Ukraine : le président Zelensky exhorte la Chine à "condamner la barbarie russe"

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a appelé samedi la Chine, allié stratégique de Moscou, à finir par "condamner la barbarie russe", après de nouvelles frappes qui ont fait des dizaines de morts. Selon le Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme au moins 847 civils sont morts en Ukraine. Les autorités ukrainiennes ont recensé près de 1.500 raids aériens depuis le début de la guerre russe le 24 février.

3 mn

(Crédits : UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SER)

Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, interpelle la Chine. Au lendemain d'un entretien entre Joe Biden et Xi Jinping au cours duquel le président chinois a indiqué que la guerre en Ukraine n'est "dans l'intérêt de personne", que "la crise en Ukraine est une chose que nous ne voulons pas voir", ou encore que "les premières priorités aujourd'hui sont de continuer le dialogue et les négociations, d'éviter les pertes civiles, de prévenir une crise humanitaire, de cesser les combats et de mettre fin à la guerre le plus tôt possible", Volodmyr Zelensky a, samedi, exhorté la Chine à finir par "condamner la barbarie russe", après de nouvelles frappes qui ont fait des dizaines de morts et à des négociations qui s'éternisent, le président. Allié stratégique de Moscou, membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU et un des grands absents, avec l'Inde, du concert de condamnations et de sanctions qui s'est abattu sur Moscou, à prendre position.

"La Chine peut être un élément important du système de sécurité mondial si elle prend la bonne décision de soutenir la coalition des pays civilisés et de condamner la barbarie russe", a tweeté Mykhaïlo Podoliak, un conseiller de Volodymyr Zelensky et un des participants aux négociations avec la Russie.  L'Ukraine et les Etats-Unis s'inquiètent d'une possible aide militaire de la Chine à la Russie ou de voir Pékin aider Moscou à contourner les sanctions occidentales.

Washington met en garde Pékin

Le président américain Joe Biden s'était entretenu vendredi pendant près de deux heures par visioconférence avec son homologue chinois Xi Jinping, pour lui exposer "les conséquences si la Chine fournissait un soutien matériel à la Russie alors qu'elle mène une attaque brutale contre les villes et les civils ukrainiens", selon la Maison blanche.

Les propos du président ukrainien interviennent alors que la Russie a annoncé avoir utilisé en Ukraine des missiles hypersoniques, des armes qualifiées "d'invincibles" par Vladimir Poutine.

Lire aussi 6 mnUkraine : Moscou affirme avoir utilisé des missiles hypersoniques, des armes "invincibles", selon Poutine

Près de 1.500 raids aériens

Selon le ministère ukrainien de la Défense, les troupes russes, dont la progression sur le terrain était beaucoup plus difficile que prévu face à la résistance acharnée des Ukrainiens, ont effectué 291 frappes de missiles et 1403 raids aériens depuis le début de l'invasion le 24 février. Le Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme a quant à lui annoncé qu'au moins 847 civils sont morts en Ukraine depuis le début de l'offensive militaire russe le 24 février. Le nombre de blessés s'élève quant à lui à 1.399. Le bilan réel serait considérablement plus élevé car de nombreuses informations restent à vérifier dans plusieurs villes gravement touchées, a précisé le HCDH.

Lire aussi 4 mnTensions entre la Chine et les Etats-Unis à propos d'un destroyer américain dans le détroit de Taïwan : une "provocation" pour Pékin

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 20/03/2022 à 13:59
Signaler
C'est une grossière erreur de vouloir mettre la Chine "en garde" et de la sommer de choisir un camps, si possible le camps US "du bien".

à écrit le 20/03/2022 à 12:39
Signaler
Conseil de lecture : ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Éditions. Un néo-polar épicurien et érudit qui dévoile certaines menaces que la Chine fait peser sur le monde. Lecture édifiante et distrayante ! Disponible en libr...

à écrit le 20/03/2022 à 12:31
Signaler
C'est vrai que la Chine est un symbole de liberté, de paix et de tolérance, elle comprends la lutte démocratique des ukrainiens, posez la question aux tibétains, hongkongais ou les ouighours.

à écrit le 20/03/2022 à 12:03
Signaler
Sur france Culture dans l'émission ultralibérale hyperatlantiste "Esprit Public" le Dimanche à 11h00 l'agent de la CIA-MOSSAD/UE/DOLLAR/EURO/OTAN Marie Mendras sert son employeur impérialiste US contre la Russie et lz Chine communiste.

le 20/03/2022 à 13:54
Signaler
d'ailleurs Jean-Louis Bourlanges était un intervenant régulier avant d'être marcheur.

à écrit le 20/03/2022 à 11:07
Signaler
Si la chine et l’Inde ne prennent pas position commençons par reconnaître Taïwan comme état et offrons lui un siège à l onu ….et souvenons nous de la versatilité de ces états : aucun échange aucun commerce ….

à écrit le 20/03/2022 à 11:07
Signaler
Si la chine et l’Inde ne prennent pas position commençons par reconnaître Taïwan comme état et offrons lui un siège à l onu ….et souvenons nous de la versatilité de ces états : aucun échange aucun commerce ….

à écrit le 20/03/2022 à 9:53
Signaler
C'est l'impérialisme US qui tire les ficelles avec ses médias qu'il tient de A à Z en France y compris l'Humanité visiblement hélas. Ce sont les US qui tiennent l'Otan, et ce sont les US qui ont poussé tous les pays à l'ouest de la Russie à rejoindr...

le 20/03/2022 à 11:05
Signaler
C est Poutine qui tire les ficelles de sa marionnette snowden… @ snowden que pensez vous des 200 000 russes artistes journalistes et intellectuels ayant fui la Russie a ce jour ?…

à écrit le 20/03/2022 à 8:35
Signaler
L'Occident n'ayant pas fait le ménage en Ukraine, l'Orient s'en salit les mains!

le 20/03/2022 à 9:06
Signaler
c'est un jeu de destruction et encore combien de victimes faut il pour que le silence des armes revienne ce n'est pas une guerre mais bien un chantage a l'occident pour declencher une version 3 de destruction massive

à écrit le 19/03/2022 à 23:20
Signaler
Faire des décombres macabres n’a pas de sens, les chiffres sont sujets à caution, mais on retiendra qu’avant cette opération, nous en étions, parait-il, à 13 000 sur une dizaine d’année. Zelensky devrait l’admettre, faute de quoi l’addition va s’alou...

à écrit le 19/03/2022 à 21:06
Signaler
De quelle droit Biden ose dire aux chinois ce qu'il faut faire !!! Franchement Trump était un meilleur président..

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.