"On réoccupe notre terrain, celui du social, de la contestation, de la proposition" (Philippe Martinez, CGT)

 |   |  213  mots
Philippe Martinez, longtemps ouvrier chez Renault, a pris la tête de la CGT début 2015.
Philippe Martinez, longtemps ouvrier chez Renault, a pris la tête de la CGT début 2015. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le numéro 1 de la CGT reconnaît son organisation en partie responsable du recul enregistré lors des élections professionnelles dans de grands groupes. Mais il estime qu'elle avance sur de nombreux points.

"Beaucoup croient qu'il n'est pas possible de faire autrement. Notre discours devient plus difficile à entendre. Nous avons une part de responsabilité."

Invité dans le Journal du Dimanche à analyser le recul de la CGT lors des dernières élections professionnelles dans de grandes entreprises telles qu'Orange, Air France ou Renault où il a été ouvrier, Philippe Martinez a répondu ainsi.  Le secrétaire général de l'organisation affirme en outre que "les entreprises publiques évoluent dans le mauvais sens" et "copient la gestion du privé", ce qui crée "un choc pour les salariés".

En progrès chez KFC

Philippe Martinez met toutefois en avant des "résultats en progrès dans beaucoup d'entreprises du commerce, par exemple KFC, ou dans des entreprises de la métallurgie".

Désormais dirigée par une nouvelle équipe, la CGT serait selon lui "tournée vers l'avant". Il ajoute: "on réoccupe notre terrain, celui du social, de la contestation, de la proposition".

La succession de Thierry Lepaon à la tête de la CGT n'a pas été de tout repos, le nom de Philippe Martinez n'a d'ailleurs pas fait l'unanimité. Désormais secrétaire général, ce dernier défend notamment l'idée d'un maximum légal de 32 heures de travail par semaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2015 à 14:31 :
la CGT qui a tué plus de 100 000 emplois à marseille en comparaison d'anvers qui avait moins de trafix, à force de grèves de dockers et blocages du port, pour passer de 4500 à 4800e par mois et surtout de 18 à 15h se trvail par semaines....sans compte rles autres abus...
les entreprises exangues ont acheté une page entière en publicité (au prix fort) pour expliquer la réalité de la situation, les journaux ont refusé de publier.....
comment se fait il que les médias tapent fort sur les entreprises et patrons, mais jamais sur les syndicats ni sur ces horreurs en entreprises ????
a écrit le 24/03/2015 à 14:26 :
4,4 milliards, c'est ce que nous coûtent nos syndicats français, presque le budget de l'ONU (5), rapport péberot honteusement censuré par les députés, comme quoi tout ce monde se serre les coudes...
et pour faire que de la politique, les drones des partis de gauche, de la démagogie, de l'antigestion, pas peur d'afficher être pour les 32 heures alors que la planète entière n'a pas fait l'erreur des 35h et de la retraite à 60 ans, ce coup d'arrêt de la croissance de la france..
raison pour la quelle ils ne représentent que 5 % des employés, ils ne sont ni représentatifs, encore moins des partenaires sociaux, ils travaillent contre les entreprises et les patrons...
a écrit le 24/03/2015 à 11:52 :
la cgt a détruit plus de 10 000 emplois à marseille en comparaison d'anvers qui avait un trafic inférieur, mais à force de bloquer le port, la marchandise part ailleurs... et tout ça pour passer de 4500 à 4800e/m et surtout de 18 à 15H par semaines !!!! qui l'a expliqué ? les pme exsangues avaient acheté une page entière en publicité (au prix fort) pour expliquer la vérité et leur situation, les journaux ont refusé de publier ..
on sait taper sur les entreprises, les patrons, mais jamais sur ce qui se passe réellement au niveau du personnel, des syndicats ...étrange, non ?
a écrit le 23/03/2015 à 11:39 :
Le surnom (Pépone) est drôle et lui va comme un gant, mais pour ce qui est des idées (ou plutot de la doctrine !) , c'est tout simplement pathétique !
Réponse de le 23/03/2015 à 19:57 :
Moi j'avais vu Pancho Villa, mais Pépone, ça colle mieux au personnage...
Réponse de le 23/03/2015 à 22:02 :
En tout cas en assemblée le personnage n'est pas drôle du tout.
La semaine dernière il n'a cessé de bavarder avec son acolyte durant toutes les conférences.
Impossible pour les voisins de suivre les propos des orateurs.
Il est odieux et représente mal ceux qu'il prétend défendre
a écrit le 23/03/2015 à 10:20 :
... Je savais que je l'avais déjà vu quelque part : Pepone est de retour !!
a écrit le 23/03/2015 à 1:07 :
32 c'est trop ! Pour ma part je pense que 16h voir 8 c'est mieux..
Réponse de le 23/03/2015 à 8:31 :
moi je suis pour la semaine à 0 heure de travail. Raz le bol de travailler pour les patrons qui engloutissent tout notre argent, passez un dimanche ou la semaine au golf et vous verrez. Je préfère glandouiller, des petits boulots de temps en temps et le reste du temps le chômage et les aides.
Réponse de le 23/03/2015 à 21:55 :
Le chômage et les aides d'où viennent-ils ? De ceux qui travaillent, qui s'assument au lieu de vivre au crochet des autres.
a écrit le 22/03/2015 à 21:04 :
Tiens un Gaulois ! Vite au musée Grevin et qu'il y soit tranquile !
a écrit le 22/03/2015 à 20:03 :
Tiens ? Staline reviens ? Je serais curieux de discuter avec ce monsieur... Il n'est pas courant de découvrir un "dinosaure" vivant de nos jours...!
a écrit le 22/03/2015 à 18:58 :
tient i n n'a pas encore changé la moquette de son bureau. Au niveau de son nouveau son véhicule il en est où ! Pour ses frais de restauration il a dû en rajouter une couche, donc tout va bien pour la CGT. bravo à ceux qui payent des cotisations ils les nourrissent très bie.
a écrit le 22/03/2015 à 17:45 :
Au moins le discours de la CGT change des affirmations répétées en boucle comme quoi il faut faire encore et toujours des sacrifices, qu'il n'y a pas d'alternatives, qu'il faudra travailler jusqu'à 67 ans avec au minimum 15 années de chômage pour les salariés éjectés de leur emploi à partir de 50 ans , que le travail du dimanche créera des emplois, que les 35 heures font partie des boulets économiques de la France que le smic est trop élevé qu'il ne faut pas faire dans le discours misérabilisme etc etc...Et bien moi j'aime bien les propositions de ce nouveau secrétaire parité des salaires hommes femmes réduction du temps de travail bravo à lui!
Réponse de le 23/03/2015 à 9:31 :
Formidable Albert, comme cela plus personne ne pourra travailler en France, faute d'entreprises, et tu mangeras des racines... Mais il ne faudra pas pleurer : la sottise se paye "cash" ,et l'avenir avec le Stalinisme, c'est le passé recomposé !!!!
Réponse de le 24/03/2015 à 14:35 :
quand l'emploi c'est le million d'entreprises au bord du gouffre avec notre record d'impôts et charges d'europe, notre code du travail avec ses 11000 articles quand la suisse en a 54 et notre lourdeur administratives et entraves permanentes, comment oser proposer que l'avenir est dans la diminution des heures de travail et l'augmentation ds salaires ????
la CGT veut combien de chômeurs, 6 millions, 7 millions ??? et donc plus rien pour les indemniser ??
a écrit le 22/03/2015 à 17:40 :
Le seul point à son actif c'est qu'il ne masque rien ! Une moustache + la tronche d'un gardien de goulag et des propositions à la hauteur des nostalgiques de la CCCP .
a écrit le 22/03/2015 à 16:59 :
Ce personnage est une caricature hilarante et terrifiante à la fois. Les investisseurs en tireront leurs conclusions et le peuple subira encore.
a écrit le 22/03/2015 à 16:57 :
Et pourquoi pas aucune heure de travail pour tous ?
Ceux qui veulent bosser le font bénévolement pour payer l'assistanat de ceux qui font rien.
a écrit le 22/03/2015 à 16:16 :
il devrait suprime la fiscalisation de la multuel entreprise
au lieur de nous faire quoi que c'est une avance social
pour augmenter l'impot
a écrit le 22/03/2015 à 16:11 :
il occupe le terrain? il se prend pour un ultra grand proprietaire terrien qui ultra exploite d'innocents metayers laborieux sur leur dos ou quoi?
a écrit le 22/03/2015 à 15:50 :
la semaine de 25 heures permettrait de réintégrer tous les chômeurs dans l'emploi , alors on attend quoi ?
Réponse de le 23/03/2015 à 10:15 :
La semaine de 8h permettrait d'exiger un triplement des salaires de ceux dont l'entreprise n'a pas encore déposé le bilan !!!
a écrit le 22/03/2015 à 15:47 :
La CGT a toujours des propositions à faire : La grève ...
a écrit le 22/03/2015 à 15:34 :
La CGT ne manquera pas, certes, de propositions : la grève, !
a écrit le 22/03/2015 à 14:38 :
Il est sur que la CGT a le vent en poupe son choix de créer du chômage pour exister plus que de la croissance pour faire vivre des familles est sans aucun doute le grand défi de la CGT toujours plus de chômeurs pour mieux vivre est certainement la devise cachée mais ben réelle de ce syndicat rétrograde qui refuse de comprendre que le monde change et que ce n'est pas la France et encore moins un syndicat, dont on peut mettre en doute la probité après l'affaire de son ex-secrétaire mais toujours dans la haute!!caste, syndicat qui vit majoritairement d'argent public qui par certains CE type EDF montre toute la noirceur de celui qui ose se dire syndicat du monde ouvrier La CGT comme les partis politiques qui ont la main mise sur ce pays depuis la fin de la dernière guerre mondiale sont appelés à disparaitre car ils sont les grands acteurs non pas d'une France qui compte mais d'une France qui décline. Merci à la CGT acteur et non des moindre aux 2000 milliards de dette et surtout aux 6 millions de chômeurs.
a écrit le 22/03/2015 à 14:27 :
Pour ce qui est de la contestation, oui, il n'arrête pas de contester...le vent tout en le brassant et en s'agitant mais pour ce qui est du social et des propositions ; il n'y a jamais eu autant de licenciements, de sociétés en faillite, de chômeurs et surtout de pauvres ! C'est ce qu'il essaie de nous faire croire, mais la réalité est toute autre. Sacré Martinez, il s'est très bien protéger ses avoirs et ceux de ses amis. Quant aux ouvriers, employés et cadres ; ils s'en moquent éperdument. Eux, sont protégés et leurs revenus aussi.
a écrit le 22/03/2015 à 14:02 :
Le terrain de ceux qui ne veulent rien changer, bosser le moins possible avoir le plus d'avantages et surtout que les autres paient pour eux. C'est ça le "social" selon la cgt... Ces gens ne représentent pas assez la population active, ils bénéficient d'une couverture médiatique qui n'est pas à la hauteur de leur représentativité. J'ai beau être salarié du prive, je pense que ma situation serait meilleure sans ces gens...
a écrit le 22/03/2015 à 13:24 :
On dirait Peppone, cet illuminé d'un autre siècle !
Il est temps que ces ineptes arrêtent de museler l'entreprise et l'économie.
Si il a des idées il n'a qu'à démontrer ça en fabriquant du pneu à Amiens Nord ! :)
a écrit le 22/03/2015 à 13:02 :
Ça y est, "Papy fait de la résistance" est de retour.
100% de contestation, 0% proposition, pas de doute, c'est bien la CGT !
a écrit le 22/03/2015 à 12:51 :
Tu parles, la CGT comme les autres syndicats sont payées par Bruxelles et ont souscrits TOUS les plans d'austérité, oups, pardon toutes les..réformes, plus besoin de ces gars là, des jaunes, une page à tourner, définitivement.. Nous devons compter sur nous, uniquement..
a écrit le 22/03/2015 à 11:51 :
La CGT a ressorti Jurassik Park, avec à sa tête un diplodocus fatigué aux idées éreintées, et démagogiques, qui sont la marque des faibles. Gageons qu'après un bref rebond, surtout visible en interne, ce type de positionnement la conduira encore un peu plus à son affaiblissement.
a écrit le 22/03/2015 à 10:42 :
Pauvre CGT, il y a longtemps qu'ils n'ont plus de terrain.
a écrit le 22/03/2015 à 10:31 :
Enfin un vrai progressiste. Mais il ne va pas assez loin. Il faut une semaine de travail à 24 heures .... Ca c'est un progrès... D'autant plus que beaucoup auront davantage de temps libre, pour les distraire en raison d'un taux de chômage à 80 %
a écrit le 22/03/2015 à 10:23 :
Si la CGT faisait le menage en sanctionnant systématiquement toutes les prises d'intérêt personnel, elle redeviendrait un grand syndicat mais voilà....
a écrit le 22/03/2015 à 10:21 :
Martinez est bien à l'image de la classe dirigeante française. Il y a les charlatans-énarques, très intelligents, et les charlatans-bas de plafond, comme lui, avec quelques toiles d'araignées sous le scalp, mais tous partagent d'être de vrais incompétents profiteurs. Bientôt le coup de balai?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :