Crise du gaz : après le charbon, l'Allemagne doit "prolonger ses centrales nucléaires" (Thierry Breton)

Le commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton a appelé samedi, sur l'antenne de la radio France Inter, le gouvernement allemand à "sortir de l'idéologie" et à prolonger d'"un an ou deux" l'exploitation des trois dernières centrales nucléaires du pays, dont la fermeture est prévue d'ici à la fin de cette année.
(Crédits : Reuters)

Les appels sont de plus en plus nombreux pour pousser le gouvernement allemand à revoir sa position quant à l'exploitation des dernières centrales nucléaires en activité du pays, alors que ce dernier est confronté à des risques de rupture d'alimentation en énergie face à la réduction progressive des livraisons de gaz russe.

"Il y a encore trois centrales nucléaires qui fonctionnent en Allemagne, cela correspond à 25% de leur consommation d'électricité. Plutôt que de décider de les couper à la fin de l'année comme prévu dans les accords de coalition, on peut peut-être se dire qu'on va les poursuivre, pendant un ou deux ans afin de régler ce problème", a estimé Thierry Breton.

Selon le commissaire français, il est essentiel de "sortir de l'idéologie et faire en sorte que l'on soit bien conscients des nécessités d'aujourd'hui tout en gardant en tête l'agenda vert (européen) qui est absolument essentiel".

Entre "poursuivre une centrale nucléaire pendant un an ou deux et rouvrir des centrales à charbon, moi qui suis un fervent défenseur du pacte vert je sais où je préfère aller", a affirmé M. Breton.

S'il comprend les inquiétudes exprimées, l'ancien ministre a cependant rappelé que l'Allemagne s'est livrée "pieds et poings liés à la Russie en coupant nuitamment en 2011 23 centrales nucléaires", après la catastrophe de Fukushima.

Des discussions qui arrivent "trop tard"

Mercredi, le gouvernement allemand a une nouvelle fois rejeté l'option de prolongation de l'exploitation des centrales nucléaires encore en activité, "principalement pour des raisons de sécurité", selon un porte-parole du ministère de l'Environnement.

Mais le sujet suscite des tensions au sein de la coalition au pouvoir, le ministre des Finances, le libéral Christian Lindner, demandant pour sa part "un débat ouvert et sans idéologie" sur la question.

Des discussions qui arrivent cependant "trop tard" selon le patron du premier groupe énergétique allemand, RWA, Markus Krebber, entre difficulté à trouver rapidement les combustibles nécessaires et la question des contrôles de sécurité.

Pour compenser la baisse des flux de gaz russe, le gouvernement allemand s'est déjà résolu à annoncer un recours accru aux centrales à charbon.

Lire aussi 6 mnL'Allemagne se prépare à une pénurie de gaz et relève ses niveaux d'alerte

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 27/06/2022 à 9:52
Signaler
Voilà ou mène l'idéologie: on arrête des centrales nucléaires pour remettre en service des centrales à charbon. Les faibles progrès dans la lutte contre le réchauffement climatique résultant de l'implantation d'éoliennes se trouvent ainsi neutralisés...

à écrit le 26/06/2022 à 23:23
Signaler
Thierry Breton devrait actualiser ses chiffres, ça lui permettrai d'avoir plus de crédibilité: 25% d'atome dans le mix Allemand, c'était en effet vrai mais en 2010. Mais aujourd'hui en 2022, l'atome ne représente plus que 6%, donc même en les mainten...

à écrit le 26/06/2022 à 17:10
Signaler
À quoi sert l'Europe et tout ces hauts fonctionnaires ,si, il suffit d'un micro de radio pour qu'ils se parlent ? "Thierry Breton a appelé samedi, sur l'antenne de la radio France Inter, le gouvernement allemand...."

à écrit le 26/06/2022 à 16:32
Signaler
Connaissant les Allemands, ils ne vont pas du tout apprécier cette injonction, de qui plus est, venant d’un Français !! Mais c’est bien de leur mettre la pression pour leurs choix passés tout à fait irrationnels en matière de sources d’énergie qui le...

à écrit le 26/06/2022 à 8:43
Signaler
Bonjour, Sans être pour le lobbys nucléaire, je crains que les central au charbon pollution plus que les central atomique... Bien sûr ils ne faut pas le dire...

à écrit le 26/06/2022 à 7:53
Signaler
Houla si l'Allemagne a besoin des conseils de Thierry Breton c'est que ça va vraiment mal !

le 26/06/2022 à 18:08
Signaler
Encore heureux qu'ils n'ont pas besoin des vôtres!

à écrit le 26/06/2022 à 6:40
Signaler
Si L'Allemagne pouvait sortir du charbon polluant et penser au tout alternatif, ce serait mieux pour l'Europe. oui il faut arrêter la production electrique à base de charbon et penser à l'avenir de la planète. Il y a trop de CO2 dans l'atmosphère d'o...

à écrit le 26/06/2022 à 1:35
Signaler
Vu son bilan chez Atos il devrait moins la ramener le pantouflard...

à écrit le 25/06/2022 à 23:38
Signaler
arreter ou prolonger une centrale nucleaire est un processus complexe et long. Tout comme construire des centrales nucleaire ( 15 ans). est a des experts de s exprimer sur le sujet, pas des hommes politiques. Besoin d energie en urgence? Tenne T le ...

le 26/06/2022 à 8:52
Signaler
Bonjour, La crise énergétique avec le gaz russe devrait durer un temps certain, donc ils peuvent relancer leur 3 centrales , ils auront de l'énergie électrique pour les 5 prochaine année.... Car cette hiver, ils devraient faire froid dans les habit...

à écrit le 25/06/2022 à 20:25
Signaler
Maman Merkel a mal géré.....Et c'est le Français qui paie les pots cassés . Elle devait parfaitement savoir que le gaz déjà poluait plus que le nucléaire .Mais que ne ferait on pas pour satisfaire les ,, grünen .. Ceci dit elle vient de l Allemag...

à écrit le 25/06/2022 à 19:08
Signaler
Le gourou anticommuniste antinucléaire civil de la secte LFI Mélenchon ne va pas être content. M Breton doit aussi dire à Macron de rouvrir vite Fessenheim.

le 26/06/2022 à 9:37
Signaler
En parlant de communiste: Le président charge Élisabeth Borne de mener des consultations avec les leaders de l’opposition pour définir une nouvelle « feuille de route ». « Je lui ai donné mandat, dans les jours qui viennent, de formellement et pr...

à écrit le 25/06/2022 à 19:01
Signaler
M. Breton nous a habitué à plus de raison et d'intelligence. L'intention semble louable. L'est probablement. Et sans arrières pensées. La proposition qu'il commet est faible. Pire, elle est empoisonnée. Au-delà, il postule que la motivation et ...

à écrit le 25/06/2022 à 15:25
Signaler
Le 6 réacteurs français à l'arrêt en pleine crise énergétique pour soupçons de corrosion sur des circuits de secours, peuvent eux être redémarrer immédiatement et sans le moindre danger pour la sécurité des français ! On est vraiment riche, de prive...

à écrit le 25/06/2022 à 14:18
Signaler
Même punition que pour les belges! Prolonger la durée de vie d'une centrale ne se fait pas d’un claquement de doigt! Voyons cependant au cas par cas si c’est possible et raisonnable.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.