États-Unis : ces milliardaires qui ne connaissent pas la crise

 |   |  330  mots
(Crédits : Reuters)
Tandis que des millions d'Américains ont déposé des demandes d'allocations chômage, des milliardaires s'enrichissent malgré la crise, note un rapport de l'Institut d'études politiques (IPS). La fortune de Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, a par exemple augmenté de près de 10% depuis le début de la pandémie.

La fortune de milliardaires américains tels que Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, et Elon Musk, le patron de Tesla, a augmenté de près de 10% depuis le début de la pandémie de Covid-19, selon un rapport de l'Institut d'études politiques (IPS).

Dans le même temps, plus de 26 millions d'Américains ont déposé des demandes d'allocations chômage, selon les dernières données du département du Travail. "C'est l'histoire de deux pandémies, avec des sacrifices très inégaux", juge Chuck Collins, co-auteur du rapport.

Malgré la récession provoquée par la crise sanitaire, les valeurs technologiques telles que Zoom se sont redressées ces dernières semaines du fait de l'explosion de la demande dans les domaines de la visioconférence, du télétravail et des ventes en ligne, ce qui a gonflé le montant de la participation de leurs fondateurs.

Jeff Bezos, Elon Musk et Eric Yuan : grands vainqueurs de la crise

Entre le 1er janvier et le 10 avril, 34 des plus grosses fortunes des États-Unis ont vu leur valeur nette augmenter de plusieurs dizaines de millions de dollars, selon le rapport.

Pour huit milliardaires, dont Jeff Bezos, Elon Musk et Eric Yuan, fondateur de Zoom Video Communications, la plus-value s'élève même à un milliard de dollars.

Le patron de Tesla détient 18,5% du capital de son entreprise, dont l'action a gagné plus de 73% depuis le début de l'année en raison des perspectives de croissance une fois la crise terminée.

Jeff Bezos possède, lui, 15,1% des actions d'Amazon, dont le cours a progressé de près de 31% cette année, du fait de l'augmentation des commandes liée au confinement.

Lire aussi : Coronavirus : trois questions sur la fermeture temporaire des entrepôts Amazon France

Au cours de la dernière décennie, les milliardaires américains ont vu leur fortune progresser de 80,6% en données corrigées suivant l'inflation, ajoutent les auteurs du rapport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2020 à 16:22 :
Grosse bulle sur la tech américaine amplifiée par les ETF et le caractère moutonnier de wall street, IPO à gogo, robinhood ... : dégazage à prévoir mais Trump a demandé un délai à l'UE après les élections pour la mise en place de l'impôt sur les GAFAM...
a écrit le 27/04/2020 à 16:01 :
Bezos !.....que peut-on faire de tant d'argent ?
Quand on a tout que reste-t-il comme envie ?
a écrit le 27/04/2020 à 11:06 :
Vouloir être milliardaire c'est comme vouloir être dictateur... C'est penser faire peur à la mort; en vain... Mais bien plus confortablement servi par ses esclaves (pardon salariés ;-)
a écrit le 27/04/2020 à 7:33 :
La mort ne fait pas de distinction entre riches et pauvres et l’argent n’est pas forcément un sauveur dans un tel moment .
Ce que je reproche aux sites en ligne ( tous ) c’est que ces derniers n’indiquent pas l’origine ( pays ) des produits
les produits Chinois risquent d’être violemment rejetés par les consommateurs du monde ( surtout en Europe )
a écrit le 24/04/2020 à 21:31 :
Voilà qui est terrifiant! Il va falloir inventer un autre mot pour les qualifier. Ce sont des multi-milliardaires... Employer 170000 personnes en l'intervale d'un mois! Il faut être américain pour le faire...
a écrit le 24/04/2020 à 11:45 :
Les jaloux, les frustrés, les envieux, les idéalistes, que sais je encore.... Voilà la panoplie de ceux qui ne seront jamais contents.
En conclusion, d'avance être riche en France est une tare et coupable de délit.
Réponse de le 25/04/2020 à 19:11 :
Coluche a dit aussi : " Les technocrates, si on leur donnait le Sahara, dans 5 ans, il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs ". Ça peut très bien s'adresser aux méprisants qui ont richesse et pouvoir ...
Réponse de le 27/04/2020 à 8:20 :
En pandémie avoir le tapis rouge pour des soins : peu commun pour les made in « riche de France «
les valeurs ça ne se mangent pas mais
ça s’intègrent dans le cerveau humain et le cœur humain.
a écrit le 24/04/2020 à 8:23 :
Réponse à Apo
Ah que vous avez raison ! Ils ont oublié les milliardaires français, ceux qui donnent du boulot aux français, les pires !
Gagner aux USA ça peut encore passer, c'est dans leur culture, mais gagner à Nanarland, ça frole l'obscénité ...
a écrit le 24/04/2020 à 8:12 :
En parlant de milliardaires :

Var-Matin avait été le premier à livrer publiquement des informations. Le Telegraph a aussi enquêté ce 21 avril sur ce qui apparaît comme un nouveau scandale et une preuve supplémentaire que la pandémie loin de nous rassembler divise et creuse les inégalités. Selon les informations de nos confrères, il semblerait que les propriétaires des maisons du très chic lotissement des Parcs de Saint Tropez dans la cité du Bailli, bénéficient en toute discrétion d'un avantage précieux en cette période de pandémie due au coronavirus. Les milliardaires à qui il aura coûté la bagatelle de 12 millions d'euros pour une maison avec vue sur la mer peuvent également accéder à des locaux dans lesquels un médecin ainsi que des techniciens de laboratoire se livreront à des tests de dépistage au virus...

Luxe, calme, volupté... et dépistage au Covid-19

C'est la fine-fleur des milliardaires qui dépose ses bagages dans ce petit paradis. Parmi les heureux propriétaires de villa on recense le propriétaire du Ritz Mohamed Fayed, le magnat de l'acier et propriétaire d'Arcelor-Mittal, Lakshmi Mittal et Bernard Arnault le président directeur-général du groupe LVMH, le troisième homme le plus riche du monde selon le classement Forbes. La création du centre de dépistage aurait été rendue possible par l'un des résidents, lui-même propriétaire de plusieurs cliniques en France. Autant dire que la mise en place de cet accueil médical réservé aux plus privilégiés a choqué à Saint-Tropez. «
Réponse de le 24/04/2020 à 9:05 :
Staline, PolPot, Castro, Mao, Tito, et autres Lénine ont eu aussi leur clinique et leurs médecins privés (généralement étrangers). C'érait moins inégalitaire parce que les autres ne pouvaient même pas s'y intéresser en lisant les potins mondains.
Réponse de le 27/04/2020 à 8:17 :
Ils préfèrent «  se contaminer » entre eux .
J’espère qu’ils porteront des masques au moins en public ?
Pour ne pas infecter la population ?
a écrit le 24/04/2020 à 5:32 :
Le monde est injuste. Dixit Calimero.
a écrit le 23/04/2020 à 22:52 :
La plupart sont juste jaloux.
Ils ont construit un système quasi-parfait, et redoutable, perdu de l'argent, embauché les meilleurs ingénieurs du monde. Pendant ce temps, Intersport ferme son site internet pour le confinement, allez comprendre. Quand on est fait pour perdre, faut pas se plaindre de l'injustice vs. ceux qui sont visionnaires et continuent de bosser coûte et ca enrichie, eh oui...
a écrit le 23/04/2020 à 22:33 :
Vous avez oubliés de publier la fin de l'article. Normalement, vous auriez due parler des milliardaires français!

Comment va Bernard Arnault? J'espère qu'il n'est pas touché par le chômage partiel et qu'il ne va pas gagner 15% de moins sur ses 30% de plus annuels... Pauvre gars...
a écrit le 23/04/2020 à 22:04 :
Indiscutablement Amazon et Zoom ont aidé à faire face au confinement. Des milliards de gens ont pu en bénéficier, malgré des entraves récentes à leur activité (interdiction de diffuser des livres, par exemple, car les aliments intellectuels en France ce n'est pas important n'est-ce pas ! ).
Dans un monde où l'argent s'imprime sans contrepartie et où on parle de le jeter du haut des hélicopteres, comme on distribue des vivres aux affamés, l'enrichissement des Bezos et autres est surtout un bon indicateur : il montre quels sont les produits et services dont l'humanité veut disposer et il invite à imaginer déjà ceux qui les dépasseront.
Réponse de le 24/04/2020 à 8:27 :
Encore faut-il avoir de l'imagination et prendre des risques. Ce n'est pas vraiment dans la culture du "Mourir ensemble" et c'est sérieusement dissuadé par la fiscalité la plus injuste et la plus lourde de la planète.
a écrit le 23/04/2020 à 20:09 :
Bon, et bien, tant mieux pour eux si ils ont de l'argent. Je n'ai jamais compris les gens qui s'en plaignaient : Appauvrir les riches n'a jamais enrichi les pauvres.
Réponse de le 23/04/2020 à 21:47 :
Mais ce qui est sûr, ds ce pays paradis des riches et des milliardaires, leur enrichissement n' entraine pas un enrichissement des pauvres.
Réponse de le 24/04/2020 à 8:33 :
Moins y a de riches plus il y a de pauvres. Ca n'a rien de nouveau, en effet. L'ennui c'est qu'en France on pense que la pauvreté est une vertu tout en prétendant la combattre...
La schyzophrénie est une maladie dangereuse et la France vient de montrer une fois de plus qu'en matière médicale elle cumulait l'incompétence administrative et la répressivité. Vive le communisme, l'échec pour tous.
Réponse de le 24/04/2020 à 13:30 :
Bara, qui parle de la France ici à part vous ??!!
Faites attention !! Le french bashing est source de schizophrénie pour son auteur et de lassitude pour le lecteur qui tombe dessus.
Pour en revenir à ce pays de milliardaire, ne vous en déplaise, c'est que plus il y a de riches et plus il y a de pauvres.
Regardez l'état de déliquescence de la sté US, à cause de ce bidule microscopique...90 ans après la crise de 29 qui a vu naître les émeutes de la faim et les "raisins...(les raisons) de la colère" malgré le New Deal instauré ds cet eldorado planétaire, soit près d'un siècle au cours duquel les yankee n'ont absolument rien appris.
Réponse de le 24/04/2020 à 15:27 :
Réponse à @Bara
Je regarde l'URSS, la Chine de la bande des quatre, le Cuba de Castro, le Cambodge de PolPot (quatre pays que j'ai connus) et la Corée du Nord de Kim Jong énième du nom, etc, etc … 
Ca me permet de voir les similitudes avec la France après 40 ans de nivellement par le bas.
Réponse de le 24/04/2020 à 17:51 :
Puisque la France, c'est votre idée fixe, il paraît que jamais sa population n'a enregistré en 40 ans autant de millionnaires, multi millionaires et milliardaires domiciliés, même que cette proportion est la plus importante en Europe, aux dires de l'INSEE.
Et d'ailleurs, un milliardaire bien connu, Xavier Niels, pour ne pas le citer, avouait qu'avec un bon conseiller fiscal, la France était un vrai paradis fiscal...Pensez dc, avec ttes ces niches, ces DOM TOM, l'or bleu, l'or blanc, l'or vert...y a que l'embarras du choix.
Il vous faut alerter ss tarder les oligarques enrichis venus de l'Est qui viennent discrètement investir à Monaco ou sur la Cote d'Azur, que la France est une vraie poudrière coco.
a écrit le 23/04/2020 à 18:41 :
je resume
bezos a expres cree le covid pour s'enrichir sur le dos des proletaires laborieux sur leur dos vole......
bon, voila, pour la propagande, c'est fait; et sinon pour les ' gains', faudrait aller suivre les cours en finance et compta premiere annnee
a priori, certains n'ont meme pas reussi a avoir leurs partiels de decembre
Réponse de le 23/04/2020 à 19:16 :
raisonnement fallacieux. Cet article n'a d'autre but que de montrer l'absurdité de ce capitalisme débridé où certains s'enrichissent, quoiqu'il se passe, pendant que d'autres se retrouve d'un seul coup d'un seul, à faire la queue pour avoir des rations alimentaires de première nécessité et qui se retrouveront peut être à la rue, si le confinement s'éternise, faute de pouvoir payer leur loyer ou leur traite. Bref un monde merveilleux, où tout n'est qu'apparence, clinquant , superficiel
Réponse de le 23/04/2020 à 20:31 :
@maduro: Peut-être devrions-nous différencier Richesse et Capitalisme: la richesse est personnelle, tandis que le capital bénéficie à (presque) tout le monde puisque le niveau de vie que nous connaissons lui est incontestablement imputable.
Réponse de le 23/04/2020 à 22:27 :
Tt dépend comment les richesses produites par le capital + travail st utilisées. Voir les études de Piketty sur les inégalités sociales qui ont fait un tabac aux US il y a qcqs années.
Aux US, priment la rémunération du capital ( dividendes/ rachats d'actions) et les salaires élevés confisqués par les détenteurs de capital, le tt arrosé d'impôts et de prélèvements sociaux dérisoires.
D'où une ste duale où pullulent d'un côté les officines conçues pour faire de l'argent et de l'autre des ste de service qui vivent à travers des bataillons de petits boulots ( dt Uber ou Amazon st la plus parfaite illustration). Avec les dégâts collatéraux bien connus : disparition de l'industrie et diminution progressive de la classe moyenne. Le rêve américain, au pays du Capital triomphant n'est dc qu'une chimère.
Piketty a fait la comparaison avec l'utilisation du capital en UE, en France en particulier, et en a conclu que l'Etat Providence, modèle en vigueur en UE, en réduisant la hiérarchie des salaires et en offrant de la protection sociale, permettait une ste moins violente avec une classe moyenne très importante et ds l'ensemble sécurisée, tt le contraire de ce qui se passe chez l'Oncle Sam.
Réponse de le 24/04/2020 à 12:27 :
Réponse aux idéologues du "travail" à la Picketty
La dialectique Capital/Travail est complètement dépassée quand on vit au temps des robots. Elle reviendra peut-être à la mode quand il y aura des syndicats de robots travailleurs.
Le challenge du 21 ème siècle n'est plus d'éxécuter des routines mais d'être créatif et d'anticiper. Evidemment, c'est un changement culturel majeur, contraire à la doctrine qui prévaut depuis 2000 ans d'un Dieu ou d'un état pourvoyeur de tous les biens.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :