« Le plein emploi est à portée de main », affirme Elisabeth Borne

INFOGRAPHIE. Avec un taux de chômage à 7,3% au premier trimestre 2022 selon l'Insee, le gouvernement a pour ambition de ramener le chômage à 5 %, un niveau de "plein emploi". Visualisez où se situe la France par rapport à d'autres économies qui ont déjà atteint ce niveau.

3 mn

(Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)

Rue de Grenelle, au ministère du Travail, Elisabeth Borne a passé lundi le flambeau à son successeur Olivier Dussopt. Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion hérite de dossiers où la plupart des voyants macro-économiques sont au vert. Sa mission principale : ramener le chômage à 5 %, c'est à dire renouer avec le plein emploi, dont le seuil est fixé à moins de 5 % de la population active d'un territoire donnée, selon le taux fixé par l'Organisation internationale du travail (OIT). Actuellement la France compte 7,3% de chômeurs, selon les derniers chiffres de l'Insee. Son plus bas niveau depuis 2008.

Lire aussi : Au ministère du Travail, le choix de l'ancien socialiste Olivier Dussopt pour tenir la promesse du "Plein emploi''

La Première ministre s'est targuée de lui léguer un bilan positif.

« Je suis fière aujourd'hui de quitter ce ministère alors que le plein emploi est à portée de main, le taux de chômage est au plus bas depuis 15 ans, le taux de chômage des jeunes est au plus bas depuis 40 ans et jamais autant de Français n'avaient eu un travail » a déclaré Elisabeth Borne.

Renouer avec le plein emploi

La Première ministre a ainsi rappelé les objectifs et missions de son successeur dont le titre de la fonction rappelle les ambitions du gouvernement : renouer avec le plein emploi. Véritable défi alors que la croissance est quasi nulle, freinée par la guerre en Ukraine, et que l'inflation s'envole.

«Le président de la République a fixé un cap: le plein-emploi, il n'a jamais été aussi proche, aussi accessible alors je compte sur vous. (...) Le plein emploi sera votre boussole » a-t-elle encore lancé à son successeur.

Lire aussi 8 mnL'inflation au plus haut depuis des décennies dans les économies majeures

Une notion contestée

Olivier Dussopt parviendra-t-il à atteindre cet objectif de "plein-emploi" ? Cette notion même est contestée par certains économistes dans la mesure où la définition même du plein emploi est basée sur le seul taux de chômage et ne tient pas compte du sous-emploi, c'est-à-dire des personnes travaillant à temps partiel mais qui souhaiteraient travailler davantage. Cette notion ne tient pas non plus compte des inactifs qui ont renoncé à chercher un emploi, mais qui pourraient revenir sur le marché du travail. C'est le cas notamment du Royaume-Uni qui connaît le plein emploi mais au prix d'un niveau de sous-emploi élevé, en raison du développement de formes d'emplois précaires.

Cette notion est aussi variable. Selon la fluidité du marché du travail, le taux de chômage correspondant au plein emploi peut se situer plus ou moins bas. L'économie américaine, par exemple en situation de plein emploi avec un taux de chômage de 3,6% de la population active, un des taux les plus bas depuis 1969, alors qu'en France, le taux de plein emploi se situe autour des 5% de chômage, un niveau qui n'a pas été atteint depuis la fin des années 1970.

INFOGRAPHIE. Où se situe la France par rapport à d'autres puissances économiques qui, elles aussi, affichent des taux de chômage historiquement bas ?

(Avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 24/05/2022 à 17:49
Signaler
En parlant d’Élisabeth Borne sa page Wikipédia a eu 530 modifications en 48 heures !,dont l'origine de son père qui est un juif russe ,il est devenu subitement père juif ukrainien ! Décidément ,cette guerre a des ramifications inattendues chez certa...

à écrit le 24/05/2022 à 10:07
Signaler
Quelqu'un peut m'expliquer la baisse du chômage? Les 2 dernières années ont vu la désertion forcée de ceux qui travaillaient dans l'hôtellerie-restauration et la santé; où sont-ils tous partis? Ni dans l'agriculture qui a trop de bras, ni dans l'ind...

à écrit le 23/05/2022 à 23:42
Signaler
Avec plus de 3 millions de chômeurs on veut nous faire croire qu'on est proche du plein emploi. C'est dommage que Mauroy et Mitterrand soient morts, ils auraient bien rigolé...

à écrit le 23/05/2022 à 20:16
Signaler
Bonjour, Lors du mandat précédent l'ons a supprimé des milliers de gents.... Alors ils est simple de dire que tout vas bien....

à écrit le 23/05/2022 à 19:06
Signaler
sachant que le chomage structurel francais est a 8% la france est meme au dessus du plein emploi, donc ses propos ne coutent pas cher ( au passage ca veut pas dire que tt le monde a un emploi , mais bon, certaines ont rate leurs cours d'economie)

à écrit le 23/05/2022 à 19:03
Signaler
Pas de doute qu'un contrat "d'une heure par semaine" pourra même supprimer Pôle Emploi!

à écrit le 23/05/2022 à 18:52
Signaler
Plein emploi, donc les caisse se remplissent, chômage et retraite se financent mieux que prévu et donc plus besoin de traire le contribuable? La retraite peut rester à 62 ans?

à écrit le 23/05/2022 à 18:02
Signaler
Son objectif ne devrait pas être le plein emploi, mais que tous ceux qui souhaitent travailler aient un emploi qui les satisfassent

le 23/05/2022 à 18:18
Signaler
Les entreprises privés ne sont pas des Kolkhozes soviétiques et se sont elles qui décident des salaires proposés. Le plein emploi est le meilleur moyen pour les pousser à les augmenter afin d'attirer les candidats.

à écrit le 23/05/2022 à 17:00
Signaler
Bof, à part virer les chômeurs des stats... -_- "Les faits sont têtus il est plus facile de s'arranger avec les statistiques" Mark Twain

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.