Le retrait des Etats-Unis de l'OMS plombe son budget et menace l'aide aux pays pauvres

 |   |  736  mots
Avec 893 millions de dollars apportés sur la période 2018/2019, soit environ 15% du budget de l'OMS, les Etats-Unis en sont le premier bailleur de fonds, devant la fondation Bill et Melinda Gates, premier contributeur privé, l'Alliance du vaccin Gavi, le Royaume-Uni et l'Allemagne, et loin devant la Chine et ses 86 millions.
Avec 893 millions de dollars apportés sur la période 2018/2019, soit environ 15% du budget de l'OMS, les Etats-Unis en sont le premier bailleur de fonds, devant la fondation Bill et Melinda Gates, premier contributeur privé, l'Alliance du vaccin Gavi, le Royaume-Uni et l'Allemagne, et loin devant la Chine et ses 86 millions. (Crédits : Jonathan Ernst)
En rompant avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en pleine pandémie, Donald Trump la prive d'une part essentielle de son maigre budget et menace des programmes de santé dans les pays les plus pauvres.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) malade de financements ? En pleine pandémie liée au Covid-19, Donald Trump, le président américain, qui avait déjà suspendu la contribution financière accordée par son pays à l'OMS qu'il accuse de complaisance envers Pékin, a mis en exécution vendredi sa menace de couper les ponts avec l'agence onusienne. Les Etats-Unis vont "rediriger ces fonds vers d'autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent", a-t-il déclaré à la presse.

Le président américain prive l'OMS d'une part essentielle de son maigre budget, et menace de fait de nombreux programmes de santé dans les pays les plus pauvres. Agence sanitaire des Nations unies, l'OMS est une institution multilatérale créée en 1948. Enorme machine de 7.000 employés présents dans le monde entier, son fonctionnement et ses missions sont tributaires des crédits accordés par ses...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2020 à 13:14 :
Trump choisit d'agir là ou ça fait mal : au portefeuille , que ses détracteurs bien pensants seront contraints d'ouvrir pour être un minimum crédibles .
d'ici peu , il ne serait pas étonnant qu'il exige de la communauté européenne de rétribuer la participation américaine à l'Otan ; mais là , la facture risque d'être salée .
Réponse de le 01/06/2020 à 9:57 :
Pour vous il suffit d'avoir la main sur le robinet à dollar pour être crédible, pour moi il suffit de proposer de s'injecter de la lumière et de la javel dans les veines contre le virus pour ne plus l'être. Je doit être un bien-pensant.
Réponse de le 01/06/2020 à 11:22 :
@jacomolo: il me semble qu'il l'a fait; il en a résulté l'augmentation des budgets militaires.
a écrit le 31/05/2020 à 11:10 :
Donald Trump a très bien compris ce que veulent les chinois et il est bien seul pour l'instant. L'Europe se vend aux chinois et fait semblant de ne pas voir le but réel de ce pays et surtout de son dictateur xi : l'asservissement. Soit on réagit maintenant en réduisant totalement notre dépendance économique à la Chine en concertation avec les usa et le Japon soit dans moins de dis ans on fera comme xi dira.
Réponse de le 01/06/2020 à 9:31 :
Trump n'a rien compris du tout, il précipite la sphère d'influence américaine dans les bras de la Chine, il contribue grandement au déclin américain... Si les USA veulent des alliés, qu'ils se montrent un partenaire fiable sans quoi les Chinois continueront à placer leur pion. Trump-idiolâtres sont vraiment impayables.
a écrit le 30/05/2020 à 19:22 :
A la rédaction de la Tribune, je serais très heureux que vous fassiez une enquête sur le train de vie de l'OMS à Genève, merci.
a écrit le 30/05/2020 à 18:47 :
Trump a décidé de se retirer de tous les organismes multilatéraux. Mais la nature politique a horreur du vide.

C'est tout bonus pour la chine qui tranquillement occupe les terrains désertés, à la fois sur le terrain comme en Afrique et en Asie mais aussi dans les instances internationales. Qui va à la chasse, perd sa place de leader...

Encore 10 ans de trumpisme et la Chine sera partenaire de l'OTAN après que le gros boudeur s'en sera retiré et que les USA seront devenu un problème de sécurité.

Les USA étaient les plus gros financeurs individuels de l'OMS mais 15% c'est pas insurmontable, surtout sur un budget initial somme toute ridicule.
Réponse de le 31/05/2020 à 10:37 :
Comment ont-ils été élu les derniers représentants de Oms ? Grâce à la Chine.....Oms ne sert à rien et on l'a vu dans cette crise.
a écrit le 30/05/2020 à 18:43 :
Sur ce coup, le blondin n'a pas tord.
On ne l'a pas suffisamment souligné et répété ds les médias que la Chine nous a foutu collectivement ds la m....par l'inertie de ses responsables, les 2 premiers mois qui ont suivi la découverte de l'épidémie sur son sol, la transformant en pandémie au niveau mondial. Même que son ppal lanceur d'alerte, le vénéré Doc Lee en est mort à 30 ans fin janv 2020 !! Faute de ne pas avoir été entendu !!!
Par ailleurs, remises en cause sur le défaut possible de sûreté de son labo ultra sécurisé P4 de Wuhan, les autorités chinoises st restées comme à leur habitude ds l'opacité la + totale en dénonçant un complot et des Fake news, sans chercher à rassurer l'opinion internationale en proposant par ex une enquête dès que les conditions sanitaires le permettraient avec présence d'observateurs internationaux experts en la matière.
Et sur tt ça, l'OMS ne s'est pas indignée, d'autant que l'ensemble de la communauté internationale montrait du doigt la Chine sur ses manquements et son amateurisme cpte tenu de plus de son expérience passée avec le SRAS, virus similaire produisant des symptômes voisins.
Ah! Bien sûr, les autorités chinoises ont fini par réagir face aux critiques en confinant d'une manière draconienne les 11 millions d'hab de la métropole avec les résultats que l'on sait sur place, ce qui a été loué malencontreusement par l'OMS et lui a été reproché, car le mal était fait qui a contribué à semer la mort partout sur la planète et continue à le faire. La Chine s'est tirée d'affaire finalement à bon cpte, avec une économie qui est repartie tant bien que mal avec la manne de la vente au reste du monde (et au + offrant) de matériels de santé indispensables.
Le Boss de l'OMS devrait en tirer les conséquences et démissionner pour défaut de crédibilité, car un telle faute de sens politique avec la sanction budgétaire qui en découle obère complètement l' efficacité de l'organisation dt il a la charge. Ce qui permettrait de laisser la place à une nvelle équipe, à charge pour elle de recoller les morceaux.
Réponse de le 31/05/2020 à 19:17 :
"Le Boss de l'OMS " intéressez vous 5 minutes au CV de ce charmant garçon...c'est édifiant.
a écrit le 30/05/2020 à 18:12 :
L'OMS devrait quitter les états unis, Paris Berlin ou autres !
a écrit le 30/05/2020 à 12:53 :
"et menace l'aide aux pays pauvres" : Tout d'abord, de quelle pauvreté parle-t-on ? La pauvreté financière, ou la pauvreté démographique ? La plupart des pays soi-disant "pauvres" sont très riches, démographiquement parlant. Ils sont déjà largement "développés". Ont-ils vraiment besoin qu'on les "aide" ? Alors, pourquoi ce discours moralisateur permanent de la plupart des médias occidentaux ? Quels sont les intérêts cachés derrière ce discours ?
Réponse de le 30/05/2020 à 19:22 :
C'est bien d'être riche démographiquement mais si à partir d'un moment toute cette population n'a plus rien à manger cela sert à quoi tant de "richesse" ? Il est question de la pauvreté financière évidemment car c'est elle qui jugule tout le reste notamment la démographie. En fait les deux sont interactifs.
.
a écrit le 30/05/2020 à 11:55 :
"aide aux pays pauvres"

Bien souvent détournée par les oligarchies locales empêchant que ces aides profitent à ceux qui en ont réellement besoin, pire, terminant bien souvent leurs courses dans les paradis fiscaux.

Nous ne sommes pas au pays fantastique imaginaire dans lequel Panpan et Bambi vont se marier les gars hein.
Réponse de le 30/05/2020 à 18:52 :
Ou l'achat des biens mal aquis dans les pays européens comme la France.
Réponse de le 30/05/2020 à 19:59 :
"Ou l'achat des biens mal aquis dans les pays européens comme la France. "

Là tu en as trop dit ou pas assez.
Réponse de le 31/05/2020 à 12:54 :
''Bien souvent détournée par les oligarchies locales empêchant que ces aides profitent à ceux qui en ont réellement besoin, pire, terminant bien souvent leurs courses dans les paradis fiscaux.''

"Ou terminant dans les achats en France des biens qui entrent juridiquement dans le cadre des biens de mal aquis.
Réponse de le 01/06/2020 à 10:23 :
Un "juste" retour ! :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :