Malgré un rebond progressif, le risque d'une plus violente récession s'amplifie au second trimestre

 |   |  1046  mots
La perte d'activité est de -38% dans la construction depuis le 11 mai.
La perte d'activité est de -38% dans la construction depuis le 11 mai. (Crédits : REUTERS/Jean-Paul Pelissier)
Depuis le début du déconfinement, l'activité est repartie "prudemment mais nettement" en France, selon l'Insee. En dépit de ce rebond, le produit intérieur brut (PIB) devrait quand même chuter "d'environ 20%" au deuxième trimestre, après le recul de 5,8% enregistré au premier, et de plus de 8% sur l'ensemble de l'année dans un scénario optimiste", a indiqué mercredi l'Institut. "L'activité économique en juin pourrait être de l'ordre de 14% inférieure à la normale (après -25% en moyenne en mai et -35% en moyenne en avril)", estime l'Insee. Quelque 12,9 millions de salariés ont fait l'objet d'une mesure de chômage partiel, à la demande de plus d'un million d'entreprises.

Les moteurs de l'économie repartent progressivement. Après plus de deux mois de paralysie, plusieurs secteurs économiques ont pu redémarrer leur activité dans des conditions parfois complexes. Dans sa dernière note de conjoncture publiée ce mercredi 27 mai, l'Institut national de la statistique (Insee) relève que l'activité économique serait inférieure de 21% par rapport à une situation normale depuis le 11 mai, jour du déconfinement. "Cette perte constituerait tout de même un rebond de plus de 10 points de pourcentage par rapport à la précédente estimation, publiée le 7 mai, portant sur les 15 derniers jours prédéconfinement (-33%)", expliquent les économistes.

Malgré ce signal favorable, la mise à l'arrêt de pans entiers de l'économie tricolore a plongé de nombreuses entreprises dans un épais brouillard. Les mesures annoncées et mises en oeuvre par le gouvernement ont permis de limiter la casse pendant la mise sous cloche de l'économie. La sortie du confinement et les prochaines semaines risquent de mettre en lumière les véritables répercussions de cette profonde récession, surtout que le gouvernement prévoit un plan de relance à partir de l'automne seulement. D'ici là, de nombreuses entreprises pourraient mettre la clé sous la porte et une cascade de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2020 à 12:04 :
la France est championne d'Europe de l'accueil des investissements étrangers (EY, 28/05/2020). en particulier dans l'industrie : 409 projets, contre 161 en Allemagne, 138 en Turquie et 132 au UK.
a écrit le 28/05/2020 à 8:34 :
Dés le début j'avais dit que le remède serait pire que le mal. on en a la confirmation.
On n'a pas fini d'en voir les conséquences; Pour intox ne pas se fier à la bourse tant qu'on n'aura pas fait le bilan comptable qui seul donne une image de la réalité.
laisser aux personnes leur droit à la liberté c'est dans la devise de la république.
a écrit le 27/05/2020 à 19:55 :
La bourse n'arrête pas de monter. L'on sait que les boursiers anticipent l'avenir. Donc foutaise sur tous les niveaux. Tout repartira comme avant. Mais en attendant des sociétés ont reçues des aides dont elles n'avaient pas besoins. Gouvernement laxiste, qui va nous dire qu'ils vont faire la chasse comme à ceux qui fraude au chômage partiel!
a écrit le 27/05/2020 à 17:03 :
puis le chèque logement, le chèque trottoir et le chèque cimetière....après calcul de vos revenus, de vos impôts, de vos antécédents médicaux, de votre espérance de vie, de la dérivée de l'indice nikei le 3 mai 2020 à 2h du matin....
Après déduction de la CSG, du CRDS, de la TVA, de l'écotaxe...
a écrit le 27/05/2020 à 14:38 :
les hauts fonctionnaires économistes , ils sont comme des grands experts en santé de janvier ils scrutent les oracles
a écrit le 27/05/2020 à 14:38 :
les hauts fonctionnaires économistes , ils sont comme des grands experts en santé de janvier ils scrutent les oracles
a écrit le 27/05/2020 à 14:32 :
pas besoin de faire des grands calculs pour cette estimation .le mieux serait nom pas de chiffrer le manque à venir .mais comment pallier ce manque c' est que l' ont voit le rôle d' un gouvernement ......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :