La France affiche un déficit commercial record en mai, creusé par les prix de l'énergie

Le déficit commercial français a atteint 13,1 milliards d'euros le mois dernier, contre 12,4 milliards en avril, ce qui constituait déjà le pire chiffre jamais atteint par la France. En cause, le poids de la hausse des prix de l'énergie, en particulier le pétrole, dont le baril dépasse toujours les 100 dollars.
Le déficit commercial français s'élève à 113, 9 milliards d'euros en cumul sur douze mois glissants, ont indiqué les Douanes ce vendredi.
Le déficit commercial français s'élève à 113, 9 milliards d'euros en cumul sur douze mois glissants, ont indiqué les Douanes ce vendredi. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

C'est à nouveau un bien lourd record qu'enregistre la France. Son déficit commercial atteint en mai 13,1 milliards d'euros, contre 12,4 milliards en avril. C'était, déjà, le pire déficit jamais atteint par le pays. Il s'élève à 113, 9 milliards d'euros en cumul sur douze mois glissants, indiquent les Douanes ce vendredi.

Comment expliquer un tel résultat ? Il s'explique principalement par la progression des importations à un rythme « soutenu », jusqu'à 60,7 milliards d'euros, contre des exportations qui augmentent seulement au même rythme que le mois précédent, à 47,6 milliards d'euros. Et pour cause, la flambée du coût de l'énergie atteint des sommets. Les importations énergétiques enregistrent une hausse de 0,50 milliard d'euros. Un chiffre toutefois moins élevé que les mois précédents (+0,7 milliard d'euros en avril et +1,1 milliards en mars) du fait d'importations d'électricité moins importantes à cette période de l'année. Avec le retour des températures élevées, la France se chauffe moins que pendant la période hivernale.

Lire aussi 8 mnÉlectricité : les prix risquent de tripler en France cet hiver

Le pétrole pèse toujours sur le coût des importations

Mais le pays a toujours autant besoin de pétrole dont les prix n'ont cessé de grimper ces derniers mois, poussés à la hausse par le conflit en Ukraine et les sanctions occidentales prises à l'égard de la Russie. D'autant que, l'organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se montre toujours réticente à ouvrir les vannes et à augmenter considérablement la production de barils par jour, une des solutions pour limiter la hausse des prix. La France est largement dépendante de ses importations d'hydrocarbures. Or le prix du baril de pétrole dépasse les 100 dollars. Le Brent est même monté au-delà des 110 dollars en mars dernier tandis que le WTI atteignait 109,60 dollars, un record depuis 2013.

En conséquence, le tarif à la pompe en France, de l'essence comme du gazole, dépasse toujours les deux euros par litre. Un coût qui pèse lourdement sur le pouvoir d'achat des Français, malgré les mesures prises par le gouvernement pour tenter de l'atténuer. L'exécutif a, notamment, instauré une ristourne de 18 centimes par litre de carburant. Une mesure qui sera prolongée jusqu'à la fin de l'année afin d'être remplacée progressivement par une indemnité carburant « plus généreuse pour tous ceux qui sont obligés de prendre leur véhicule pour aller travailler, une fois encore qu'ils soient salariés, qu'ils soient alternants », comme l'a expliqué le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire le 4 juillet dernier.

La France n'est pas la seule à payer les conséquences de la hausse des prix de l'énergie. En juin, l'Allemagne a ainsi connu son premier déficit commercial depuis des années. En Italie, il grimpe aussi, atteignant 3,66 milliards d'euros en avril.

Hors énergie, le solde extérieur quasiment stable

Hors énergie, le solde extérieur des biens français est toutefois quasiment stable (+0,1 milliard), et les échanges de biens de consommation et de biens intermédiaires restent « très dynamiques » dans un contexte de hausse des prix des biens échangés, détaillent néanmoins les Douanes.

Du côté de la balance des paiements, qui inclut les échanges de services, le déficit des transactions courantes est ressorti à 3,9 milliards d'euros en mai contre 2,7 milliards d'euros le mois précédent, a détaillé la Banque de France ce vendredi.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 09/07/2022 à 14:44
Signaler
Il faut sortir de l'imbécile Euro !

à écrit le 09/07/2022 à 9:45
Signaler
Bonjour, Vue que la moitié des central atomique sont a l'arrêt.... ( Volonté politique, faute au programme écolo intenable) . Nous devons acheter de l'électricité a l'étranger, très chère et fabriquer en brillant du charbon.... Très pertinent cett...

à écrit le 09/07/2022 à 8:40
Signaler
Un certain Bruno Le Maire avait assuré en mars dernier qu'il devait mettre rapidement "l'économie russe à genoux"😂😂😂 Pourrait-il plus modestement se contenter d'essayer de remettre celle de la France sur pied?🤔

à écrit le 08/07/2022 à 21:08
Signaler
La France importe dorénavant son électricité, résultat du fiasco edf et des politiques énergétiques désastreuses menées depuis quarante ans par nos européistes et écologistes complétement hors sol

à écrit le 08/07/2022 à 16:05
Signaler
Nous n'avons pas de pétrole (hors quelques micro gisements), ou du moins nous ne voulons plus ni chercher ni produire du pétrole, nous n'avons plus de gaz (gaz de lacq épuisé). Nous avons poussé dehors les usines considérées comme polluantes, nous n'...

le 08/07/2022 à 18:40
Signaler
Vous vivez toujours en France? Une précision pour les retraités.L’état paye les retraites des fonctionnaires.Pour le privé,vous connaissez le principe de la cotisation puis de la répartition ?

à écrit le 08/07/2022 à 15:27
Signaler
Rien a voir avec la hausse des prix de l'énergie mais tout avoir avec la politique monnaie taire(chuuut) de la banque centrale européenne qui a considérablement affaiblit l'euro face au Dollar mais le mot d'ordre est chuuuuuuuuuuut !

le 08/07/2022 à 17:18
Signaler
Ce n'est pas la BCE qui affaiblit l'euros, c'est la dette excessive des pays du club med (France compris) qui empêche la BCE à relever ses taux et qui par conséquence pèse sur la parité Euro/Dollar pour suivre la Fed. Il faut pas confondre cause et c...

à écrit le 08/07/2022 à 14:44
Signaler
La balance commerciale est déficitaire depuis 2004 ce qui montre bien l'état de sous-développement dans lequel la France s'enfonce. Tous les clignotants sont au rouge et les perspectives très alarmantes. La France est un pays à la dérive et le gou...

le 09/07/2022 à 6:30
Signaler
Le déficit commercial est dû à un facteur: l’Euro. Suivez depuis 1990 la balance des paiements. Le facteur le plus fort du décrochage français est l’euro.

le 10/07/2022 à 0:22
Signaler
Réponse à Math. L'euro n'est pas la cause du déficit commercial français mais sa désindustrialisation et sa perte de compétitivité. L'euro a plutôt été une protection contre les excès de nos gouvernements très libéraux et incapables de gérer les éq...

à écrit le 08/07/2022 à 14:03
Signaler
13 milliards, c est pas grand chose, c est juste le cout d un EPR qui ne fonctionne pas. on va en construire 8 autres. Faut bien passer le temps.

à écrit le 08/07/2022 à 13:59
Signaler
A quand un Euro plus fort? Il a déjà perdu 30% par rapport au Dollar! C´est étonnant alors que les produits énergétiques sont libellés en Dollars??? La BCE semble davantage préoccupée par les budgets des Etats cigales que par son mandat premier: La s...

à écrit le 08/07/2022 à 12:46
Signaler
Et il y en a qui ne parlent que de pouvoir d'achat pour augmenter encore les importations...

à écrit le 08/07/2022 à 12:38
Signaler
Encore un record pour notre économie. Que des déficits depuis 20 ans mais comment fait on pour tenir sans faire faillite ? Nos politiques sont trop forts en incompétence économique.

le 08/07/2022 à 12:55
Signaler
La responsabilité est co…: les politiques et les indiustrieks qui ont tout délocalisé pour remplir leur porte monnaie à eux pas aux consommateurs …

le 08/07/2022 à 14:05
Signaler
incompetence ou systeme mafieux base sur la speculation ?

le 08/07/2022 à 14:07
Signaler
incompetence ou systeme mafieux base sur la speculation ?

le 08/07/2022 à 15:36
Signaler
@BREHAT Certains industriels n'ont pas le choix delocaliser ou couler à cause des charges qui elles pourraient etre évitées si l'etat gerait mieux EX la promesse de Macron de diminuer d'un tiers le nombre d'elus, et tout ce qui s'y rapporte, tout ces...

à écrit le 08/07/2022 à 12:19
Signaler
La France est en déficit depuis 1990....et aucun président n'a pris la mesure du mal français....hormis airbus et quelques marques de luxe, nous ne produisons rien....quant aux déficits allemands et italiens, c'est peanuts. Vos voisins ont des indust...

à écrit le 08/07/2022 à 12:05
Signaler
La France vit à crédit.

à écrit le 08/07/2022 à 12:02
Signaler
En fin de compte, la France n'a pas attendu son Fukushima pour creuser sa balance commerciale à cause des importations énergétiques alors si une catastrophe nucléaire venait à se produire ou une simple rupture d'approvisionnement en uranium africa...

à écrit le 08/07/2022 à 11:58
Signaler
Nos politiciens sont décidément très performants. A force de taxer , d'avoir une administration pléthorique, des impôts surréalistes , une protection sociale à bout de souffle, un système éducatif en faillite , notre pays décline de plus en plus. Po...

le 08/07/2022 à 13:07
Signaler
Quand il faut gaver des ponctionnaires inutiles à vie nous les actifs on creve !!!

à écrit le 08/07/2022 à 11:55
Signaler
Cela, c'est de l'anticipation McKroniste: Nous mettre dans la mouise pour nous imposer les solutions de l'UE de Bruxelles! C'est son projeeet! La confiance règne!:-)

à écrit le 08/07/2022 à 11:45
Signaler
La Russ1e est prête à nous vendre pétr0le et gaz pour pas cher, mais nous on fait la p6tite sainte nit0uche.

le 08/07/2022 à 19:11
Signaler
Et laisser les Ukrainiens se faire massacrer sans rien dire ? et cela pour votre petit confort !

à écrit le 08/07/2022 à 11:44
Signaler
Pourtant la p0litique de manu-s l'6nclume est simple. Suffit de sortir de chéqu1er des Fr9nçais et des signer des chèques libellés "quoi qui en c0ûte".

à écrit le 08/07/2022 à 11:43
Signaler
Pourtant la p0litique de manu-s l'6nclume est simple. Suffit de sortir de chéqu1er des Fr9nçais et des signer des chèques libellés "quoi qui en c0ûte".

le 08/07/2022 à 19:12
Signaler
Au lieu de critiquer proposez une solution !

le 09/07/2022 à 6:37
Signaler
Solution: Sortir de l’euro! Importation plus chère, monnaie plus faible, relance de l’activité en France. Politique nataliste, diminution des retraites, relance du nucléaire, créations de mines chez nous.

à écrit le 08/07/2022 à 11:43
Signaler
Pourtant la p0litique de manu-s l'6nclume est simple. Suffit de sortir de chéqu1er des Fr9nçais et des signer des chèques libellés "quoi qui en c0ûte".

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.