Tout savoir sur le changement d'heure

 |   |  1006  mots
Il faudra ce dimanche 25 octobre, remonter vos montres et horloge d'une heure.
Il faudra ce dimanche 25 octobre, remonter vos montres et horloge d'une heure. (Crédits : © Toby Melville / Reuters)
Dimanche à 3h, il sera 2h... L'alternance entre heure d'été et heure d'hiver est très impopulaire en France, mais est-elle efficace et généralisée ?

N'oubliez pas ! Ce dimanche 25 octobre 2015, la France, comme l'ensemble de l'Europe ou presque, passe à l'heure d'hiver. Une minute après 2h59, il sera donc... 2 heures du matin à nouveau ! Ceux qui se seront couchés à une heure habituelle la veille pourront donc profiter d'une heure de sommeil supplémentaire, ou d'une heure de veille de plus s'ils se réveillent déjà à l'horaire habituel version "hiver.

Une longue histoire

L'alternance entre heure d'été et d'hiver est une idée ancienne, mais elle a été mise en pratique pour la première fois en 1916 par les Allemands afin d'économiser l'énergie rationnée en raison de l'effort de guerre et du blocus allié. Le Royaume-Uni, puis la France, alignée alors sur l'heure britannique, ont suivi. L'heure en France est alors celui du méridien de Greenwich (GMT) en hiver et celui de GMT+1 heure en hiver. En 1940, les Allemands imposent à la France « leur » horaire (GMT+2 en été, GMT+1 en hiver, comme aujourd'hui) et à la libération, l'heure d'été « allemande » est abandonnée, la France passe alors à GMT+1 toute l'année.

440GWh économisés

C'est en 1976 que Valéry Giscard D'Estaing, alors président de la République, décide d'imposer à nouveau l'heure d'hiver pour des raisons d'économies d'énergie après le premier choc pétrolier. L'idée de ce système est de faire coïncider les périodes d'ensoleillement avec les périodes d'activité afin de réduire le besoin d'éclairage et, donc, d'énergie. Selon la dernière enquête sur le sujet, de l'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, qui date de 2010, l'heure d'été permettrait d'économiser 400 GWh (Gigawattsheure), soit un an d'éclairage d'une ville de 800.000 habitants. Si l'heure d'été conduit à augmenter la consommation le matin, elle la réduirait fortement le soir.

Impopulaire

L'heure d'été est cependant fort impopulaire en France. Un sondage Opinionway a révélé que 54 % des personnes interrogées sont opposées à cette alternance et que seulement 19 % y sont favorables. Indifférents pour 59 % aux économies réalisées, ils se plaignent des effets de ces changements sur le « sommeil et l'humeur » à 70 % ! Parmi les arguments contre cette alternance, on trouve aussi régulièrement les impacts sur la santé, qui divisent la communauté médicale, ou les accidents de la route qui seraient favorisés par ce changement d'heure.

Un changement en vue ?

En mars dernier, pour répondre aux habituelles poussées de mauvaise humeur sur le sujet, la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, avait promis que son ministère évaluerait les « impacts » de ce changement d'heure « pour décider de l'opportunité l'année prochaine. » A demi-mot, le gouvernement laissait donc entendre qu'il était prêt à abandonner l'heure d'été dès 2016. Mais, depuis, cette évaluation s'est perdue dans les sables ministériels et nul ne semble pouvoir dire si même elle a bien été lancée. Cette promesse de Ségolène Royal ressemble donc à un pur effet d'annonce. Du reste, la France ne peut décider seule de cette modification. Depuis 1998, l'alternance des horaires a été harmonisée dans l'UE et gravée, trois ans plus tard, dans le marbre d'une directive du Conseil et du parlement (la directive 2000/84/CE de janvier 2001). Il faudrait donc négocier avec les partenaires européens de la France une modification de cette directive. Paris n'a pas fait part de sa volonté d'engager de telles discussions.

Une alternance minoritaire

L'alternance des horaires est cependant minoritaire dans le monde. Seuls 70 pays sur environ 200 la pratiquent. Inutile en zone tropicale où les écarts de luminosité entre les saisons sont faibles, elle a été abandonnée par la Russie en 2011 et par plusieurs autres pays, comme l'Argentine, la Chine ou l'Inde.  En Europe, comme en Amérique du Nord, l'alternance est pourtant dominante. Sur le vieux continent, seules l'Islande, l'Arménie, la Géorgie, la Biélorussie et donc la Russie refusent de passer à l'heure d'été.

L'étrange cas canadien

Aux Etats-Unis, au Brésil, au Canada et en Australie, ce sont les Etats fédérés et les provinces qui décident de passer ou non à l'heure d'été. Au Brésil, les Etats du sud, hors de la zone tropicale, sont les seuls à pratiquer l'heure d'hiver. Aux Etats-Unis, l'Arizona et Hawaï sont les deux seuls Etats à refuser l'heure d'été.

Au Canada, la situation est encore plus complexe puisque les commnautés locales peuvent parfois aussi décider des horaires. En Colombie-Britannique, par exemple, la région de Peace River, dans l'est, refuse l'heure d'été acceptée par le reste de la province. Elle est donc en été, réglée sur l'horaire de la province voisine de l'Alberta, qui est à une heure de plus que Vancouver, la capitale régionale de la Colombie-Britannique. Quant à la province du Saskatchewan, elle est la seule à refuser l'heure d'été dans son intégralité.

Décalage avec les Etats-Unis pendant une semaine

A noter, enfin, que les Etats-Unis et le Canada (pour les zones concernées, donc) passent à l'heure d'hiver le premier dimanche de novembre et à l'heure d'été le premier dimanche d'avril. Ceci conduit à élargir les décalages horaires avec l'Europe d'une heure pendant une semaine. Cette semaine donc, l'horaire de New York, par exemple, sera de sept heures inférieur à celui de Paris, contre six habituellement. Ceci a quelques conséquences, notamment sur les marchés financiers. Wall Street ouvrira ainsi ses portes comme d'ordinaire à 9h30 pour les fermer à 16h30 à New York, mais ceci correspondra à 16h30 et 23h30 en Europe continentale. L'ouverture commune entre les Bourses de Francfort et Paris d'une part, et de New York d'autre part, sera réduit à une heure, contre deux. En mars, elle est allongée d'une heure. Enfin, dernière spécificité : la collectivité d'outre-mer de Saint-Pierre-et-Miquelon, quoique territoire français, suit le changement d'horaire canadien. Elle ne passera donc à l'heure d'été que le 2 novembre, une semaine après le reste de la France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/03/2017 à 20:21 :
Il me semble que votre article est légèrment erroné : n'importe quel pays a le droit de décider d'appliquer ou non un changement d'heure, sans que l'Europe ait son mot à dire : la seule obligation pour les pays member, s'ils appliquent un changement d'heure est de le faire à la même date; et s'ils veulentchanger de mode, de prévenir suffisament à l'avance (un an je crois ...).
Vous auriez aussi pu dire que les taxes sur la facture d'électricité représente 30% du prix payé par le consommateur, et que l'utilisation de l'heure d'été oblige le salarié de base à se lever en pleine nuit 10 mois/12, si on considère que les gens qui travaillent se lèvent en général vers 6h du matin (compte-tenu del 'éloignement entre les lieux de vie et les lieux de trtavail.
L'heur d'été n'est qu'un moyen pour la classe politique de racketer un peu plus les croquants ....
a écrit le 16/05/2016 à 3:31 :
Madame Royal, ce qu'il faut faire n'est pas cesser l'heure d'été (tâche à peu près impossible pendant que les autres pays de la UE la conservent), mais de revenir à l'heure GMT en hiver, celle qui était en vigueur avant l'Occupation allemande, qui imposa l'heure GMT+1/+2. France, comme Espagne, le Royaume Uni et le Benelux, se trouve au fuseau GMT. Pour redevenir a l'heure GMT il n'y a que ne pas ajouter une heure le prochain 26 mars 2017, maintenant l'heure GMT+1 jusqu'au 29 octobre 2017, date à laquelle il faut retrancher une heure pour revenir au GMT.
a écrit le 27/10/2015 à 22:01 :
Une erreur repérée dans cet article: Vancouver n'est pas la capitale de la Colombie Britannique; c'est Victoria ! Mauvaise information !
a écrit le 25/10/2015 à 16:29 :
@ RAVEN BONJOUR : quand je cite nom socialiste c'est tout simplement qu'une idée est débile donc en toute logique socialiste..... nous en avons la preuve depuis plus de DEUX ans !!!!!! UN EXEMPLE : qui a eu cette idée folle de l'embargo sur les bateaux russes ; les socialistes ou du moins leur chef embargo qui a eu pour résultat de coûter la modique somme de DEUX MILLIARDS d'euros aux con tribuable et mettre en péril l'agriculture française voila pourquoi je parle d'idée socialiste !!!!!!!
Réponse de le 26/10/2015 à 0:05 :
Ce qui a pour le coup a vraiment été débile, c'est de vendre les Mistral aux russes, qui se revendiquent ouvertement ennemis de l'Occident. Si ses bateaux avaient servi contre nos alliés d'Europe de l'Est, la responsabilité ou plutôt l'irresponsabilité de le France aurait bien été invoquée ! Quand à vos 2 milliards, c'est 10 fois l'estimation du Sénat, pourtant plutôt à droite !
Comme quoi, les idées débiles ne sont pas propres aux socialistes CQFD
a écrit le 25/10/2015 à 7:13 :
Totalement inutile.... mais les décideurs ne connaissent probablement rien aux technologies supportant le "smart city"... Le gachis d'énergie est colossal, aussi énorme que la méthodologie ci-dessus... ce qui tend encore à montrer que les décideurs publiques auraient besoin d'un bon refresh...
a écrit le 25/10/2015 à 6:30 :
Erreur, cette semaine, la différence d'heure avec les États Unis sera réduite d'une heure ! Lundi, quand Wall Street ouvrira ses portes à 9h30 à New York, il sera 14h30 à Paris.
a écrit le 25/10/2015 à 5:57 :
J'ai acheté une pendule molle de Dali ...comme cela ....je n'ai pas a changer d'heure ...au gré des fantasmes des autres...
a écrit le 24/10/2015 à 22:09 :
La souffrance est populaire et n'importe quel changement - celui d'une toute petite heure 2 fois par an, incommode la population française! Au moment auquel il faudrait changer beaucoup de chose dans ce pays, même ce non-évènement en devient un. Pauvre pays. Mais il a du potentiel: le populisme monte avec la pauvreté et le chômage
a écrit le 24/10/2015 à 19:37 :
Régulièrement nos gouvernements réfléchissent à supprimer le changement. Soit rester à l'heure d'hiver, soit rester à l'heure d'été. Un sondage Opinion Way a montré que 75% des français PREFERENT l'heure d'été et dixit l'article "le gouvernement laissait donc entendre qu'il était prêt à ABANDONNER l'heure d'été dès 2016". Tellement significatif.
a écrit le 24/10/2015 à 19:19 :
@ BONSOIR ;Une grosse bêtise qui ne sert à rien; juste à embêter le monde ... Histoire de dire : ça doit être encore une invention socialiste non?????
Réponse de le 25/10/2015 à 8:34 :
Giscard socialiste? Mon dieu, ils sont vraiment partout...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :