Au G20, les pays signent un accord sur le climat sans les Etats-Unis

 |   |  336  mots
(Crédits : Carlos Barria)
Les pays membres du G20 ont conclu samedi à Osaka (Japon) un accord sur le climat, à l'exception des Etats-Unis comme lors des deux précédents sommets, ont annoncé les Français et les Allemands.

"Le texte est adopté sur le climat", a indiqué l'entourage du président Emmanuel Macron juste avant la séance de clôture du G20. Cet accord, dans le format 19+1, réaffirme le soutien des 19 pays, dont la Chine, la France et l'Allemagne, au grand accord de lutte contre le réchauffement climatique signé en 2015 à Paris, et dont les Etats-Unis s'en sont retirés en 2017.

Tentative de blocage des Etats-Unis

Il a été conclu samedi matin après de longues négociations rendues difficiles par la tentative des Etats-Unis de bloquer une déclaration dans un format similaire à celui des G20 de Hambourg en 2017 et de Buenos Aires en 2018, la présidence française.

Ces derniers jours, des diplomates avaient évoqué la possible défection de grands pays émergents notamment, qui envisageaient de s'aligner sur la position américaine. Mais les 19 pays "ont tous réaffirmé leur soutien à l'accord de Paris", a souligné l'Elysée.

La chancelière allemande Angela Merkel avait indiqué à la mi-journée devant la presse que le G20 allait déboucher à propos du climat sur un "texte semblable" à l'an dernier, après des négociations particulièrement dures.

Un commerce international "plus juste"

Par ailleurs, des formulations communes ont aussi été trouvées, mais à 20, sur le commerce, l'autre dossier central de ce sommet. "Sur le commerce, nous avons le même résultat qu'à Buenos Aires", a indiqué Mme Merkel. A savoir "un engagement pour un commerce international juste, transparent et sans discrimination" et "nous affirmons une fois encore qu'il est urgent de réformer l'Organisation mondiale du commerce (OMC)", a-t-elle précisé. "Tout cela a demandé beaucoup de travail", selon la chancelière. De son côté, le président américain Donald Trump a décrit comme "excellent" l'entretien qu'il a eu sur le commerce avec son homologue chinois Xi Jinping samedi en marge du sommet du G20 à Osaka, au Japon, alors que les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine sont dans l'impasse depuis début mai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2019 à 14:04 :
Peux-être les Etats-Unis sont le seul pays honnête, car ils ne signent pas des choses qu'il ne vont pas appliquer et mettre en pratique.
a écrit le 30/06/2019 à 23:05 :
Pour la bonne raison que l'ancienne administration y aurait été favorable pour continuer sa main mise sur la globalisation dans l’intérêt des "zélites" plutôt que pour les citoyens américain! Chose, que les peuples européens, avec quelque retard, va finir par comprendre!
a écrit le 30/06/2019 à 8:06 :
Donald Trump fait plus pour le climat que n'importe qui d'autre dans le monde. En luttant contre l'immigration clandestine, il lutte contre la surpopulation, donc contre le réchauffement climatique.
Réponse de le 01/07/2019 à 7:58 :
Si je suis votre raisonnement, le racisme c'est écolo, le problème c'est que les bien-pensants refusent de l'admettte.
a écrit le 29/06/2019 à 17:52 :
Encore un accord qui ne sert à rien si ce n'est de cautionner le brassage de vent macronien!
Réponse de le 30/06/2019 à 14:14 :
Brasser du vent produit de l'électricité.
Votre remarque coûte de l'énergie (ordinateur, transmissions, ...). Si vous êtes tant soucieux du climat, merci de vous abstenir de commentaires inutiles car non constructifs.
a écrit le 29/06/2019 à 16:40 :
Donc sur le climat c’est le même texte que l’an dernier ou les émissions ont augmenté. A quoi cela sert-il de reconduire des mesures qui sont globalement inefficaces tout en nous faisant croire à une grande victoire ?
a écrit le 29/06/2019 à 15:05 :
Encore un cirage de pompe de journaliste qui passe la propagande MACRON avant les resultats du G20 !!!!!!! UN EXEM¨PLE AUX états unis le KEROZENE sur les vols intérieurs est taxe !!!!!
Réponse de le 30/06/2019 à 14:12 :
Si le kérosène n'est taxé qu'en France, nombre de compagnies iront s'approvisionner ailleurs. Les avions des low cost circulant en France ne font pas que des itinéraires français dans la journée.
Cette décision doit être Européenne pour être efficace.

Il y a peut être plus efficace en interdisant le transport routier des marchandises devant parcourir plus de 300 km par exemple.
a écrit le 29/06/2019 à 13:06 :
L'UE donne des leçons pour le climat et dans le même temps, elle signe un accord avec le Mercosur et ouvre la porte aux OGM et autres antibiotiques. Nos agriculteurs à qui l'on demande des efforts considérables pour nous assurer une alimentation saine sont révoltés.
C'est vrai que les élections européennes sont terminées, place aux affaires.
a écrit le 29/06/2019 à 12:17 :
Salé tête Trump sur la photo, fatigué ?malade ?
Réponse de le 29/06/2019 à 12:37 :
La bile lui monte au cerveau. Passera pas l'hiver.
a écrit le 29/06/2019 à 12:06 :
Rien de bien intéressant les G machins se suivent et se ressemblent du blabla de chefs d'état sur divers sujets dont le climat et le commerce mais d'un machin à l'autre rien ne change. M. Macron un énarque sympathique droit dans la ligne de l'ENA des résolutions qui n'aboutissent qu'à un mot RIEN. Je note que ce G machin comme les autres permet de se retrouver entre copines et copains pour une bonne bouffe. En fait même si le Président américain n'est pas ma tasse de thé il est le seul à être sincère il dit NO et continue sur sa vision du monde sans le blabla des autres chefs d'état.
a écrit le 29/06/2019 à 11:47 :
""Le texte est adopté sur le climat","

MErcosur, CETA et-c... Emmanuel Macron ou le président payé à la com... -_-
a écrit le 29/06/2019 à 10:35 :
Etant donné l'état d'esprit des USA, on se demande encore pourquoi on invite Trump si c'est pour subir son opposition systématique et malfaisante.

Ne plus l'inviter serait une mesure symbolique forte. Puisqu'il refuse le multilatéralisme, le multilatéralisme fera sans lui. Le monde doit apprendre à fonctionner sans (voire contre) Trump (je ne confonds pas le pays et l'individu qui le gouverne provisoirement).
Réponse de le 29/06/2019 à 11:56 :
@G19 G7

Sur le fond vous n’avez pas tort, mais malheureusement le dollar verrouille l’économie mondiale.
Lorsqu’ on aura trouvé une autre monnaie, voire, plusieurs en réserve, on pourra envisager de se passer des US. En attendant, nous sommes condamnés à subir.
Réponse de le 29/06/2019 à 12:14 :
Le monde ne peut fonctionner sans les US car le monde à donner depuis M. Reggan la clé aux US. Ne pas inviter le Président américain ne changerait rien sauf peut-être l'inciter à être encore plus dominateur. Le monde politique et plus particulièrement européen est faible car il a donné son pouvoir sur de nombreux sujets aux américains. Pour changer il faudra plusieurs décennies avec des européens qui jouent sur la même partition, on peut toujours rêver. Impossible est européen y compris français bien sur. Il faut arrêter de croire que les US ont changé sous M. Trump non les US ont décidé qu'ils étaient maitre du monde depuis M. Reggan et sous ses airs de gentil "gendre" M. Obama n'a fait que suivre ce que font les US depuis 1981 gouverner la planète.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :