Immobilier chinois : espoirs et illusions

 |   |  190  mots
Chongqing et ses immeubles internationaux à l'esthétisme douteux.
Chongqing et ses immeubles "internationaux" à l'esthétisme douteux. (Crédits : DR)
[Replay Arte] Suite à une importante et rapide expansion économique, d'innombrables projets de construction ont vu le jour en Chine. Les investisseurs se multiplient afin de profiter de ce marché immobilier florissant. David Borenstein nous donne à voir un aperçu de l'économie politique de la Chine et du plus grand boom immobilier de l'histoire de l'humanité. Mais Jusqu'où tiendra cette bulle immobilière chinoise ?

Dans le sud-ouest du pays et autour de Chongqing, d'innombrables projets de construction voient le jour. La mégalopole est devenue la ville la plus étendue du monde - Chongqing est désormais aussi vaste que l'Autriche.

Chaque jour, des bus déversent des hordes d'investisseurs, et les logements encore inachevés partent comme des petits pains. Un marché immobilier considérable s'y développe.

"Lost in Chongqing"

Le réalisateur David Borenstein a choisi de suivre Jana dans sa quête de réussite sociale afin de nous donner un aperçu de ce phénomène économique sans précédent.

Jana vient de la province, à l'Est. Dans l'espoir d'obtenir sa part du gâteau, la jeune femme s'est installée en métropole, et semble avoir eu la bonne idée au bon moment. Les logements se vendent encore mieux quand ils sont associés à une image de marque étrangère. Elle a donc ouvert une agence spécialisée dans les spectacles occidentaux. Via le prisme de son parcours individuel face à la réalité sociale et étatique.

>> Ci-dessous, le documentaire à regarder avant le 23 septembre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :