Le coût des retraites devrait fortement baisser en France d'ici à 2060

 |   |  431  mots
La France enregistrera la baisse la plus importante des dépenses de retraite de la zone euro.
La France enregistrera la baisse la plus importante des dépenses de retraite de la zone euro. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Ce serait le résultat des réformes successives engagées depuis vingt ans en France. Selon l'Insee, les dépenses de retraite devraient représenter 11,2% du PIB en 2060, contre 13,8% aujourd'hui, soit la baisse la plus marquée de la zone euro. A l'inverse, le poids des pensions de l'Allemagne augmenterait de 2,7 points.

Le poids des dépenses de retraites dans le produit intérieur brut (PIB) reculerait "fortement" d'ici à 2060, la France se trouvant ainsi en position plus favorable que ses voisins européens face au vieillissement de la population, prédit une étude de l'Insee publiée jeudi.

2,6 points de PIB économisés

Globalement stable jusqu'en 2025, le poids des dépenses de retraites s'allègerait surtout entre 2025 et 2060, pour représenter 11,2% du PIB, contre 13,8 actuellement.

"Grâce aux réformes adoptées depuis plus de 20 ans", la part des dépenses de retraites dans le PIB devrait ainsi baisser de 2,6 points sur cette période, selon les projections de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et de la direction générale du Trésor.

La France se trouverait ainsi "dans une position relativement favorable par rapport à ses partenaires européens pour faire face au vieillissement de sa population".

Plus forte baisse de la zone euro

L'étude révèle ainsi que si l'on tient compte du "poids des pensions" (retraites mais aussi pensions d'invalidité), seule mesure permettant de comparer les différents pays européens, la France aurait la baisse la plus marquée (-2,8 points de PIB)" par rapport aux principaux pays de la zone euro entre 2013 et 2060. A l'inverse, le poids des pensions de l'Allemagne augmenterait de (+2,7 points) et celle de la Belgique (+3,3 points).

Une bonne nouvelle pour les finances publiques françaises mais pas forcément pour les retraités, avec le recul de l'âge de départ à la retraite et l'allongement de la durée de cotisation, décidés dans le cadre des récentes réformes.

Les retraites augmentent moins vite que les salaires

Les retraités pâtissent également d'une "baisse relative du montant de la pension moyenne par rapport aux revenus d'activité moyens", due notamment à l'indexation des pensions sur l'inflation, qui augmentent moins vite que les salaires.

En outre, de 2025 à 2040, "par rapport aux générations plus anciennes, les nouvelles générations auront eu des carrières plus fragmentées et ainsi acquis moins de droits à la retraite".

Les projections au niveau européen diffèrent de celles réalisées par l'organisme servant de référence en France, le Conseil d'orientation des retraites (Cor). Fin 2014, il prédisait une baisse du poids des retraites deux fois moindre (-1,3 point du PIB).

Le scénario sur lequel s'appuie l'étude Insee prévoit à long terme un taux de chômage de 7,5%, une croissance d'1,5% et une population de 76 millions de personnes en France d'ici à 2016.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2015 à 18:38 :
Moi je prédit aussi que le nombre d'arrêt maladie des personnes proche de leur retraite va augmenter. Et oui la plupart comment ce à avoir de sérieux problème de santé la soixantaine passé et comme l'âge de départ a été reculé... Ce problème a t'il été prit en copte dans le calcul? Ou est encore juste une histoire de ligne au détriment des travailleurs? Finalement ceux qui profite du système en ne travaillant pas et en bénéficiant de toutes les aides ne vivent pas plus mal qu'un petit travailleur (ou disons la plupart des travailleurs)...
a écrit le 31/08/2015 à 18:34 :
C'est la conséquence directe de l'âge de départ à la retraite passé à 63 ans. mais aussi de l'action déplorable du "on vire" un max avant que le salarié est droit à sa retraite pleine.
Réponse de le 03/09/2015 à 6:02 :
NON ! La baisse des pensions est liée à l'allongement de la durée de cotisation qui est passée de 37.5 ans à 42.5 et à la désindexation des pensions de l'inflation
Concernant l'allongement de la durée de cotisation seul ceux qui auront leurs années de cotisation toucheront une retraite à taux pleins, les autres auront un "malus" et donc une baisse de leur pension
En commençant à travailler autour de 25 ans aujourd'hui, un jeune ne pourra plus toucher de pension de retraite à taux plein avant 68 ans sur la base de la législation actuelle donc le débat de l'age de départ en retraite est d'une certaine façon un faux débat puisque ce qui compte c'est avant tout les années de cotisations
a écrit le 29/08/2015 à 22:02 :
2060, c'est dans 45 ans ! Remarquez, tout le monde aura oublié cette prévision... Qui se souvient des prévisions de 1970 ? Mais c'est ridicule.

Si ça se trouve, il n'y aura plus de Sécu en 2060.
a écrit le 29/08/2015 à 14:35 :
C'est bien pourquoi nous avons fait construire au Portugal. Dans 3 ans, nous faisons nos bagages pour nous la couler douce dans un pays ou la vie est bien moins chère qu'en France.
a écrit le 29/08/2015 à 13:13 :
Pourquoi ne pas, dés maintenant, baisser les retraites abusives que la génération Mitterand s'est octroyée, génération qui a largement profité du baby boom qui se mettait au travail.
Réponse de le 29/08/2015 à 14:28 :
Parce qu'elles les ont largement gagnées, contrairement à vous.
a écrit le 28/08/2015 à 19:25 :
LA GAUCHE ACTUELLE : LA MISERE TOUT SIMPLEMENT CE QUE CHERCHE HOLLANDE ET SA CLIQUE "MONTER" LES FRANCAIS LES UNS CONTRE LES AUTRES EX; LES CHOMEURS CONTRES LES TRAVAILLEUR LES RETRAITES CONTRE LES ACTIFS ET VICE ET VERSA; HOLLANDE et sa clique sont incapables de surmonter cette crise HOLLANDE a ruine la FRANCE avec l'affaire des bateaux russes qui nous coûtent plusieurs milliards le ministre qui prétend le contraire n'est qu'un vulgaire menteur (rembourser le camarade POUTINE ..... plus les frais de garde, d'entretient de démontage du matériel russe et les indemnités dues à la RUSSIE ! a l'époque du sieur SARKOZY la gauche se moquait de lui racontant qu'il s'agenouillait devant les américains HOLLANDE LUI RAMPE COMME UNE LIMACE DEVANT MONSIEUR OBAMA... TOUT COMME MONSIEUR POUTINE de vrais présidents défendant leur pays
a écrit le 28/08/2015 à 11:16 :
Nous avons le budget de retraite le plus élevé d'Europe à part la Grèce ! "La France se distingue vraiment dans un seul domaine : les retraites. En 2012, elles représentaient 13,8 % du PIB, contre de 8 % à 11 % dans la plupart des autres pays européens. Seule la Grèce fait plus avec 15 %, l’Irlande n’arrivant qu’à 4,6 %" (source: observatoire des inégalités, accessible sur internet).
Alors pourquoi les retraites sont elles si faibles en France ? C'est simple: il y a beaucoup plus de retraités en France qu'ailleurs, à cause de la retraite à 60-62 ans, sans compter les préretraites. Quand on est deux fois plus nombreux à se partager le même gâteau, les parts sont plus petites. Elementary, my dear Watson.
a écrit le 28/08/2015 à 9:41 :
Vous voyez , pas d'inquiétude les jeunes, continuez vos emplois précaires, payez vos loyers à votre gentil propriétaire, n'oubliez pas de payer vos charges sociales cotisations retraites, si il n'y a pas assez, on empruntera un peu pour compléter nos pensions, et vous aurez vous aussi, peut-être un jour, après avoir beaucoup souffert comme nous, le droit à une misérable pension.
Réponse de le 28/08/2015 à 11:00 :
les pensions vont baisser Michel....
Les jeunes utilisent UBER, AIRBNB, BLABLACAR; font tout pour échapper aux impots et taxes de manières en plus légale sans avoir besoin de partir à l'étranger et se faire plumer par des cabinets de consultant
La société n'aura plus les ressources pour emprunter, faute de rentrées sociales et fiscales, avec l'autopartage, avec une nouvelle forme de consommation les jeunes échappent à la TVA tout en consommant, en partageant
l'ancien modèle économique va s'effondrer et les pensions avec .....
a écrit le 28/08/2015 à 8:40 :
en 2060 les retraites seront nés en 1980 pour les plus vieux, en 90 ou 2000 pour les plus jeunes ...
autrement dit les retraites pauvres sont actuellement enfant ou au mieux des jeunes qui travaillent pour payer des croisieres aux retraites actuels (qui eux seront mort en 2060)
Réponse de le 28/08/2015 à 12:19 :
En 2060, il ne restera probablement plus beaucoup des personnes nées lors du "baby boom", soit grosso modo entre 1945 et 1960. Les plus jeunes seraient centenaires ! Le souci actuel vient du fait de moins de cotisants/cotisations (chômage, difficultés d'accès à l'emploi, exemptions catégorielles, RSA, black, etc..) et l'arrivée à la retraite des nombreuses personnes nées juste après guerre. Le ratio cotisants/retraités sera je l'espère moins tendu quand vous prendrez votre retraite. Si nos politiques avaient un peu anticipé les choses (la pyramide des âges est simple à comprendre) on n'en serait pas là ...
a écrit le 27/08/2015 à 21:23 :
La France est championne du monde en terme de ratio retraite / pib à égalité avec l'Italie.
Les inégalités entre générations non jamais été aussi forte (cf travaux de chauvel).
Alors laisser entendre que les quelques réformettes suffisent à sauver le système est malhonnête
Trop d'efforts demandés aux actifs et pas assez aux riches retraités actuels (>2000 euros par mois )
a écrit le 27/08/2015 à 20:26 :
2060..... Combien de fléaux et autres catastrophes vont venir perturber notre chère planète?
Si l'on consulte l'inflation de catastrophes en tous genres (humains et environnementaux) notre société et sa structure actuelle risque fort de ne plus exister d'ici peu! Alors s'avancer sur les retraite de 2060, c'est une joyeuse plaisanterie. A moins que les récents flux migratoires de grandes envergures ne redonnent espoir aux les grandes entreprises.. !! 2060 le smic a 500 euros voir moins! Et la retraite après 50 ans de cotisation.. cela va diminuer fortement le nombre de prétendant... effectivement l’équilibre sera la... tra la la
a écrit le 27/08/2015 à 19:43 :
En 2060, la génération du Baby Boom ne sera plus là.
a écrit le 27/08/2015 à 19:04 :
Le coût des retraites devrait fortement baisser en France d'ici à 2060

Ainsi les gouvernements en bandes organisées ChiracRaffarin SarkozyFillon et HollandeValls parviennent avec succès

à organiser les nouvelles générations

- en travailleurs pauvres

- en retraités miséreux

- en esclaves au service des voyous de la finance

C'est la déclinitude pour les citoyens et les privilèges exorbitants pour les politocards
Réponse de le 27/08/2015 à 20:35 :
Rien à ajouter à votre parfaite synthèse. Mais n'est-il pas l'heure que nous en prenions tous conscience, en agissant ? Nous sommes des millions de retraités - mis à part les privilégiés - à subir tous ces "politicards" qui continuent de détruire la France depuis des dizaines d'année. Dommage que Léo Ferré ne soit plus là pour nous soutenir par sa "lucidité" !
a écrit le 27/08/2015 à 18:42 :
Pour le coût des retraites, on oublie les actifs et le nombre de retraités qui augmente. Pouvez-vous commenter la publication en stagnation voire en baisse en Europe du produit par habitant depuis 2007. N’avons-nous pas un problème intellectuel avec le développement, l’emploi et une part industrielle plus faible que nos voisins. L’Etat ne devrait-il pas faire plus d’efforts ou mieux d’efforts. On parle d’une bulle de logement, n’est-ce pas une production d’injustices infondées ? Pour l’IDH publié en 2013, on trouve les données suivantes : France 0,884 RU 0,892 Allemagne 0,911 USA 0,914 Canada 0,902 Japon 0,89 Australie Espagne 0,869 Italie 0,872 Portugal 0,822. L’Europe n’a-t-elle pas un problème de valeurs humanistes avec 25 à 50% de diplômés sans emplois? On publierait des comptes à définition aléatoire ? L’Europe ne devrait-elle faire des remises en causes économiques et sociales, par exemple l’export français serait moins performant que nos voisins.
a écrit le 27/08/2015 à 18:13 :
j'adore les analyses a deux balles!
moi aussi ' si mon rythme de depenses augmente moins vite que mes revenus nets apres impots, je peux esperer etre milliardaire dans qques milliers d'annees'
pour le reste, les outils de la prospective ( he oui, c'est plus de la prevision, ca porte un autre nom) on les connait, et on sait aussi qu'il faut etre tres arrogant pour s targuer de faire un pronostique juste a 40 ans...
on a bien compris qu'il y a du politique la dessous, histoire de se donner de la marge pour faire passer la retraite a 50 ans, apres l'avoir fait passer de 62 a 60
Réponse de le 27/08/2015 à 18:24 :
"faire passer la retraite a 50 ans".... (*) avec euthanasie obligatoire à 70 ans !
a écrit le 27/08/2015 à 18:05 :
Le coût des retraites devrait fortement baisser... et les poules auront des dents .... c'est comme les statistiques sur l'emploi (intérim sur le mois de juillet) !
Réponse de le 27/08/2015 à 18:11 :
@pmxr: pas du tout. S'il faut 50 ans de cotisation à ce moment là (et ce n'est pas impossible, car on va dans cette direction), plus personne ne touchera la retraite pleine. Par cosnéquent, entre ceux qui calencheront avant et ceux qui toucheront un crouton de pain, la somme globale à payer sera réduite...mais à mon avis, pas les cotisations :-)
Réponse de le 27/08/2015 à 18:32 :
Pas vraiment, vous oublié la réforme de Sarkozy imposant à travailler 5 ans de plus puis celle de Hollande qui a fait de même. Ca fait quelques années de plus à cotiser pour les retraites et d'autant moins à payer les retraites... Pourtant le véritable fléau de notre économie n'est pas le financement de nos propre retraite mais bien de payer en plus le chômage des chômeurs toujours plus nombreux, des personnes illégalement en France qui profitent aussi de notre système...
Réponse de le 28/08/2015 à 13:46 :
@pmxr: tout à fait, je me suis même laissé dire que certains touchaient le minimum vieillesse et d'autres allocations sans jamais avoir rien cotisé en France ! Et je trouve complètement idiot les commentaires qui nous disent que c'est la faute des baby-boomers parce que 1) ils ont cotisé toute leur vie et 2) s'ils ont des biens, c'est la génération suivante qui va les récupérer !!!
a écrit le 27/08/2015 à 17:52 :
Comme disait Mr Keynes : "à long terme, nous sommes tous morts".
a écrit le 27/08/2015 à 17:49 :
Où est le problème ?
Faut remettre les retraites à 55 ans, plus de chômage...!
Réponse de le 28/08/2015 à 5:55 :
plus il y aura de départ en retraite vers 60 ans moins il y aura de chômeur

le choix fait par nos dirigeants n'ait qu'un jeu d'écriture et de statistique

Sauf qu'un jeune qui travaille consomme plus qu'un sexagénaire qui s'est tout équipé et qui n'a plus vraiment de besoin consumériste à assouvir

C'est d'ailleurs ce qui explique en partie la faible progression du pib en france qui était jusqu'alors portée par la consommation des ménages, Faute de pouvoir d'achat les moins de 45 au chômage freinent leur consommation alors que parallèlement les plus de 50 ans qui travaillent augmentent leur épargne
Le choix fait ces dernières années est un choix politique qui fait perdre au moins 0.5 % de croissance annuelle
a écrit le 27/08/2015 à 17:48 :
est-ce qu'on peut avoir aussi le tirage du loto...
a écrit le 27/08/2015 à 17:45 :
Résultat des réformes ou disparition des baby-boomer ?
En 2060, les rangs devraient être très clairsemés !
Réponse de le 27/08/2015 à 18:35 :
Moi j'aurais plutôt dit très regroupé. Les patrons d'un côté (les très très riches), et les autres qu'il travail pour presque rien ou au chômage (les deux touchant la même chose).
Mince demain c'est déjà aujourd'hui!
a écrit le 27/08/2015 à 17:27 :
comment l'insee peut faire des previsions alors qu'il ne sont pas capable de prevoir la semaine prochaine
d'ici la il y aura eu au moins une guerre en europe avec toutes les consequences ...
il y en a qui sont vraiment payer a rien faire....................
a écrit le 27/08/2015 à 17:21 :
Rien d'étonnant que les retraites soient en baisse. Il ne s'agit même pas de l'age du départ en retraite mais bien de l'allongement de la durée de cotisation et des "malus" qui s'en suivent
On observera ainsi que les principaux touchés par cette mesure sont bien les salariés et autres cotisants nés après 1960.
On observera également que les soixante- huitards s'en sortent bien, même si aujourd'hui il y a un ralentissement des hausses des retraites ce qui était temps compte tenu de l'état des finances de la CAISSE DES RETRAITES
a écrit le 27/08/2015 à 17:14 :
EN FIN une promesse de HOLLANDE tenue !!!!!! : la baisse des impôts !!!! il est évident que les retraités gagnants à peine de quoi vivre verront leurs impôts diminués !!!!!!
Réponse de le 27/08/2015 à 20:11 :
"promesse tenue" attendons de voir...les mensonges chez les politiques sont monnaies courantes ! Et puis, ne vous y fiez pas, le calcul a été fait de telle sorte - à moins d'être déjà dans la misère - que les impôts excessifs non diminués vous poursuivent même en étant proches de l'état de survivance et en ayant payé toute votre vie des charges considérables et des impôts en tous genres, c'est ce que le gouvernement actuel ose appeler "l'égalité pour tous"...dans le genre provocation calomnieuse on ne fait pas mieux ! Tous ces politiques actuels malhonnêtes et profiteurs devraient être condamnés à des peines à perpétuité pour tentatives d'assassinat, c'est le moins que l'on puisse dire ! Mais qui en prend donc conscience aujourd'hui ? Personne, sauf ceux qui en subissent les coups meurtriers...
a écrit le 27/08/2015 à 17:12 :
on parle la de 2060 !
Il y a 20 ans on pensait qu en 2015 ca serait le plein emploi car les baby boomers allaient partir a la retraite ...
mais c est sur qu on pourra pas etrenellement saigner les actifs pour payer de belles retraites et qu un jour les retraites devront se serrer la ceinture. esperons juste que ca soit avant 2060 afin que ceux qui seront a la retraite a ce moment (je serais mort en 2060) ne doivent pas payer pour les generations d avant !
a écrit le 27/08/2015 à 17:12 :
on parle la de 2060 !
Il y a 20 ans on pensait qu en 2015 ca serait le plein emploi car les baby boomers allaient partir a la retraite ...
mais c est sur qu on pourra pas etrenellement saigner les actifs pour payer de belles retraites et qu un jour les retraites devront se serrer la ceinture. esperons juste que ca soit avant 2060 afin que ceux qui seront a la retraite a ce moment (je serais mort en 2060) ne doivent pas payer pour les generations d avant !
a écrit le 27/08/2015 à 17:10 :
Une HONTE pour notre pays ! on ne devrait pas se flatter d'un tel constat. La France doit respecter ses aînés et non les salir comme elle le fait aujourd'hui ! C'est tout simplement ignoble de se réjouir de tels chiffres lorsque l'on sait que cela cache la misère chez des millions de personnes âgées. Que l'on ne s'étonne pas de voir des français qui ont cotisé toute leur vie partir, s'exiler vers d'autres pays pour survivre.
Le résultat d'un gouvernement actuel d'irresponsables aura des conséquences graves que trop d'inconscients ne mesurent pas encore...
Réponse de le 27/08/2015 à 17:27 :
@yvon84 les personnes âgées qui ont des petites retraites n'ont pas les moyen de s'exiler vers d'autres pays . par contre il y a en a d'autres qui ont de très bonnes retraites et qui vont se planquer au Maroc Malaisie etc ne contribuant pas ainsi à l'économie française qui pourtant leur verse leur retraite. Il y a en a d'autres qui passent une retraite dorée en PACA par exemple dans le 84 et votent MLP.
Réponse de le 27/08/2015 à 17:45 :
On parle de 2060. ce qui veut dire que les retraites actuels seront mort depuis longtemps !!
ce sont ceux qui paient les retraites actuelles qui se feront avoir. apres avoir beaucoup paye pour maintenir le train de vie de boomers, ils ne toucheront rien car l economie sera exangue !
il vaudrait mieux mettre a la diete les retraites d AUJOURD HUI afin de preserver ceux de demain mais c est electoralement suicidaire
Réponse de le 28/08/2015 à 0:21 :
"La France doit respecter ses aînés et non les salir comme elle le fait aujourd'hui !" : Rassurez vous, c'est aux jeunes d'aujourd'hui qu'on demandera des efforts une fois en retraite.
Les carrières morcelées sont une chose, les hausses des durées de cotisation (en vérité, la fin des retraites à taux plein), en sont une autre.
Reste que, d'ici là, les majorités électorales changeront : Les pauvres retraités victimes gagnant plus que des jeunes en activité sur les mêmes métiers qu'eux jadis (à 50 heures payées 35) apprendront alors le sens du mot respect.
a écrit le 27/08/2015 à 17:06 :
76 millions de personnel en France d'ici a 2016??? C'est pas pluton 2060?
a écrit le 27/08/2015 à 17:02 :
nous ne sommes pas encore en 2060 il faut arreter de nous endormir.parcontre il est vrai que nous les retaités on nous saigne.un retraité qui est en colére et qui ne croit plus a toutes ces paroles de politiens menteur.
Réponse de le 28/08/2015 à 0:24 :
"nous les retaités on nous saigne" : C'est sûr que les jeunes cuisiniers, mécaniciens, etc. pète dans la soie en louant et achetant les taudis de retraités à prix d'or.
Il n'y a pas que des retraités aisés, loin s'en faut : A métier égal, ils ne sont pas à plaindre mais sont suffisamment nombreux pour être des cibles électorales qu'on écoute.
Les politiciens menteurs ne demandent pas pour rien des efforts aux seules personnes nées après 1970.
a écrit le 27/08/2015 à 17:00 :
Si le coût des retraites baisse est-ce à cause de la croissance, on entend dire la démographie c’est la croissance et celle-ci serait inférieure aux anglais. Les américains font plus de croissance et la société n’est pas en vieillissement comme l’Europe… Ils auraient dans la crise baissé le taux d’emploi, que fait l’Europe ? La zone euro est en fort chômage sans ajustement social ou remise en cause de la performance économique. Par exemple, la France aurait une compétitivité classée 27ème et un meilleur classement outre-Rhin… si la monnaie fait la compétitivité, quand l’euro est fort, les exportations allemandes se portent bien... Si on baisse l’euro on favoriserait les exportations, mais pas dans la zone euro, ne devrait-on passer au franc ? On aurait une industrie qui perdrait des parts de marché, est-ce un problème de portage à l’export ou bien de pondéralités administratives ? Pour la relance de l’industrie, le solde serait dégradé depuis 2010. Pour l’emploi, on pourrait imaginer une relance fonctionnaire avec un strate d’Etats-Généraux, des délégués généraux et pourquoi pas un Président délégué (à dents) et des préfets délégués ? Les ventes de voitures en 2012, 2013 et 2014 sont sous les 2 millions. Depuis 1990, ce niveau bas est atteint 5 fois mis à part ces 3 ânées. 2013 et 2014 font partie des 4 ânées les plus basses. En 2010, les ventes excèdent de 10% la moyenne depuis 2005, mais en 2014, elles sont en recul de 20,2% par rapport à 2010. En Italie -30,7 en Espagne -12,9 en Grèce -49,5 en Allemagne +4,1 au RU +21,9 aux USA +36,4 au Japon +11,8 au Canada +8,8 en Suède +4,9 au Danemark +22,8. La France n’a-t-elle pas un problème économique comme l’Europe du Sud avec un chômage important. Question ne devrait-on remettre en cause le système européen qui voit des baisses de pib et des hausses du chômage. Que produisent les dettes et les faillites bancaires sont-elles autorisées mais pas pour les entreprises. On pourrait imaginer une relance filière escargots ou course d’ENArgots, sommes-nous rendus bêtes et lents alors qu’on propose des réformes rapides ? Pour la croissance on entend le VROOM du démarrage, on ferait dans l’industrie à pédales avec 3000 robots contre 18000, les Allemands auraient plus de robots, de R&D et plus d’emplois, nous aurions des pôles, c’est la pôle position en F1 derrière le peloton ? L’Etat scie-t-il l’industrie, on parle d’une relance bois avec 250 rapports, l’Europe n’est-elle pas en faillite et instigatrice du terrorisme et du chômage pour l’Etat de droit avec du fascisme social de type Mussolini antisémite, anti jeune et anti croissance ? Le bac serait inutile, est-ce pour relancer la filière papier en négatif ? Le PMI manufacturier serait à 48,6 n’avons-nous pas un problème de compétence ou bien ne faudrait-il pas une procédure d’impeachment ?
a écrit le 27/08/2015 à 16:59 :
Parlons clair: les retraites pèsent 330 milliards d'euros par an pour 15 millions de retraités. LA retraite moyenne mensuelle est de 1 288 € (homme= 1 550 €, Femme = 900 € ) et 50% des retraités ont une retraite inférieure à 1 000 euros par mois.
Il convient de souligner toutefois que dans la fonction publique la retraite moyenne mensuelle est de 1757 € et au passage de 1 900 € pour un retraité de la Sncf, 2 000 € pour un agent EDF, 2 100 € pour un agent de la Ratp. Le décalage public privé est aveuglant.
Réponse de le 27/08/2015 à 17:47 :
le montant de la retraite n est qu un parametre
la plupart des retraites vivent bien car ils ont moins de frais (proprietaires +vie dans une region peu chere).
sinon j ai un oncle qui a 300 €/mois de retraite. c est son budget tierce. Il etait commercant et avec ce qu il a economise, il vit comme un roi
Réponse de le 28/08/2015 à 0:32 :
"Parlons clair" : Parlons des revenus des retraités. Le tiers des revenus qui part de la poche dans le budget logement, il atterrit où? C'est un peu comme si on avait organisé une bulle immobilière au profit des retraites par capitalisation (largement subventionnée à coup de défisc durant des décennies)
a écrit le 27/08/2015 à 16:47 :
RETRAITE(E)S si vous ne voulez pas finir sous les ponts et dans la misère après une vie de travail, un seul vote : le VOTE FRONT NATIONALE si non ne venez pas pleurer quand vous serrez à la rue ou dans un asile pour indigents !!
Réponse de le 27/08/2015 à 17:08 :
Pourquoi écrire en majuscules 3 mots dont 1 avec une faute..... ? il y a des croyants qui adhèrent à des phrases fumeuses qui sortent de la bouche de bonimenteurs de la politique. La France d'en bas n'est pas tapissée de plumes de perdreaux de l'année.
a écrit le 27/08/2015 à 16:43 :
les retraites sont une tare pour l'evolution du pays
Réponse de le 27/08/2015 à 17:23 :
oui parfaitement raison vos parents ou grands parents aussi sont retraités a moins qu'ils n'aient jamais travaillés et cotisés .Faites comme moi cotisé plus de 210 trimestres alors que j'en avais besoin que de 160 le reste servira pour certains ramiers qui la veulent a 20 ans
a écrit le 27/08/2015 à 15:54 :
Il parait que l'histoire est un éternel recommencement pour les retraites c'est la même chose. Il y a 50 60 ans les retraités avaient des petites retraites actuellement pour certains retraités c'est la période dorée mais cela est en train de se retourner.
On met toujours en valeur les petits retraités (souvent des agriculteurs ou des artisans commerçants) qui ont des petites retraites en disant que c'est scandaleux d'avoir travaillé tout une vie pour avoir si peu et qu'il faut les revaloriser (au passage il faudrait quand même dire que si les retraites sont faibles c'est qu'ils ont peu cotisé eh oui on ne cotise pas sur le black!) A coté de cela il y a aujourd'hui une catégorie de retraités dorés qui profitent bien de la situation et qui coûtent cher: les personne qui ont été mis en préretraite en 1985/1995 vers 55 ans puis à la retraite à 60 ans avec 150 trimestres de cotisations et retraite calculées sur les 10 meilleures années (maintenant 166 trimestres et le revenu annuel moyen des 25 années). Pour prendre aussi les devant ces personnes ne sont pas fonctionnaires et je ne suis pas fonctionnaire! Parce que là encore je pense que tous les lieux communs sur la retraite des fonctionnaires vont également ressortir. Il est par contre évident que les régimes spéciaux de retraites (EDF SNCF TATP etc. mais aussi élus!) par contre vont devenir de plus en plus difficiles à défendre mais quel parti politique aura le courage de s'y attaquer il est plus facile d'ajouter des trimestres et d'augmenter l'âge de départ en retraite que de traiter de ces inégalités qui deviennent de plus en plus flagrantes!
Réponse de le 27/08/2015 à 20:29 :
A propos "d'inégalités" je vous suis totalement et j'en sais quelque chose par certains membres de ma famille ayant pu bénéficier de retraites en or en tant que préretraité, ce qui est loin, très loin d'être mon cas puisque j'ai attendu 65 ans pour bénéficier d'une modeste retraite dans le 84 (NON "dorée" croyez-moi ! et pour des raisons injustifiées, soudainement diminuée par la Carsat) sans pour autant "voter MLP", région que je quitterai sans doute, parce que devenue trop onéreuse. Et où aller quand on commence à vous couper les vivres ? Parisien d'origine, la France me dégoûte aujourd'hui, comme tous ses guignols de la politique, et je le ferai savoir.
Réponse de le 27/08/2015 à 23:04 :
Les régimes spéciaux les plus scandaleux et coûteux en France :
1) Professions médicales dites libérales dont l'essentiel des revenus est en fait financé par la sécu cotisent pour l'essentiel dans des régimes distincts du régime général. Et le niveau de retraite est bien plus élevé que celui des régimes spéciaux que vous citez, sachant que l'ensemble des médecins, dentistes, infirmières libérales et pharmaciens constitue un effectif plus élevé que ceux de EDF, SNCF et RATP.
2) les professions libérales de droit (avocats, notaires, huissiers) qui ne peuvent vivre aussi que grâce à l'état même si ils ne sont pas payés directement pas celui-ci.

Je vous garanti que si on imposait aux professions libérales de participer nettement plus au régime général et autres régimes apparentés, l'impact positif sur celui-serait 4 ou 5 fois plus important que celui des régimes spéciaux que vous critiquez. Mais c'est sûr que c'est plus facile de toujours taper uniquement sur EDF, la SNCF, .. plutôt que sur les professions libérales devraient avoir tous les droits et profiter au maximum du système en ayant le beurre, l'argent du beurre, la cremière, la crèmerie, ... .
a écrit le 27/08/2015 à 15:47 :
On va se désendetter à partir de 2025 ? D'ici là ce serait pas mal de retrouver un peu de croissance !
a écrit le 27/08/2015 à 15:36 :
La plus forte baisse de la zone euro ? Pas difficile quand on part du niveau le plus élevé !
Réponse de le 27/08/2015 à 16:36 :
ce qui n'est pas le cas !
Réponse de le 27/08/2015 à 17:59 :
@ clem: exact, c'est pire en Grèce: "La France se distingue vraiment dans un seul domaine : les retraites. En 2012, elles représentaient 13,8 % du PIB, contre de 8 % à 11 % dans la plupart des autres pays européens. Seule la Grèce fait plus avec 15 %, l’Irlande n’arrivant qu’à 4,6 %" (source: observatoire des inégalités).
a écrit le 27/08/2015 à 15:33 :
Et en 2100, juste pour information.. (Ironie)
a écrit le 27/08/2015 à 15:33 :
Et en 2100, juste pour information.. (Ironie)
a écrit le 27/08/2015 à 15:33 :
L'INSEE n'a pas pris en compte le réchauffement climatique,les nouveaux virus,l'état de l'hôpital public et des urgences encombrés et du manque de médecins dans les campagnes
Dans les années 2040 -60 les retraités vont "bénéficier" d'une surmortalité qui est un véritable scandale sanitaire mais bénéfique aux caisses de retraite.
a écrit le 27/08/2015 à 15:29 :
les seules retraites qui ne baissent pas sont celles des députés et sénateurs qui ont pourtant votés ces multiples réformes , il y a deux frances , celle des profiteurs et celle des payeurs
pourquoi ne pas leur appliquer ce qu'ils ont votés ?
Réponse de le 27/08/2015 à 17:20 :
En effet, ce serait justice. Mais il n'y a jamais eu autant d'injustices et d'inégalités depuis ces dernières années. Les politiques et les fonctionnaires sont des profiteurs qu'il est temps de combattre !
a écrit le 27/08/2015 à 15:29 :
Ces prédictions ont quelle valeur? La France sera largement dépassée par l'Angleterre et l'Allemagne se repeuplera par l'immigration de travail. Pour que la France devienne performante, il faudrait qu'elle se libéralise, ce qui n'arrivera pas. Elle restera un pays de fonctionnaires et d'assistés avant tout. Qui croit en ce pays? Nobody !
Réponse de le 27/08/2015 à 16:51 :
@suivant vu votre pseudo que faites vous encore ici? il serait peut être temps de SUIVRE tous ces français dynamiques partis de leur pays et qui crachent dessus en attendant pour certains de revenir au pays, pour leur retraite! Contrairement à ce qu''assène à longueur de temps la propagande anglo saxonne la France reste un pays où l'on vit bien et peut être mieux que dans les prétendus paradis que l'on nous vante: USA GB etc. et sortez de vos clichés éculés avec les fonctionnaires et assistés il y a en France des personnes qui travaillent en particulier chez les fonctionnaires alors réfléchissez avant de gober sans réfléchir la propagande libérale.
a écrit le 27/08/2015 à 14:39 :
Il y a quelques années, on disait aussi qu'avec le départ en retraite des baby boomers,le marché de travail retrouverait son niveau d'équilibre....
a écrit le 27/08/2015 à 14:27 :
Il faut rectifier, je pense que vous voulez dire 76 millions d'habitant d'ici 2060.

Cdt
a écrit le 27/08/2015 à 14:21 :
Autrement dit : les actifs d'aujourd'hui, lourdement mis à contribution pour financer les retraites des baby boomers ne toucheront qu'une misère à l'âge de la retraite
Réponse de le 28/08/2015 à 0:28 :
"les actifs d'aujourd'hui, lourdement mis à contribution pour financer les retraites des baby boomers ne toucheront qu'une misère à l'âge de la retraite" : Normal! Ils choisissent d'enchainer les CDD puis ils choisiront de se virer avant d'avoir 70 ans (heureusement, il faudra être né après 1974? pour connaître ça, sinon, ça gueulerait chez les gueuloux!)
Réponse de le 28/08/2015 à 10:32 :
J'ai croisé quelques irresponsables qui préféraient enchaîner les CDD. Cependant, l'immense majorité rêve d'avoir un emploi stable (ou qu'il y ait suffisamment d'emploi pour moins craindre le chômage). Réalité d'hier devenue fantasme à cause des charges trop élevées, d'un marché du travail trop rigide, d'une monnaie surévaluée et d'un comportement de passager clandestin de plusieurs "partenaires européens"
a écrit le 27/08/2015 à 14:21 :
il ne faut pas oublier non plus qu'en 2060 il y aura un maximum de babyboomers qui malheureusement auront disparus!
a écrit le 27/08/2015 à 14:20 :
J'ai bien failli y croire jusqu'à la dernière ligne qui a torpillé la barque: les hypothèses sont un tantinet optimistes 1,5% de croissance? 7,5% de chômage? C'est Mr SAPIN qui a donné les chiffres??

Encore une étude commanditée (par qui?) et payée (par qui ? là j'ai peur de savoir...) pour nous faire croire que le futur s'annonce bien. Même si le présent est compliqué c'est pas si terrible, serrez les fesses encore 10 ans, on sortira de la tempête vers 2025.

Quoiqu'il en soit les mesures déjà prises vont dans le sens de réduire les retraites ça c'est un fait. Et toute mesure à venir ira aussi dans ce sens, 0 doute sur ce sujet. A quand la disparition des régimes spéciaux?
a écrit le 27/08/2015 à 14:20 :
combien d'entre nous seront encore vivant pour confirmer ou contredire cette etude du n'importe quoi!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :