Gouvernement : clap de fin pour Gérald Darmanin ?

 |   |  323  mots
Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérard Darmanin.
Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérard Darmanin. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérard Darmanin donnera "en début de semaine prochaine sa décision" sur un éventuel départ du gouvernement, a-t-il assuré mercredi sur BFM TV, alors que circulent de nombreuses rumeurs l'annonçant de retour à la mairie de Tourcoing.

Partira, partira pas ? Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérard Darmanin donnera "en début de semaine prochaine sa décision" sur un éventuel départ du gouvernement.

"J'aurai l'occasion en début de semaine prochaine, avant le conseil municipal qui élira le maire, de donner ma décision", a-t-il déclaré. "Chacun sait que je suis très attaché à ma commune, mais chacun sait aussi que c'est une responsabilité particulière d'être ministre. Je suis un enfant de la République, on est à l'écoute du Président."

Maire de Tourcoing jusqu'à son entrée au gouvernement en 2017, Gérard Darmanin a ensuite été remplacé à la tête de la commune du Nord par Didier Droart, décédé jeudi à l'âge de 71 ans. Un nouveau maire doit donc être élu jeudi, alors que Gérald Darmanin a déclaré à plusieurs reprises vouloir se représenter à Tourcoing en 2020.

Aucune certitude

Interrogé à de nombreuses reprises sur le sujet depuis, il a veillé à entretenir un certain flou. "Je suis un ministre de la République qui essaie d'être à la hauteur de la confiance que lui a confié le Président. Si cela devait s'arrêter demain, parce que le président le décidait, je remercierai le président de m'avoir permis d'aider mon pays. Je suis très heureux d'avoir pu mener cette grande réforme qu'est le prélèvement à la source", a-t-il encore indiqué.

Cette formulation, si elle ne lève pas totalement l'ambiguïté, semble indiquer qu'un éventuel départ serait à l'initiative d'Emmanuel Macron."On ne décide pas comme ça de son propre destin. Je ne suis pas là pour affaiblir quiconque. On a la chance d'avoir Emmanuel Macron en France. Il est courageux. Bien sûr il est attaqué, on fait des erreurs. Mais je le vois tous les jours faire les réformes dont le pays a besoin", a-t-il poursuivi.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2019 à 20:40 :
En décembre 2017, dans la nuit, et en toute fin d’examen du budget, Gérald Darmanin a repris à son compte un amendement du Sénat donnant la faculté d’augmenter de 40 % le salaire des maires de grandes villes ou des présidents de départements ou de régions. Le ministre a au passage abaissé le seuil à 100.000 habitants.
Tourcoing serait à 97000 habitants
Cherchez l'erreur!
a écrit le 31/01/2019 à 18:01 :
encore un ministre à la verticalité contrariée . il doit se trouver une nouvelle soupe .
a écrit le 31/01/2019 à 14:12 :
un incapable qu'on va être remplacer par un autre.... il a bien matraqué les vieux pendant que lui parle des restos a moins de 200 euros je sais pas s'il a des vieux dans sa famille a moins qu'ils soient aisé moi je serait pas fier d'aller leurs rendre visite
a écrit le 31/01/2019 à 12:27 :
Il a compris que la trajectoire budgétaire est intenable. En dépit de prélèvements records rien n'est maitrisé que ce soit la dette ou les dépenses publiques. Il tente de vendre le prélèvement à la source comme un succès, mais ce n'est pas ce qui se dit chez les fonctionnaires des impôts.

Il va probablement, en bon opportuniste, se saisir de l'occasion qui lui est offerte par le décès du maire de Béthune, pour partir avant que Macron ne le dégage pour cause de gilets jaunes, ou insuffisance de résultat.

Personne ne le pleurera, à a Béthune on peut manger au restau pour moins de 200 € et on préférera un ministre qui a des techniques de drague un peu moins glauques.
a écrit le 31/01/2019 à 12:17 :
quand le bateau coule les rats quittent le navire
a écrit le 31/01/2019 à 11:52 :
C'est vrai que pour tourcoing, le big bang du prélèvement à la source peut attendre. Pour ma part je suis heureux de le voir partir mais j'aurais aimé qu'il attende le bilan de son projet.
a écrit le 31/01/2019 à 11:35 :
Un personnage contreversé qui a en fin de compte a contribué à la faillite de ce gouvernement au terme d'un an et demi.
a écrit le 31/01/2019 à 11:21 :
Astucieux, il fait ses valises avant les bugs comme ça le suivant ne sera pas responsable, si il est si bon pourquoi il partirait !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :