des chiffres, car le pourcentage est de fait une réalité qui semble se constater dans l'hôtellerie et la restauration.

Du coup, j'imagine qu'il y en a qui touchent un max, mais le mieux est de faire un mélange cela permet d'éviter a tous de comprendre qui touche combien en fait.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :