Carburants : Macron veut améliorer le "chèque énergie" et Darmanin veut le simplifier

 |   |  795  mots
Évoquant le quotidien de ceux qui doivent faire 30 ou 40 kilomètres chaque jour pour aller travailler, Emmanuel Macron a dit lors de cet entretien diffusé mardi sur Europe1: Je comprends leur colère, ils se sentent pris au piège et ils considèrent que c'est injuste.
Évoquant le quotidien de ceux qui doivent faire "30 ou 40 kilomètres chaque jour pour aller travailler", Emmanuel Macron a dit lors de cet entretien diffusé mardi sur Europe1: "Je comprends leur colère, ils se sentent pris au piège et ils considèrent que c'est injuste". (Crédits : Benoit Tessier)
Confronté à une grogne croissante sur le prix des carburants, Emmanuel Macron, a dit mardi sur Europe 1, vouloir aider les ménages les plus modestes à payer leur facture de gaz et d'électricité et le carburant pour se déplacer en voiture. Gérald Darmanin prenait le relai sur LCI, affirmant que le dispositif devait être simplifié, constatant notamment que 560.000 Français qui reçoivent le chèque énergie... ne l'encaissent pas.

[Article publié mardi 6.10.2018 à 11h37, mis à jour à 13h12 avec citations Darmanin]

Emmanuel Macron a annoncé mardi sur Europe 1 vouloir regarder "comment améliorer le chèque énergie" pour les ménages modestes ainsi que l'extension à l'ensemble de la France de la défiscalisation de l'aide au transport mise en place par la région Hauts-de-France.

"Il faut qu'on regarde comment améliorer le chèque énergie parce qu'on ne peut laisser les gens alors que l'hiver commence dans une situation qui ne permet pas de se chauffer dignement", a déclaré le président de la République.

Créé pour remplacer les tarifs sociaux de l'électricité et du gaz, ce chèque sera porté en 2019 à 200 euros par an en moyenne, contre 150 euros cette année. Il est versé à environ 3,7 millions de ménages en situation de précarité.

L'initiative des Hauts-de-France pourrait être étendue à toute la France

Qualifiant de "bonne philosophie" l'aide au transport proposée par les Hauts-de-France pour ceux qui ont plus de 30 km par jour de déplacement, il a par ailleurs confirmé que "cette aide sera défiscalisée". A la question "sur l'ensemble du territoire ?", il a répondu "tout à fait".

"Il faut aider nos citoyens les plus modestes qui n'ont pas le choix", a souligné Emmanuel Macron dans cette interview enregistrée lundi à Verdun.

Évoquant le quotidien de ceux qui doivent faire "30 ou 40 kilomètres chaque jour pour aller travailler", Emmanuel Macron a dit: "Je comprends leur colère, ils se sentent pris au piège et ils considèrent que c'est injuste".

"Démagogie" de l'appel à bloquer les routes le 17 novembre

Concernant l'appel à bloquer les routes le 17 novembre pour protester contre la hausse du prix du diesel, le président de la République a mis en garde contre "la démagogie" qui se fait jour selon lui dans les débats actuels sur les prix des carburants, se "méfiant sur ces grands appels à mobilisation pour tout bloquer". "Parce que généralement derrière on trouve un peu tout et n'importe quoi, des choses qui n'ont rien à voir ensemble et des gens qui n'ont pas beaucoup de projets pour le pays, si ce n'est de le mettre à l'arrêt", a-t-il ajouté.

Le président a défendu l'augmentation de taxes sur le diesel "pour réduire l'écart avec le sans plomb, parce qu'il ne se justifie plus".

"Moins taxer le travail, mais davantage ce qui pollue"

Le gouvernement "va dans la bonne direction. On doit moins taxer le travail, ce qui est le cas: vous avez vu vos cotisations qui ont baissé, et vous allez continuer à voir ce mouvement, et on doit davantage taxer ce qui pollue", a expliqué M. Macron.

Le chef de l'État a enfin souligné la dépendance des prix des carburants à la situation géopolitique mondiale.

"Quand ça monte, plus des trois quarts de l'explication, ce n'est pas les taxes, c'est le reste du monde. Quand vous me voyez me déployer pour éviter tel ou tel conflit avec l'Iran d'un côté, ou essayer d'être présent dans le Proche et Moyen-Orient, d'avoir une diplomatie pour la France, c'est aussi pour défendre vos intérêts au quotidien", a-t-il justifié.

560.000 Français reçoivent ce chèque énergie mais... ne l'encaissent pas

Prenant la suite de Macron ce matin, Gérald Darmanin, sur la fronde contre la hausse des prix des carburants, explique sur LCI que le chèque énergie pourrait être "élargi" à certains contribuables imposables. Mais qu'il y a deux problèmes avec ce dispositif.

"Le premier, c'est que c'est très technocratique comme système, parce que vous recevez un chèque, mais c'est un chèque que vous ne pouvez pas encaisser, c'est un chèque que vous devez déduire de votre tarification", a-t-il rappelé.

"Aujourd'hui, il y a 560.000 Français qui reçoivent ce chèque mais qui ne l'encaissent pas. Ce sont des dizaines de millions d'euros mis à la disposition" des contribuables mais "qu'ils ne dépensent pas", a insisté le ministre, jugeant nécessaire de rendre le dispositif "plus simple".

La deuxième "question qu'on doit se poser", c'est : "Est-ce qu'il faut aider les gens qui sont imposables, c'est-à-dire ceux qui payent l'impôt sur le revenu", et qui ne bénéficient actuellement pas du chèque énergie ?, a poursuivi Gérald Darmanin.

"Je pense qu'effectivement il faut s'occuper de tous les Français modestes", a-t-il déclaré, estimant qu'il fallait peut-être "élargir à d'autres personnes" le chèque énergie, évoquant le cas de certains contribuables payés "au Smic".

"Avec le ministre d'Etat François de Rugy, nous aurons l'occasion de faire cette semaine des propositions au Premier ministre" sur ce sujet, a-t-il prévenu.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2018 à 10:28 :
Il faut arrêter avec ces systèmes d'aides qui tournent à l'épicerie fine. Une aide globale, point final, et que les gens redeviennent adultes! Seule la question du bien-être et de l'éducation des enfants peut justifier des dispositifs ciblés.
Réponse de le 07/11/2018 à 16:06 :
Je préfèrerais "aucune aide et moins de taxes".
a écrit le 07/11/2018 à 10:23 :
Dernier point, si vous dite que vous avez le droit a rien on vous traite de menteurs. Il faut savoir qu'aucune administration, aucuns travailleurs sociales ne se risque a fournir un écrit prouvant que vous n'y avait pas le droit. Pas vu pas pris.
a écrit le 07/11/2018 à 10:21 :
tout cela pour dire que cette nouvelle aide n'ira pas dans la poche de ceux qui son ni des CDI ni des feignants. Les précaires dont la vie est comme un yoyo n'ont toujours pas trouvé la case a cocher les concernant. Catégorie fantôme...
a écrit le 07/11/2018 à 10:19 :
En plus aucune administration ne prend en compte l'endettement réel qui n'est visible nul part. Quand aux assistants sociaux ils sont pas tous là pour vous aider mais pour vous enfoncez. Prêt sous faux en écriture a vous retirer vos gosses si vous êtes dans la détresse... Bref le pauvre au casse pipe. Si vous avez travaillé, que vous êtes RSA a 172e par mois car votre conjoint touche un smic alors ils vous renvoient chez vous avec "on peu rien pour vous". les aides sociales sont de l'enfumage électorale et un trompe l'oeil pour faire croire qu'on cotise pour le sociale. Et après on vous traite d'assisté sociale, la vérité est un choc.
a écrit le 07/11/2018 à 10:13 :
Le problème de la classe moyenne haute et des riches c'est qu'ils n'ont jamais testé le système des aides sociales ! jamais ! Du coup ils se persuadent que ça marche. Cela les rassurent ! Leurs fait moins honte d'avoir des privilèges du à leurs classes sociales. Bref soyons réaliste et direct : UNE AIDE N'EST PAS OBLIGATOIRE et surtout SOUMIS A CONDITIONS restrictives soit revenus de référence de 2016 !!! donc 2 ans en arrière (histoire de fou et peu réaliste du revenus de l'année en cours)... soit ne pas dépasser un plafond qui est fixé TRES BAS par les élus locaux qui n'ont plus de sous ! exemple FSL plafonds pour 2 adultes et 2 enfants à +/- 900 e (le smic est au dessus). Un attrape nigaud. Et le nigaud doit faire un gros dossier administratif pour savoir.
a écrit le 07/11/2018 à 10:05 :
les Français se préparent a taxés nos politiques sur la marche
a écrit le 07/11/2018 à 10:04 :
Stop à ces systèmes qui vous prennent d'un côté pour soit disant redonner de l'autre. Lachez nous avec votre asservissement social et fiscal , ce système devient fou pour le simple maintien d'une caste qui nous prend pour des c....
a écrit le 07/11/2018 à 9:39 :
Jupiter est vraiment à court d’idees et va s’enferrer de plus en plus en croyant satisfaire les Français par ce genre de mesurettes qui ne résolvent en rien le problème de fond !!!
a écrit le 07/11/2018 à 8:53 :
christian saint etienne a dit ' la france c'est le seul pays sovietique qui n'a pas encore fait faillite'........
la france applique avec zele les regles socialistes pronees par lenine!
il faut rendre les gens dependants de l'etat sovietique et du politburo!
on les etrangle, puis quand on dessere l'etau avec un cheque, la victime est heureuse de ne pas mourir et remercie son bourreau!
en psycho ca s'appelle ' syndrome de stockholm'
Réponse de le 08/11/2018 à 16:14 :
" la France c'est le seul pays soviétique qui n'a pas encore fait faillite'. On s'en rapproche, à la prochaine crise, c'est sûr, on y passe.
a écrit le 06/11/2018 à 23:49 :
Le bon c’est celui qui roule et qui pollue et qui reçoit un chèque.
Et le mauvais, c’est celui qui roule et qui pollue mais qui ne reçoit pas de chèque.
La transition énergétique c’est aussi une question de logique.
a écrit le 06/11/2018 à 22:24 :
C’est diabolique. Il faut avoir une pensée vraiment complexe pour croire que les pigeons vont gober une salade pareille.
Qu’il arrête son cinéma et qu’il dise vraiment que c’est pour limiter le déficit public et rester dans les clous des 3%.
a écrit le 06/11/2018 à 22:18 :
La meilleure solution est systématiquement de chasser ces punisseurs qui taxent pour faire la poche de ceux qui vont travailler. En votant, il faut lourder licencier virer sans ménagement systématiquement tous ces élus à toutes les élections: européennes, municipales (LREM Paris) et surtout les législatives (majorité députés playmobil). Vous allez les voir ramper et mendier un bon mandat avec tous les avantages afférents. IL faut les chasser et les bannir à jamais de tout mandat politique et civil, par le vote démocratique. Là ils vont avoir peur de perdre leur sièges et leur bonne soupe. Trop tard, virons les vite et bien avec un retentissant coup de pied au derrière.
a écrit le 06/11/2018 à 21:30 :
"Moins taxer le travail, mais davantage ce qui pollue" aller travailler pollue, c'est complexe comme problème. Le télétravail n'est pas possible pour tout le monde, parfois il faut être présent (vendeur, nettoyage, santé, ..).
Le chèque pour aider à payer l'énergie j'en avais déjà reçu mais rangé dans un tiroir. Depuis c'est devenu moderne, ça peut se valider par internet sur le site du fournisseur d'énergie (certains ont créé une interface pour le gérer, sinon courrier donc lourd).
J'ai entendu que Blablaca* se mettait à gérer les trajets du travail pour aider les gens à identifier les voisins qu'on ne connait pas et vont dans le même coin aux mêmes heures, pour pouvoir co-voiturer. Une extension des trajets de loisir.
a écrit le 06/11/2018 à 19:56 :
Réduire l'écart avec le sans plomb, pourquoi pas ... mais au départ, on nous avait (Ségo Royal) vendu la convergence par une hausse des taxes sur le diesel égale à la baisse de taxes sur le sans plomb (et encore, l'Etat reste gagnant dès lors qu'il y a un parc de diesel nettement supérieur au parc de véhicules essence ! Or, ici, c'est une hausse unilatéral sur le diesel !
a écrit le 06/11/2018 à 19:23 :
Le problème c’est le réseau de Gaz de France :
Avec toutes les conditions optimales d’isolation ils arrivent à vous facturer des gros dépassements en plus de 10 prélèvements...

Déduisons le «  chèque énergie de M. Hulot » il reste une différence de 26 euros ... qui reste à payer par le contribuable...

Tellement compétent, que le réseau vous met direct en redressement pour 26 euros alors que vous n’avez jamais eu d’impayé ...

Le problème c’est le réseau de Gaz : il est mal géré ...

Il faudrait «  relier ces réseaux à la fonction publique «  comme ça tout est géré par l’état et «  non des privés « car le problème est bien «  la gestion « 

Après les chèques énergies , il faudrait faire des formats numériques pour les déduire directement de la facture sans que les gens se déplacent.

Après pour mon travail je ne fais pas 30 kilomètres mais 70 euros pour 3 semaine pour un salaire à 1090 brut ( contrat pacte) c’est de trop




Réponse de le 06/11/2018 à 21:35 :
le pseudo-chèque (non encaissable) il s'envoie par courrier, faut pas se déplacer (j'ai cru lire ça dessus mais ai jamais envoyé, je peux descendre regarder, ils sont dans le tiroir énergies).
Le nouveau type peut être saisi en ligne pour être soustrait des sommes à payer (échéancier), mais que chez certains qui sont modernes, sinon courrier. En gaz je crois qu'ils sont "pas modernes" (de mémoire).
a écrit le 06/11/2018 à 18:43 :
"Gérald Darmanin prenait le relai sur LCI, affirmant que le dispositif devait être simplifié"

Pourtant le site dit déjà que c'est simple :
https://www.chequeenergie.gouv.fr/

"Ce chèque sera porté en 2019 à 200 euros par an en moyenne, contre 150 euros cette année"
Presque parce cela dépend à la fois du niveau de revenu dont dispose le ménage dans la limite du plafond de 7 700 euros par UC (unité de consommation) et du nombre de personnes composant le ménage (foyer). celui-ci varie en ce moment de 48 à 227 euros.
a écrit le 06/11/2018 à 18:38 :
Sérieux l'energie chère est un trés bonne chose, ça permet de se projeter.
Il est temps d'aller de l'avant.

le prix des carburants est directement corrélé à la situation dans le golfe et aux sanctions US.
Aligner le Diesel sur l'essence est une nécessité...

Dans la vie on s'adapte oú l'on meurt...
Réponse de le 06/11/2018 à 21:16 :
S'adapter n'est pas courber l'échine ni se résigner. Nul ne conteste que le prix des carburants soit conditionné à la situation géostratégique. D'ailleurs le prix du baril a déjà été beaucoup plus élevé (le double). Mais le baril peut aussi redescendre, contrairement aux taxes. Rien ne justifie que le train de hausses programmées par cet exécutif de rencontre nous donne le triste record du carburant le plus taxé (donc le plus cher) de l'UE à partir du 1er janvier prochain.
a écrit le 06/11/2018 à 17:54 :
Mr Macron et Philippe n’arrivent pas à comprendre que, nous ne voulons pas de primes, nous voulons des baisses de taxes !!!! Et principalement sur le carburant auto, le fioul et le gaz de chauffage. C’est pourtant clair.
a écrit le 06/11/2018 à 16:33 :
Macron mets LeS francais dans le kk le geles des retraites 2018/19/20 une inflation forte tout à augmente plus de taxes la cpam La retraite parts point les accidents du travails non revaloriser plus d impôts j espère que en 2022 ils vas dégage le president des riches une frondes très fort contre macron un homme politique valable Qui ? !!! Pas meloncho ! Marré de macron et sonts équipe E Philippe le maire darmanin buzyns macron un president d ans l histoire de france pour riant ?
a écrit le 06/11/2018 à 16:21 :
Car il faut bien 3 jours pour remplir le kilo de papiers administratifs pour toucher les 20€.
Tu dépenses 10€ de timbres pour toucher 20€ sachant que le coup de puce durera 3 mois.
Make our Macron popular again.
a écrit le 06/11/2018 à 16:02 :
... le pétrole baisse actuellement, on en voit pas la couleur.
72,74 -0,43 -0,59%
Réponse de le 06/11/2018 à 21:17 :
Si, j'ai constaté aujourd'hui que gazole et SP95 ont baissé d'une dizaine de centimes.
a écrit le 06/11/2018 à 15:59 :
... et embaucher des fonctionnaires , pour faire marcher cette usine à gaz?
a écrit le 06/11/2018 à 15:54 :
Les entreprises de transport vont augmenter leur coût et de ce fait les matières premières.
Par contre le ferroutage, dans quel mesure est-il développé ????
Et les touristes, toucheront t'ils un chèque aussi , s'ils veulent bien séjourner en France ?
Réponse de le 06/11/2018 à 21:18 :
Oui, ça va donner un nouveau coup de poignard à la compétitivité-coût française.
a écrit le 06/11/2018 à 13:46 :
Droits dans leurs bottes. du monde dans la rue, un pas en avant un pas en arrière et voilà quelques petites améliorations pour certains, tant mieux. Derrière leurs vitrines, les concessionnaires se frotte les mains avec un large sourire et attendent les victimes de la manipulation du diesel. Un monde tout en images : T.V.A, hausse, Taxes, Selfies, Amendes, Impôts, parole contre parole, ministre contre ouvrière. De mon point de vue il faut des ouvriers au gouvernement
Réponse de le 06/11/2018 à 21:28 :
Les concessionnaires ne se frottent pas tant les mans que vous le pensez. Les français ne vont pas acheter des voitures dont ils ne pourront se servir du fait des prix des carburants, car les voitures neuves ne consomment pas tellement moins que les anciennes (ma Vectra essence 1.6 16S de 1996 consommait un petit 7l/100km, et une 308 1.2 puretech 1.2 actuelle entre 6l et 6,5l, avec une consommation qui s'envole si on n'a pas une conduite hyper souple), il y a eu beaucoup plus de progrès côté diesel. Quant aux électriques, pourtant très chères avant aides, les constructeurs ne gagnent guère d'argent dessus car l'élément le plus cher en est la batterie qu'ils achètent. S'il y a eu de chiffres record de ventes de voitures l'été dernier, c'est parce que les constructeurs ont déstocké à bas prix des voitures qui ne répondaient pas aux normes euro 6.2 applicables depuis le 1er septembre...ce qui prouve que leurs acheteurs se fichent comme d'une guigne de l'environnement.
a écrit le 06/11/2018 à 13:08 :
Les français ne savent plus calculer:15centimes d'augmentation du super,cela fait +6 euros sur un plein.4 pleins par mois cela fait 24 euros de plus a payer par mois.D'un autre coté les français récupèrent la baisse des charges sociales(plus de 25 euros par mois)et la suppression de la taxe d'habitation.Conclusion:les français sont toujours gagnants,ils sont simplement manipulés.
Réponse de le 06/11/2018 à 14:53 :
Il n'y a pas que les carburants qui augmentent du fait d'une taxation """environnementale""" plus lourde, il y a aussi le fuel domestique et le gaz. La baisse des charges sociales en contrepartie de +1,7point de CSG , si elle avantage (un peu) les salariés du privé, a été à peine neutralisée pour les fonctionnaires et pas du tout compensée pour les retraités riches à plus de 1200€/mois. Quant à la baisse (pas encore la suppression malheureusement), elle est loin de concerner tous les contribuables et est loin de tenir toutes ses promesses. On parle aussi de fiscaliser les prestations offertes par les CE... Encore une fois tout ça ressemble plus à une partie de bonneteau fiscal qu'à une quelconque baisse des prélèvements qui serait gagée par des économies budgétaires. Et on invente de nouvelles rustines telles que ce chèque énergie qui ne font que rendre l'ensemble illisible et incohérent. On pensait avoir touché le fond avec Hollande, manifestement Macron continue à creuser.
Réponse de le 06/11/2018 à 15:01 :
Il n'y a pas que les carburants qui augmentent du fait d'une taxation """environnementale""" plus lourde, il y a aussi le fuel domestique et le gaz. La baisse des charges sociales en contrepartie de +1,7point de CSG , si elle avantage (un peu) les salariés du privé, a été à peine neutralisée pour les fonctionnaires et pas du tout compensée pour les retraités riches à plus de 1200€/mois. Quant à la baisse (pas encore la suppression malheureusement) de la TH, elle est loin de concerner tous les contribuables et est loin de tenir toutes ses promesses. On parle aussi de fiscaliser les prestations offertes par les CE... Encore une fois tout ça ressemble plus à une partie de bonneteau fiscal qu'à une quelconque baisse des prélèvements qui serait gagée par des économies budgétaires. Et on invente de nouvelles rustines telles que ce chèque énergie qui ne font que rendre l'ensemble illisible et incohérent. On pensait avoir touché le fond avec Hollande, manifestement Macron continue à creuser.
Réponse de le 06/11/2018 à 16:54 :
@Jessifer je veux bien entendre des vérités mais pas du bêtement et systématique propagande . Je roule en fossile car pas d'autres solutions le marché propre sur trop cher, en dehors du baratin politique, j'habite dans la ruralité, je n'ai pas de baisse de charges car je ne suis pas salarié et je n'ai pas plus de baisse de la TH car parait il je gagne trop. Pour finir l'intelligence aurait été d'abord de poser des solutions puis de voir le volet financier y compris des taxes hors comme tout bon politique médiocre M. Macron, pour qui j'ai mis un bulletin en fait pour le vieux monde, a taxé sans solution et pour cause sa mauvaise gestion de la France car toujours pas de visions d'économies de la dépense publique lui impose de faire remplir dans l'urgence e les caisses de Bercy. bonne soirée.
Réponse de le 07/11/2018 à 14:03 :
@jessifer ou vous avez des problèmes pour calculer ou comme la REM(arriere)vous faites de l'intox la baisse des charges pour un smig n'est pas 25 € mais 17 .mais le prix ne se limite pas à la pompe vous le retrouvez quand vous faites vos courses ,il faut bien repercuter le prix du transport.
CSG 1,7 pour les petits Revenu c'est enorme alors que pour les gros elle est infime puisque deductible !!!! faites vos comptes comme vous vouLez mais la taxe d'habitation ne suffit pas
a écrit le 06/11/2018 à 12:11 :
Macron ou comment créer des usines à gaz pour prendre de l'argent à certains, le redonner à d'autres ou aux mêmes sous une autre forme, chèque énergie, chèque transport, ..., tout çà bien sûr géré par la bureaucratie fonctionnarisée ("çà ne coûte rien, c'est l'état qui paie") . La débilité du système devient flagrante, digne de notre énarchie incompétente et hors sol. Et au final, tout ce mic-mac n'enrichit pas la France, qui va continuer à stagner puis 'effondrer.
Réponse de le 06/11/2018 à 12:53 :
Très bien dit. Inutile d'en rajouter.
a écrit le 06/11/2018 à 11:55 :
Il propose des promotions sur les bus "Macron", car il faut bien se dire que le prix du voyage va suivre celui du carburant!
a écrit le 06/11/2018 à 11:53 :
il dit on taxe le diesel pour egaliser la fiscalite ALORs pourquoi le sans plomb augmente?

Les chequeS et autres encore une fiscalite pour DIVISER les Francais et ces chARGES

PAYEES AVEC QUOI de nouvelles taxes ou du deficit ??
et puis les taxes par le transport c'est aussi une augmentation des prix aux supermarche
Réponse de le 06/11/2018 à 12:05 :
"ALORs pourquoi le sans plomb augmente?"
C'est écrit sans ambage sur le site du ministère de l'environnement et dans un rapport sénatorial : "dans un objectif de rendement fiscal"...
Réponse de le 06/11/2018 à 12:30 :
La taxe c’est la taxe carbone pour lutter contre le réchauffement climatique elle touche aussi l’essence fatalement
De toutes les manières le pétrole n’aura qu’un temps alors autant commencera maintenant à moins en consommer
Réponse de le 06/11/2018 à 15:00 :
@wiki : je vais vous surprendre, je suis favorable à une sortie du pétrole aussi rapide que possible. Non que je craigne son épuisement (des réserves pétrolières, ça se fabrique, par exemple en améliorant techniquement le taux de récupération des gisements, en prospectant et en ayant recours aux pétroles non conventionnels comme les huiles de schistes) ni ses effets environnementaux, mais parce qu'il est de plus en plus insupportable de dépendre de pays aussi sympathiques que l'Arabie Saoudite (où on n'hésite pas à découper en morceaux et dissoudre les opposants), le Venezuela, la Russie ou le Qatar, pour certains sponsors du terrorisme et de devoir rester polis avec eux.
a écrit le 06/11/2018 à 11:53 :
Quel pauv' type, il a décidément rien compris!

Ce ne sont pas que les plus démunis qui sont pris à la gorge et les plus démunis en général ne vivent pas en majorité en campagne mais dans des HLM de villes !

Plus stupide tu meurs.

Une personne à revenus moyens mais qui doit tous les jours faire une certaine distance pour se rendre au travail, c'est celle-là qui risque de ne plus pouvoir aller au travail !

Le jour où il comprendra ça, ce sera trop tard.
Réponse de le 06/11/2018 à 17:41 :
Rassurez vous,il n'est pas idiot,il a tout compris.Il veut juste votre pognon.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :