Chine-États-Unis : l'accord commercial de "phase un" a-t-il été respecté ? Premier bilan le 15 août

 |  | 452 mots
Lecture 2 min.
Donald Trump a menacé de mettre fin à l'accord commercial sino-américain du fait de la gestion par la Chine de la crise sanitaire liée au coronavirus.
Donald Trump a menacé de mettre fin à l'accord commercial sino-américain du fait de la gestion par la Chine de la crise sanitaire liée au coronavirus. (Crédits : DR)
Des représentants des deux puissances mondiales échangeront par visioconférence mi-août pour vérifier la mise en oeuvre de cet accord, alors que la crise sanitaire accentue les tensions entre Washington et Pékin.

De hauts représentants américains et chinois vont vérifier la mise en oeuvre de l'accord commercial de "phase un" et devraient exprimer leurs doléances au cours d'une visioconférence le 15 août sur fond de tensions accrues entre Washington et Pékin, a-t-on appris mardi de deux personnes proches du dossier.

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, et le vice-Premier ministre chinois, Liu He, qui sont les principaux négociateurs des deux pays sur le commerce, prendront part à cette réunion de "bilan", six mois après l'activation le 15 février de l'accord commercial.

Lire aussi : Accord Chine-USA : vous avez aimé la phase 1 ? Vous allez adorer la phase 2

Retard dans l'application de l'accord

Le projet de réunion a été rapporté en premier lieu par le Wall Street Journal. Aucun commentaire n'a été obtenu auprès des services du représentant au Commerce et auprès du département du Trésor américain.

Dans le cadre de l'accord signé par Washington et Pékin en janvier dernier, la Chine s'est engagée à accroître ses achats de produits et services américains de 200 milliards de dollars sur deux ans.

Mais la Chine, aux prises avec la récession mondiale provoquée par la pandémie de coronavirus, est en retrait par rapport au rythme d'achats nécessaire pour atteindre les objectifs fixés par l'accord. Pékin a ainsi acheté seulement 5% des produits énergétiques requis (objectif de 25,3 milliards de dollars pour la première année).

Tensions accrues

L'une des personnes au fait de la situation a déclaré que les représentants chinois espéraient discuter d'autres enjeux, en marge de la mise en oeuvre de l'accord commercial.

"C'est à la fois l'examen semi-annuel normal et un moment où la relation continue de se détériorer. Il y a naturellement beaucoup à discuter", a dit cette source.

Donald Trump a menacé de mettre fin à l'accord commercial sino-américain du fait de la gestion par la Chine de la crise sanitaire liée au coronavirus, apparu dans la ville chinoise de Wuhan, et les tensions ont été accentuées par les sanctions américaines en lien avec la répression sécuritaire menée par Pékin à Hong Kong.

Lire aussi : Trump dit qu'il saura sous peu si la Chine a respecté l'accord commercial

Le dernier point de contentieux entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales est la menace du président américain d'interdire l'application vidéo TikTok aux États-Unis, à moins que celle-ci soit vendue par son propriétaire chinois.

Lire aussi : Menacée par Trump, TikTok veut rester aux Etats-Unis

Par David Lawder, avec Michelle Nichols à New York et Kanishka Singh à Bangalore

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2020 à 15:56 :
" la Chine s'est engagée à accroître ses achats de produits et services américains de 200 milliards de dollars"
Pour les promesses énergétiques, la Chine n'a pas tenu parole.
Pour les produits agricoles, la Chine a baissé ses exportations.
Et tout ça, volontairement.
Trump s'est fait avoir, la Chine a fait trainer les négociations pendant 1 an et du coup le bilan tombe pile à 2 mois des élections US. Le bilan est que Trump n'a pas fait plier la Chine et Joe Biden ne manquera pas d'exploiter cet échec.
On peut se douter que maintenant les prochaines sanctions de Trump seront balayée par son successeur à qui la Chine offrira un accord qui n'aura pas d'autre fonction que de satisfaire l'electorat US pour pas cher...
a écrit le 05/08/2020 à 11:20 :
C'est grâce essentiellement aux états unis et aux banques américaines que la Chine est passée d'un pays sous développé à la deuxième puissance mondiale et c'est tout.

What else ?
Réponse de le 06/08/2020 à 9:34 :
@ multipseudos:

Oui c'est bien le goyau mais je te signale hein c'est vraiment trop con ce que tu racontes là !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :