Mesures sécuritaires : "Pourquoi cela n'a pas été fait avant ? ", reproche Sarkozy à Hollande

 |   |  288  mots
Nicolas Sarkozy salue un revirement inattendu et spectaculaire de la politique de sécurité du gouvernement ainsi que de sa politique étrangère.
Nicolas Sarkozy salue ""un revirement inattendu et spectaculaire de la politique de sécurité du gouvernement ainsi que de sa politique étrangère". (Crédits : Reuters)
L'ancien président de la République et chef du parti LR salue "le revirement de la politique de sécurité du gouvernement", mais l'estime tardive. Nicolas Sarkozy est en outre prêt à soutenir un changement de la Constitution si cela permet de "renforcer la sécurité immédiate des Français".

Nicolas Sarkozy, qui réclamait "des inflexions majeures" pour assurer la sécurité des Français, est en partie satisfait des mesures prises par François Hollande suite aux attentats meurtriers de Paris. Dans un entretien au Monde, publié le 18 novembre, l'ancien président de la République évoque "un revirement inattendu et spectaculaire de la politique de sécurité du gouvernement ainsi que de sa politique étrangère".

Il salut le "début" d'alignement sur ce que demandent LR (Les Républicains, ex-UMP) "depuis plusieurs mois".

"Trop de temps a été perdu"

Le président du parti de droite n'oublie pas son rôle d'opposant et juge que Hollande arrive après la bataille. "Pourquoi cela n'a pas été fait avant ?", s'interroge-t-il en faisant référence aux attentats contre Charlie Hebdo le 7 janvier.

"Trop de temps a été perdu" et les conséquences n'ont pas été tirées après les événements de janvier, estime-t-il.

Sarkozy pourrait soutenir un changement de constitution

Par ailleurs, concernant la proposition de François Hollande de réviser la Constitution pour intégrer de nouveaux textes contre le terrorisme, Nicolas Sarkozy attend de voir "ce qu'il y aura dedans". "Si cela permet de renforcer la sécurité immédiate des Français, nous la soutiendrons." L'ancien chef de l'Etat recadre ainsi indirectement Crristian Jacob,président du groupe Les Républicains à l'Assemblée.

Nicolas Sarkozy assure que François Hollande ne pourra pas réformer la Constitution sans l'accord des Républicains, rappelant que les trois cinquièmes des membres du Sénat et du Parlement réunis en Congrès doivent approuver la mesure.Pour rappel, les députés LR sont 192 sur les 577 que compte l'hémicycle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2015 à 10:07 :
Sarkozy : la pêche aux voix au lieu de montrer la voie.
a écrit le 19/11/2015 à 9:51 :
Entre son départ et son retour, démenti plusieurs fois, Sarkozy a empêché tout bilan critique de son quinquennat et ... ça continue avec sa dernière sortie sur la perte de temps dans le dossier de l'anti-terrorisme.
Au fait, quelqu'un peut me dire qui a été aux manettes de 2007 à 2012 ?
Et ministre de l'Intérieur auparavant ?
a écrit le 19/11/2015 à 9:38 :
Il est temps qu'il arrête la politique !
Réponse de le 19/11/2015 à 10:00 :
Sarko parle de perte de temps. Il a raison : il nous en fait perdre pas mal.
Réponse de le 19/11/2015 à 10:11 :
+ 1
a écrit le 19/11/2015 à 6:30 :
Indécence permanente...!
Ce personnage est fatiguant.
a écrit le 19/11/2015 à 3:43 :
Sarko le bon Sarko mais ça marche pas comme Schengen et Hollande Merkel junker vois de d es parts de garage la ruine de l Europe sarkmerkjunkr) de or ?
a écrit le 19/11/2015 à 0:13 :
NON MAIS SANS BLAGUE QUI EST CE TYPE QUI DONNE DES LEÇONS ET QUI SE PREND POUR LE SAUVEUR DU MONDE ALORS QUE LUI MEME IL A ECHOUE SUR LA SECURITE ?
a écrit le 19/11/2015 à 0:03 :
Il faudrait que sarko nous explique comment la police peut être efficace avec des effectifs en forte baisse. C'est ce qu'il a fait et il croit qu'on a oublié.
a écrit le 18/11/2015 à 23:52 :
Encore le diviseur, l'homme des clivages. Et dire qu'il rêve de redevenir président !
a écrit le 18/11/2015 à 23:43 :
C'est fou comme monsieur Sarkozy a plein d'idées et de solutions quand il n'est pas au pouvoir. Comme toujours, c'est le champion du monde du brassage d'air !
a écrit le 18/11/2015 à 20:48 :
Le pompier pyromane est de retour !!!
Réponse de le 19/11/2015 à 0:21 :
Il nous dit qu'on a trop perdu de temps. Il est trop fort Sarkozy, c'est le nouveau Gérard Majax : il est capable de nous faire croire qu'il n'a jamais été président !
a écrit le 18/11/2015 à 20:33 :
Il a déjà oublié l'effectif de policiers qu'il a diminué?.Il a déjà oublié la police de proximité qu'il a supprimé?...etc:il nous prend pour des billes?
a écrit le 18/11/2015 à 19:11 :
@ BONSOIR : je ne suis pas un admirateur de SARKOZY? LOIN DE LA MËME MAIS IL FAUT RECONNAÏTRE QU'IL A RAISON!! QU'A FAIT LE GOUVERNEMENT APRES LES ATTENTATS DE JANVIER RIEN ! ET LE COMPLE Mme TAUBIRA A REFUSE QU'ON "SONORISE" LES CELLULES DES GRANDS CRIMINELS ET DES TERRORISTE OUI POURQUOI Mme TAUBIRA?????
Réponse de le 18/11/2015 à 20:36 :
heu! c est une blague ou je vous rajoute les 13 000 gendarmes et policiers en moins sous son quinquennat l attaque en libye et dont on voit les effets aujourd’hui hui ! on arrête ou pas? .un peu de lucidité de votre part !
a écrit le 18/11/2015 à 19:03 :
Malheureusement M. Sarkozy n'a pas fait mieux...
Lorsqu'on voit et entend en plein deuil national les députés s'écharper comme il l'on fait hier dans l’hémicycle on ne peut qu'avoir honte. De tels comportements, en temps ordinaire, font honte à la démocratie. De telles obscénités, en période de deuil, font honte à la France et aux français. Le monde entier nous regarde. Vous pouvez être fiers de votre comportement, HONTE à vous messieurs les députés.
a écrit le 18/11/2015 à 18:17 :
plus il parle plus je sais pourquoi je n'ai pas voté pour lui la dernière fois. Il faut que la droite présente quelqu un d'autre car sinon j'irai à la pêche ou pire sur Hollande.
a écrit le 18/11/2015 à 17:54 :
Soyons Clair, je trouve qu'Hollande n'est pas un bon président: il manque de vision, d'objectifs clairs pour la France. Sarkozy, c'est la même chose, la retenue et le tact en moins.
Réponse de le 18/11/2015 à 18:13 :
Le manque de vision, je dirais que c'est plutôt Sarkozy avec la diminution des effectifs de police sous son quinquennat.
Le manque de dignité, c'est aussi Sarkozy, lorsque, en sous-main, il met en condition certains députés Les Républicains avant la séance de questions au gouvernement de mardi après-midi. Bravo l'unité nationale face aux terroristes !
a écrit le 18/11/2015 à 17:48 :
"Trop de temps a été perdu".
Je confirme : 5 ans, de 2007 à 2012.
a écrit le 18/11/2015 à 17:03 :
Même pas peur de dire des c... plus grosses que lui. Comme écrit par d'autres, avant c'était lui, la baisse des effectifs de la police, la Lybie, l'esbrouffe permanente, etc...
Il ne peut pas se taire de temps en temps.
a écrit le 18/11/2015 à 15:50 :
Avant? mais c'etait lui, avant!
a écrit le 18/11/2015 à 15:50 :
Avant? mais c'etait lui, avant!
a écrit le 18/11/2015 à 15:46 :
"Pourquoi cela n'a pas été fait avant ? "
Qu'a-t-il voulu dire ? Envoyer son ami BHL en Syrie après le sauvetage historique de la Libye ?
a écrit le 18/11/2015 à 15:02 :
Propos malheureux à vocation de récupération politique. Mais M.SARKOZY oublie un peut trop rapidement que la situation actuelle est en partie la résultante de son bilan de baisse des dotations pour les services de police et de gendarmerie français.

L'opération d'aujourd'hui est exemplaire. Il est heureux que l'on renoue avec nos anciens alliés comme le Maroc au niveau du renseignement et de la coopération anti-terroriste.
Car les pays du golfe et la Turquie ne sont pas fiables contrairement au pays du Maghreb, Maroc/Tunisie/Égypte et récemment Algérie avec qui la coopération au Mali se passe de manière relativement exemplaire.

Je pense très sincèrement que la géopolitique du moyen orient devrait être laissée aux USA, le Liban hormis avec qui nous avons un passé et des relations diplomatiques et d'amitié forte depuis un siècle.

Toutes les conclusions ont été tirées et tout va être mis en œuvre afin de démanteler les cellules terroristes intérieure. C'est une nécessité impérieuse. Parallèlement il faudra faire baisser la pauvreté, remettre en place une service militaire obligatoire et remettre de la cohésion sociale, du vivre ensemble et de l'économie dans les banlieues défavorisées pour donner un avenir aux jeunes qui se sentent en marge de notre société.

La répression, la sécurité et le démantèlement des cellules identitaires violentes (de tout bord, religieuse comme fasciste) oui. Mais aussi en parallèle de manière forte la cohésion sociale, l'école pour tous, le développement économique et l'intégration citoyenne par l'école, le service militaire, le mélange ethnique et la destruction des regroupements communautaires au profit de la citoyenneté. Cela passera par l’apprentissage pour tous de la langue, l'intégration au sein de la société française quelque soit l'origine ethnique et l'acceptation du strict principe de la laïcité (la religion c'est chez soi et dans les lieux de cultes à cet effet) mais également de la neutralité politique au travail qui est un principe tout aussi important et enfin la prise de connaissance de la constitution française et des lois fondamentales constituantes du principe même de l'existence de notre république.

C'est bien beau de parler de service civique ou de cours d'éducation civique à l'école mais c'est au quotidien à la télévision, dans la rue, au bistrot, à la maison en famille etc que doit être enseignée cette éducation civique. LE service militaire permet la cohésion de groupe de personnes de toute origine dans l'effort et il a le mérite de mélanger dans la gadoue le fils de banquier et le fils d'ouvrier en les obligeant à s'entraider et à se respecter pour atteindre des objectifs communs.
a écrit le 18/11/2015 à 14:58 :
C'est la Pitié qui se fout de la Charité :-) Au lieu de se bagarrer pour le pouvoir, ils ne pourraient pas penser à un plan pour redresser la France ?
Réponse de le 18/11/2015 à 15:56 :
Cette tache de "redresser la France" a été prise en charge par le gouvernement actuel. Vous n'êtes pas satisfait ?
Réponse de le 18/11/2015 à 17:01 :
@ jacques ;
Au lieu de nous faire des nia,nia,nia de coure de récré , la population attend
les grands axes de sa future politique.....
a écrit le 18/11/2015 à 14:52 :
Venant d'un "responsable" politique qui a diminué les moyens humains des forces de sécurité pendant son mandat, on croit rêver.
a écrit le 18/11/2015 à 14:47 :
Qu'il retourne à la vie civile et se taise enfin ! Marre de leur indécence !!! Et qu'il n'oublie pas BHL dans ses valises.
a écrit le 18/11/2015 à 13:53 :
Sarkozy est un homme à punch, excellent pour gérer des crises, plein d'énergie, un politicard plein d'acharnement pour conquérir le pouvoir, mais décidément pas un visionnaire, ni un homme de réflexion ou de consensus. Bref ce n'est pas un homme d'état. J'ai voté pour lui en 2007, mais ne le ferai plus, quoiqu'il advienne!
Réponse de le 18/11/2015 à 15:54 :
absolument d'accord.
Réponse de le 18/11/2015 à 18:11 :
+1
a écrit le 18/11/2015 à 13:51 :
Et si Claude Guéant n'avait pas puiser dans les fonds prévus pour rémunérer les indics...
Lorsqu'on critique, il faut être exemplaire !
Réponse de le 18/11/2015 à 17:24 :
Claude Guéant ? C'est celui qu'on appelait l'éminence grise ?
Une éminence qui aimait aussi l'argent noir...
a écrit le 18/11/2015 à 13:46 :
Sarkozy, c'est l'indécence faite homme. A son actif il a une baisse historique des moyens de la police et de la justice, une réorganisation catastrophique des services de lutte contre le terrorisme, une intervention hyper dangereuse en Libye. Malgré tout, il vient donner des leçons: honte!.
a écrit le 18/11/2015 à 13:25 :
Si Sarkozy n'avait pas mis à bas la police de proximité mise en place par Jospin, il y aurait sans doute eu moins de jeunes radicalisés.
a écrit le 18/11/2015 à 12:46 :
"Pourquoi cela n'a pas été fait avant ?"
Il veut sans doute parler des suppressions de postes dans la police et la gendarmerie ?
Réponse de le 18/11/2015 à 13:20 :
Tout à fait d'accord! on attend d'un ancien Président un soutien en ces moments douloureux plutôt qu'à nouveau une polémique mal saine et déplacée, la démonstration de ses parlementaires hier est grandement nauséabonde....
a écrit le 18/11/2015 à 12:30 :
Il n'a toujours pas compris que face à MLP, en reprenant les arguments d'icelle, mais en se trimbalant son bilan (dont le "non remplacement de fonctionnaires), il réduit de plus en plus ses chances de (la seule chose qui lui importe) revanche...
Réponse de le 18/11/2015 à 12:45 :
Il faudrait voir un peu plus loin que le bout de votre nez. L'embauche de fonctionnaires de police est sans doute une bonne chose mais elle va charger la barque des finances du pays de manière durable. Si la politique de non emplacement de fonctionnaires avait été poursuivie cette récente décision aurait été sans conséquence néfaste pour nos finances.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :