Un milliard de masques, 14.000 lits en réanimation, 80.000 tests par jour : les nouveaux objectifs du gouvernement

 |   |  508  mots
(Crédits : Reuters)
Alors que le bilan de l'épidémie de coronavirus se chiffre désormais à plus de 2.300 morts, le gouvernement prévoit d'accélérer le dépistage de la population.

2.314 morts à l'hôpital, soit 319 de plus en 24 heures. Le bilan de l'épidémie de coronavirus s'est encore fortement aggravé samedi en France. Et il devrait, malgré le confinement mis en plan depuis deux semaines, continuer de grimper. "Le combat ne fait que commencer. Les quinze premiers jours d'avril seront difficiles, encore plus difficiles que les quinze jours qui viennent de s'écouler", a reconnu le Premier ministre Edouard Philippe.

Face à la propagation rapide du virus dans le pays, le gouvernement se défend d'avoir réagir trop tard. "Au moment où nous avons pris cette décision de confinement, il y avait moins de 8.000 cas sur le territoire national et moins de 200 morts", a rappelé Edouard Philippe, lors d'une conférence de presse organisée à Matignon. Vendredi, l'exécutif avait déjà décidé de prolonger la période de confinement pour au moins deux semaines.

Un milliard de masques commandés

Samedi, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé de nouveaux objectifs dans la lutte contre le coronavirus. La France a d'abord commandé "plus d'un milliard" de masques, notamment à la Chine, "pour les semaines et mois à venir".

"Un pont aérien étroit et intensif entre la France et la Chine a été mis en place de manière à faciliter les entrées des masques sur notre territoire", a-t-il ajouté en rappelant que la France a besoin de 40 millions de masques par semaine, alors qu'elle n'en produit que 8 millions.

"Il y a une autre façon de répondre à cette demande importante (de masques), c'est d'essayer de créer de nouveaux produits", a affirmé de son côté Edouard Philippe. "24 producteurs nationaux ont qualifié des modèles qu'ils veulent produire, sont en capacité de produire près d'un demi-million de masques par jour dans les prochains jours, et au cours du mois d'avril un million de masques par jour. Certains pourront être réutilisés, seront lavables au moins cinq fois", a-t-il ajouté.

80.000 tests par jour en avril

Autre annonce: une montée en régime de la politique de dépistage. L'objectif est de réaliser "50.000 tests" classiques par jour d'ici fin avril, contre 12.000 actuellement. Par ailleurs, "la France a passé une commande pour 5 millions de tests rapides qui (...) permettront d'augmenter nos capacités de dépistage de l'ordre", a indiqué Oliver Véran.

La montée en cadence de tests rapides sera progressive: "30.000 tests supplémentaires par jour au mois d'avril, 60.000 au mois de mai et plus de 100.000 tests par jour au mois de juin", a expliqué le ministre de la santé.

14.000 lits en réanimation

Par ailleurs, le gouvernement souhaite augmenter le nombre de lits en réanimation à "14 à 14.500", contre 5.000 initialement, pour faire face à l'afflux de malades causé par l'épidémie.

"Les capacités initiales de la France étaient de 5.000 lits de réanimation. Elles ont été augmentées (...) à 10.000 lits. Désormais, nous souhaitons atteindre un objectif de 14.000 à 14.500 lits de réanimation sur tout le territoire national", a déclaré le ministre lors de la conférence de presse.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2020 à 14:13 :
combien de lit de réanimation reste il ce jour le 16 05 2020
puisque le ministre de la santé a fait démonter ceux installer pour pallier la crise
tout cela pour maintenir les Français confiné
et pas par prévention sanitaire
car si tel été le cas nous aurions droit chaque a la carte rouge et verte
indiquant aux citoyen le bon fonctionnement du service de santé
il s 'agit bien de museler et infantiliser les Français
une preuve l' information donné par la sécurité routière qui a publier son résultat du mois d'avril
encore une menace du 1er ministre
comme ci celui ci avais une importance capital
en ce contexte
a écrit le 19/04/2020 à 1:49 :
Peut on connaître le coup total de ces dépenses ?

C’est pour faire un comparatif de priorité nationale avec les 3,6 millions d’euros concernant le matériel de gaz lacrymogène commandé le 3 mars par le gouvernement et les 3,8 millions d’euros de drones de surveillance commandés le 28 mars 🤔
a écrit le 30/03/2020 à 19:04 :
En parlant de masque :

Vienne veut renforcer les mesures de protection mises en oeuvre contre la propagation du coronavirus. Les supermarchés autrichiens vont distribuer à partir de mercredi à leurs clients des masques de protection dont le gouvernement a dit vouloir généraliser le port. Les masques distribués seront de type chirurgicaux, à usage unique, et couvriront le nez et la bouche pour éviter les projections du porteur. "La distribution" de ces protections débutera mercredi dans les supermarchés autrichiens, a annoncé lundi le chancelier Sebastian Kurz lors d'une conférence de presse. Il table sur "quelques jours" pour que toutes les grandes surfaces puissent en mettre à disposition.

"A partir de ce moment, il sera obligatoire de les porter au supermarché", a annoncé le chef du gouvernement, reconnaissant qu'il s'agissait là d'un "changement de culture à venir". La République tchèque et la Slovénie ont déjà imposé le port du masque dans l'espace public. "Ce n'est pas dans nos coutumes mais on doit s'y mettre pour protéger les autres", selon M. Kurz. Interrogé sur la disponibilité de masques de ce type en nombre suffisant, le chancelier a dit être "conscient que la situation sur le marché mondial est tendue". Les masques "faits maison" seront également acceptés, a-t-il précisé.
a écrit le 30/03/2020 à 12:32 :
Cette politique de Macron prend un relief encore plus scandaleux un an après les grèves de l' hôpital, avec le recul du temps et à la lumière de l'épidémie de coronavirus.
Force est de constater que, faisant un bras d'honneur au prétendu "couple franco-allemand", l'Allemagne a pris, la première, l'initiative :
- de fermer ses frontières avec la France,
- d'interdire l'exportation de matériel pouvant servir à lutter contre le covid-19,
- et de refuser sèchement, lors du dernier conseil européen du 26 mars 2020, la mutualisation des dettes des États membres de la zone euro, que réclamaient entre autres la France, l'Italie, l'Espagne et le Portugal sous l'intitulé de "coronabonds".

Chacun peut en tirer en conscience les conclusions qui s'imposent. Le Frexit est nécessaire pour se découpler d' une UE mortifère qui aggrave la France et les français..
a écrit le 30/03/2020 à 10:09 :
« Je ne laisserai pas…. » le premier ministre décide pour les citoyens non monsieur nous avons le droit de dire que vous n’avez pas pris en temps et en heure la mesure de cette catastrophe. Devant l’ampleur que prenait l’évènement en Chine puis en Corée et même plus près chez nos voisins italiens vous attendiez de voir si notre territoire allait être touché alors que vous auriez du anticiper. Vous étiez plus occupé à savoir si le 49.3 devait être appliqué pour les retraites mais également pour les quelques 12 milliards pour équilibrer (sic) les retraites, demain la note de votre irresponsabilité ira bien au-delà et le maintien absurde, irresponsable du premier tour des municipales pour ce dernier point vous montrez le niveau de votre sens! politique face à un événement que le président a lui même nommé « guerre » . NON et NON vous n’avez aucunement été au niveau je considère que vous avez failli. Ce n’est pas votre discours qui donne des chiffres en milliers, millions avec retard et des dates de livraison qui ne sont pas demain mais dans des semaines que vous arriverez à vous dédouaner de votre responsabilité. Il faudra devant les familles de défunts, les soignants mais aussi tous ceux qui font encore tourner le pays parfois, à cause de votre incurie, sans moyen de protection que vous preniez vos responsabilités et non discourir, un acte dans lequel vous exceller à défaut d’exceller dans « gouverner c’est prévoir »
a écrit le 29/03/2020 à 14:58 :
il y a affolement chez les soit disant autoritees quand on est pas capable de prevoir malgre les recommandations entendues courant fevrier mme Buzin n a t elle pas dit attention on va droit vers la pandemie! nos amis Italiens nous prevenaient egalement mais nos gouvernants avaient la tete dans les retraites le corano Pf..gouverner c'est prevoir!! laisser les hopitaux dans un tel etat c'est plus que lamentable mais ces mrs plastronnent c'est MOI JE SUIS LE MEILLEUR c'est indecent tout cela va ce payer cher tres cher un chef d'etat qui se dit chef des armees le bougre il n'a jamais enfile une paire rangers et un treilli c'est vraiment une equipe de pieds nickeles ,pour changer la moquette la vaiselle là il y avait du fric sacre rigolot!!!
a écrit le 29/03/2020 à 14:18 :
Puisque les français ne savent pas porter un masque et qu'en plus porter un masque est inutile.
Donc pourquoi en commander 1 milliard ?
Réponse de le 29/03/2020 à 15:24 :
Pour le personnel de santé et les personnes malades en priorité, puis celles qui peuvent être en contact avec beaucoup de gens. L'article dit bien que la France utilise 40 millions de masques par semaine, 1 milliard de masques ne semblent pas être inutiles, surtout qu'ils pourront être utilisés une prochaine fois.
Réponse de le 29/03/2020 à 19:28 :
Le confinement est inefficace seul. C'est ce qu'on observe partout sur la planète.

Il faut l'accompagner du port du masque pour tous en public, de gants latex pour toutes les personnes au contact répété du public et de lieux contaminés (portes, rampes d'escalier, sanitaires...) et bien sûr se laver les mains à bon escient autant de fois que nécessaire.

En gros on devrait consommer 100 millions de masques par semaine (40 pour les soignants, 40 pour les professionnels actifs , 20 pour les personnes confinées qui ne sortent qu'une ou deux fois par semaine).
a écrit le 29/03/2020 à 13:38 :
j ai une interrogation depuis 15 jours... le virus se serait il "évaporé" en Chine
à ce que je sache, il y avait de nombreux foyer d infection hors Wuhan et le Hubei...
tous n ont pas été aussi drastiquement confinés que le Hubei et Wuhan

alors soit ce virus est beaucoup plus présent qu on ne le dit et la Chien a atteint son seuil d auto immunité.... mais ça veut dire grosso modo 7 à 800 million de chinois qui ont été porteurs du virus.... soit le virus a une durée de vie.... relative, dès qu'une certain nombre de gens sont porteurs...

mais il y a un problème quelque part....je veux bien que le confinement limite la casse mais quand même...
Réponse de le 29/03/2020 à 19:42 :
les chinois ont fait dans le brutal mais efficace.

Même en dehors des zones confinés, les gens ont été contrôlé en permanence par des mesures de température dans la rue avec des caméra IR ou des thermomètres digitaux à mains.
Au moindre doute... à la maison ou à l'hôpital.

Les personnes originaires ou en provenance de la province de Hubei ont également été confinées systématiquement et sans délais dans tout le pays.

C'est comme ça qu'ils ont réussi à étouffer la propagation dans les zones "libres".
Ils n'en sont pas totalement sorti, il y a une une poignée de cas endogènes chaque semaine en Chine.

Si on avait fait à Mulhouse ce qu'ils ont fait à Wuhan on n'en sera pas où l'on en est aujourd'hui. Il n'y a pas eu de confinement serré sur Mulhouse, pas de masques, on n'a pas recherché, retrouvé et confiné systématiquement chaque participant au rassemblement évangéliste.
a écrit le 29/03/2020 à 13:33 :
"ZURICH, 29 mars (Reuters) - L'hydroxychloroquine est le plus grand espoir de traitement contre le coronavirus, estime le directeur général de Novartis NOVN.S Vas Narasimhan dans une interview publiée dimanche par le journal suisse SonntagsZeitung."
"Les études précliniques chez l'animal ainsi que les premières données des essais cliniques montrent que l'hydroxychloroquine tue le coronavirus"


(Notons que le groupe Novartis est un fabriquant de ce médicament.)
a écrit le 29/03/2020 à 13:18 :
Ce qui est désespérant avec cette situation c'est qu'on tombe toujours plus bas, à chaque étape, alors qu'on pensait que c'était impossible.

Les hôpitaux commencent à manquer des produits de sédation. En d'autres termes, non seulement on ne pourra pas empêcher les gens de mourir,mais ce sera dans d'atroces agonies.

Veiller quelqu'un qui meurt d'infection pulmonaire sans sédation c'est comme regarder un enfant qui se noie, en beaucoup plus long. Et la loi n'autorise pas à mettre un terme à ces souffrances

Je crains pour le personnel soignant qui, en quelques journées, est passé d'un monde normal à celui d'une barbarie absolue...
Je ne sais pas combien de temps ils vont pouvoir tenir dans ces conditions mais personne ne devra leur reprocher de craquer.
Réponse de le 29/03/2020 à 20:04 :
D'après les témoignages d'amis soignants pourtant endurcis, il semble effectivement que la mort par asphyxie des suites du coronavirus soit une manière particulièrement cruelle, douloureuse et douloureuse de quitter ce monde.
Réponse de le 30/03/2020 à 16:31 :
et pourtant on entend que les cliniques privées ne sont pas débordées du tout,qu'elles sont pretes mais que rien ne vient.Quel intéret de transporter des malades de Mulhouse a Bordeaux?Lyon aurait peut etre été plus rapide,non?
a écrit le 29/03/2020 à 13:18 :
Après avoir affirmé que les masques de protection n’étaient pas nécessaires, puis qu’un contingent de 15 millions avait été débloqué, puis que l’on allait passer commande de 250 millions, le gouvernement s’est enfin décidé ce 28 mars à passer commande de 1 milliard de masques.

C’est un aveu terrible. Car cette commande survient alors que cela fait 3 mois que l’épidémie s’est déclarée en Chine et 2 mois que le gouvernement est informé des risques encourus par la France.

Elle a été prise sous la pression du cabinet d’avocats qui représente le collectif C19, qui a adressé une “sommation interpellative” au ministère des Solidarités et de la Santé pour recevoir les contrats et « commandes » de masques, quel que soit leur type, qui ont été conclus par l’État depuis le 20 décembre 2019.

Toute cette affaire démontre de façon sidérante l’amateurisme, l’indolence, les mensonges, les tergiversations, la totale incompétence et l’irresponsabilité du président de la République et de son gouvernement.

Un chef d’État et des ministres dignes de ces responsabilités auraient passé commande de masques depuis au moins la fin janvier ou le début février. Des centaines, et peut-être des milliers de vies, auraient été sauvées :

"CORONAVIRUS : L’incurie de la gestion des masques prouve l’incompétence et l’irresponsabilité au sommet de l’État. "

Un dossier UPR hautement circonstancié et fraichement publié.

Cette gestion des masques de protection montre de façon sidérante l’amateurisme, les mensonges, l’indolence, la totale incompétence et l’irresponsabilité du président de la République et de son gouvernement..
Réponse de le 29/03/2020 à 20:01 :
"Un dossier UPR ": euh, vérification faire, en fait il s'agit d'un copié-collé d’articles de presse de la part du stagiaire en communication de l'UPR, le groupuscule anti-européen sympa aux 0.5% de votes. Pas trop dur, le télétravail à l'UPR ? Vous avez fait une demande chômage technique ?
Réponse de le 30/03/2020 à 12:09 :
@André Et ? Il s 'agit bel et bien d'un dossier de presse UPR, j' ai vérifié ..! UPR, le groupe au 1 % de temps médiatique qui peut seul changer les choses par le FREXIT puisque l' UE est SEULE responsable de la destruction de la politique de santé de l' hôpital public en France via la feuille de route de Bruxelles, les articles 106 et 121 qui commandent de réduire année après année la voilure du public pour remplacer par les structures du privé. 30 ans de destruction de l' hôpital public ont vu avant COVID les personnels de santé se jeter dans la rue. Vrai ou faux ? Vous n' avez pas de solution dans l' UE -sur ce sujet comme sur tous les autres-mais vous critiquez celle des autres, en particulier celle qui consiste en la reprise en main de la souveraineté et le retour de la démocratie par le FREXIT comme hier pour le Brexit anglais.. CQFD_
a écrit le 29/03/2020 à 13:17 :
C'est quand même invraisemblable que de telles incompétents reste en poste et que tous ces désastres ne conduisent jamais à aucune sanction ! C'est une caste sur protégée, ils ne représentent pas la France, ils sont tous issue d'un petit milieu d'ile de france, auteuil neuilly passy (et passif), ils se connaissent tous depuis les bancs si je puis dire de la maternelle, tous complices, conseil d'état (c'est plutot le conseil des hauts de seine et environs) et toutes ces institutions moyen ageuses aux mains de 200 familles à tout casser.

ON dit que leurs salaires et avantages sont la contrepartie de la charge, du risque qu'ils prennent, mais ils ne prennent aucun risque ! Si ce n'est pour les autres. C'est comme les banques, face je gagne, pile tu perds !

IL faut commencer par changer la capitale de ce pays, il y a trop de connivence dans les milieux parisiens affairistes, je propose Clermont ferrand !
Normalement l'influence de VGE devrait être largement entamée.
a écrit le 29/03/2020 à 12:56 :
Sur une population de 66M, cela nous permettra d avoir un etat précis de la situation dans 117 jours....on applaudit svp...!!
a écrit le 29/03/2020 à 12:54 :
Sur une population de 66M, cela nous permettra d avoir un etat précis de la situation dans 117 jours....on applaudit svp...!!
a écrit le 29/03/2020 à 12:53 :
Sur une population de 66M, cela nous permettra d avoir un etat précis de la situation dans 117 jours....on applaudit svp...!!
a écrit le 29/03/2020 à 12:39 :
Or ce coronavirus n’autorise que les sorties en cas d’elections françaises.
Le gouvernement l’a très bien compris.
Alors vous pouvez être en forme, malade ou sous respirateur, mais surtout votez En Marche en 2022.
a écrit le 29/03/2020 à 12:32 :
Ce gouvernement adore parler en milliards, c'est la folie des grandeurs. Ce sont les bien-portants qui ont besoin de tests pour certifier leur absence de contagiosité afin d'être autorisés à vaquer à leurs activités économiques. Car la France fonctione sur le mode du traitement universel et non sur mode du traitement des exceptions. Alors toute la population supposée malade, est confinée. Le gouvernement décide qui doit se sacrifier au service de la nation, le personnel dit indispensable par décret. La solution inverse pratiquée depuis l'antiquité est celle de la raison : seuls les contagieux sont confinés! Remplaçons donc les quarantaines systématiques par des tests et arrêtons la crise économique avant qu'elle dégénère en grande dépression.
a écrit le 29/03/2020 à 12:14 :
Les faits sont établis,

le gouvernement Matignon et la présidence Elysée avec la milice Place Beauvau ont mis les Française et les Français en extrême grand danger mortifère ;

Les bénis ouoioui incultes cupides profiteurs de la République Lrem et Modem ont approuvé toutes les décisions dramatiques et véhiculé tous les mensonges de Matignon l'Elysée Place Beauvau ... ils ont de leur plein gré violé la Constitution de la France.

les piètres journalistes sans cerveau et bavards invétérés ont diffusé, rabâché sans relâche et en absolue complicité tous les mensonges et les fausses nouvelle [en Français s'il vous plaît ] précitées ...

il est requis de créer une Coure Martiale pour juger et condamner avec la plus extrême sévérité tous ces protagonistes précités.
a écrit le 29/03/2020 à 11:55 :
Ce ne sont pas des leader mais des suiveurs ! avec un gros délai rendant la machine hors de contrôle !
a écrit le 29/03/2020 à 11:51 :
Les grands pontes ont jugé que le meilleur traitement pour la grèce c'était l'austérité, resultats ? encore plus de dette.

Les grand pontes ont jugé que l'hopital devait etre sous financé, resultat ? Notre dette va exploser, arret de l'economie par manque de moyens.

Il faut se débarrasser de ces incompétents historiques !!
a écrit le 29/03/2020 à 11:49 :
Ce sont des pratiques aussi illégales que moralement choquantes. Le Journal du Dimanche révèle, preuves à l'appui, que des entreprises ont fait signer des décharges en responsabilité en cas de contamination par le coronavirus. Dans ces documents, les employés doivent s'engager à n'exercer aucun recours contre leur employeur s'ils étaient infectés par le virus. En effet, les entreprises craignent d'être condamnées pour ne pas avoir pris les mesures de protection suffisantes.

Comme le rappelle le JDD, les employeurs ont légalement une obligation de résultat en matière de santé au travail, c'est-à-dire qu'ils doivent tout faire pour assurer la sécurité de leurs salariés. Mettre en place des mesures de sécurité ne suffit pas, il faut que l'employeur évite le risque. Mais en pratique, les masques, gels hydroalcooliques et gants font souvent défaut dans les entreprises. Ainsi, des employeurs peu scrupuleux cherchent à se couvrir légalement en faisant signer des décharges de responsabilité à leurs salariés en cas d'exposition au coronavirus sur leur lieu de travail.Un engagement "à n'exercer aucun recours" qui est fait en toute illégalité. En effet, certaines entreprises du bâtiment ou des petites sociétés industrielles ne sont pas couvertes par le chômage partiel et exigent en conséquence que leurs employés reviennent travailler et s'engagent à ne pas les poursuivre en justice ils sont contaminés sur leur lieu de travail. "La signature de ce type d'attestation ne pourra en aucun cas exonérer les employeurs de leur responsabilité si ceux-ci ne prennent pas les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de leurs salariés", assure toutefois au JDD Déborah David, avocate associée au cabinet De Gaulle Fleurance & Associés. Il s'agit selon elle de pratiques illégales que le ministère du Travail a d'ailleurs rappelé dans une note diffusée le 25 mars sur son site internet.
Réponse de le 29/03/2020 à 12:35 :
Ce genre d'accord n'est pas forcément illégal à une condition.

C'est que le renoncement fasse l'objet d'un dédommagement financier de la part de l'employeur.

Donc si votre patron vous demande de signer un renoncement vous avez trois solutions.
1°) Vous mettez le prix tellement haut qu'il renoncera au renoncement
2°) Vous mettez la barre à un prix qui vous convient.
3°) Vous refusez de signer en le menaçant de poursuite s'il insiste.
a écrit le 29/03/2020 à 11:48 :
Merci à l'armée russe pour les italiens.
Pas merci à l'armée francaise pour avoir importé le virus dans l'Oise !
a écrit le 29/03/2020 à 11:46 :
Après les masques :

Le nom de Karex Berhad est peu connu du grand public. Pourtant, cette entreprise malaisienne fabrique un préservatif sur cinq vendu dans le monde. Mais elle rencontre le même problème que beaucoup : sa production est actuellement à l’arrêt, en raison des mesures prises en Malaisie pour lutter contre la propagation du coronavirus. La crise sanitaire actuelle pourrait ainsi une conséquence inattendue, explique The Guardian, à savoir… une pénurie de préservatifs.

Le quotidien britannique explique que les trois usines de Karex Berhad ont été à l’arrêt une semaine. De quoi provoquer un déficit d’au moins 100 millions de préservatifs, qui sont fournis à des marques comme Durex ou à des organismes comme le Fonds des Nations Unies pour la population.“Il faudra du temps pour relancer les usines et nous aurons du mal à répondre à la demande” a expliqué au Guardian Goh Miah Kiat, le PDG de Karex Berhad.Ce dernier évoque une “pénurie mondiale” de préservatifs à venir, surtout que la demande pourrait être encore plus forte car, selon lui, “à l’heure actuelle, les gens ne prévoient probablement pas d’avoir d’enfant, il y a trop d’incertitudes”. La Chine, pays où de nombreuses usines ont aussi été à l’arrêt, l’Inde et la Thaïlande, où le nombre de cas se multiplient, sont les autres principaux pays où sont produits les préservatifs.
a écrit le 29/03/2020 à 11:14 :
Avec nos connaissances d'aujourd'hui, le confinement est la meilleure garantie pour limiter la propagation du virus. Des traitements en cours d'expérimentation dont on aura les résultats dans les prochains jours devraient accélérer la guérison et limiter la mortalité. Des masques par centaines de millions devraient être disponibles dans les prochaines semaines. Des tests de dépistage à grande échelle (mais jamais sur la totalité d'un pays) seront effectués pour mieux cibler les porteurs du virus et les confiner. Les premiers vaccins qui nous protégeront du Covid 19 seront disponibles dans 12 à 18 mois, c'est à dire une éternité par rapport à nos problèmes immédiats. Malgré tout cet arsenal de mesures, le virus ne sera pas totalement éradiqué, il sera encore présent pendant de nombreux mois.
Plus de 3 milliards de personnes sont maintenant confinées dans le monde. Mais comment sort-on de ce confinement ? La réponse à cette question est au moins aussi délicate que celles que nous nous sommes posées lorsque nous y sommes entrés.
Nous devrions avoir des réponses avec l'arrêt du confinement en Chine mais on ne sait encore pas grand-chose à ce sujet aujourd'hui. De plus, chaque pays a son histoire, sa culture, son mode de vie, sa propre résilience à l'effort collectif, ses particularités, etc. Tout n'est pas transposable d'un pays à un autre.
L'arrêt du confinement ne signifiera donc pas la fin du virus. Combien de temps les sociétés occidentales de consommation (et particulièrement la France) très individualistes pourront-t-elle accepter ce confinement (d'autant que le beau temps arrive), 6 à 8 semaines sûrement. Mais au-delà de cette période ?
L'économie déjà fortement touchée pourra-t-elle tenir 3 à 4 mois de confinement ? Humainement, peut-on vivre en période estivale à plusieurs dans une surface réduite ou pas avec des enfants et des adolescents ?
Il faudra bien sortir de ce confinement dans un délai raisonnable !!! avec des précautions particulières sans avoir éradiqué ce virus. Nos efforts actuels ne vont-ils pas devenir vains ? Des personnes vont donc continuer à mourir, le personnel soignant au bout du rouleau ne pourra pas assurer sa mission au rythme actuel. Tout ça pour ça.
Des revirements de positions des opinions publiques (elles sont très versatiles) pourraient s'opérer. Les conséquences économiques et sociales avec les sacrifices associés seront-elles bien acceptées ? La question ultime pourrait alors se poser : Le confinement était-il vraiment utile ? Le remède ne serait-il pas pire que le mal ?
Ces interrogations sont évidemment "inentendables" et déshumanisées par nos sociétés modernes, par le personnel soignant et bien sûr par les familles des victimes.
Espérons que nous n'en arriverons pas là.
a écrit le 29/03/2020 à 11:06 :
Cette décision auraient été plus utile y a deux mois pour les avoir aujourd'hui... La décider maintenant pour les voir venir après le besoin et quand l'épidémie ce sera enrayée d'elle même sert plus a grand chose de le dire... Au lieu de lancer des annonces inutile et hors temps, mieux vaut rien dire et agir, les français voient et comprennent contrairement à ce que vous pensez... D'ailleurs arrêtez de panser et agissez...
a écrit le 29/03/2020 à 10:57 :
Si on dit que le gouvernement prends les bonnes mesures en fonction des moyens, de l'immensité du risque et de l'avis des spécialistes, on se fait taxer d’être un horrible macroniste ?.
Alors tant pis pour les éternels grincheux !...simplement légitimiste, un peu patriote en ce moment par respect pour tous ceux qui se dévouent.
Et puis quand je regarde ailleurs...les autres gouvernements ne font pas mieux et parfois bien pire : Bojo que se vante de serrer toutes les mains des malades et des soignants dans un hôpital, Trump qui décrète que l'épidémie s’arrêtera à Pâques ou Boslonaro qui qualifie cette pandémie de gripette...
Réponse de le 29/03/2020 à 11:48 :
Vous etes militant LREM? car il faut vraiment etre un fan de Philippe pour écrire ce genre de message. Nous avions la chance d'etre apres la chine, la corée et 8 jours apres l'Italie et l'italie fait 35000 tests par jour et la France 10000. Regardez les routiers, ils demandent depuis le début du confinement que des douches et des sandwichs soient disponibles dans les stations d'autoroute. Ce n'est pas très difficile à faire pour des sociétés d'autoroute qui engrangent des milliards de benefice. Mais, rien, le gouvernement encore à la ramasse. La ministre des transports? au abonné absent. Allez signer la pétition en ligne pour soutenir les médécins et juger Philippe et Buzyn. Un peu de courage bisounou
Réponse de le 29/03/2020 à 12:25 :
@jeanluc
Ceux qui s'attendent tout du gouvernement sont le problème et pas la solution.
a écrit le 29/03/2020 à 10:56 :
Les « yakafokon », les "il faudrait que", les « il-fallait-que » et autres « si-on-m'avait-écouté » du moment manquent singulièrement d'humilité et aussi de mémoire. Cette affaire n'est pas seulement une affaire française, mais une affaire mondiale. C'est une pandémie. Aucun pays ne fait mieux que la France.
Réponse de le 29/03/2020 à 11:33 :
Bien d'accord avec vous : trop de yavaika, falaike, joraifé, et tous ceux qui connaissaient le résultat du match avant qu'il soit joué .... marre des grincheux !
a écrit le 29/03/2020 à 10:44 :
Macron est déjà en campagne électorale?
Parce que là, c'est des annonces qui n'ont aucune chance de se réaliser.

A sa place, pour ne pas mentir, j'annoncerais plutôt le nombre de linceuls étanches commandés, un grand plan national de fabrication de cercueils, la limitation des frais funéraires et la réquisition des frigos de Rungis, parce que c'est le futur proche.

A la fin de la semaine prochaine, il y a aura 2 patients par lit disponible, dans 15 jours , ce sera trois, dans un mois 10, et ensuite on ne comptera plus.

1% de mortalité potentielle sur 50% de la population française : 330 000 victimes.. même avec 10 000 lits de réa, ca veut dire 5000 personnes ventilés en continu.
a écrit le 29/03/2020 à 10:40 :
100.000 tests par jour seulement en juin.
Ceci signifie qu'on ne pourra tester le personnel des Ehpad, le personnel médical et paramédical à un rythme pas trop bas seulement en juin.
Donc, à moins qu'un traitement efficace ne soit reconnu rapidement, nous serons confinés au moins jusque fin mai.
Réponse de le 29/03/2020 à 11:09 :
N'oubliez pas que pour Macron un retraité est pire qu'un chômeur... Le chômeur permet de garder les salaires au plus bas alors que le retraité coûte de l'argent sans aucune contrepartie... La réunion sur le covid19 est sorti avec un 49.3 sur la réforme des retraites, donc que le covid 19 vide les EPAD doit fortement intéresser notre président...
a écrit le 29/03/2020 à 10:35 :
Au troisième mois de la guerre nous parlons enfin de la commande des articles nécessaires, c'est un progrès.. Merci aux Russes et aux Chinois et bien entendu à tous ces personnels qui œuvrent pour notre survie, il faudra qu'après, la Nation reconnaissante s'en souvienne.
a écrit le 29/03/2020 à 9:59 :
j'ai vue pinochio hier car mon kiné attend les masques il ne vient plus mon infirmier attend les masques aussi il va se trouver en rupture ma petite fille en epade dans l'aude a un masque par jour et le directeur leur conseille de le passer au micron onde ça c'est le vécu alors le discours d’Édouard philippe c'est un gros menteur
Réponse de le 29/03/2020 à 11:11 :
Oui mais lors de la visite de Macron ils étaient tous équipés de PP2... Combien de mort ca nous a coûté d'équiper tout ces inutiles (président compris)? Car faut pas ce leurrer pour que le président se soit déplacer ça signifie qu'ils ont tous été testé négatif président le premier...
Réponse de le 29/03/2020 à 11:43 :
Ils ont tenté de profiter de la crise actuelle et risquent gros. Trois pharmaciens des Alpes-Maritimes sont poursuivis par la justice, dans deux affaires distinctes, pour vente illégale de masques de protection, a-t-on appris samedi de sources concordantes. Le premier dossier concerne une pharmacienne de Nice, propriétaire de son officine, qui revendait des masques alors que ceux-ci sont réquisitionnés par le gouvernement depuis un décret du 23 mars. Elle écoulait en prime du gel hydroalcoolique fabriqué dans des conditions artisanales à partir de gel pour échographie.

Déférée jeudi devant le tribunal de Nice pour non-respect de la réglementation et tromperie sur la marchandise, cette pharmacienne a demandé un renvoi de son procès, qui a été fixé au 27 avril, a indiqué le parquet de Nice. En attendant l'audience elle a été placée sous contrôle judiciaire, assorti d'une caution de 5.000 euros et d'une interdiction d'exercice professionnel. Dans la seconde affaire, réalisée par la brigade de sûreté urbaine du commissariat de Grasse, deux pharmaciens, salariés cette fois, ont été interpellés pour avoir vendu des masques de manière illégale, notamment par l'intermédiaire d'un snack. Ces deux docteurs en pharmacie exerçant respectivement à Cannes et à Grasse revendaient des masques en dépit de l'interdiction et, qui plus est, ne portant pas l'estampille CE garantissant leur efficacité. Plus de 220 masques ont été saisis dans le cadre de ce dossier.
Réponse de le 29/03/2020 à 11:47 :
Pas facile de porter un masque pour Pinochio !
Pinochio n'a pas le nez fin par définition...
a écrit le 29/03/2020 à 9:55 :
Ça va plus vite pour l'installation des nouveaux radars.
a écrit le 29/03/2020 à 9:16 :
Il y a les reproches que l'on peut faire à l'administration hospitalière, l'impréparation d'une crise de cette ampleur, avec le manque de matériel de base (dont les masques), les complaintes des médecins en charge des urgences (l'intervention télévisée du Directeur des Urgences de l'hôpital européen de Pompidou était hallucinante, tant l'irresponsabilité de cette personne était patente). Il y a les reproches que l'on peut faire aux mandarins experts: malheur à eux si effectivement l'utilisation de la chloroquine aurait permis de sauver des milliers de vies. Et que dire des comportements négatifs, intolérables, et visiblement plus prêts des règlement de comptes que de l'efficacité. Et il y a enfin les reproches au gouvernement: les rallonges des prestations sociales, non ciblées, inutiles pour la plupart, le traitement sans discernement (il faut évidemment cibler les protections sur les plus fragiles notamment les personnes âgées: les médecins des Ehpad sans masque sans possibilité de dépistage de personnes qui vivent dans un même lieu etc??). Et bien sûr les aides aux entreprises, toujours non ciblées, qui ont mis la France à l'arrêt puisque tout était compensé par l'état; la maison brûle et on reconstruit comme avant à l'identique? ridicule tout simplement. Alors évidemment, on pallie le plus pressé, nous sommes dans l'urgence etc.. la prise de décision du confinement n'est nullement en cause, mais c'est malheureusement globalement une débâcle. Cette débâcle démontre une chose: en dépit de nos certitudes d'être les meilleurs du Monde, de notre morgue envers nos voisins ou alliés, des dépenses hallucinantes de nos administrations, de notre dette publique qui enfle puisque l'on dépense quelque soit le coût, nous ne sommes pas au niveau.
Réponse de le 29/03/2020 à 10:11 :
Ca va soulager les caisses de retraite et donc.....la dette publique! Les faux bourdons du pays en ont conscience!
a écrit le 29/03/2020 à 8:33 :
Les LFI, NPA, FN, UPR, sputnicks, et extrémistes de tous bords se déchaînent.
Cordialement
Réponse de le 29/03/2020 à 10:11 :
pas du tout, mais ils sont lucides quant à l'incurie de lrem et ce gouvernement d'incompétents.
a écrit le 29/03/2020 à 0:56 :
Aujourd'hui, le gouvernement lance une grande campagne de dépistage et on ne pourra pas l'en blâmer, tout juste s'étonner qu'il y a encore une semaine Jérome Salomon le directeur général de la santé déclarait que seuls étaient dépistés les personnes qui présentaient des symptômes...pendant ce temps là, depuis le 30 janvier 2020, date de début des premiers cas en Allemagne, on dépistait plus et encore outre Rhin, résultat à ce jour 433 décès (contre 2413 en France sans compter les cas de décès en Ephad), cherchez l'erreur!
Réponse de le 29/03/2020 à 12:50 :
L'Allemagne a avec nous le même décalage que nous avec l'Italie... Au même point de la pandémie, nous avions le même nombre de morts (en gros) que l'Allemagne.... L'erreur est là. Si vous voulez comparer, la Suisse a autant de mort (en nombre) que l'Allemagne pour une population bien plus faible.
a écrit le 28/03/2020 à 23:37 :
Les persones testées négatives n'ont pas besoin de se confiner. Avec 50.000 tests par jour, il faudra un an pour remettre en activité normale 18 millions de travaileurs. Mais 1 test par an pour un travailleur est largement insuffisant. Il en faudrait donc 52 fois plus.
Les pays émergents, Brésil etc. continuent de travailler, en payant le prix en vies humaines au virus qu'ils n'ont pas vraiment les moyens de combattre Leurs populations vont acquérir l'immunité en un an. Ce sont eux qui relancent l'économie mondiale dès maintenant.
Réponse de le 29/03/2020 à 11:10 :
Une personne négative un jour peut très bien attraper le virus le lendemain.

Le test doit servir à isoler le plus vite possible les personnes contaminées, et pas à "valider" une personne supposée non contaminée. Ne serait ce que parce que dans tous les tests il y a des faux négatifs et des faux positifs.

Aucun pays n'a testé toute sa population. Ceux qui s'en sortent le mieux en Europe, nos voisins teutons, testent les personnes présentant des symptômes, même légers, leurs familles, leurs proches, leurs collègues et assez librement les volontaires.
Et ca permet de circonscrire les foyers assez vite et limiter la mortalité en médicalisant rapidement les porteurs de symptôme.
a écrit le 28/03/2020 à 21:24 :
La surenchère n'exonèrera pas ce gouvernement de ses manquements, turpitudes médiatiques et mensonges.
S'il n'est pas le seul responsable compte tenu de la nullité des 3 précédents, il n'a rien fait pour améliorer les choses, bien au contraire, le néolibéralisme assumé de Philippe a tout aggravé considérablement. Responsables ET coupables.
Réponse de le 28/03/2020 à 22:48 :
En effet, le coût politique risque d'être très élevé par ceux qui sont aux commandes de l'Etat du fait de leur manquement.
Réponse de le 29/03/2020 à 0:36 :
Encore les mêmes donneurs de leçons, le gouvernement aurait dû..., le gouvernement est incompétent, le gouvernement ment, etc. Toujours les mêmes yaka faukon. C'est facile de refaire l'histoire. La critique est aisée mais l'art est difficile.
Cette crise est unique dans l'histoire de l'humanité. C'est la 1ère fois que l'on fait le choix donner la priorité à l’humain sur l'économie. C'est la 1ère fois que plus de 3 milliards de terriens (à ce jour) sont confinés pour se protéger d'un virus. Tous les pays connaissent des difficultés. Comment pourrait-il en être autrement? Tout est nouveau.
Le virus ne regarde pas la couleur politique des pays, dictatures, démocraties, régimes communismes, nous sommes tous touchés.
Et ce n'est que le début, car après la crise sanitaire qui normalement devrait être relativement courte (3 à 4 mois), il va y avoir une crise économique et sociale sans précédent, qui va être longue et causer d'énormes dégâts (faillites d'entreprises, chômage de masse, mouvements sociaux violents, baisse des revenus et des retraites, etc..). On n'arrête pas l'activité économique d'un pays, de la moitié de la terre pendant 2 mois ou presque, sans conséquences sur nos modes de vie.
Avis aux donneurs de leçons, si vous avez de bonnes idées, faites les partager. C'est sûr, c'est plus difficile que la critique systématique à "2 balles", mais on peut toujours espérer.
Réponse de le 29/03/2020 à 7:16 :
Il faut quand mëme voir que la santé et css masques coute un poignon de dingues comme dirait l'autre. Macron démission devra être le slogan de l'après crise sanitaire
Réponse de le 29/03/2020 à 11:17 :
Ah bin! bon courage !!!
Car il va falloir mettre pas mal de monde en taule sur ces 15-20 dernières années !
Mais n'oubliez pas de prévoir à investir au préalable pour les prisons, car y aurait paraît il un pb de place...
Réponse de le 29/03/2020 à 12:29 :
L'assistanat et les dépenses sociales record sont la cause du sous-financement de l'hopital bien plus que le néolibéralisme.
L'Allemagne est plus néolibérale que nous mais elle est bcp plus efficace.
a écrit le 28/03/2020 à 21:08 :
En France ils y avait 1 millards de masques en 2010 ai sont passé ! Plus on est confiné plus ils y a des morts bizarre ? Les militaires français sont on Afrique ils font la guerre avec des dictateurs alleluia ?
Réponse de le 30/03/2020 à 9:50 :
Il y avait une usine de fabrication à Plaintel (22) passée sous contrôle US Honeywell, Elle a fermée en 2018 (je crois) et l'acheteur à cassé les machines pourtant subventionnée lors de la dernière pandémie... Les autorités avaient alerté les autorités de l'époque, les mêmes qu'aujourd'hui.. Ainsi va la France..
a écrit le 28/03/2020 à 21:07 :
Si ces commandes de masques, de respirateurs et d'ouverture de lits, avaient été passées début fin janvier début février, le désastre mortifère ne serait pas ce qu'il est et ce qu'il va être ...

le gouvernement, le 1er ministre en tête était bien trop occupé à fomenter un projet "retraites" Delevoye contesté par le Conseil d'Etat et à le faire voter "en force" "sans financement" par les godillots LREM MODEM alors qu'ils ont ce faisant violé la Constitution de la France ;

tout cela dans un flot de mensonges, de balivernes, soutenus par les journalleux de la presse télévisée et radio

Les protagonistes précités et leurs faux experts charlatans devraient être jugés par une Coure Martiale et condamnés à l'exile à vie.
Réponse de le 29/03/2020 à 10:27 :
C'est ça !! Allez traduire plutôt en justice ts ces potentats chinois, dt le primat Xi qui n'ont rien foutu pdt les 2 premiers mois de déclaration de l'épidémie tt en réduisant les lanceurs d'alerte au silence...De vrais pyromanes!!
N'importe quoi !!!
a écrit le 28/03/2020 à 21:04 :
L’actuelle pandémie de coronavirus (“covid-19”) est l’occasion pour l’UPR de publier un dossier approfondi, détaillé, documenté, sur l’état de notre système hospitalier.

"Comment et pourquoi l’hôpital public français est-il en train d’être détruit ? Dossier établi par Hippocrate et la commission Santé de l’UPR."


La crise que traverse le monde hospitalier, depuis plusieurs années déjà, ne constitue que les prémices d’une mort annoncée. Les manifestations et les grèves régulières qui l’affectent nous le rappellent constamment. Le fait est que nos hôpitaux et leurs personnels, déjà au bout du bout, ne pourront que très difficilement absorber un afflux supplémentaire de patients contaminés. Comme en Italie, il va falloir faire le tri entre les malades à sauver et ceux que l’on va laisser mourir, faute de moyens matériels et humains.

Pour mieux comprendre cette situation révoltante, nous décrirons dans les deux parties de ce dossier : 1. Les difficultés que rencontre au quotidien un hôpital pour se financer. 2. Les origines profondes de cet effondrement progressif du système, engagé depuis plusieurs années déjà, et menant à terme à la privatisation complète de notre système de santé.
Réponse de le 28/03/2020 à 22:28 :
En période de crise, il faut faire des choix. Les médecins français d’aujourd’hui ont la chance d'avoir, rarement, cela à faire. Comment pensez-vous que faisaient leurs prédécesseurs fassent aux afflux de blessés dans les tranchées puis sous les bombardements ? Là, au moins, ils auront souvent le choix entre sauver un vieux ou un jeune, éthiquement et professionnellement, c'est plus simple que lorsqu'il faut déterminer celui qui a le plus de chance de survie en fonction de ses blessures. S'ils ne le font pas, ils forceront les Français âgés et responsables à choisir de ne pas appeler le SAMU s'ils vont mal, pour faire le choix à leur place. C'est cela qu'ils préfèrent nos médecins ?
Réponse de le 29/03/2020 à 11:08 :
Qu'est-ce que va encore pondre l'UPR sur ce qui a déjà été dit sur les maux de l'hôpital et qui fait désormais concensus ??!!
En résumé : ne plus gérer l'hôpital comme une entreprise avec la généralisation du paiement à l'acte et l'application de principes de gestion au plus juste, et ne plus considérer le patient comme un "client" par son personnel gestionnaire ( sources de conflits permanent avec les soignants).
Maintenant, plutôt que de perdre son tps et le nôtre à vouloir enfoncer les portes ouvertes il n'est pas interdit à l'UPR de réfléchir à un Hôpital Public et plus généralement un système de santé publique plus efficient.
Mon avis me paraît constructif et je vous encourage à le suivre et à vous démarquer avec profit de cette généralisation sociétale qu'on observe avec l'explosion d'internet où :"la critique est aisée, mais l'art..." et qui finit par pomper l'internaute lambda.
Réponse de le 29/03/2020 à 11:59 :
Tiens, le stagiaire de la cellule com' du groupuscule UPR (0.5% aux élections !) continu son télétravail : un copié-collé d'articles de presse trouvés sur le net.
Ça sert à quoi, ca fait quoi, c'est quoi, L'UPR ?
a écrit le 28/03/2020 à 20:55 :
Macron et son gouvernement nous conduisent tout droit au cimetière !

Que fait l'Armée Française pour protéger le Peuple Français ?

Les médecins et les infirmiers militaires sont-ils tous sur le pied de guerre ?

Enfin, où sont passés tous les milliards d'euros que nous versons à l'Etat chaque année ?

(L'UE vient d'octroyer 450 MEUR au Maroc et 250 MEUR à Tunisie de NOS impôts : les unioneuropéistes sont des traîtres !)
Réponse de le 29/03/2020 à 11:42 :
"Que fait l'Armée Française pour protéger le Peuple Français ?"

Elle dissémine des contaminés importés de chine dans l'OISE !

Vous en voulez ailleurs ? ya qu'a demander !
a écrit le 28/03/2020 à 20:41 :
je pense qu'il faut au moins 100.000 lits, et 300.000 infirmires de rea pour tenir le choc sur des shifts de 8*3
ben oui sil y a 50.000 malades declares comme c'est le cas actuellement comment on fait? 15000 c'est insuffisant
il faut multiplier le nombre d'hopitaux par 100
il faut aussi multiplier le nombre d'infirmires trauma par 15, vu les accidents de voitures
et j'ai encore plein d'idees a la con comme lui
sinon, s'ils avaient commence les etudes sur la chloriquine 2 mois avant en utilisant l'etat de l'art et les resultats chinois, plein de gens auraient des pillules a 10 cents et n'auraient plus de symptomes au bout de 8 jours pour 90% dentre eux...
ca viderait bcp de lit, ca pêrmettrait a des gens de rester chez eux, etc....le tout pour 10 cents!
volia ou en est la france
a écrit le 28/03/2020 à 20:28 :
Et le prochain objectif, c'est quoi?
Qu'ils soient crédibles?
Raté. C'est mort.
a écrit le 28/03/2020 à 20:01 :
Bravo, just in time.... Je suis un peu cynique, mais c'est au moins la capacité de comprendre que lorsque l'on est l'état a ce moment la, l'objectif compte moins que les faits!

Sinon on demandera au christ cosmique, on sait jamais .....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :