L'inflation atteint 6,1% en France en juillet, un record depuis 1985

Après avoir atteint 5,8% en juin, l'inflation culmine désormais à 6,1% pour le mois de juillet, selon une première estimation provisoire de l'Insee. Comme depuis plusieurs mois, l'inflation est tirée par la progression des prix des services ainsi que par l'alimentation, bien que ceux de l'énergie tendent à augmenter moins vite qu'auparavant.
Les prix à la consommation ont augmenté sur un mois de 0,3%, après +0,7% en juin.
Les prix à la consommation ont augmenté sur un mois de 0,3%, après +0,7% en juin. (Crédits : DR)

C'est le chiffre le plus élevé jamais atteint depuis juillet 1985 : la hausse des prix à la consommation en France s'est accélérée de nouveau en juillet pour atteindre 6,1% sur un an, contre 5,8% en juin, selon une première estimation provisoire publiée par l'Insee ce vendredi.

L'inflation a été tirée par la progression des prix des services, qui ont augmenté de 3,9% en juillet par rapport à la même période en 2021, ainsi que par l'alimentation qui a connu une hausse de 6,7% sur un an contre 5,8% en juin. Néanmoins, malgré une progression encore forte sur un an, les prix de l'énergie ont décéléré, indique l'Insee. Un phénomène qui s'explique par le repli des prix des produits pétroliers: la hausse est de 28,7% en juillet par rapport à juillet 2021, contre 33,1% le mois précédent.

Lire aussiInflation : pourquoi la façon de communiquer les chiffres tend à gonfler la hausse des prix

Les prix de l'énergie ont flambé ces derniers mois principalement du fait de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, qui a entraîné une fièvre sur les marchés mondiaux. Quant aux prix à la consommation : sur un mois, ils ont augmenté de 0,3%, après +0,7% en juin. L'indice des prix à la consommation harmonisé, qui sert de base aux comparaisons européennes, a augmenté de 6,8% sur un an après 6,5% en juin.

Malgré la hausse des prix à la consommation qui s'est accélérée de nouveau en juillet, l'économie française résiste bien. La France a enregistré une croissance de 0,5% au printemps. Il s'agit d'une première estimation du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, publiée vendredi par l'Insee, et qui devra être confirmée fin août.

Lire aussiCroissance zone euro : l'Espagne, l'Italie et la France s'en tirent beaucoup mieux que l'Allemagne

Nouveau record d'inflation dans la zone euro

Au sein du bloc européen, la France a toutefois le taux le plus faible avec Malte (6,5%) en juillet. Les pays baltes ont connu les taux les plus forts : 22,7% en Estonie, 21% en Lettonie, 20,8% en Lituanie. Au niveau de la zone euro, l'inflation a atteint un nouveau record à 8,9% en juillet, après 8,6% en juin. Outre l'envolée des prix de l'énergie (carburants, gaz, électricité), les ménages européens sont de plus en plus confrontés à celle des prix alimentaires.

De l'autre côté de l'Atlantique, aux Etats-Unis, l'inflation mensuelle a atteint en juin son plus haut niveau depuis 2005. Les dépenses de consommation, qui représentent plus des deux tiers de l'activité économique américaine, ont augmenté de 1,1% le mois dernier, a indiqué vendredi le département du Commerce. Soit plus que prévu. Ces données sont publiées au lendemain de la parution des chiffres de la croissance américaine au deuxième trimestre (-0,9% en rythme annualisé après -1,6% au 1er trimestre), qui ont techniquement fait entrer le pays en récession, alors que la réserve fédérale américaine mène une politique monétaire de remontée des taux pour lutter contre l'inflation.

Lire aussiLa Fed bien décidée à juguler l'hydre de l'inflation

La zone euro, dont l'économie n'a pas si mal résisté au second trimestre, risque aussi d'être freinée par la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) devenue restrictive pour lutter contre l'inflation. La BCE a augmenté la semaine dernière ses taux d'intérêt pour la première fois en plus de dix ans, suivant une tendance initiée par la banque centrale américaine.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 29/07/2022 à 22:58
Signaler
L'inflation dans l'immobilier a démarré bien avant la guerre en Ukraine, elle fracture davantage et profondément la population française, elle interdit aux gens des classes modestes d'accéder à la propriété ; elle fera d'eux d'éternels locataires qu...

à écrit le 29/07/2022 à 11:56
Signaler
Les "hausses" des rémunérations des fonctionnaires, des salaires du secteur privé, des retraites ou des prestations sociales (RSA, etc.), annoncées à grand renfort de publicité (mensongère!) sont déjà bouffées par l'inflation officielle (= pipeautée!...

le 29/07/2022 à 14:50
Signaler
@Jean Paul B.: Et combien par rapport aux électeurs potentiels, ce qui serait plus logique? D'ailleurs que va-t-on faire de ces électeurs qui existent sans exister, certainement pour une bonne raison?

le 29/07/2022 à 23:23
Signaler
Ne. Oui le président de 38% des français .. le reste n avait qu aller voter contre … on récolte ce qu on sème ! Et les absents ont toujours tort!!

à écrit le 29/07/2022 à 11:49
Signaler
Tout se déroule comme prévu : Cette inflation a été voulue et planifiée par la BCE, donc il n'y a pas lieu de s'étonner. Certain individus ont sans doute intérêt à ce qu'il y ait une forte inflation

le 29/07/2022 à 12:28
Signaler
Certains individus… L’ensemble des actifs par exemple! Sans blague, qui a envie de rembourser une montagne de dettes dues à une monnaie trop forte, monnaie trop forte qui devait servir à acheter du gaz Russe… Ok pour l’Europe, mais les actifs de ma...

le 29/07/2022 à 21:17
Signaler
Voulue par la BCE,......vous ne connaissez pas les numéros du loto des fois? Du grand n'importe quoi

à écrit le 29/07/2022 à 10:58
Signaler
"Les prix de l'énergie ont flambé ces derniers mois principalement du fait de l'invasion de l'Ukraine par la Russie" Non non, même ça, ça n'est pas exact... le 22 février 2022 le cours du baril de brent était à 83.2% de ce qu'il est aujourd'hui......

à écrit le 29/07/2022 à 10:40
Signaler
En bonne gestion socialiste, après la faillite économique, ce sera bientôt la guerre ...

à écrit le 29/07/2022 à 10:11
Signaler
A tous les pleurnichards qui se lamentent de l inflation en France a 6,1 ( chiffre eutelsat et non du gouvernement )ou de des sanctions des pays démocrates occidentaux contre l agression russe sur l’Ukraine , qu’ ils regardent ailleurs que leur nomb...

le 29/07/2022 à 10:35
Signaler
Ah parce qu'il faut se rejouir d'etre un peu meilleur que les autres peut-etre?? Surtout que ces chiffres sont manipules, on le sait tres bien. l'inflation reelle est bien superieure a 10%. Mais bon, encore un enfumage.

le 29/07/2022 à 11:36
Signaler
"qu’ ils regardent ailleurs que leur nombril" Le système capitaliste nous impose de surveiller notre nombril. POur se permettre d'avoir de grandes morales et éthiques il faut pouvoir se le permettre.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.