Télétravail : pas de durcissement des règles malgré la remontée des contaminations

Alors que les contaminations ont augmenté de 71% en une semaine, les Français s'interrogent sur un éventuel retour imposé au télétravail. La ministre du Travail a toutefois affirmé aujourd'hui qu'une telle mesure n'est pas à l'ordre du jour et que le protocole sanitaire en vigueur en entreprise devrait rester inchangé.

3 mn

Selon les dernières données de la Dares, 21% des salariés ont été au moins un jour en télétravail au cours du mois de septembre.
Selon les dernières données de la Dares, 21% des salariés ont été au moins un jour en télétravail au cours du mois de septembre. (Crédits : Photo by Yasmina H on Unsplash)

« Le gouvernement n'a pas prévu de modifier le protocole sanitaire en vigueur en entreprise, qui est exigeant », a annoncé la ministre du Travail Elisabeth Borne dans l'Opinion ce jeudi. En d'autres termes, malgré la cinquième vague de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement choisit de maintenir le statu quo à propos du télétravail.

Et ce alors que l'épidémie regagne du terrain et que les contaminations montent en flèche. Celles-ci ont augmenté de 71% en une semaine, passant de 11.883 cas mercredi dernier à 20.294 nouveaux cas hier soir (selon Santé Publique France). Résultat, la question d'un durcissement du télétravail pour les salariés, a refait surface.

« La situation n'est pas la même qu'au printemps dernier » avec « aujourd'hui 90% des adultes qui sont vaccinés » et « un protocole sanitaire strict en entreprise, avec le port du masque obligatoire dans tous les espaces de travail clos et partagés ainsi que le respect des gestes barrières », a pourtant assuré la ministre du Travail.

Un quart des actifs concernés

Concrètement, les salariés continueront à travailler selon les modalités définies par leur employeur, conformément au protocole en vigueur depuis septembre. Ce document de référence pour assurer la santé et la sécurité des salariés et la poursuite de l'activité économique face au Covid-19 ne prévoit plus de jour minimal de télétravail. Il prévoit que « les employeurs fixent, dans le cadre du dialogue social de proximité, les modalités de recours » au télétravail. Aujourd'hui, le télétravail concerne environ un quart des actifs en France, dont une majorité alterne entre télétravail et présentiel.

Précisément, selon les dernières données de la Dares, 21% des salariés ont été au moins un jour en télétravail au cours du mois de septembre. Les salariés concernés par le télétravail sont seulement 8% à avoir télétravaillé tous les jours de la semaine (soit 2% de l'ensemble des salariés) et les entreprises imposant au moins un jour de télétravail par semaine ne représentent plus que 10% de salariés (après 19% fin août).

Renforcement des contrôles de l'inspection du travail

Elisabeth Borne a en revanche déploré que les Français aient baissé leur garde au cours des derniers mois, affirmant: « je pense qu'il y a eu un certain relâchement ces derniers temps, notamment sur le port du masque ». La ministre du Travail a ainsi précisé que des contrôles accrus seraient effectués.

« Nous allons renforcer les contrôles de l'inspection du travail sur le respect de ce protocole sanitaire », a-t-elle précisé, insistant sur la nécessité que « chacun se remobilise ».

De son côté, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a déclaré mercredi qu'un tour de vis allait être donné sur le contrôle du pass sanitaire dans les restaurants.

Lire aussi 5 mnPourquoi le télétravail est une menace pour les carrières des femmes

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 19/11/2021 à 12:32
Signaler
C'est fascinant de voir combien la peur de vivre a supplanté la peur de mourir....

à écrit le 19/11/2021 à 11:34
Signaler
La politique n'est décidément qu'une suite de mensonges temporaires. Ça doit être un métier, menteur professionnel, il ne faut avoir aucune honte et un gros ego.

à écrit le 19/11/2021 à 8:44
Signaler
Ah ils étaient tous gênés hier sur le plateau télé sur lequel ils ont montré que la courbe des contaminés vaccinés dépassait celle des contaminés non vaccinés et c'est là que l'on voit les bons soldats de notre régime autoritaire sortir les rames et ...

à écrit le 18/11/2021 à 21:46
Signaler
Parti du principe que le télétravail permet de limiter le brassage dans les transports et au travail serait vertueux de le remettre en place pour une période limitée de 4 semaines pour que l'on puisse passer la période du 24 au 31décembre sereinement...

à écrit le 18/11/2021 à 19:54
Signaler
" passant de 11.883 cas mercredi dernier à 20.294 nouveaux cas hier soir (selon Santé Publique France)." Oui et alors ,ils vont mourir ? que nenni , 99,9% n'auront rien comme nos ministres soignés en à peine une semaine ,leur traitement reste par ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.