Le gouvernement propose une indemnité carburant pour remplacer la ristourne à la pompe

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a précisé, ce jeudi, que l'indemnité sur le carburant pour « tous ceux qui sont obligés de prendre leur véhicule pour aller travailler » serait mise en place au premier octobre pour, progressivement, remplacer la ristourne de 18 centimes par litre de carburant, en vigueur depuis le 1er avril.
Bruno Le Maire a indiqué, ce jeudi, que la ristourne de 18 centimes par litre de carburant disparaîtrait progressivement à la fin de l'année.
Bruno Le Maire a indiqué, ce jeudi, que la ristourne de 18 centimes par litre de carburant disparaîtrait progressivement à la fin de l'année. (Crédits : BENOIT TESSIER)

C'est, avec le chauffage, le poste de dépense le plus impacté par l'inflation. Depuis plusieurs mois, la hausse des prix du carburant ne cesse de peser sur le pouvoir d'achat des ménages, en particulier ceux contraints d'utiliser leur voiture pour aller travailler.

C'est pour les aider que l'exécutif a annoncé il y a quelques jours un nouveau dispositif : l'indemnité carburant. Le gouvernement travaille à une « indemnisation plus généreuse pour tous ceux qui sont obligés de prendre leur véhicule pour aller travailler, une fois encore qu'ils soient salariés, qu'ils soient alternants », a affirmé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, le 4 juillet dernier. Elle serait versée « en fonction du niveau de revenus », avait-il ajouté, sans préciser le plafond qui pourrait être fixé. Ce nouveau coup de pouce sera finalement mis en place au premier octobre, a-t-il précisé, ce jeudi.

La ristourne à la pompe prolongée jusqu'à la fin de l'année

Il vient en complément de la ristourne à la pompe instaurée depuis le 1er avril. Allant jusqu'à 18 centimes par litre de carburant, elle concerne tous les automobilistes et sera prolongée jusqu'à la fin de l'année, a indiqué Bruno Le Maire. « Nous allons remplacer les 18 centimes qui vont être ramenés à 16, 12, 10, on va le faire très progressivement mais à la fin de l'année il n'y aura plus de remise carburant, et dès le 1er octobre, en tout cas c'est la proposition que nous faisons, nous mettons en place cette indemnité carburants pour les travailleurs », a-t-il déclaré sur Europe 1.

Lire aussi : Loi pouvoir d'achat, un premier stress test pour le nouveau gouvernement

Ces dispositifs sont contenus dans le projet de loi sur le pouvoir d'achat. Ce dernier est présenté ce jeudi en conseil des ministres et sera examiné par l'Assemblée nationale le 18 juillet. Il comprend un ensemble de mesures pour tenter de soutenir le pouvoir d'achat des ménages grevé par l'inflation qui atteignait, en France, 5,8% sur un an en juin.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 08/07/2022 à 16:22
Signaler
"Elle serait versée « en fonction du niveau de revenus », avait-il ajouté, sans préciser le plafond qui pourrait être fixé." Donc ,le plus intéressant à connaître ,on ne le sait pas . "dès le 1er octobre, en tout cas c'est la proposition que nou...

à écrit le 07/07/2022 à 13:31
Signaler
Toujours pas de baisse d'impôt en kleptocrassie dont la TVA en est le principal moteur...

à écrit le 07/07/2022 à 13:18
Signaler
Ca veut dire que ceux qui possèdent et détruisent le monde en ronflant vont continuer de remplier leurs paradis fiscaux avec l'argent du pétrole pendant encore longtemps.

à écrit le 07/07/2022 à 9:54
Signaler
Pourquoi faire simple quand on peut compliquer? Au lieu de bloquer les prix a la pompe pour que tout s'ajuste derrière et non laisser cours a la spéculation!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.