Sécurité routière : la limitation à 80 km/h a épargné 116 vies (Édouard Philippe)

 |   |  523  mots
Depuis l'application de la limitation à 80 km/h sur les routes secondes au 1er juillet, 116 vies ont été épargnées.
Depuis l'application de la limitation à 80 km/h sur les routes secondes au 1er juillet, 116 vies ont été épargnées. (Crédits : Regis Duvignau)
Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine est tombé à 3.259 tués en 2018, soit un plus bas historique. Ce résultat sonne comme une victoire personnelle pour le Premier ministre Édouard Philippe, qui est à l'origine de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires : selon lui, 116 vies ont été épargnées depuis le 1er juillet.

Il n'y a jamais eu aussi peu de tués dans des accidents de la circulation. Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a atteint un plus bas historique en 2018, avec 3.259 tués, soit neuf de moins que le précédent "record" de 3.268 morts enregistré en 2013. Par ailleurs, 116 vies ont été épargnées sur les routes secondaires abaissées à 80 km/h au 1er juillet, a détaillé ce lundi Premier ministre Édouard Philippe, défendant cette mesure très contestée, pour laquelle il a toutefois jugé « légitime de discuter » dans le cadre du Grand débat national.

Dès le 15 janvier, lors d'un débat à Grand-Bourtheroulde (Eure), Emmanuel Macron s'était déclaré ouvert à des aménagements pour faire en sorte que la réforme soit "mieux acceptée".

"Il serait fou de baisser le niveau d'ambition"

Après trois années consécutives de hausse entre 2014 et 2016 - du jamais-vu depuis 1972 -, puis une quasi-stagnation en 2017 (3.684 morts, dont 3.448 en métropole), le gouvernement a décidé d'abaisser la vitesse au 1er juillet 2018 sur 400.000 kilomètres de routes secondaires à double sens sans séparateur central, malgré une large fronde d'automobilistes, de motards et d'élus.

Évoquant la contestation de cette mesure, qui a redoublé en fin d'année dans le cadre du mouvement des "Gilets jaunes" et poussé l'exécutif à inclure ce thème dans le Grand débat national, le Premier ministre a jugé « légitime de discuter du sujet, mais il serait fou d'abaisser le niveau d'ambition », a-t-il estimé.

« Quand nous avons pris cette décision avec le gouvernement, avec le président de la République, nous avons pris nos responsabilités. Nous avons pris une décision que nous savions impopulaire (...) mais qui ne nous paraît pas remettre en cause la façon dont nos concitoyens peuvent se déplacer et qui produit des résultats. Nous sommes fiers des résultats, de ces vies épargnées », a-t-il déclaré.

« Avant la fin du débat, après le débat, chacun devra prendre [ses responsabilités] en les assumant devant les Français », a-t-il lancé.

--

--

60% du parc radars a été détérioré ou détruit

Tous les autres indicateurs sont également à la baisse : le nombre d'accidents (-4,8%), le nombre de blessés (-5,4%), le nombre de blessés hospitalisés (-24,8%).

Ces résultats auraient pu être meilleurs sans les dégradations de radars enregistrés dans le cadre du mouvement des "Gilets jaunes", estime le gouvernement, selon lequel l'Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) a calculé que « 60 vies supplémentaires auraient pu être épargnées entre novembre et décembre ».

Selon le ministère de l'Intérieur, 60% du parc radars a été détérioré ou détruit.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2019 à 19:14 :
-Le teleph en conduisant multiplie par 23 le risque d'accident : mépris Absolu d'autrui
( 12 Points non négociables, à retrancher)

-Il faut rétablir le différentiel de vitesse entre voitures et poids-lourds, de 10KM/H

-60 Milliards/eur/an de Taxes Carbur ( TIPP + TVA) donc du péage partout !
mais !!! pour des routes Nales et Dptales, et ponts vétustes Accidentogènes.
Les 4 voies à 110KM/H ( Brest-Nantes) sont les plus sùres.
a écrit le 29/01/2019 à 18:09 :
Il faudrait confisquer le portable si c'est la deuxième fois.
Beaucoup d'accident et de morts évitables.
Il faut adapter la vitesse a 70,80,90 selon les routes et faire un bilan chaque année.
a écrit le 29/01/2019 à 17:11 :
Comment imaginer une autre statistique !
"Après deux mois de forte baisse, le nombre de décès a augmenté au mois de septembre avec 323 morts. Les motocyclistes sont particulièrement touchés avec 81 décès." (annonce d'un autre journal) Enorme flûte !
a écrit le 29/01/2019 à 16:05 :
et pour le stress généré, l'inquiétude, les tremblements et le trouble de la vue, un bon nombre d'autres vies ont été sacrifiées à l'autel des certitudes d'un gouvernement qui n'en peut mais.
a écrit le 29/01/2019 à 14:11 :
Edouard PHILIPPE nous raconte .. 116 vies vies épargnées sur 1 an, chiffre invérifiable puisque les vivants ne sont pas morts !

et si Edouard PHILIPPE nous parlait plutôt de son bilan calamiteux,

des 337 signalements de violences policières, 1 décès, 152 blessures à la tête, 17 personnes éborgnées, et 4 mains arrachées.

49 «intimidations, insultes, entraves à la liberté de la presse» par le ministère de l'intérieur ...
a écrit le 29/01/2019 à 13:05 :
Et combien de commissions sous le manteau ? Parce que ceux qui se sont goinfrés le marché des nouveaux panneaux, ne l'ont pas fait gratuitement, donc retour d'ascenseur obligé pour les adjudicataires, en faveur de qui ? Un peu de boulot pour les journalistes, et pour le PNF si prompt à dégainer il y a probablement du croustillant la-dedans, .
a écrit le 29/01/2019 à 12:38 :
On ne sait pas si 2018 a été une année particulièrement favorable climatiquement parlant pour l'accidentologie, on manque de recul.
On n'a pas eu le rapport décès n+30 donc calcul non valable en janvier.
Deux accidents mortels proches de chez-moi non dus à la vitesse, le facteur déclenchant, une signalisation inéxistante, le non port de ceinture + virages n'ayant pas lieu dêtre. (pour moi la ceinture non mise vs non démarrage, ou 1000t/mn maxi)
Un mort ce matin, toute petite route le mec tout seul 80 km/h impossible, mais fossés dangereux. (pour moi -30 cm maxi, en Sarthe ça peut atteindre 1m + les buses)
On n'a pas la progression de véhicules norme euro ncap et la disparition de véhicules genre clio 106 ax.
On n'a pas le progrès des systèmes de secours.
a écrit le 29/01/2019 à 12:03 :
La diminution du nombre de véhicule en circulation donnerait le même résultat donc... améliorez les transports en commun au lieu d'implanter des panneaux!
a écrit le 29/01/2019 à 10:27 :
C'est bien.
Avec les panneaux 80, on a retrouvé le niveau de 2013 sans les panneaux 80 ...
L'enfumage continue ...
a écrit le 29/01/2019 à 9:48 :
Quand je lis les commentaires et heureusement qu'il y en a, je suis abasourdi. Que le premier ministre désinforme ainsi la population et que les médias suivent est ahurissant. Je ne pense pas que l'on puisse faire de la politique avec la langue fourchue
a écrit le 29/01/2019 à 9:46 :
Et combien de morts dus à l'alcool et aux drogues, que les radars n'empêchent pas ?
a écrit le 29/01/2019 à 9:21 :
Même si ça n'avait sauvé qu'une vie, ça serait déjà une bonne mesure.
50km/h se serait encore mieux, c'est la vitesse des crash-test. En plus on est leader sur la voiturette au niveau mondial. Bilan 100% de voiture made in France sur les routes... Au moins le temps que les autres s'y mettent.
a écrit le 29/01/2019 à 9:10 :
...et vive les chiffres "maison" invérifiables !
Réponse de le 29/01/2019 à 9:43 :
Tous ces chiffres sont vérifiables, ils sont consolidés par des processus administratifs régulièrement contrôlés. Quels sont vos chiffres ?
a écrit le 29/01/2019 à 8:21 :
"3.259 tués" c'est déjà trop, certes, mais le premier sinistre à oublié sans doute une absence de mémoire de compter les dom-tom ce qui donne un totale de 3500 et quelques décès ce qui balaie d'un coup son affirmation de moins 116. Ce n'est pas loin de la malhonnêteté. De plus, il devrait aussi s'alarmer des décès dits "de la vie courante (domestique)" (https://www.planetoscope.com/Sante-autre/1763-deces-dus-aux-accidents-la-vie-courante-en-france.html) 1553 depuis le 1er janvier soit 18636 en un an si on continue à ce rythme. Mais là, il s'en fout ce n'est pas porteur, ça ne rapporte rien, mais par contre ça coûte à la communauté.
Réponse de le 29/01/2019 à 9:44 :
Si vous avez une mesure concrète pour limitier les accidents de la vie courante, dites nous. Cela éclairera le débat.
a écrit le 29/01/2019 à 8:14 :
Raccourci un peu rapide de notre psycho rigide premier ministre. La mortalité avait déjà baissé au premier semestre donc avant les 80kms du fait de l'augmentation du carburant. Depuis novembre les gilets jaunes ont peut être contribués en dissuadant de prendre son véhicule! Il va y avoir un vrai test grandeur nature puisque actuellement plus de 60% des radars sont HS. Si la mortalité augmente de façon significative (comme l'assène le délégué à la sécurité routière et l'inamovible Mme Perrichon) ce sera la preuve de l'efficacité des limites de vitesse mais s'il n'y a pas d'évolution qu'en déduire?
a écrit le 29/01/2019 à 7:23 :
Il est intéressant de noter que ce calcul de 116 vies sauvées repose sur une comparaison avec les 5 dernières années dont 4 n’étaient pas très bonnes... Pourquoi 5 ans ? Et pas 1 an ? Parce que ça permettait d’éviter les comparaisons avec 2017, qui n'auraient pas été brillantes, les 6 premiers mois à 90 étant meilleurs que les 6 derniers à 80 ?
La prochaine prochaine fois je propose au gouvernement de prendre les 45 années où on roulait à 90 ! Comme ça, il pourra prouver qu’il a sauvé 13000 vies !
a écrit le 29/01/2019 à 6:06 :
La mesure est entrée en vigueur le second semestre dont il faudrait comparer les résultats uniquement du second semestre, je rappelle que sur le premier semestre il y avait 400 tués de moins dont si sur l’année il n’y a que 126 de moins cela veut dire qu’au second semestre sous les 80 k/h il y a eu 286 tués de plus
a écrit le 28/01/2019 à 23:49 :
Futur 1° "sinistre" au chômage.
Sa dernière manipulation va l'envoyer au chômage.
...A moins que ce soit un sabordage.
a écrit le 28/01/2019 à 23:42 :
24 janvier : Selon un confidentiel du Parisien ce dimanche, Emmanuel Macron aurait déclaré ceci à Laurent Wauquiez jeudi dans la Drôme à propos de la limitation de la vitesse à 80 km/h : «Je n'y suis pour rien dans cette affaire. C'est le premier ministre, et c'était une connerie. D'ailleurs, cette mesure n'était pas dans mon programme.»
27 janvier : En marge de son voyage en Égypte, le président de la République, qui s'était dit ouvert à des aménagements sur la limitation à 80 km/h, a défendu dimanche cette mesure impopulaire.
27 janvier : Selon le Comité indépendant d’évaluation (CIE) créé par des opposants, la baisse du nombre de tués sur les routes ne s’est pas amplifiée après l’entrée en vigueur de la mesure.
28 janvier : Édouard Philippe défend la mesure des 80 km/h. Selon le Premier ministre, 116 vies ont été épargnées sur les routes secondaires abaissées à 80 km/h au 1er juillet, a-t-il détaillé, défendant cette mesure très contestée, pour laquelle il a toutefois jugé "légitime de discuter" dans le cadre du grand débat national.
Moi : il aurait fallu se demander pourquoi des pays comme l’Allemagne, avec sa vitesse autorisée de 100 km/h hors agglomération, soit 20 km/h de plus qu’en France, le Royaume-Uni avec ses 97 km/h et l’Espagne avec ses 90 km/h, avaient, par million d’habitants, un pourcentage de morts sur les routes inférieur à celui de la France.
Toujours moi : Je n’ai rien contre Édouard Philippe ou Emmanuel Macron (sauf qu’il faudrait peut-être, pour le premier, qu’il soit remplacé et, pour le second, qu’il vérifie qu’il est encore légitime en dissolvant l’Assemblée nationale) mais on a parfois l’impression d’être actuellement dans un pays gouverné d’une manière quelque peu étrange.
Réponse de le 29/01/2019 à 10:42 :
L'explication cachée est très simple : Il n'y a plus un rond en caisse pour entretenir les routes, et donc leur dégradation ne permet plus de rouler dessus comme avant...
On continue le démantèlement du réseau capillaire routier, tout comme le réseau capillaire ferroviaire, qui lui aussi subit des baisses de vitesses régulières...
a écrit le 28/01/2019 à 22:55 :
Incroyable le niveau d'ego que peut avoir Philippe. Droit dans ses bottes, je n'ecoute pas car j'ai raison et vous, les pauvres d'esprit ne pouvez comprendre.
Dans n'importe que société privée il aurait ete licencié pour faute grave et incompétence. Mais là, un fonctionnaire de l'état ne peut avoir tort. Le pays est paralysé, le budget en vrille, aucun media n'en parle, les incidents partout, le président qui lui marche dessus.... mais non, j'ai raison, je m'appelle Phillipe et je vais finir avec mon maitre Juppé.
a écrit le 28/01/2019 à 22:40 :
Comme toujours en France on pratique la censure. Car, personne n'ose le dire. Mais la baisse des accidents est aussi due en partie à la destruction des radars, ce qui permet aux conducteurs de circuler l'esprit plus apaisé et donc améliore la sécurité tout simplement. Cela prouve aussi que la vitesse n'est pas toujours la cause des accidents. Sinon il n'y a qu'à interdire la circulation.
a écrit le 28/01/2019 à 22:07 :
Formidable ! Moi je propose maintenant de passer de 80 à 70...nous sauverons encore quelques dizaines de vies sur les routes pendant que des dizaines de millier d'autres crèvent du tabac dans un lit d’hôpital, à l’abri des regards et de nos consciences.
a écrit le 28/01/2019 à 21:44 :
C’est sans nul doute la décision la plus pertinente prise par ce gouvernement. N’en déplaise à ceux pour qui dix minutes de perdues sur une heure sont une catastrophe.Il faut vraiment domestiquer cette satanée bagnole.
a écrit le 28/01/2019 à 21:13 :
TUES SUR LES ROUTES
Une petite rectification aux résultats.
Ne pas oublier que depuis décembre, plus de 60 %des radars étaient hors services sauf que, les vitesses continuaient à être enregistrées.
Malgré une augmentation de 30% des vitesses constatées, voir lien, la courbe des tués à continuer sa baisse !!! Bizarre quand même
https://www.ouest-france.fr/societe/securite-routiere/exces-de-vitesse-une-hausse-de-30-en-decembre-malgre-tous-les-radars-vandalises-6164470
a écrit le 28/01/2019 à 21:11 :
J'ai écouté les calculs faits par la 2, et le moins qu'on puisse dire est que pour mélanger les choux et les carottes, le nommé Philippe a fait fort.
Ca n'empêche pas des routes à 80 être toujours très dangereuses tandis que sur d'autres on peut rouler à 100 sans problème. S'ils s'étaient occupés des accidents avant le tiroir caisse, ils auraient fait des limitations variables en fonction de l'état de la route, mais , ça implique déléguer au régions ou au départements, ce qui est inadmissible pour un pays aussi centralisé que le nôtre
a écrit le 28/01/2019 à 20:42 :
Voilà une affirmation gratuite et totalement non fondée. Comment peut il affirmer telle chose ?
a écrit le 28/01/2019 à 20:17 :
Saluons d'un grand hourrah la performance historique de ce magnifique Premier Ministre pour des vies hypothétiques sauvées, parallèlement à l'échec non moins retentissant de ce même Premier Ministre en matière de Finances Publiques, qui nous fait vivre également une manière de situation insurrectionnelle. A noter que son patron est, de nouveau en voyage "d'affaires", ce qui est un tantinet inquiétant Je remarque avec ironie que nos forces de police avaient, auparavant, la charge d'assurer la sécurité des voyageurs sur les routes; je ne suis pas sur qu'on ait gagné au change de les voir désormais prélever des péages fort coûteux à la place des malandrins. Une sortie de route!
a écrit le 28/01/2019 à 19:10 :
Si on voulait vraiment sauver des vies ethylotest anti démarrage de série... si on veut sauver les FINANCES on radariste la france et on baisse de 10km/h
a écrit le 28/01/2019 à 18:59 :
Monsieur le 1er ministre, voici un problème de Maths de niveau primaire.

Problème : le nombre de morts sur les routes à baisser de 189 en 2018. Sachant que le nombre de morts à baisser de 116 (sur 189) sur les 6 derniers mois de l'année (date de mise en application du 80km/h) Quel est l'impact maximum réel de cette mesure ?
Réponse : 189-116 = x, 116-× = nb de vie maximum épargnées sur 6 mois (toutes choses égales par ailleurs).
Le calcul donne 43 vies... sur 3259 décès, soit 1,31 %... ce qui ne correspond pas à la marge d'erreur pour toutes variations statistiques (mais bon ça c'est du niveau lycée)...
Allez on reprend ses calculs et on arrête de dire n'importe quoi. Impact 2018 de la mesure... 0 sur un plan statistique... le nombre d'accident de la route à par ailleurs augmenté.

Par contre, tout le monde sera d'accord pour dire que 3259 morts c'est insupportable. On pourrait peut-être commencer par faire respecter le code de la route et faire les réparations nécessaires sur le réseau routier, non ? Ensuite et seulement ensuite, on aura une amélioration de la situation.
Réponse de le 28/01/2019 à 21:42 :
il y a combien de mort dûs au cancers : bien supérieur aux nombre de morts sur la route : mais là c'est le ponctionnaire qui est responsable alors chut !!!!
a écrit le 28/01/2019 à 18:34 :
"Par ailleurs, 116 vies ont été épargnées sur les routes secondaires abaissées à 80 km/h"

A 90km/h ,ils seraient morts donc aucun échappatoire.

Souvenir :

En octobre 2015, Edouard Philippe, alors maire Les Républicains du Havre, avait été contrôlé à plus de 150km/h sur un tronçon d'autoroute limité à… 110km/h. Il se rendait à Paris pour un motif familial, à bord d'une voiture de la municipalité.A l'époque, l'élu LR avait joué la carte de l'honnêteté. Arrêté par les gendarmes un vendredi, il avait rendu publique son infraction dans un communiqué."Conformément à la législation en vigueur relative aux excès de vitesse compris entre 40 et 50 km/h au-dessus de la limite autorisée, et aucune autre infraction au code de la route n'ayant été constatée, mon permis de conduire a été suspendu pour une durée de 72 heures", avait-il expliqué.
a écrit le 28/01/2019 à 18:31 :
M. Edouard Philippe, celui qui est à l'origine du 80 km/h, le même qui avait été pris à plus de 150 km/h sur une portion limitée à 110 alors qu'il était maire du Havre...
a écrit le 28/01/2019 à 18:00 :
L'Espagne nous copie, demain les routes nationales à 100 sans séparateur central passent à 90. A voir comment ça va se répercuter sur l'accidentologie la bas. Tout ce qui fait baisser la mortalité est bon à prendre.
Statistiquement il faut 2-3 ans pour voir des effets "pertinents".
a écrit le 28/01/2019 à 17:51 :
tout d'abord on peut que se féliciter que des familles ne soient pas en deuil. Pour ce qui est des raisons on peut peut-être dire merci aux gilets jaunes qui depuis mi novembre ont limité les déplacements des citoyens. Pour ce qui est de la parole politique elle ne peut qu'aller dans le sens du bien! fait des 80 km/h . Je n'ai et depuis fort longtemps aucune confiance dans la parole politique et cela bien avant les GJ. Les politiques mentent tellement depuis des décennies qu'ils ne peuvent être considérés comme des personnes crédibles, fiables. Le mensonge est une des règles de gouvernance.
a écrit le 28/01/2019 à 17:34 :
Pendant ce temps :

Les 200 salariés de l'usine de Crèvecoeur, à Jouy-sur-Morin (en Seine-et-Marne), exploitée par la société Arjowiggins Security, sont en colère et veulent le faire savoir. Placée en liquidation judiciaire depuis mi-janvier, leur usine devrait fermer à la fin du mois. Une décision qu'ils ne comprennent pas puisque leur usine est la seule de France à fabriquer le papier sécurisé utilisé en France pour la confection des cartes grises, des chèques ou passeports. "L'État a un besoin urgent de ce papier (…) D'ici deux mois, il y aura une pénurie de cartes grises", a déclaré dans Le Parisien Patrice Schaafs, délégué syndical CGT et secrétaire du comité central d’entreprise de Arjowiggins Security.Selon les informations de BFMTV, les salariés ont déjà commencé à brûler une partie du stock de papier sécurisé pour cartes grises. Ainsi, ils veulent interpeller l’État et obtenir des conditions de licenciement décentes. Le syndicaliste Patrice Schaafs estime que le gouvernement ne va pas accepter de voir tout son stock de papier sécurisé disparaître puisqu'il s'agit d'une monnaie d'échange. L'État risque d'avoir fort à faire puisque trois autres sites de production français du papetier Arjowiggins (filiale du groupe Sequana) ont été placés en redressement judiciaire début janvier 2019. En tout, 900 salariés sont concernés par ces fermetures.Ces sites ont été placés en redressement judiciaire alors que la vente de ces activités devait être actée en décembre à un groupe néerlandais, Fineska. Mais au dernier moment, ce dernier a fait marche arrière. Sans repreneur et dans un contexte de très forte augmentation des coûts de la pâte à papier, Arjowiggins déclare ne pas avoir eu d'autres choix.
Réponse de le 29/01/2019 à 12:02 :
Sérieusement, je ne vais pas pleurer pour une entreprise privée qui a joué et perdu..
Au fait, dépendance de l'état pour produire les CNI, passeports, permis et autres CG?
Comme c'est dommage... Mais avant, qui produisait ses documents? L'imprimerie nationale....et oui, mais il a fallu transférer au privé....avec le résultat que l'on voit aujourd'hui....
Et les personnels de Arjowiggins, la CGT, ils avaient quels sentiments quand les ouvriers de l'IN ont perdu leurs jobs?
a écrit le 28/01/2019 à 17:25 :
si le nombre des victimes augmente c'est à cause de gilets jaunes, baisse c'est grâce au 80 km/h?...Simpliste et demande à être vérifié.

Il faudrait avoir les statistiques mois par mois et les vitesses moyennes enregistrées par les radars (qui n'ont pas pu flasher mais beaucoup ont gardé la fonction de mesure des vitesses opérante).
Ensuite il faudrait vérifier s'il n'y a pas eu un effet carburant cher à partir du début aout (+10 ct) et ensuite un effet gilet jaune qui auraient incité les gens à réduire leur kilométrage.

Ce qui est clair c'est que la réglementation routière est devenue un immense foutoir avec des limites de vitesses incohérentes. Si le 80 km/h est gardé, il faut supprimer le 70 km/h qui n'a plus de raison d'être.
a écrit le 28/01/2019 à 17:15 :
Ce qui veut dire que si on abaisse la vitesse a ... 1km/h, il y aura quand même des morts?
pas glop!!
a écrit le 28/01/2019 à 17:03 :
Pure pipo. Philippe le roi de la flute enchantée
a écrit le 28/01/2019 à 16:57 :
"Ces résultats auraient pu être meilleurs sans les dégradations de radars enregistrés dans le cadre du mouvement des "Gilets jaunes","

Dommage ! Jusque là j'étais d'accord avec un LREM... Incroyable. Puisque ce n'est certainement pas aux alentours des radars dégradés qu'il y a des victimes puisque nous voyons que les radas sont dégradés seulement en passant à côté, leur déconnexion avec la réalité est affolante.

Nos routes sont dans un état désastreux, pouvoir rouler au dessus de la vitesse limite sur ces routes est une forme de liberté certes mais de celles pour se tuer.

LE problème est l'hypocrisie de la raison avancée puisque si notre pays n'était pas pris en otage par les banquiers européens via la dette et ses purges d'austérité on aurait les moyens d'entretenir nos infrastructures routières et de continuer de rouler à 90.

Mais avec plus de bagnoles sur nos routes chaque année sur nos routes sur des parcours de plus en plus dégradés cela devenait risqué de rouler à 90 km/h oui.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :