Macron fait à Versailles son Davos avant Davos

Sur la route du Forum économique mondial de Davos, près de 140 CEO d'entreprises mondiales sont invités à Versailles ce lundi pour rencontrer le gouvernement français et parler attractivité de la France. Au Forum économique mondial, le président Macron fera un discours mercredi pour proposer sa vision politique d'une mondialisation plus responsable.

6 mn

Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron. (Crédits : Reuters)

Jupiter aime recevoir en son Olympe. Et Emmanuel Macron, qui s'est vu attribuer le patronyme du roi des dieux du Panthéon romain aime recevoir les grands de ce monde à Versailles (il y avait accueilli Poutine et prononcé un discours devant le Congrès en début de mandat). A l'initiative du président de la République, 140 patrons des plus grandes entreprises mondiales vont donc faire un « stop » à Paris pour une rencontre au sommet avec une quinzaine de ministres du gouvernement français et y parler attractivité et investissement en France.

Belle opération de com' bien mise en scène avec, ce lundi, en amont de ce sommet intitulé « Choose France », un Macron qui ira à Valenciennes saluer un investissement de 400 millions d'euros de Toyota dans cette usine emblématique, sur les terres de Jean-Louis Borloo. Tout schuss sur la route de Davos, le chef de l'Etat prononcera aussi mercredi un discours en séance plénière à l'invitation du fondateur du Forum économique mondial qui sera l'occasion pour lui de poser un diagnostic des fractures de la mondialisation et sa vision des remèdes que les dirigeants politiques et économiques doivent y apporter.

Local, national et global

Résumons : du local, du national et du global. Du local dans le Nord de la France, pour dire à l'opinion que l'ouverture des frontières aux investissements étrangers apporte aussi du bon, c'est-à-dire de l'emploi ; du national sous les dorures de Versailles, avec un sommet sur l'attractivité inédit dans sa forme et qui devrait être l'occasion d'annoncer 100 mesures concrètes pour attirer les investisseurs étrangers ; et du global à Davos, la petite station des Grisons suisses avec un discours présenté par l'Elysée comme un des temps forts du World Economic Forum, puisque, source Elysée, il n'y aura aucun autre « side event » en parallèle de l'intervention du chef de l'Etat français, dont le discours précédera même de deux jours celui de son homologue américain, Donald J. Trump devant s'exprimer lui-aussi, mais le vendredi, en clôture du forum de Davos.

VRP de la maison France

Bien sûr, chacun pourrait gloser sur le côté un peu pompeux de ce coup de com' là : Versailles, plus Davos, le tout dans une sorte de huis-clos réunissant les « global leaders », les plus grands dirigeants du monde. Mais on pourrait aussi se féliciter de voir Macron jouer de la sorte la carte opportuniste du VRP de la maison France, ce qui est après tout aussi un peu le rôle d'un chef de l'Etat. Il fut un temps où aller à Davos était mal vu par le monde politique français, le lieu étant qualifié de symbole de la mondialisation opprimant les peuples au nom du profit des plus puissantes multinationales qui s'y réunissent une fois l'an dans une débauche de limousines et d'hôtels de luxe. Mais, plutôt que de fustiger cet entre-soi, pourquoi finalement ne pas considérer comme assez salutaire le tournant de la diplomatie française qui se met enfin à être aussi économique. En reprenant la tête du combat contre les dérèglements climatiques après le retrait des Etats-Unis de Donald Trump de l'Accord de Paris, le président français cultive un leadership international que la plupart des dirigeants du monde lui reconnaisse, à cause et grâce au caractère particulier de son élection de 2017. Le One Planet Summit de décembre avait déjà permis de relancer à Paris les feux de la COP21 deux ans après, avec la participation de très nombreuses grandes entreprises.

Flatteur pour la France

Cette séquence attractivité tombe donc à point nommé pour permettre à Emmanuel Macron et l'équipe gouvernementale de faire le service après-vente des réformes déjà engagées et avant-vente de celles encore à venir. Partant du principe que le leadership ne s'use que si on ne s'en sers pas, le chef de l'Etat a bien raison de lancer cette opération séduction et on doit reconnaître qu'il est finalement assez flatteur, pour la France, de voir 140 PDG ou DG de grands groupes mondiaux, venir participer à Paris à des réunions bilatérales avec le gouvernement français. Qu'aurait-on dit s'ils avaient choisi de faire un stop à Londres ou Francfort...

Du côté des étrangers, la présence sera pour moitié américaine, mais il y aura, selon l'Elysée, 25% de patrons d'entreprises européennes et 25% venant d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie. Ils déjeuneront avec le Premier ministre Edouard Philippe puis pourront parler en bilatéral sur des dossiers concrets avec Bruno Le Maire (Economie), Muriel Penicaud (Travail), Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Agnès Buzyn (Santé), Stéphane Travert (Agriculture), Florence Parly (Défense) et Mounir Majhoubi (Numérique), mais aussi Valérie Pécresse (présidente de la région Ile-de-France). Il y aura également les patrons de l'Agence des Participations de l'Etat, bien pratique à l'approche de nouvelles privatisations, de Bpifrance, Nicolas Dufourcq et de Business France Pascal Cagni (un ancien d'Apple).

"France is back"

Parmi les figures qui seront présentes, des banquiers comme Jamie Dimon, le patron de la puissante banque JP Morgan, Lloyd Blankfein, celui de la banque d'affaires Goldman Sachs, mais aussi celui de Bank of America. Il y aura aussi les patrons de McKinsey, UPS, Manpower, Coca-Cola, SAP, le numéro 2 d'Alibaba et enfin Richard Liu, CEO de JD.Com, le géant chinois de la vente en ligne. Côté français, Maurice Lévy (Publicis), qui organise aussi le forum de Davos, participera, ainsi que Jean-Laurent Bonnafé (BNP Paribas), Thomas Buberl (Axa) et Emmanuel Faber (Danone). On n'attire pas les mouches avec du vinaigre et si le coût de la grand-messe de Versailles de ce lundi n'est sans doute pas donné, il semble évident que le faste du lieu a dû peser dans la balance pour convaincre tous ces chefs d'entreprise internationaux de venir.

Ce pré-sommet de Davos organisé à  l'initiative du président a bien évidemment un objectif assumé : « France is back ». D'ailleurs, le sommet économique de Versailles se déroulera en anglais, langue de Davos. John Chambers, l'ancien PDG de Cisco qui investit beaucoup en France, prononcera un discours sur la France dont il ne cesse de chanter les louanges depuis l'élection d'Emmanuel Macron. Parmi les mesures concrètes qui seront dévoilées lundi par le président, qui prononcera un discours de clôture avant de recevoir tout ce beau monde pour un dîner sans doute grand siècle (dont on ne sait s'il sera aux chandelles...), l'Elysée reste discret. Mais on évoque pêle-mêle un nouveau renforcement du régime fiscal des impatriés (une exonération de charges pour les salariés étrangers des entreprises qui investissent en France), la création d'une chambre internationale pour améliorer l'accueil et l'information des investisseurs qui choisissent la France.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 82
à écrit le 23/01/2018 à 10:43
Signaler
Vous devriez relire votre texte avant de le mettre en ligne. Ces fautes d'orthographe ou de grammaire sont difficilement excusables: le président français cultive un leadership international que la plupart des dirigeants du monde lui RECONNAISSE, ...

le 18/01/2019 à 21:57
Signaler
Désolé de vous contredire mais on écrit : on ne s'en serT pas. Ciao.

à écrit le 22/01/2018 à 20:10
Signaler
Depuis 6 mois, Macron multiplie ce genre de manifestations communication/marketing où il présente la France comme un objet luxueux et rare à un encan chez Sotheby's ou pire, comme un patron d'entreprise dans une foire internationale à Las Vegas. ...

à écrit le 22/01/2018 à 17:33
Signaler
Le nouveau Messie, admirez l’auréole en arrière plan. Il fallait y penser, ni Trump ni ses conseillers n'y ont jamais pensé. Trump doit s'en mordre les doigts. Qu'il est beau nôtre nouveau Roi Soleil!

à écrit le 22/01/2018 à 17:29
Signaler
Davos est principalement un Forum des dirigeants économiques du monde. Pas une réunion pour favoriser les investissement en Suisse. La comparaison avec la réunion de Versailles ne tient pas debout.

à écrit le 22/01/2018 à 16:48
Signaler
Et qui paye cette petite sauterie privée auquel la presse n'a pas accès et où le Président de la république française s'exprime à guichet fermé devant un parterre sélectionné comme s'il donnait des conférences privées? Désolé mais ca commence à me...

le 22/01/2018 à 18:46
Signaler
un jour ou l'autre, il faut changer de ritournelle. Il faut arrêter de tout mélanger. Arrêtez d’être confus et embrouillé. Parce que mélanger les gardiens de prison et les réunions de commerce internationales qui ont toujours eu lieu , c'est plus qu...

le 22/01/2018 à 20:03
Signaler
En fait comme Macron fait partie du spectacle en tant que singe savant , il sera probablement dispensé de cotisation (et c'est heureux car certaines participations à Davos sont facturées plus de 600 000 USD)... Mais il faut quand même payer les dépl...

le 24/01/2018 à 16:06
Signaler
"parce le ministère de la justice n'est même plus en mesure de leur payer un taser " Pour d'autres ça va: Ceux qui avaient sous-estimé leur patrimoine : Nicole Belloubet. La garde des Sceaux a dû ajouter à un patrimoine immobilier déjà conséq...

à écrit le 22/01/2018 à 12:22
Signaler
Président des super riches...et des ZADistes.

à écrit le 22/01/2018 à 11:40
Signaler
Après avoir vendu nos usines on va demandes aux acheteurs de nous les ramener ! Pour cela il faut une incitation ? Pourquoi pas un moratoire sur la fiscalité , et la possibilité d élargir le champ des travailleurs détachés .

à écrit le 22/01/2018 à 11:09
Signaler
Un programme pour reconquérir le leadership, ou le retour au perpétuel jour des marmottes ? Ça ne va pas être facile pour le président Macron. Non pas que la France manque d’atouts et d’attraits, bien au contraire, mais l'entreprenariat et le dévelo...

à écrit le 22/01/2018 à 10:37
Signaler
Bonjour, c'est un message pour Philippe Mabille, s'il vous plait, vous êtes journaliste, dans un journal économique, donc soyez précis, quand vous dites : "John Chambers, l'ancien PDG de Cisco qui investit beaucoup en France, prononcera un discour...

à écrit le 22/01/2018 à 10:08
Signaler
Pendant ce temps : La Société Générale se saisit de la rupture conventionnelle collective.La direction du groupe va ouvrir une négociation avec les syndicats sur un projet d'accord portant sur un dispositif de rupture conventionnelle dans le cadre...

à écrit le 22/01/2018 à 9:56
Signaler
Macron sait très bien que les investissements étrangers sont un pillage capitalistique des PME/PMI à travers les fonds d'investissements Anglo saxons ! Quelle hypocrisie , tout cela c'est de la COM ... Oui et pour finir dépouillés par effet de L...

à écrit le 22/01/2018 à 7:00
Signaler
À lire tous les commentaires je constate que la propagande russe est en plein boom.

le 22/01/2018 à 9:19
Signaler
En Russie, la vente a la decoupe est terminée avec le President Poutine, c'est ca que vous appellez propagande ?

à écrit le 21/01/2018 à 22:16
Signaler
M. Macron a donné un entretien à la BBC sur sa vision du « Brexit » lorsqu’il était à Sandhurst cette semaine, entretien qui a été diffusé ce dimanche. Plusieurs médias britanniques, notamment le Daily Mail et le magazine « Express », ont été stup...

le 22/01/2018 à 13:02
Signaler
Vous avez vite fait de sortir cette phrase de son contexte. L'honneteté de votre propos est au dessous de le ceinture. Je vous invite à relire l'ensemble de sa déclaration, merci. BTW, je ne suis pas particulièrement macroniste.

à écrit le 21/01/2018 à 21:42
Signaler
Il ne suffit pas d'aller à Versailles pour devenir Roi. Ce qui se passe en France et en Europe a quelque chose de surréaliste; la réalité dépasse la fiction. Que faire ?

à écrit le 21/01/2018 à 20:47
Signaler
Je vous ressors celle-là qui suit et cite à l' envi car je l' adore, oui la classe moyenne est celle qui va déguster, comme aux us, pourquoi ..? Parce que les pauvre sont déjà pauvres quand les riches exilent ..! De Colbert à Mazarin: Les classes ...

le 23/01/2018 à 1:22
Signaler
A la fois juste et spirituel... on en demandait pas tant. :-)

le 23/01/2018 à 1:22
Signaler
A la fois juste et spirituel... on en demandait pas tant. :-)

à écrit le 21/01/2018 à 19:04
Signaler
Mes bien chers tous, Profitez de 10 mn pour visionner la video en lien de cet article qui commente une étude de l'Observatoire Français des conjonctures Economiques (OFCE) , constatez à la fin du commentaire que cette politique est imposée par...

à écrit le 21/01/2018 à 17:37
Signaler
Macron dans le délire : il dit que les Français voteraient la sortie de l'UE si un référendum leur posait la question...! Surréaliste, voilà pourquoi il faut tenir les médias, empêcher la question et réfuter l' ..UPR. CQFD. ht...

à écrit le 21/01/2018 à 16:04
Signaler
je ne sais pas ce que va donner cette réunion, mais au moins il essaie de faire la promotion de notre pays. Peut être que la théorie du ruissellement ne marchera pas si bien qu'il l'espère, mais au moins il n'agit pas pour cajoler son électorat au dé...

le 21/01/2018 à 16:40
Signaler
le problème set qu'il n'y a malgré 8 nouveaux impôts AUCUN progrès, bien au contraire, la dette continue d'exploser, le chômage itou, déficit le "meilleur" avec l'Espagne, les prélèvements obligatoires avec macron NOUS AVONS BATTU le Danemark notre v...

le 21/01/2018 à 18:00
Signaler
Que fait-il sinon signer une fois l' an les GOPE ou feuille de route de Bruxelles ..? Les conséquences sont connues, outre la sujétion totale à l' Ue, l' euro trop fort, l' Otan qui désigne les méchants, 9 milliards d' euros ...

le 22/01/2018 à 13:33
Signaler
Je suis plutôt d'accord avec plusieurs points que vous soulevez. Néanmoins, si Macron est obligé de faire autant de communication et de marketing pour vendre la France aux investisseurs étrangers c'est que la France n'est tout simplement pas attr...

à écrit le 21/01/2018 à 13:15
Signaler
Quand on me parle d'attractivité de la France; j'entends prostitution, car la prostituée se fait belle pour attirer le client, celui qui a l'argent, elle baisse ses tarifs jusqu'au seuil de la survie, de la crasse, face à ses concurrentes. Et elle at...

le 23/01/2018 à 1:34
Signaler
C’est vrai que faire le trottoir c’est pas comme faire la manche... ce n’est pas le même engagement et ni le même revenu. Mais quand on a plus le choix... on fait comme les gueux... on tend la main en espérant une pièce... où on fléchit les genoux po...

à écrit le 21/01/2018 à 11:29
Signaler
Deuxième article pour nous annoncer cette réunion. Publi-reportage de la fabrique à opinion.

à écrit le 21/01/2018 à 10:42
Signaler
Les citoyens de base, "gens de rien", commencent à en avoir marre de se voir dépouiller au profit de ce monarque républicain à l'ego démesuré, qui ne sait pas réduire la dépense publique

à écrit le 21/01/2018 à 10:07
Signaler
Je n'ai pas de problème particulier avec ce que vous dites dans votre article, sauf sur un point: vous dites " Macron...cultive un leadership international que la plupart des dirigeants du monde lui reconnaisse, à cause et grâce au caractère particul...

le 21/01/2018 à 11:38
Signaler
EXAT? ? ?

le 21/01/2018 à 16:41
Signaler
je dire ai maime plu esxcat

à écrit le 21/01/2018 à 0:11
Signaler
Le vrp de la maison France (vrp signifiant voyageur représentant placier) a surtout été ..placé. L’entourage de Hollande qui le connaît bien cite « Macron apparaît comme un homme sous influences multiples » disent-ils. Espérons qu’il ne...

à écrit le 20/01/2018 à 18:49
Signaler
Encore une grand'messe républicaine; nos élus, qui l'ont été pour cela, devraient demander que publicité soit faite du coût de l'opération, dont on peut se demander si notre Président a été élu pour ce genre de manifestation: il y a pléthore de minis...

à écrit le 20/01/2018 à 18:23
Signaler
Décidément cet individu est incorrigible. Il va aller faire son show à Davos et se faire louanger par la finance internationale et aduler par la presse éco française aux ordres (avec les cadeaux à ses riches propriétaires c'est la moindre des chos...

à écrit le 20/01/2018 à 17:16
Signaler
un enfumage sur fond d écran publicitaire comme a la télé avec des journalistes sélectionnés...

à écrit le 20/01/2018 à 16:24
Signaler
Plus ils sont pompés d impots plus sont contents Bravo macron macron champions macron le king macron c est 1.7 .macron retraite macro c est la vie chers antichambres de pauvres?

à écrit le 20/01/2018 à 15:44
Signaler
macron fait sont job en allant convaincre les grands de ce monde a investir chez nous en france, tout ses reformes sont faite justement pour enclancher cela, IL FAUT LUI FAIRE CONFIANCE ILNE LUI RESTE QUE QUATRE ANS POUR PROUVEZ QU IL EST ...

le 20/01/2018 à 21:28
Signaler
poing de vu interessang que le vautre. beaucoup dargumends mais pas assé developer. je vou lesse developppe.

à écrit le 20/01/2018 à 12:58
Signaler
100 mesures concrètes pour attirer les investisseurs étrangers .... sans doute des micro-mesures puisqu'il a fallu en empiler 100 pour présenter un intérêt acceptable ? tout cela parait peu sérieux , juste la confirmation que les "penseurs" de ces...

à écrit le 20/01/2018 à 12:46
Signaler
Macron le divan 👎

à écrit le 20/01/2018 à 12:46
Signaler
Dépenser de l'argent public pour s'entendre dire que la France a trop de dépenses publiques, c'est un concept assez spécial tout de même...

à écrit le 20/01/2018 à 12:37
Signaler
Ayant pris les rênes du pays , avec des dettes abyssales et des entreprises lestées comme nul par ailleurs , il lui fallait bien remettre les comptes à l' heure pour repartir du bon pied et cela demande du temps . Pour juger on attendra la mie manda ...

le 20/01/2018 à 14:11
Signaler
ah non c'est trop facile, macron a été premier conseiller économique puis ensuite ministre de l'économie d'hollande durant quasiment CINQ ANS et SES résultats furent plus que catastrophiques, alors mémoire sélective. NOUS les cyniques et autre noms d...

le 20/01/2018 à 17:34
Signaler
Non on attendra "l'ami mandat" pour juger super taxman

à écrit le 20/01/2018 à 11:22
Signaler
Les retraités "aisés" et ceux qui subissent des dégâts de tempête - sans aucun decret de catastrophe naturelle - apprécieront le Président des commémorations, de la monarchie blingbling et des luxueux cadeaux aux riches et aux autres pays ! Ma regre...

à écrit le 20/01/2018 à 11:11
Signaler
Pendant ce temps là, nous, dans les campagnes, on crève à 80 kmh dans des déserts médicaux sans services publics en payant des taxes de plus en plus élevées. En même temps, il faut engraisser les 5% premiers de cordées.

à écrit le 20/01/2018 à 10:38
Signaler
Pipeau et repipeau digne du joueur de flûte de de Hamelin, "Der Rattenfänger von Hameln" pour attirer les rats .. Réduire les dépenses publiques et sociales pour diminuer les impôts sur les riches et augmenter les profits des entreprises...

le 20/01/2018 à 11:24
Signaler
bravo dans le 1000 !

le 20/01/2018 à 11:36
Signaler
Écouter, si les discours et les gesticulations médiatiques de Macron réussissent à séduire suffisamment les « expatriés » pour les inciter à retourner en France et ainsi libérer les pays hôtes qui ont eu la faiblesse et la gentillesse d’accueillir ce...

le 20/01/2018 à 11:37
Signaler
Pas de solution sans un FREXIT assumé avec l' UPR, le reste n' est que cautionement de l' aventure néo libérale entreprise par les deux hérauts précédents/présidents sous couvert d' un européïsme béat, en réalité déconstructio...

à écrit le 20/01/2018 à 9:52
Signaler
comme le prouve la decision pour notre dame des landes sans passer par la chambre ni le conseil constititionnel ni le conseuil d'etat,nous devenons une monarchie voir plus

à écrit le 20/01/2018 à 9:13
Signaler
" si on ne s'en sert pas" pas "si on ne s'en sers pas " il n'y a pas que le leadership qui s'use , l'orthographe aussi !!!!!!!

à écrit le 19/01/2018 à 23:42
Signaler
On pourra dire ce qu'on veut mais on a jamais vu un président se bouger autant pour faire venir les investissements en France. C'est une très bonne idée de faire main basse sur ces 140 grands patrons sur le chemin de Davos. Il n'y aura aucune autre o...

le 20/01/2018 à 16:04
Signaler
cela a déjà été fait par d'autres mais à moindres frais et SANS publicité éhontée comme il sait faire, mais lui le problème c'est qu'il n'y a jamais d'effets, un exemple parmi tous les autres. Le glyphosate... aucun malgré les rodomontades du superma...

à écrit le 19/01/2018 à 23:25
Signaler
Quel Président ! Je suis fière......

le 20/01/2018 à 10:43
Signaler
Après Louis XVI de Tulle , retour à Louis XIV : anniv fêté à Chambord, restauration des chasses présidentielles vestige de la monarchie, réunion d'Affaires à Versailles. Le petit monarque républicain se glisse dans les parures de la royauté. Bel...

le 21/01/2018 à 11:54
Signaler
vous serez bientot invité pour la chasse au chateau de chambord

à écrit le 19/01/2018 à 23:12
Signaler
Selon le sondage Opinionway seuls 54% de ses électeurs (jusqu’à 42% selon les enquêtes) ont voté « POUR » son projet, très très loin du vote d’adhésion dont ont bénéficié les autres candidats. Un rapide calcul pour se rendre compte que notre nouveau...

le 20/01/2018 à 10:30
Signaler
Incompréhensible , il était temps pour vous d'aller dormir !

le 20/01/2018 à 11:14
Signaler
@chriss Et vous de vous réveiller avant d' être plumé!

le 20/01/2018 à 11:25
Signaler
et 63% sont mécontents de leur pouvoir d'achat

le 20/01/2018 à 17:54
Signaler
incompréhensible pour vous mais pour nous c'est bien explicite. peut-être vos connaissances vous font défaut, d'ailleurs je pense humblement que c'est cela, sinon nous c'est nickel et juste.

à écrit le 19/01/2018 à 23:09
Signaler
Les commentaires sont drôles...créez des emplois, baissez les prélèvements MAIS ne parlez pas aux investisseurs qui peuvent s’implanter et embaucher. Il fait comment « jupiter »

à écrit le 19/01/2018 à 23:02
Signaler
Et que pensez vous des politiques economiques ?.... En dehors du climat... On a un pb de ressource... Et de pollution majeures.... La fuite en avant a ses limites...

à écrit le 19/01/2018 à 22:19
Signaler
"si le coût de la grand-messe de Versailles de ce lundi n'est sans doute pas donné". La naïveté du journaliste est navrante. Vous pensez qu'il est plus cher de tenir ce genre de réunion dans les fastes Versaillais - qui sont "gratuits" - que dans un ...

à écrit le 19/01/2018 à 22:03
Signaler
Notre golden boy fait très télé évangéliste sur la photo à se goinfrer sur mode, le monde est à moi... Voilà un personnage mégalomane, égoïste et bientôt solitaire.

à écrit le 19/01/2018 à 21:17
Signaler
Louis XIV fait un ''come-back'' à Versailles .... mais puisque Louis ne sait pas vraiment ce que ça veut dire (encore)... on demande aux historiens de nous le dire... un peu !!! Le début de la banqueroute française débute au 13è siècle sous Louis IX...

à écrit le 19/01/2018 à 21:07
Signaler
Le president des riche a versaillais ? La france avec 2000 milliards de € de dette invités le monde à Versailles Jupiter Le Roy des voleur des retraitees ils y Ave 007 macron c est 1.7 Mr csg ?

à écrit le 19/01/2018 à 20:39
Signaler
Sous Hollande tous les jours nous avions le droit au chômage ceci, le chômage cela, dans la presse écrite, dans les médias télévisuels ou radiophoniques..... là il a miraculeusement disparu des débats....c'est l'effet Macron, les demandeurs d'emploi ...

le 19/01/2018 à 22:05
Signaler
Et quand le davos est fini, tout le monde rote et pète, totalement repu.

à écrit le 19/01/2018 à 19:57
Signaler
C'est incontestablement son droit, et même, compte tenu de l'état de la France, son devoir, mais évitons les grandiloquences, on sait qu'il aime à se prendre pour un Dieu, mais on rappellera que Jupiter, version romaine du Zeus des grecs perdit tous ...

à écrit le 19/01/2018 à 19:34
Signaler
On va en profiter pour lui donner du grain à moudre! Du côté de nos amis allemands, la fédération de l’industrie (BDI) a jugé jeudi “faisable” de réduire de 80 % les émissions polluantes d’ici 2050 par rapport à 1990 mais appelle le prochain gou...

à écrit le 19/01/2018 à 19:33
Signaler
Vous voulez parler compétitivité, diminuè les taxes sur l'emploi, le travail sur les entreprises.....

le 20/01/2018 à 12:06
Signaler
Vous raisonnez a l'envers:ce qui attire les entreprises étrangères c'est les subventions des collectivités locales.Augmentons les moyens des collectivités ,et nous aurons les moyens d'accueillir dignement nos amis entrepreneurs.Comme quoi les hausses...

à écrit le 19/01/2018 à 19:14
Signaler
Il s' agit bien là d' un renvoi d' ascenseur aux chefs d' entreprises euro mondialistes qui l' ont financé, fait élire et agissant en concertation, il convient de d' installer le paysage à priori. Macron n' est rien q...

le 20/01/2018 à 10:37
Signaler
l'UPR ce parti de "charlots" qui ne comprend rien à notre période actuelle , dans laquelle il faut constamment se battre pour que les sociétés investissent dans notre beau pays .

le 20/01/2018 à 11:28
Signaler
@chriss566 Pourquoi demeurer dans le déni et si grande solitude ..intellectuelle pour accepter ce qu un CM2 a déjà compris cad le dépouillment du pays par le néo libéralisme voulu par celui-là ...? Vous faire du...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.