Le Top 3 des recruteurs français en 2018 : McDonald's, SNCF, LVMH

 |   |  343  mots
Selon les prévisions de cette étude publiée lundi, McDonald's France arrive premier de cette enquête, avec plus de 32.000 embauches prévues sur l'année. Le podium est complété par le Groupe SNCF et LVMH qui comptent recruter respectivement 29.900 et 13.500 personnes.
Selon les prévisions de cette étude publiée lundi, McDonald's France arrive premier de cette enquête, avec plus de 32.000 embauches prévues sur l'année. Le podium est complété par le Groupe SNCF et LVMH qui comptent recruter respectivement 29.900 et 13.500 personnes. (Crédits : Statista*)
La hausse des embauches se confirme à la lecture de l'enquête Le Figaro-Cadremploi publiée ce lundi. La progression est manifeste et concerne tous les secteurs (banque, transport, industrie, restauration...) et tous les types d'emploi de l'ingénieur à l'apprenti. Seul ombre au tableau, dans les métiers du numérique, il y a pénurie de compétences...

Entreprises familiales, grands groupes du CAC 40, PME ou startups, quel que soient le secteur dans lequel elles opèrent, ce sont pas moins de 407 entreprises (grands groupes, ETI, PME...) qui ont accepté de révéler leurs estimations de recrutements pour l'enquête réalisée par "Le Figaro Économie" en partenariat avec Cadremploi, site de recrutement destiné aux cadres. Ensemble ces entreprises prévoient d'embaucher 409.646 personnes équivalent temps plein (ETP), contre 382.824 en 2017 (effectivement recrutées). S'agissant des seuls cadres, les prévisions 2018 montent à 109.660, contre 98.047 en 2017 (effectivement embauchés).

Selon les prévisions de cette étude publiée lundi, McDonald's France arrive premier de cette enquête, avec plus de 32.000 embauches prévues sur l'année. Le podium est complété par le Groupe SNCF et LVMH, qui comptent recruter respectivement 29.900 et 13.500 personnes.

Le n°1, McDonalds, ne prévoit d'embaucher que... 205 cadres en 2018

Cette palmarès révèle cependant de profondes disparités, notamment s'agissant des cadres puisque le classement est effectué selon le nombre total de recrutements. Ainsi le numéro un McDonalds avec 32.015 recrutements prévus n'envisage que 205 embauches de cadres cette année. Le 5e, groupe Armonia, qui prévoit 11.370 n'envisage que... 25 embauches de cadres en 2018.

Les plus grands recruteurs de cadres sont ainsi les groupes d'ingénierie (Capgemini/Sogeti 4.100, Alten 3.800, Sopra Steria, Altran, Akka...) de BTP (Bouygues 3.300, Vinci, Eiffage...) mais aussi les télécoms (Orange 1.600) le portage salarial (Didaxis 3.000), l'assurance (Axa 1.800), l'aéronautique (Safran 1.000)...

Le numérique, très demandeur de jeunes diplômés

Dans la partie de l'enquête qui s'intéresse spécifiquement aux secteurs et entreprises qui recrutent le plus de jeunes diplômés, Le Figaro note que le secteur du numérique, et particulièrement dans le conseil, emporte tous les suffrages. Ainsi, dans le Top 5 de ce classement des entreprises qui prévoient de recruter le plus de jeunes diplômés en 2018, on trouve :

  • Capgemini / Sogeti : 2.800
  • Didaxis : 2.800
  • Sopra Steria : 2.550
  • Alten : 2.000
  • Groupe BPCE : 2.000

| Lire la suite de ce classement sur le site du Figaro

(*) Un graphique de notre partenaire Statista.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2018 à 13:32 :
la sncf j'ai y étais en intérim, ça ne bosse pas les vendredi après midi, des pauses de 2h par jour, télétravail, souscharge de boulot, pas de contrôles, si vous cherchez un boulot bien payé, pénard après une expérience difficile dans une boite où s'était l'inverse je vous recommande sncf.
Réponse de le 15/02/2018 à 17:15 :
En quoi c'est mal les pauses de 2H ?
a écrit le 13/02/2018 à 10:34 :
"Le n°1, McDonalds, ne prévoit d'embaucher que... 25 cadres en 2018"

"Ainsi le numéro un McDonalds avec 32.015 recrutements prévus n'envisage que 205 embauches de cadres cette année."

Y'a comme une erreur non ? ;)

Faudrait penser à embaucher chez La Tribune ;p
a écrit le 13/02/2018 à 9:19 :
Le n°1, McDonalds, ne prévoit d'embaucher que... 25 cadres en 2018

Vous êtes surs de ce chiffre ??? relisez vous avant de publier SVP !
a écrit le 12/02/2018 à 20:29 :
DIDAXIS est une société de portage salarial (de taille moyenne...) qui se moque vraiment mais alors vraiment du monde.
Quand je lis "9800 salariés" dans les effectifs France, je m'esclaffe de rire : depuis la création de la société, le nombre total de missions proposées à ses consultants n'a pas dépassé les... 6500 (cf. https://www.didaxis.fr/a-propos-de-didaxis/didaxis-en-bref) !!!
Le Figaro/CadreEmploi devraient être un peu plus prudents avant de citer des sociétés de "patrons-charlots" qui veulent se faire de la pub (mensongère) à bon compte...
a écrit le 12/02/2018 à 19:48 :
Pour la restauration rapide, ce ne sont pas de nouveaux emplois : c'est juste du turn over. Pour illustrer, quand je travaillais dans ce type de restaurant, sur 30 personnes, 20 changeaient chaque année mais l'emploi total était toujours à 30. Conclusions : on peut toujours additionner ce type d'annonce et dire que des tonnes d'opportunités sont présentes mais ce n'est que du pipo.
a écrit le 12/02/2018 à 17:31 :
Ça ne pèse pas lourd face aux milliers d'annonces de licenciements hebdomadaire (certes pas seulement en France mais pas mal déjà... ) que vous nous avez annoncé durant toute l'année, désolé.

Alors je résume, moins de statistiques du chômage, de 12 par an nous en aurons plus que 4 (4 mauvaises nouvelles c'est mieux que 12), des annonces pour nous dire que les entreprises embauchent, ce qu’elles font depuis toujours hein... bref ce n'est vraiment pas rassurant concernant les futurs résultats du chômage.

Parce que de virer les gens de pôle emploi aura vite ses limites les gars.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :