Washington rassure Taïwan : appui aérien et naval dans le détroit et liens commerciaux renforcés

Les États-Unis affirment que la Chine a utilisé la visite de Nancy Pelosi à Taïwan comme prétexte pour tenter de modifier le statu quo en lançant des manœuvres militaires extrêmement agressives. Fustigeant les "provocations" de la Chine, Washington promet à l'île de Taïwan, aujourd'hui indépendante mais revendiquée avec force par la Chine, non seulement une consolidation des liens commerciaux mais un renforcement de la présence de ses forces armées dans le détroit, "partout où le droit international l'autorise", selon les termes employés, hier par le coordinateur de la Maison Blanche pour l'Asie-Pacifique.
Capture d'écran d'images de la télévision chinoise transmises par Reuters et décrites comme un exercice de déploiement, le 7 samedi 7 août 2022, de forces aériennes de l'Armée populaire de libération (APL) de Chine autour de l'île de Taiwan dans le cadre de manœuvres militaires. La photo montre le pilote d'un avion de combat chinois non identifié le regard tourné vers ses compagnons de vol: un chasseur J-16 et, au loin, un Xian H-6 (copie du bombardier soviétique Tupolev Tu-16.
Capture d'écran d'images de la télévision chinoise transmises par Reuters et décrites comme un exercice de déploiement, le 7 samedi 7 août 2022, de forces aériennes de l'Armée populaire de libération (APL) de Chine autour de l'île de Taiwan dans le cadre de manœuvres militaires. La photo montre le pilote d'un avion de combat chinois non identifié le regard tourné vers ses compagnons de vol: un chasseur J-16 et, au loin, un Xian H-6 (copie du bombardier soviétique Tupolev Tu-16. (Crédits : Reuters)

Hier, Kurt Campbell, coordinateur de la Maison Blanche pour l'Asie-Pacifique, s'est livré à une critique sévère du comportement de la Chine après la visite de Nancy Pelosi sur l'île indépendante mais revendiquée depuis toujours avec force par Pékin. Selon ce haut responsable américain, Pékini aurait "surréagi" à la visite de la numéro trois de l'administration Biden.

En conséquence, et en réponse aux actions "provocatrices" de la Chine (incursions aériennes massives et tirs de missiles dans les eaux taïwanaises, voire japonaises...), Washington va non seulement consolider ses liens commerciaux avec Taïwan mais encore renforcer sa présence militaire en effectuant de nouveaux passages aériens et maritimes dans le détroit.

Tout en annonçant le dévoilement, "dans les prochains jours", d'une "feuille de route ambitieuse", ce conseiller de Joe Biden a affirmé que Pékin avait utilisé la récente visite controversée de la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi à Taïwan pour tenter de bouleverser le statu quo concernant la situation de l'île.

Selon Washington, la Chine a trouvé un prétexte pour tenter de changer le statu quo

Or, selon lui, cette visite était "cohérente" avec la politique de Washington, et la Chine a "surréagi", a-t-il estimé, jugeant que Pékin s'est emporté après la visite à Taïwan, la semaine dernière, de Nancy Pelosi, en lançant des exercices militaires aériens et maritimes de plusieurs jours autour de l'île.

Pékin a utilisé ce prétexte pour "lancer une campagne de mise sous pression contre Taïwan afin de changer le statu quo, mettant en péril la paix et la stabilité à travers le détroit de Taïwan".

Les actions de la Chine "continuent d'être provocatrices, déstabilisantes et sans précédent", a affirmé Kurt Campbell.

Les États-Unis renforcent

En réponse, les Etats-Unis ont réaffirmé leur engagement dans la région. Kurt Campbell a déclaré que l'administration Biden "continuerait de renforcer (ses) liens avec Taïwan, notamment en continuant de faire progresser nos relations économiques et commerciales".

Par ailleurs, la protection de l'île continuera d'être une priorité: des navires et avions américains effectueront de nouveaux passages dans le détroit de Taïwan "dans les prochaines semaines", a ajouté Kurt Campbell.

Les forces américaines "vont continuer à voler, naviguer ou opérer partout où le droit international l'autorise", a-t-il poursuivi, sans préciser la nature des déploiements effectués dans le détroit ou leur calendrier.

"Sincères remerciements" du ministre des Affaires étrangères taïwanais

Critiquant la décision de la Chine d'arrêter sa coopération avec les Etats-Unis concernant le climat, le haut responsable a affirmé que Washington continuait de garder les canaux de communication "ouverts" avec Pékin.

Le gouvernement taïwanais a salué les annonces américaines.

Dans un communiqué, le ministère taïwanais des Affaires étrangères a exprimé ses "sincères remerciements" pour ses "actions concrètes pour maintenir la sécurité dans le détroit de Taïwan et la paix dans la région".

La Chine maintient l'île "sous haute pression"

Pour autant, la Chine semble toujours maintenir l'île sous haute pression. Jeudi, la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, a déclaré que la menace de force de la Chine n'avait pas diminué, même si les exercices militaires les plus importants jamais organisés par Pékin autour de l'île après la visite de Mme Pelosi la semaine dernière, semblaient s'atténuer.

Mais pour Kurt Campbell, cette "campagne de pression intensifiée" contre Taïwan "n'est pas terminée et nous nous attendons à ce qu'elle se poursuive dans les semaines et les mois à venir", a-t-il déclaré hier soir.

Pour rappel, les navires de guerre chinois et taïwanais ont joué au "chat et à la souris" en haute mer dimanche dernier, avant la fin prévue de quatre jours d'exercices militaires chinois sans précédent, lancés en réaction à une visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi.

Mais la Chine n'a pas annoncé dimanche la fin des exercices, et Taïwan a déclaré ne pas être en mesure de vérifier si la Chine les avait arrêtés comme prévu.

(avec AFP et Reuters)

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 17/08/2022 à 13:47
Signaler
Sur cette photo je pensais que c'était des chasseurs chinois qui venaient narguer un avion de ligne taiwanais, ce qui n'aurait pas manqué de classe, dommage !

à écrit le 15/08/2022 à 15:57
Signaler
Les américains sont malins... ils ont envoyé Pelosi pour pouvoir monitorer les manoeuvres militaires de Pekins... Les chinois sont des imbéciles qui ont foncé droit devant dans le piège tendu... ils ont révélés leur organisation militaire, leur mode/...

le 16/08/2022 à 12:57
Signaler
la passe us est un désastre depuis la coré , le Vietnam , la baie des cochons, l'irak l'afghanistan a chaque fois le desordre et pire une fois partie et quand il laisserons l'ukraine qui leur coute tres cher la situation en europe sera explosive

le 17/08/2022 à 2:05
Signaler
Les chinois ne sont pas stupides.. même chose pour les russes en Ukraine, ils n'envoient et n'utilisent certainement pas le " sensible ".. d'autant se sachant surveillé, écouté, surveillé.. faut pas pousser.. pour ça que les photos/vidéos ne nous app...

à écrit le 14/08/2022 à 14:34
Signaler
Conseil de lecture : ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Éditions. Un néo-polar épicurien et érudit qui dévoile certaines menaces que la Chine fait peser sur le monde. Lecture édifiante et distrayante ! Disponible en libr...

à écrit le 13/08/2022 à 21:17
Signaler
La Chine aura beau s'agiter, les US ne lâcheront Taïwan que lorsqu'ils l'auront décidé. Et ce ne sera pas pour tout de suite. Xi Jin Ping aura beau fumer des naseaux, il n'est pas maître du jeu et il n'a pas les moyens de le devenir rapidement.

à écrit le 13/08/2022 à 20:56
Signaler
"Les États-Unis affirment que la Chine a utilisé la visite de Nancy Pelosi à Taïwan comme prétexte pour tenter de modifier le statu quo en lançant des manœuvres militaires extrêmement agressives. " A noter, que lors de la venue de Pelosi , la flotte...

à écrit le 13/08/2022 à 16:52
Signaler
Je suis vraiment curieux dans les documents Top Secret de Trump ce qu'il peut y avoir. Je me demande si tout ces trucs qui se passent en ce moment sont marqués dedans, les plans, les entretiens secrets entre les présidents, faire le gentil et le méch...

le 14/08/2022 à 8:04
Signaler
stop regarder plutot du cote economie quand m biden declare la guerre economique a l'europe avec les voitures electrique voila le veritable adversaire qui fait tout pour detruire le continent la russie n'est que l'idiot utile

le 14/08/2022 à 11:29
Signaler
Les Assange ou Snowden ont été livrés aux colonialistes avec la complicité des grands défenseurs des droits de l'homme. Les révélations des exactions américaines n'ont eu absolument aucun effet malgré toutes les preuves. Le fait que ce sont aujourd'...

à écrit le 13/08/2022 à 15:07
Signaler
Article non signé… franchement vous valez mieux que cela.

à écrit le 13/08/2022 à 12:48
Signaler
Donc les USA ont créé une nouvelle fois le chaos et cherchent à rétropédalage pour sauver la face... Des incendiaires "innocents" ou cyniques. Bref, des "amis" sur lesquels on est bien en mal de compter et qui nous veulent du bien. Voir le contrat ...

le 14/08/2022 à 10:49
Signaler
C'est exactement ça, les USA c'est comme Harry, un ami qui nous veut du bien, enfin surtout dans son intérêt de domination globale. Le coup des sous-marins en effet, et les dossiers topsecret sur les dirigeants (français) qui ont "fuités" avec Trump,...

à écrit le 13/08/2022 à 12:45
Signaler
Personnellement, j'ai plus peur dans l'interprétation des médias que dans la réalité des faits! C'est sans doute l'effet des causes et conséquences!:-)

à écrit le 13/08/2022 à 12:45
Signaler
Personnellement, j'ai plus peur dans l'interprétation des médias que dans la réalité des faits! C'est sans doute l'effet des causes et conséquences!:-)

à écrit le 13/08/2022 à 12:03
Signaler
Les octogénaires et ceux qui prétendent le faire qui gouvernent les Etats Unis ne renvoient rien de bon sur l'état de ce pays.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.