Manque de main d'œuvre : pour la CFDT, il faut commencer par « régulariser les travailleurs » sans papiers

Alors que le gouvernement a proposé de créer un titre de séjour « métier en tension », pour favoriser le recrutement de travailleurs étrangers en situation irrégulière dans les secteurs qui peinent à recruter, le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger estime qu'il est « absolument indispensable de régulariser les travailleurs » sans papiers déjà présents en France.
(Crédits : POOL New)

Laurent Berger n'est pas convaincu par le projet de titre de séjour « métier en tension » pour les immigrés du gouvernement. Le secrétaire général de la CFDT estime en revanche qu'il est « absolument indispensable de régulariser les travailleurs » sans papiers déjà présents en France. « Il faut de façon assez automatique régulariser les travailleurs qui sont aujourd'hui en emploi », a déclaré lundi Laurent Berger sur France 2, faisant valoir que ces salariés « contribuent au financement de notre Sécurité sociale (et) de notre action publique à travers la fiscalité ».

Début novembre, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le ministre du Travail Olivier Dussopt ont annoncé que le gouvernement voulait créer un titre de séjour « métier en tension », afin de favoriser le recrutement de travailleurs étrangers en situation irrégulière dans les secteurs qui peinent à recruter. Cette mesure devrait être débattue dans le cadre d'un projet de loi sur l'immigration de travail qui sera discuté en premier lieu « au Sénat à partir de janvier prochain ».

Ne pas faire reposer cette mesure « uniquement sur les patrons »

A propos de cette mesure de titre de séjour « métier en tension », le patron de la CFDT estime que le gouvernement reprend une idée qui « n'a jamais totalement fonctionné » ; à savoir qu'il « pense qu'il est absolument indispensable de régulariser les travailleurs qui font fonctionner ce pays (...) et qui sont malheureusement en situation irrégulière ». Réclamant « une approche qui soit pas simplement utilitariste économiquement, mais qui soit aussi reconnaissante socialement à l'égard de ces travailleurs », Laurent Berger estime que ce type de décision ne doit pas « reposer uniquement sur les patrons, qui ne jouent pas forcément le jeu ».

Lire aussiImmigration : la France peut mieux faire pour attirer les travailleurs qualifiés, selon le Conseil d'analyse économique

Ce débat autour de la régularisation des travailleurs immigrés revient dans l'actualité alors que le nombre de migrants traversant illégalement la Manche, pour rejoindre le Royaume-Uni est en constante augmentation. Nombre de migrants tentent cette périlleuse traversée depuis les côtes françaises, car ils considèrent que le marché du travail britannique est plus accessible que celui de la France.

Un accord entre Paris et Londres sur l'immigration illégale

Pour lutter contre ces traversées illégales de la Manche, la France et le Royaume-Uni ont signé lundi un accord en faveur d'une coopération plus étroite entre Paris et Londres. Un sujet qui empoisonne la relation entre la France et le Royaume-Uni, sous pression sur la question migratoire.

Les deux points principaux de cet accord sont une enveloppe de 72,2 millions d'euros que devront verser les Britanniques en 2022-2023 à la France qui, en contrepartie, s'engage à augmenter de 40% ses forces de sécurité (350 policiers et gendarmes supplémentaires) sur les plages d'où partent les migrants à destination des côtes britanniques.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 16/11/2022 à 9:10
Signaler
Bonjour, Sous prétexte qu'il manque de la main-d'oeuvre dans certains secteurs dont la restauration, et que l on a pas la poigne de bottée le cul à certains jeunes non qualifiés, mais qui pour certains ont les capacités de travailler en faisant le c...

à écrit le 16/11/2022 à 6:25
Signaler
Et si déjà on commençait à mettre les français au travail non cela pourrait être pas mal

à écrit le 16/11/2022 à 2:13
Signaler
Quand certains être humain se permet le luxe de sortie des thèmes rassiste publiquement toute en oubliant que ceux qu'ils disent de renvoyer dans leurs pays son des humains comme eux vraiment a humble avis c'est honteux. Ces gens migrants son des hum...

à écrit le 14/11/2022 à 22:59
Signaler
Bonjour voudrais-tu savoir pour ce qu’ils ont reçu leQTFEst-ce que ils ont le droit de travailler aussi mais salutations les plus distingués

à écrit le 14/11/2022 à 21:35
Signaler
Régulariser les sans papiers....je rêve alors que l'on a plus de 3 millions de chômeurs et encore... cela n'est pas la solution.... mettre les français au travail et supprimer les aides pour ce qui pensent gagner de l'argent à rien faire...du jamais ...

le 14/11/2022 à 21:43
Signaler
"supprimer les aides pour ce qui pensent gagner de l'argent à rien faire...du jamais vue dans ce pays.." BEn va vivre avec 450 balles par mois gros et ensuite on verra.

à écrit le 14/11/2022 à 19:46
Signaler
Au lieu de régulariser il ferait mieux de mettre tout le monde au boulot et les assister

à écrit le 14/11/2022 à 19:05
Signaler
On arrive même à un stade où certains employeurs ne recrutent que des sans papiers en pensant qu'ils ne vont pas trop leur réclamer...mais au final bof ceux qui viennent d'ailleurs réclament plus parceque souvent ils croient qu'en arrivant en Europe,...

à écrit le 14/11/2022 à 15:47
Signaler
Quelle abjection ce syndicat, au lieu d'appeller à augmenter les salaires et améliorer les conditions de travail des français ils veulent rajouter du monde sur le marché du travail pour tenir les salaires bas. Une information qui en dit long sur la c...

à écrit le 14/11/2022 à 14:29
Signaler
Et si on commençait par s'occuper des millions de chômeurs en France, de toutes les personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, de ceux qui n'arrivent pas à avoir accès au soin (désert médical et longue attente pour obtenir un rendez-vous),...

à écrit le 14/11/2022 à 14:02
Signaler
Cela fait 40 ans que l'on régularise les sans-papiers. Cessons cette spirale de l'échec et renvoyons chez eux ces délinquants. On verra alors les patrons concernés comprendre tout à coup beaucoup mieux les revendications salariales et de conditions d...

le 16/11/2022 à 11:05
Signaler
La punition que vous administre la Russie n est elle Pas süffisante pour comprendre qu on ne peut plus faire ce qu on veut avec les autres? Poussez l afrique a la revolte et vous allez le regretera amerement

à écrit le 14/11/2022 à 12:44
Signaler
Dans un pays qui compte plus de 3M de chômeurs (toutes catégories confondues) , et où on nous fait croire qu'on est à 7-8% de chômage (500.000 chômeurs dans les années 70), on en arrive à vouloir régulariser des illégaux parce qu'il manque 300.000 em...

le 14/11/2022 à 14:03
Signaler
Il y a déjà longtemps que le btp, la réparation automobile ou l'hotélerie restauration ont leurs propres écoles de formation mais cela n'empêche pas certains employeurs d'avoir des méthodes de travail d'un autre temps qui font fuir les candidats à p...

à écrit le 14/11/2022 à 12:11
Signaler
" pour la CFDT, il faut commencer par « régulariser les travailleurs » sans papiers " Et mettre au boulot tous les permanents syndicaux qui ont oublié ce qu'était la production !!!!!!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.