Paris : circulation alternée mardi en raison de la pollution

 |   |  344  mots
Seuls les véhicules avec un numéro d'immatriculation terminant par un chiffre pair pourront circuler mardi.
Seuls les véhicules avec un numéro d'immatriculation terminant par un chiffre pair pourront circuler mardi. (Crédits : Photo AFP)
Au total, 23 communes sont concernées par la restriction de circulation. Des exceptions sont prévues.

La préfecture de police de Paris a annoncé la mise en place de la circulation alternée pour mardi. La mesure sera en vigueur dans la capitale ainsi que dans 22 communes de la petite couronne : seuls les véhicules avec un numéro d'immatriculation terminant par un chiffre pair pourront circuler.

Pour faciliter les déplacements, les transports publics seront gratuits (ce qui représente un manque à gagner de 4 millions d'euros, selon la Région Île-de-France). Les véhicules utilisés pour le covoiturage ne sont pas concernés par la mesure. Cette circulation alternée survient alors qu'un pic de pollution persiste à Paris, entraînant un taux élevé de particules fines et de dioxyde d'azote.

Remontée de la pollution

"Jusqu'à présent", la mesure de circulation alternée n'avait pas été décidée car "nous étions en-dessous du seuil d'information-recommandation", a expliqué le préfet de police Michel Cadot. Mercredi, jeudi et vendredi derniers "étaient une phase de croissance de pollution", a dit le préfet reconnaissant aussi que les seuils de recommandation et d'alerte ont été dépassés jeudi et vendredi, "par pics".

Cette "période de montée des taux de pollution aurait pu conduire à prendre des mesures pour la fin de semaine, samedi et dimanche", mais les prévisions étaient pour le weekend d'une baisse sensible de la pollution, "qui a été réelle", a-t-il ajouté. Une remontée ce lundi de la pollution conduit à la mise en place de la circulation alternée mardi.

"Ce sont des contraintes assez forte pour ceux qui vont travailler", a-t-il rappelé, insistant sur la nécessite de développer le covoiturage. Ceux qui ne respecteraient pas la circulation alternée sont passibles d'une "contravention de 2e classe, assortie d'une mesure d'immobilisation du véhicule éventuellement suivie d'une mise en fourrière", selon la préfecture de police.

Si la "situation constatée demain (mardi) par le comité d'experts" le demande, le dispositif de circulation alternée "sera reconduit mercredi", a ajouté Michel Cadot lors d'une conférence de presse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2016 à 9:04 :
depuis le temps qu'elle essai ' la maire bobo de Paris a reussi presque a supprimer les voitures dans Paris elle n'est sociale mais tres ecolos et ne veut pas etre embeter par les "bagnole" mais je ne pense pas qu'elle se rend a ses rendez vous a pied ou a velo!!!!!
a écrit le 06/12/2016 à 1:00 :
M'enfin ! C'est incroyable cette histoire !... Ca fait plusieurs mois qu'on a mis en place les zones de circulation restreinte (= interdiction dans Paris des véhicules des pauvres, pardon des vieux véhicules). Le problème devrait être réglé, non ?
a écrit le 05/12/2016 à 17:59 :
Quand saurons-nous d'où provient et qui est responsable de la pollution en Région Parisienne et plus largement dans la moitié Est de la France ? Pour mémoire, 90% de l'énergie électrique produite en France est d'origine nucléaire ou hydraulique. La circulation, le chauffage, etc. ne sont sûrement pas les seuls éléments pollueurs, et peut-être même pas les principaux. La vérité n'est peut-être pas bonne à dire, et les journaux sont bien peu curieux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :