Le moral des chefs d'entreprise se maintient avant la rentrée

 |  | 196 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : Reuters)
Amorcé depuis mai et le déconfinement, le redressement du climat général des affaires continue en juillet d'après l'Insee, avec une hausse de 7 points par rapport à juin.

Le climat des affaires français s'améliore depuis la fin du confinement. Un signal positif confirmé par l'enquête mensuelle de conjecture publiée jeudi 23 juillet par l'Insee. Le climat atteint 85 points ce mois de juillet, soit un saut de 7 points par rapport à juin. Pour autant, il reste « nettement en deçà » de son niveau d'avant le confinement, qui était alors relativement élevé (105), et même de sa moyenne de long terme (100).

Cet indicateur synthétique est calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité marchande. Après une légère baisse entre février et mars 2020 (-10,5) et une chute vertigineuse entre mars et avril (de 94,4 à 53,4), le climat des affaires a amorcé un redressement depuis le mois de mai.

Climat des affaires en France (Insee)

Les chefs d'entreprises ont estimé que les perspectives d'activités sont bonnes dans la plupart des secteurs. Dans la même lignée, le climat de l'emploi a également progressé en juillet, après avoir atteint un point bas en avril. À 77 points, il a ainsi gagné 10 points par rapport au mois de juin.

Lire aussi : Près de la moitié des PME jugent leur trésorerie "suffisante" pour affronter la crise

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :