La Russie pointe le danger "réel" d'une Troisième guerre mondiale

La Russie a assuré lundi vouloir poursuivre les négociations de paix avec l'Ukraine, tout en avertissant du danger "réel" que le conflit dégénère en Troisième guerre mondiale. Moscou dénonce le manque de volonté de l'Ukraine de négocier un accord de paix, et estime que l'aide militaire de l'Otan à l'Ukraine engage l'Otan dans le conflit contre la Russie.

4 mn

(Crédits : ALEXANDER ERMOCHENKO)

Après deux mois de guerre en Ukraine et au lendemain de la visite à Kiev de ministres américains qui ont indiqué que l'Ukraine pouvait gagner le conflit, Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, a déclaré qu'il existait un danger "réel" que le conflit dégénère en Troisième guerre mondiale.

Interrogé sur l'importance d'éviter une Troisième guerre mondiale et sur une comparaison avec la crise des missiles cubains de 1962 - un pic des tensions entre les Etats-Unis et l'Union soviétique -, il a assuré que la Russie faisait tout pour préserver le principe de ne pas recourir à l'arme nucléaire.

"Je ne veux pas alimenter ce risque de manière artificielle. Beaucoup aimeraient cela. "Le danger est grave, réel. Et nous ne devons pas le sous-estimer", a dit Sergueï Lavrov.

Une phrase forte, alors que Moscou a assuré lundi vouloir poursuivre les négociations de paix avec l'Ukraine, et a accusé le président ukrainien Volodymyr Zelensky de "faire semblant" de discuter.

"C'est un bon acteur (...), si on regarde attentivement et on lit attentivement ce qu'il dit, vous allez y trouver un millier de contradictions", a affirmé le chef de la diplomatie russe, cité par les agences de presse russes.

Mais "nous continuons de mener des négociations avec l'équipe" ukrainienne "et ces contacts vont se poursuivre", a-t-il déclaré.

L'Otan est engagée dans le conflit, selon la Russie

Ces déclarations interviennent alors que les aides occidentales en matériel militaire s'accentuent. Sous la houlette de Lloyd Austin, chef du Pentagone, les Etats-Unis réunissent mardi sur la base américaine de Ramstein en Allemagne les représentants d'une quarantaine de pays pour "générer des capacités supplémentaires pour les forces ukrainiennes", selon le chef du Pentagone.

"Ils peuvent gagner s'ils ont les bons équipements, le bon soutien", a affirmé Lloyd Austin. Le président Zelensky a lui estimé que la victoire ukrainienne n'était qu'une question de temps.

Lire aussi 10 mnL'Ukraine « peut gagner » la guerre contre la Russie « avec les bons équipements », assure Washington

Ces armes occidentales sont dans le collimateur de Moscou. Sergueï Lavrov a dénoncé les livraisons occidentales d'armes sophistiquées, de véhicules blindés et de drones de pointe à l'Ukraine, disant y voir une provocation destinée à prolonger le conflit plutôt qu'à y mettre fin. Pour le chef de la diplomatie russe, elles signifient que l'Otan est "en substance engagée dans une guerre avec la Russie", et sont par conséquent des cibles légitimes.

"Des entrepôts de stockage dans l'ouest de l'Ukraine ont été visés plus d'une fois (par l'armée russe). Comment peut-il en être autrement ?", a ajouté Sergueï Lavrov.

"L'Otan, en substance, est engagée dans une guerre avec la Russie via un intermédiaire et elle arme cet intermédiaire. Cela signifie la guerre".

Selon le ministre de la Défense britannique Ben Wallace, Moscou a perdu à ce jour "approximativement 15.000 hommes" en Ukraine, un chiffre invérifiable de source indépendante. Moscou n'a donné aucun bilan depuis le 25 mars, lorsqu'elle avait affirmé avoir perdu 1.351 soldats.

Lire aussi 5 mnLa Russie déploiera au plus tard cet automne ses missiles Sarmat, des armes "uniques" et invincibles", selon Poutine

--------------

FOCUS- L'économie russe se stabilise, dit Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a par ailleurs affirmé lundi que l'économie de son pays était en train "de se stabiliser", après avoir été frappée par des salves de sanctions occidentales à la suite du déclenchement de son opération militaire en Ukraine.

"L'inflation a ralenti, la croissance hebdomadaire des prix s'est rapprochée de la normale et sur un certain nombre de produits, les prix ont déjà commencé à baisser", a déclaré M. Poutine durant une réunion du gouvernement consacrée aux questions économiques.

Cette résilience tient, selon lui, en deux facteurs : la bonne santé du rouble, qui s'est "activement renforcé ces derniers temps" jusqu'à revenir à des niveaux d'avant-crise. Et la "demande des consommateurs", revenue à la normale après un "pic en février-mars", lorsque les Russes se sont précipités dans les magasins et sur les biens de consommation courante par crainte de pénuries ou d'une chute du rouble.

Le président russe a appelé à "garantir une normalisation progressive de la dynamique des prix" et d'éviter "une baisse spectaculaire de la demande".

La Russie a été frappée par plusieurs salves de sanctions occidentales après son intervention militaire en Ukraine lancée le 24 février, incluant des embargos sur des exportations clés qui ont accru l'inflation --déjà haute depuis la pandémie de Covid-19.

Si Vladimir Poutine assure que l'économie russe a tenu le choc, des économistes estiment que le pire est à venir à mesure que l'impact des sanctions sera de plus en plus en plus visible.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 29/04/2022 à 10:26
Signaler
Les USA sont ravis. On doit acheter leur gaz et pétrole désormais. On va aller en recession car le coût de l'énergie est prohibitif. Les USA n'auront pas de Conflit chez eux et gère un conflit chez nous. Le top. Après îls reconstruiront l'Ukraine ave...

à écrit le 26/04/2022 à 20:19
Signaler
"La Russie pointe le danger "réel" d'une Troisième guerre mondiale" 24 février : "Je pense que Vladimir Poutine doit aussi comprendre que l'Alliance atlantique est une alliance nucléaire. Je n'en dirai pas plus", a-t-il ajouté en réponse aux mena...

le 27/04/2022 à 13:16
Signaler
pour eviter un troisieme conflit mondial il y a une seule et unique solution que l'ukraine devienne le 51 etat des etats unis que m biden assume sa responsabilité et n'est pas oblige de demander a l'europe l'integration de ce pays . mais qu'il l...

à écrit le 26/04/2022 à 19:45
Signaler
Bonjour, Aucune importance, Mr Macron sera le président de cette guerre perdu d'avance.. Car nous n'avons aucune confiance en les américains ou l'OTAN... Et comme ils n'y toujours pas de défense militaire européenne, nous serons seul dans la tourm...

à écrit le 26/04/2022 à 15:36
Signaler
Cette décision est prise pour une durée de six mois maximum. L’État a autorisé les fabricants de margarine, chips, sauces, biscuits ou plats en sauce à remplacer l’huile de tournesol dans leurs recettes sans changer leur emballage, en raison de diffi...

à écrit le 26/04/2022 à 13:58
Signaler
l'OTAN et l'Europe ont mis de l'huile sur le feu depuis 2014 ils ont poussés la Russie à la faute Bravo ils ont réussi ? prochaine étape intimidation et guerre entre l'Europe et la Russie. qui va être le grand gagnant les US ?. Enfin c'est ce...

à écrit le 26/04/2022 à 12:39
Signaler
3eme guerre mondiale...arme nucléaire... missile hyperveloce, la Russie de Poutine fait monter la pression parce qu'elle est incapable de gagner une guerre conventionnelle. Poutine et ses sbires savent qu'ils ne peuvent pas utiliser l'arme atomique....

le 26/04/2022 à 15:27
Signaler
Une escalade n'est pas exclue et pourrait déboucher sur une 3ème guerre mondiale. Un incident imprévu pourrait effectivement déclencher une guerre nucléaire. Dans l'état d'esprit où se trouve de Mr Poutine l'arme nucléaire est un recours qu'il n'exc...

à écrit le 26/04/2022 à 11:32
Signaler
Et les russes en seront ou seraient largement, les seuls, responsables. Ils espéraient quoi? Si par malheur ils commmetaient l'irréparable, ont-ils conscience que les villes russes seraient détruites ? Il serait temps que les cerveaux de cette opé...

à écrit le 26/04/2022 à 11:05
Signaler
Oui arrêtez moi ou je fais un malheur. La Russie a un énorme problème, elle s'est totalement planté sur la volonté Ukrainienne de rentrer dans le giron Russe. Le prochain pays qui sautera sera la Bielorussie, ou le Russe ne se maintien que par la ...

à écrit le 26/04/2022 à 10:48
Signaler
On ne pourra pas dire qu'ils n'ont pas prévenu mais les oligarchies du camp du bien sont prêtes à tous nos sacrifies pour garantir la victoire de ceux qui possèdent la vérité.

à écrit le 26/04/2022 à 9:45
Signaler
Quand "l'Occident" ne -veut- pas comprendre parce qu'elle n'y trouve pas son intérêt, elle embarque ceux qui ne -peuvent- pas comprendre la réalité!

à écrit le 26/04/2022 à 9:37
Signaler
La Russie se fait des illusions si elle pense effrayer l'Occident avec la menace nucléaire. La planète est foutue, guerre nucléaire ou pas. Les américains qui ont déjà utilisés la bombe n'auront aucun scrupules à recommencer. D'autre part, la Chine a...

le 26/04/2022 à 23:45
Signaler
Nouvelle Zélande pas Australie. Toutes les plus grandes fortunes aux usa ont achetés depuis le crash de 2008 un passeport Néo Zélandais et des baraques là bas.. ça a créer beaucoup de polémiques et une inflation immobilière hors normes. La Nouvelle Z...

à écrit le 26/04/2022 à 9:18
Signaler
Moscou se trompe : la 3e guerre mondiale a déjà eue lieu, elle a duré six mois et ce sont les chinois qui l'ont gagné. Là, on est plutôt proche de la 4e guerre mondiale. Seule solution pour résoudre le problème numéro un dont personne ne parle, la s...

à écrit le 26/04/2022 à 9:18
Signaler
il fallait y penser avant d envahir l ukraine ! Maintenant que la defaire se profile, il serait souhaitable que Moscou reflechisse comment arrter les frais. PS: en coree dans les annees 50, les russes ne se sont pas genes pour intervenir (l avia...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.