Veto de Trump au projet de loi budgétaire de la défense américaine (740,5 milliards de dollars)

Donald Trump a confirmé dimanche son intention d'opposer son veto au projet de loi budgétaire sur la défense des Etats-Unis, adopté vendredi par le Congrès américain. Le budget s'élève à 740,5 milliards de dollars.

1 mn

(Crédits : JONATHAN ERNST)

Donald Trump a confirmé dimanche son intention d'opposer son veto au projet de loi budgétaire sur la défense des Etats-Unis, adopté vendredi par le Congrès américain.

"Le plus grand vainqueur de notre nouvelle loi de défense est la Chine ! Je mettrai mon veto !", a tweeté le président américain, qui est opposé au texte pour plusieurs autres raisons.

Budget ador à une écrasante majorité

Le refus de Donald Trump de promulguer cette loi budgétaire ne signifie pas nécessairement qu'elle soit mort-née, loin de là: le budget de 740,5 milliards de dollars pour la défense des Etats-Unis a été adopté à une écrasante majorité par la Chambre des représentants et par 84 voix contre 13 au Sénat, soit une "supermajorité" devant permettre aux deux chambres d'outrepasser le veto présidentiel.

Reste à savoir si des élus républicains feront machine arrière dans ce bras de fer entre législatif et exécutif. Si le veto de Donald Trump était rejeté par les élus, cela représenterait une première dans son mandat de quatre ans à la Maison Blanche.

Renommer des bases militaires honorant les généraux confédérés

En plus d'être selon lui trop favorable à la Chine, Donald Trump reproche notamment au texte de ne pas inclure une clause abolissant une protection juridique des réseaux sociaux, que le milliardaire républicain accuse d'être biaisés contre lui.

Le président est également opposé au fait que la loi de financement du Pentagone ouvre la possibilité de renommer des bases militaires honorant des généraux confédérés, qui ont combattu en défense de l'esclavage.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 13/12/2020 à 23:40
Signaler
Certains ici même n'arrêtaient pas de vanter la puissance de Trump. Le voilà réduit à des manoeuvres sans issues pour se donner de l'importance. Il partira avec sa pseudo puissance dans les poubelles de l'histoire comme le pire président des US

le 14/12/2020 à 9:55
Signaler
@ multipseudos: "Certains ici même n'arrêtaient pas de vanter la puissance de Trump. " Ah ça se précise, je commence enfin à me sentir un peu concerné plutôt que le "ça ne va pas plaire à tout le monde" qui lui est bien trop éloigné de la réa...

à écrit le 13/12/2020 à 19:34
Signaler
Le droit de veto présidentiel est inscrit dans la constitution. Il n'y a aucun "coup" : c'est l'application de la constitution. Quant aux élus républicains qui virent leur cutie maintenant que Trump n'a pas été réélu, c'est un exemple de petite lâche...

le 14/12/2020 à 12:31
Signaler
Le droit de veto est constitutionnel, mais il n'en reste pas moins que dans la pratique habituelle de la démocratie américaine, dans l'intervalle entre le vote et l'investiture, le président sortant se contente d'assurer les affaires courantes. Si...

à écrit le 13/12/2020 à 18:38
Signaler
Il sait bien que sa voix ne compte pas vu qu'elle est votée à une écrasante majorité, il partira comme il est arrivé, dans le bruit et la fureur ! Quelle classe !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.