Législatives : Maillard, Molac... qui sont les candidats élus dès le premier tour ?

 |   |  377  mots
Sylvain Maillard, porte-parole d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, a été élu à 50,80% des voix dans la 1ère circonscription de Paris.
Sylvain Maillard, porte-parole d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, a été élu à 50,80% des voix dans la 1ère circonscription de Paris. (Crédits : DR)
Les candidats de "La République en Marche" (LREM) sont arrivés largement en tête du premier tour des élections législatives. Parmi les quatre candidats élus dès le premier tour, deux sont issus de LREM.

Seulement quatre candidats ont été élus dès le premier tour des élections législatives ce dimanche - contre 36 en 2012. Les Français étaient appelés aux urnes pour choisir 577 députés parmi 7.877 candidats. Sur un fond d'abstention record, les candidats de "La République en Marche" (LREM) sont arrivés largement en tête du scrutin avec plus de 32% des suffrages exprimés.

| LIRE AUSSI : Législatives: En Marche! vire largement en tête

■ Sylvain Maillard (LREM), 1ère circonscription de Paris

Le candidat LREM a été élu à 50,80% des voix dans la 1ère circonscription de Paris, où 22 candidats étaient en lice. Sylvain Maillard s'est imposé face à Jean-François Legaret, candidat les Républicains (LR) qui a remporté 17,79% des suffrages exprimés. La circonscription était pourtant tenue par Les Républicains. Le député sortant Pierre Lellouche avait annoncé ne pas briguer de nouveau mandat.

Sylvain Maillard, 43 ans, est membre du Comité Politique de LREM depuis 2016. Il a commencé sa carrière au sein de l'UDF en 1990, avant de rejoindre le Nouveau Centre puis l'UDI en 2012. Sylvain Maillard a été le porte-parole d'Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle.

■ Paul Molac (LREM), 4e circonscription du Morbihan

Fervent défenseur de la culture bretonne, le député sortant Paul Molac pourra de nouveau faire des allocutions dans sa langue régionale à l'Assemblée. Ce candidat de LREM a été élu à 54% - devant Marie-Hélène Herry (LR, 14,45%) et Cécile Buchet (France insoumise, 12,16%). Il a été élu député pour la première fois en 2012, sous l'étiquette PS-EELV-UDB (Union démocratique bretonne).

 ■ Stéphane Demilly (UDI), 5e circonscription de la Somme

Le candidat UDI a été élu avec 53,77% des voix - devant Loïc Grimaux (FN, 21,25%) et le candidat de la France insoumise (11,98%). Maire de la commune d'Albert depuis 1989, Stéphane Demilly avait annoncé renoncer à son mandat d'édile en cas de victoire afin de respecter la loi sur le non-cumul des mandats, auprès de France Bleu Picardie.

■ Napole Polutélé (divers gauche), Wallis-et-Futuna

Député sortant divers gauche, Napole Polutélé a été réélu à Wallis-et-Futuna, où seulement trois candidats étaient en lice. Il a battu Sylvain Brial (divers gauche, 46,19%) et Hervé Delord (LR, 3,57%).

> Consulter notre dossier "Législatives, quelle majorité pour Emmanuel Macron?"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2017 à 15:42 :
"Sylvain Maillard a été le porte-parole d'Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle".

Pas vraiment un novice Sylvain Maillard ,notre PDG d’Alantys Technology et Co-gérant de l'entreprise OBIWAN, dont la fortune personnelle estimée en millions d’euros, a participé aussi à la campagne présidentielle de Jacques Chirac en 1995.
a écrit le 13/06/2017 à 10:06 :
Je trouve que la droite n'est pas assez sanctionnée, avant 1940 son slogan était "Plutôt Hitler que le Front Populaire", la suite c'est la Collaboration avec le Maréchal Pétain et les lois anti juives, puis la 5ème République avec le grand Charles et les Le Pen. Je n'oublie pas le SAC et son mentor Pasqua. Que de crimes non punis !!!
a écrit le 12/06/2017 à 15:14 :
Magnifique cette entrée de la société civile a l'assemblée.Roger le camioneur va y cotoyer Germaine la couturière ou Pierrette la fleuriste!La France réconciliée!
a écrit le 12/06/2017 à 15:01 :
4 par jour ,cela va faire une centaine d'article , de quoi tenir l'année.
a écrit le 12/06/2017 à 14:41 :
Si aux élections on relève une abstention un peu supérieure, est ce en raison d'un chômage de l'Europe à 8% plus élevé qu'aux USA ? Si par ailleurs il existerait un chômage jeune plus élevé que la moyenne, fait on une forme de discrimination à l'expérience, explique t un déclin publié à 75%?
a écrit le 12/06/2017 à 14:08 :
Avec moins d'un électeur sur six qui a voté pour en marche vous n'allez pas faire le buzz avec ce genre de sujet les gars.

Avec des sujets sur l'abstention, phénomène dans lequel pour la première fois plus de la moitié de l'électorat se retrouve, là vous aurez bien plus de chances d’intéresser les gens.

Mais bon faut bien faire comme si tout allait bien hein et ne surtout pas se questionner quant à la légitimité d'un parti pour qui 85% de l'électorat n'a pas voté. Démocratie ?

Au secours.
Réponse de le 12/06/2017 à 23:22 :
@Citoyen blasé: La légitimité d'un parti se fonde exclusivement sur ceux qui sont allés voter. Tant pis pour ceux qui sont plutôt aller à la pêche, ont profité du beau temps et n'ont pas rempli leur devoir de citoyen. Point barre.
Réponse de le 13/06/2017 à 9:42 :
Vous dites cela parce que cela arrange vos intérêts sinon je suis désolé mais si aucun programme ne me convient, si je ne fais confiance à aucun candidat je ne vois pas ce qui m'oblige d'aller quand même voter.

Voter pour quelqu'un que vous n'aimez pas vous trouvez cela normal ?

Votre argument tient de moins en moins il va vite falloir que vous trouviez à le remplacer là, il est rincé.
Réponse de le 14/06/2017 à 13:26 :
@Citoyenblasé
Vu que de toute façon quelqu'un d'entre les candidats devra passer, dire je n'aime personne donc je ne vote pour personne est absurde... le vote blanc en France n'a aucun sens vu qu'il ne permet pas encore d'annuler un vote !

L'intelligence voudrait, dans le cas où on aime aucun des candidats, de voter pour celui qu'on déteste le moins d'entre ceux qu'on aime pas ! :-)...
toutefois, la démocratie comme vous dîtes accepte aussi bien entendu qu'on ne serve à rien et qu'ensuite on se met sur les réseaux sociaux et le net juste pour râler.... suivez mon regard !
Réponse de le 15/06/2017 à 10:03 :
"L'intelligence voudrait, dans le cas où on aime aucun des candidats, de voter pour celui qu'on déteste le moins d'entre ceux qu'on aime pas ! :-)..."

Faire quelque chose que vous n'avez pas envie de faire vous appelez ça "intelligence" et sans rire ou bien c'est de l'ironie ?

Vous opposez donc intelligence et liberté ? Ça ne m'étonne pas.

Merci de répondre pour une fois dans votre vie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :