Turquie : Erdogan fait maintenant arrêter ses entrepreneurs

 |   |  275  mots
Depuis le coup d'Etat, près de 16.000 personnes ont été placées en garde à vue.
Depuis le coup d'Etat, près de 16.000 personnes ont été placées en garde à vue. (Crédits : OSMAN ORSAL)
Trois industriels de premier plan ont été placés en garde à vue vendredi dans le cadre des enquêtes tentaculaires menées après le coup d'Etat raté imputé aux réseaux du prédicateur Fethullah Gülen et qui touchent désormais le monde des affaires.

Deux semaines après la tentative de coup d'Etat avorté en Turquie, la purge se poursuit. Après l'Armée, la police, les universités, les entreprises d'Etat (Turkish Airlines), le ménage s'effectue désormais dans le milieu des affaires.

>>LIRE AUSSI : Turquie : quelle est (vraiment) l'influence de Gülen dans le milieu des affaires ?

Mustafa Boydak, président du conglomérat familial Boydak Holding company, a été arrêté par les forces de sécurité dans la ville de Kayseri, dans le centre de la Turquie, en même temps que deux dirigeants de son groupe (Sukru Boydak et Halit Boydak), a annoncé l'agence de presse officielle Anadolu. La police était à la recherche de l'ancien président du groupe, Haci Boydak, de même que de Ilyas et Bekir Boydak, pour lesquels des mandats d'arrêt ont également été délivrés.

Le conglomérat Boydak Holding a des intérêts dans l'énergie, la finance, et les meubles où il détient les marques très connues en Turquie d'Istikbal et Bellona. Mustafa Boydak est également le président de la Chambre de commerce de Kayseri, une ville au développement rapide faisant partie des "Tigres d'Anatolie", ces municipalités ayant prospéré depuis le début du règne de M. Erdogan en 2003.

Ces gardes à vue s'intègrent dans le cadre d'une enquête sur les activités économiques du prédicateur Gülen en Turquie. Ankara a accusé l'ex-imam exilé aux Etats-Unis d'être derrière la tentative de coup d'Etat qui a fait vaciller le 15 juillet le pouvoir du président Recep Tayyip Erdogan.

 (Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2016 à 10:57 :
"Le MOUSTACHU" veut être président à vie de la TURQUIE, et le peuple TURC est bien capable de faire cette connerie!.
Je suis satisfait que la TURQUIE ne soit pas dans l'union européenne, car le "MOUSTACHU" chie sur les principes des libertés.
a écrit le 30/07/2016 à 8:12 :
le coup d'etat imaginaire de m erdogan
avalle comme une couleuvre
par les dirigeants occidentaux et les medias
avide de repeter le tour de passe dans leur pays respectif
c'est bien de complicite apres le genocide des kurdes et democrates de la turquie
que les responsable de l'Europe
devront repondre
Réponse de le 30/07/2016 à 9:19 :
@helios: imaginaire ? tiens donc il s'est inventé un risque de perdre son pouvoir? vous êtes sérieux. Apres les arrestation sont sur le prétexte du coup d'état OK. Pour la responsabilité de l'Europe je vois pas en quoi???? vous vous prenez pour qui? les affaires internes d'un pays sont les affaires internes d'un pays! Vous voulez quoi qu'on impose notre vision des choses aux autres pays peut être!
a écrit le 29/07/2016 à 17:33 :
JE PLEIN LES TURCS FAFORABLE A LA DEMOCRATIE? CAR QUAND UN POLITIQUE GARDE SONT POURVOIR PAR LA FORCE ?IL Y A BEAUCOUP DE DEGAT HUMAIN???
Réponse de le 29/07/2016 à 21:14 :
VERITE, votre commentaire est à la limite du compréhensible, tellement vous faites d'erreurs........
Encore un petit effort et, on ne vous comprendra plus du tout.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :