Japon : Shinzo Abe dégaine un plan de relance massif de 240 milliards d'euros

Depuis Fukuoka, dans le sud-ouest de l'archipel, le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé une hausse des dépenses budgétaires de l'Etat ainsi que des avances pour les investissements des collectivités et des entreprises. Davantage de détails doivent être fournis la semaine prochaine, à l'occasion de la validation du programme par le gouvernement.

2 mn

Au lendemain de la large victoire de sa coalition aux sénatoriales du 10 juillet, Shinzo Abe avait promis des mesures de relance avec des investissements importants pour les régions notamment.
Au lendemain de la large victoire de sa coalition aux sénatoriales du 10 juillet, Shinzo Abe avait promis des mesures de relance avec des investissements importants pour les régions notamment. (Crédits : REUTERS/Thomas Peter)

L'incertitude commence à se dissiper, au Japon. Le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé mercredi un plan de relance massif de plus de 28.000 milliards de yens (240 milliards d'euros) pour soutenir la troisième économie du monde, selon des propos rapportés par les médias locaux.

Il y a quelques jours, pourtant, la presse japonaise faisait part des doutes du ministre des Finances, Taro Aso, incertain sur les outils à utiliser pour son plan de relance. Dépenses publiques? Aide aux PME ?. Finalement, ce montant comprend des dépenses budgétaires de l'Etat, ainsi que des avances pour les investissements des collectivités et des entreprises. De plus amples détails devraient être fournis la semaine prochaine à l'occasion de la validation du programme par le gouvernement.

Protection contre l'appréciation du yen

Le Premier ministre conservateur, qui avait juré à son retour au pouvoir fin 2012, de vaincre l'inflation et redonner sa vigueur à l'économie japonaise, espère ainsi donner un coup de pouce à l'activité. Au lendemain de la large victoire de sa coalition aux sénatoriales du 10 juillet, Shinzo Abe avait promis des mesures de relance avec des investissements importants pour les régions, pour aider les parents de jeunes enfants et les étudiants, pour les agriculteurs ou encore pour développer les infrastructures.

>> Lire aussiJapon : des doutes sur le plan de relance

Le gouvernement souhaite également protéger les entreprises contre les soubresauts internationaux, alors que la décision en juin des Britanniques de quitter l'Union européenne (Brexit) avait résulté en une appréciation accrue du yen, valeur refuge. Or ce regain pénalise durement l'économie japonaise et les grands groupes exportateurs.

La Bourse de Tokyo avait bondi mercredi à la mi-journée alors que le yen s'affaiblissait nettement, après de précédentes informations de presse dévoilant le montant du plan. Les investisseurs espèrent par ailleurs un nouvel assouplissement de la politique monétaire de la Banque du Japon (BoJ), qui entame jeudi une réunion de deux jours.

(Avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 28/07/2016 à 7:25
Signaler
..." l'incertitude commence à se dissiper ..." nous dites vous ; vos propos ressemblent une blague : il n'y a pas eus d'incertitudes sur la volonté de Shinso Abe , pas plus que sur le resultats des dernières elections .

à écrit le 27/07/2016 à 16:50
Signaler
"Le Premier ministre conservateur, qui avait juré à son retour au pouvoir fin 2012, de vaincre l'inflation" Le Japon est sous le coup de la déflation, pas l'inflation...

à écrit le 27/07/2016 à 12:23
Signaler
Si comparaison n'est pas raison il faut quand même noter que la première économie par son pouvoir d'achat l'UE a accouché d'un plan Juncker de 315 milliards sur 3 ans, les japonais sont bien plus ambitieux proportionnellement . Connaissant le mode ...

à écrit le 27/07/2016 à 12:21
Signaler
Alfred. La planche a billets, tout simplement. La banque de France ne le peut plus, puisqu'elle depend desormais de l'Euro.

à écrit le 27/07/2016 à 11:31
Signaler
Un plan de stimulation budgétaire de type keynesien ne peut être efficace que pour faire face à un trou d'air conjoncturel et non à des problèmes structurels. Or le Japon est englué depuis près de 20 ans dans la stagnation malgré des déficits et un e...

le 27/07/2016 à 17:49
Signaler
Il faut sortir de l'Euro, et vite.......

le 31/07/2016 à 20:33
Signaler
@grand : Le Japon est dans l'€ ?

à écrit le 27/07/2016 à 10:55
Signaler
Comment il fait , nous on est incapable de rembourser un milliard de dollars sur notre dette et cela dure depuis 50 ans .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.