Une star de l'internet en prison pour insulte à l'hymne national

 |   |  283  mots
(Crédits : DR)
Une jeune Chinoise star de l'internet a été condamnée à cinq jours de prison pour avoir entonné les premières paroles de l'hymne national, une entorse à la loi qui peut désormais valoir trois ans derrière les barreaux.

"Debout, peuple qui ne veut plus être esclave", a risqué sourire aux lèvres Yang Kaili, 21 ans, reprenant les tout premiers mots de l'hymne national chinois devant la caméra de son ordinateur, tout en imitant les gestes 'plutôt désordonnés' d'un chef d'orchestre.

Cette brève séquence, diffusée le 7 octobre sur le site Huya, spécialisé dans les vidéos en direct, a valu samedi à son auteure cinq jours de détention administrative et le blocage de son compte, dont toutes les vidéos ont été retirées.

La jeune femme, qui a interprété "La marche des volontaires" avec des bois de cerf sur la tête, est l'une des très nombreuses stars qui hantent l'internet chinois en diffusant des vidéos d'elles-mêmes en train de chanter, de raconter leur vie... ou de ne rien faire. Sa célébrité lui a valu d'être invitée en août dernier sur le plateau de la chaîne de télévision nationale CCTV.

Elle a dû cette fois adresser une lettre d'excuses à ses 1,1 million d'admirateurs. "L'hymne national est un chant solennel et je n'aurais pas dû le chanter depuis une chambre de vidéo en direct", a-t-elle écrit sur le réseau social Weibo.

"Je vais arrêter mes activités de vidéo en direct, me rectifier, tirer les amères leçons de cette affaire, réfléchir sur moi-même et accepter pleinement d'être rééduquée en matière d'idéologie politique et de patriotisme", a ajouté Mme Yang.

Le parlement chinois a voté l'an dernier une loi punissant de trois ans de prison l'insulte à l'hymne national.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2018 à 13:37 :
Alors que tous les pays du monde ont ouvert tous leurs capitaux aux chinois qui il y a 20 ans après nous ont promis qu'ils iraient vers plus de démocratie, et bien ils n'ont pas bougé d'un iota en la matière et bizarrement notre UE toujours enclin à dire aux uns et aux autres qu'ils sont méchants ou bons, jamais n'a critiqué les chinois pour leurs exécutions sommaires et leurs emprisonnements sans raison légitime.

Vous comprenez pourquoi Trump est énervé ?
Réponse de le 15/10/2018 à 16:00 :
+1000%
Comment peut on continuer à accepter le déficit commercial et le transfert massif de richesse de l'Ouest vers la Chine, alors que nos valeurs sont à l'opposé des leurs. L'UE, nos énarques et EDF vendent l'Europe et la France à la Chine. Nous devons faire économiquement comme eux. Pas de vente en Europe, sans usine sur le sol européen et une alliance où le partenaire européen est majoritaire; et les punir dès qu'ils copient un brevet.
Pour arriver à de telles actions, il nous faudra un Parlement Européen très différent de celui d'aujourd'hui.
Réponse de le 15/10/2018 à 17:19 :
P.S.: Comme il fallait s'en douter en oligarchie ce ne sont pas les démocraties qui ont influencé la dictature chinoise mais belle et bien l'inverse, le néolibéralisme n'étant qu'un rejetons de cette influence mortifère au final.
Réponse de le 15/10/2018 à 17:56 :
Tout à fait en accord.

Mais quel pays au monde peut se vanter d être démocratique?
Après c est une question de nuances.
L avantage de la France, c est que l on peut encore critiquer sans avoir peur d aller directement en prison.

Maintenant cela dépend aussi qui l on critique...
Réponse de le 15/10/2018 à 19:26 :
"Mais quel pays au monde peut se vanter d être démocratique?"

Hum... l'Uruguay peut-être, seulement sous Mujica par contre...

"Au pays des conquêtes syndicales" https://www.monde-diplomatique.fr/2015/10/VENTURA/53938

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :