Obamacare : le débat est ouvert pour une possible abrogation

 |   |  344  mots
Dans ce débat lié à l'abrogation de l'Obamacare, les modérés craignent qu'une suppression pure et simple ne prive des millions d'Américains d'assurance maladie.
Dans ce débat lié à l'abrogation de l'Obamacare, les "modérés" craignent qu'une suppression pure et simple ne prive des millions d'Américains d'assurance maladie. (Crédits : Mike Blake)
A une voix près, le Sénat américain a entamé un débat sur l'abrogation de l'Obamacare, l'une des mesures phares de la présidence Obama. La nouvelle a ravi l'actuel chef d'Etat Donald Trump.

Le vote était serré ! A une voix près, le Sénat américain a décidé d'ouvrir un débat sur l'abrogation de l'Obamacare, loi emblématique sur l'assurance-santé votée sous la présidence Obama.

Partisans et adversaires du projet comptaient 50 voix chacun à la chambre haute, où républicains et démocrates disposent respectivement de 52 et 48 sièges, ce qui a contraint le vice-président Mike Pence à les départager.

Le sénateur John McCain, auquel un cancer du cerveau a été diagnostiqué récemment, a fait un retour au Capitole pour participer au vote.

Un soulagement pour Trump

L'ouverture du débat est un soulagement pour le président Donald Trump qui a fait fortement pression sur les républicains, ces derniers jours, pour qu'ils abrogent l'Affordable Care Act, voté en 2010, comme il l'a promis pendant sa campagne. C'est "une étape importante", s'est-il félicité quelques minutes après le vote.

Cette courte victoire laisse planer le doute sur le sort des multiples options envisagées par le camp conservateur pour en finir avec la mesure phare de la présidence Obama.

Les "modérés" craignent qu'une abrogation pure et simple ne prive des millions d'Américains d'assurance maladie et proposent un remplacement du texte, alors que les "durs" veulent juste le voir disparaître.

> Lire aussi : 22 millions d'assurés en moins si l'Obamacare est abrogée

Le premier essai a échoué

L'une des formules, à laquelle les sénateurs travaillent depuis plusieurs mois pour abroger et remplacer la loi de 2010, a été rejetée mardi par 57 voix contre 43. Il s'agissait du premier d'une longue série de votes prévus cette semaine. Neuf républicains se sont prononcés contre.

Si l'une des propositions était adoptée, le Sénat devrait trouver un compromis avec la Chambre des représentants, qui a voté son propre texte en mai.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :