Russie : les premiers missiles hypersoniques Zircon vont arriver dans la Marine russe, annonce Poutine

Vladimir Poutine a annoncé dimanche que la marine russe allait recevoir dans les prochains mois des missiles de croisière hypersoniques Zircon. Cette arme fait partie d'une série d'autres missiles présentés en 2018 comme « invincibles » par Vladimir Poutine. Lire ci-dessous une description de ces nouvelles armes.
Lors d'une parade organisée à Saint-Pétersbourg à l'occasion du Jour de la Marine, le président russe a dit avoir signé une nouvelle doctrine navale, dont les détails n'ont pas été détaillés.
Lors d'une parade organisée à Saint-Pétersbourg à l'occasion du Jour de la Marine, le président russe a dit avoir signé une nouvelle doctrine navale, dont les détails n'ont pas été détaillés. (Crédits : MAXIM SHEMETOV)

Vladimir Poutine a annoncé dimanche que la marine russe allait recevoir dans les prochains mois des missiles de croisière hypersoniques Zircon et ajouté, sans mentionner l'Ukraine, que leur zone de déploiement dépendrait des intérêts de la Russie. S'exprimant lors d'une parade organisée à Saint-Pétersbourg à l'occasion du Jour de la Marine, le président russe a dit avoir signé une nouvelle doctrine navale, dont les détails n'ont pas été précisés.

Le premier tir officiel du missile hypersonique Zircon (du nom d'un minéral utilisé en joaillerie) date d'octobre 2020. Il vole à Mach 9 pour atteindre des cibles maritimes comme terrestres. Fin décembre 2021, Vladimir Poutine a annoncé un premier tir d'essai réussi d'une salve de Zircon. D'autres essais ont eu lieu depuis octobre 2020 dans l'Arctique russe, notamment à partir de la frégate Amiral Gorchkov et d'un sous-marin immergé.

Livraison des Zircon dans les prochains mois

Qualifiant les missiles Zircon d'uniques au monde, Vladimir Poutine a déclaré ce dimanche que leur livraison aux forces armées russes commencerait dans les prochains mois.

« La frégate Amiral Gorchkov sera la première à mener ses missions de combat avec ces redoutables armes à bord », a dit le chef du Kremlin.

« L'essentiel est (...) que la marine russe soit capable de répondre à une vitesse foudroyante à quiconque décider d'enfreindre notre souveraineté et notre liberté », a-t-il ajouté.

Les missiles Sarmat déployés cet automne

Par ailleurs, fin mai, le directeur de Roscosmos, l'agence spatiale russe, avait indiqué que la Russie déploierait à l'automne au plus tard son nouveau missile balistique intercontinental Sarmat. Ce premier déploiement se situera à dans la région de Krasnoïarsk, à environ 3.000 km à l'est de Moscou, avait-il ajouté, peu de temps après l'annonce par Moscou d'un nouveau test réussi de ce nouveau missile que Vladimir Poutine présente comme unique au monde et susceptible de faire réfléchir tous ceux qui seraient tentés de menacer son pays. Le missile lourd balistique intercontinental de cinquième génération Sarmat est en effet censé échapper aux défenses antimissiles. D'un poids dépassant 200 tonnes, il est plus performant que son prédécesseur - le missile Voïevoda d'une portée de 11.000 km - et « n'a pratiquement pas de limites en matière de portée », selon Vladimir Poutine, qui l'a jugé à même de « viser des cibles en traversant le pôle Nord comme le pôle Sud ».  En mars, Moscou a affirmé avoir utilisé pour la première fois le Kinjal contre des cibles en Ukraine.

Ces armes font partie d'une série d'autres missiles présentés en 2018 comme « invincibles » par Vladimir Poutine. On y trouve notamment les missiles hypersoniques Kinjal et Avangard. Voici ci-dessous, une description de ces différentes armes réalisée.

------------

Avangard, missile « invincible »

Les missiles hypersoniques russes Avangard (« avant-garde » en russe) sont capables de changer de cap et d'altitude à très haute vitesse, les rendant « pratiquement invincibles » selon Vladimir Poutine, qui compare la percée scientifique et militaire de leur développement « à la création du premier satellite artificiel de la Terre », le fameux Spoutnik.

Testés avec succès en décembre 2018, leur vitesse a alors atteint Mach 27 (soit 27 fois la vitesse du son) et touché une cible située à environ 6.000 km, selon le ministère russe de la Défense. Ils ont été mis en service en décembre 2019.

Kinjal, « poignard » hypersonique

Utilisés pour la première fois par l'armée russe, en Ukraine en avril, les missiles hypersoniques Kinjal (« poignard » en russe) ont permis selon Moscou la destruction d'un entrepôt souterrain d'armements dans l'ouest de l'Ukraine.

Ce type de missiles, très manœuvrable, est censé défier les systèmes de défense anti-aérienne. Ils ont atteint, lors des essais, toutes leurs cibles à une distance pouvant atteindre 1.000 à 2.000 km. Ils équipent les avions de guerre MiG-31.

Leur emploi en Ukraine est une première mondiale pour un armement hypersonique, selon des experts.

Sarmat, du pôle Nord au pôle Sud

Le missile lourd balistique intercontinental de cinquième génération Sarmat est censé lui aussi échapper aux défenses antimissiles. D'un poids dépassant 200 tonnes, il est plus performant que son prédécesseur - le missile Voïevoda d'une portée de 11.000 km - et « n'a pratiquement pas de limites en matière de portée », selon Vladimir Poutine, qui l'a jugé à même de « viser des cibles en traversant le pôle Nord comme le pôle Sud ».

Peresvet, laser de combat

Les caractéristiques techniques des systèmes laser de combat Peresvet (du nom d'un moine guerrier du XIVe siècle) sont secrètes. Ils sont prêts au combat depuis décembre 2019, selon le ministère de la Défense.

Poséidon, drone sous-marin

Le Poséidon, drone sous-marin élaboré pour la dissuasion nucléaire russe, sera capable de se déplacer à plus d'un kilomètre de profondeur, à une vitesse de 60 à 70 nœuds, tout en restant invisible pour les systèmes de détection, selon une source au sein du complexe militaro-industriel russe, citée par l'agence officielle TASS.

Des tests du système Poséidon ont eu lieu au printemps 2020 pour équiper à terme le sous-marin nucléaire Belgorod, navire qui a été mis à l'eau en 2019 mais dont la mise en service a été repoussée, selon l'agence Tass, au moins jusqu'à l'été 2022.

Bourevestnik, l'oiseau de tempête

Là aussi d'une « portée illimitée », toujours selon Vladimir Poutine, et capables de surmonter quasiment tous les systèmes d'interception, les missiles de croisière Bourevestnik (un oiseau de mer dont l'étymologie russe est le mot "tempête") à propulsion nucléaire sont en cours de développement par l'armée russe. Leurs caractéristiques techniques sont secrètes.

Zircon, missile marin « invisible »

Le premier tir officiel du missile hypersonique Zircon (du nom d'un minéral utilisé en joaillerie) date d'octobre 2020. Il vole à Mach 9 pour atteindre des cibles maritimes comme terrestres.

Fin décembre 2021, Vladimir Poutine a annoncé un premier tir d'essai réussi d'une salve de Zircon. D'autres essais ont eu lieu depuis octobre 2020 dans l'Arctique russe, notamment à partir de la frégate Amiral Gorchkov et d'un sous-marin immergé.

Lire aussiArctique: face aux missiles hypersoniques russes, le Canada modernise sa défense aérospatiale (Norad) qui date de la guerre froide

 (Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 31/07/2022 à 18:56
Signaler
A l'ouest, rien de nouveau ? Laissons Poutine fanfaronner...et s'épuiser.

à écrit le 31/07/2022 à 18:17
Signaler
Tant de connaissance et d'énergie depensees pour construire des armes qui finiront par être démantelée, puisqu'elles ne serviront jamais. Nb: si elles doivent servir, le Monde et donc la Russie n'existera plus et en ce sens elles ne sont pas utili...

le 01/08/2022 à 9:48
Signaler
Il est certain que le lobby militaire industriel americain, avec 700 milliards d'euros de budget ANNUEL (plus que la Chine et Russie reunis), est lui un modele de philanthropie et de developpement humain.

à écrit le 31/07/2022 à 15:40
Signaler
et dans les rayons des boutiques alimentaires, il n'y aura que de la nourriture "médiocre" (bien suffisante pour un peuple résilient, prêt à supporter toute brimade (ceux qui veulent se plaindre -> prison, tentative de déstabilisation de l'Etat), le ...

le 31/07/2022 à 17:23
Signaler
en occident y a la qualite Mcdo, Kfc, Burger king, panzani, rien que du tres bon ... d'ailleurs la foule europeenne devient aussi obese que la foule americaine, surement un signe de richesse et de bien etre selon vous.

le 01/08/2022 à 14:08
Signaler
c'est vrai que la malbouffe des Carouf', Lidl, Aldi, Auchamps, U & Cie n'est pas médiocre. Elle est largement en-dessous de ça. Mais c'est vrai que c'est bien suffisant pour une populace qui se complait dans la médiocrité, l'oisiveté et l'assistanat ...

à écrit le 31/07/2022 à 15:24
Signaler
"portée quasi illimitée"; en fait il est comme tout objet volant, quand il n'y a plus de carburant, la gravité joue sa partition.

à écrit le 31/07/2022 à 12:26
Signaler
Pendant ce temps-là, en occident, les gouvernements abaissent volontairement le niveau scolaire en science et en technologie, pour favoriser l'égalitarisme et l'inclusivité. Et tant pis s'il n'y a plus de chercheurs et de physiciens compétents ensuit...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.