Budget : 20 milliards d'euros pour l'Union européenne de la Défense

 |   |  449  mots
Le Fonds européen de Défense se taille la part du lion avec une dotation pour l'ensemble de la période de 7 milliards pour l'industrie de la défense et une autre de 3,5 milliards pour la recherche et le développement conjoints de technologies et d'équipements.
Le Fonds européen de Défense se taille la part du lion avec une dotation pour l'ensemble de la période de 7 milliards pour l'industrie de la défense et une autre de 3,5 milliards pour la recherche et le développement conjoints de technologies et d'équipements. (Crédits : Yves Herman)
L'Union européenne de la Défense se concrétise financièrement avec une dotation conséquente de près de 20 milliards d'euros dans le projet de budget préparé par la Commission européenne pour la période 2021-2027, selon des documents de travail vus par l'AFP.

L'Union européenne de la Défense se concrétise financièrement avec une dotation conséquente de près de 20 milliards d'euros dans le projet de budget préparé par la Commission européenne pour la période 2021-2027, selon des documents de travail vus par l'AFP.

Sans surprise, le Fonds européen de Défense se taille la part du lion avec une dotation pour l'ensemble de la période de 7 milliards pour l'industrie de la défense et une autre de 3,5 milliards pour la recherche et le développement conjoints de technologies et d'équipements.

Une seconde enveloppe de 6,5 milliards d'euros est consacrée à la mobilité militaire en Europe. L'espace n'est pas en reste avec un financement programmé de 13 milliards d'euros pour les systèmes de navigation par satellites Galileo et EGNOS.

"Cela correspond exactement à ce qui est annoncé depuis le lancement du Fonds de Défense avec une dotation de 1,5 milliard d'euros par an", a déclaré à l'AFP l'eurodéputé français Arnaud Danjean, spécialiste des questions militaires.

Un symbole plus qu'une capacité crédible ?

Le Fonds doit permettre de financer des projets montés en coopération, a souligné M. Danjean. La dotation pour la mobilité vise pour sa part à renforcer les capacités logistiques avec des infrastructures routières et ferroviaires utilisables pour déplacer des unités et des équipements militaires de l'Italie à la Pologne, de la France à l'Estonie.

"Tout cela relève du symbole plus que d'une capacité crédible", a toutefois jugé sous couvert de l'anonymat un eurodéputé membre de la commission des budgets.

L'objectif de l'Union européenne est de se renforcer en tant qu'acteur mondial, mais également de se préparer à un éventuel désengagement des Etats-Unis. L'effort financier demandé est aussi justifié par les économies potentielles. "En procédant à des acquisitions communes, nous pouvons économiser près d'un tiers des dépenses actuellement consacrées à la Défense", soutient le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Poste budgétaire nouveau

"L'UE compte actuellement 178 systèmes d'armes différents contre 30 seulement aux Etats-Unis", se plait-il à rappeler. "Lorsque les chefs d'Etat et de gouvernement déclarent que l'Europe doit à l'avenir se mobiliser encore plus fortement pour protéger la population et assurer sa sécurité, ils doivent traduire leurs paroles en actes, répondre aux questions par des moyens financiers concrets", a estimé M. Juncker en février.

Compétence des Etats membres, la Défense est un poste budgétaire nouveau dans le budget européen. Aucun euro n'avait été budgétisé pour la mobilité militaire sur l'exercice 2014-2020 et la dotation du Fonds européen de Défense était de 590 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2018 à 6:35 :
il serait important de savoir qui va profiter des contrats pour la fourniture de l'armement.
Certainement pas la Grèce.
Je pense la surtout à Dassault, Ferrostaal et Rheinmetall et autres bêtes du même genre.
Il serait donc logique que les pays fournisseur contribuent en proportion de leur contrats, ou que les contrats soient en proportion de la participation financière des pays.
a écrit le 01/05/2018 à 10:08 :
Et l'EU les prend où ces 20 milliards € qu'elle n'a pas, dans les poches de qui. D'ailleurs qui est d'accord pour ça, à part bien sûr "le couple franco-allemand", enfin de nom parce que pour le reste ce serait plutôt le divorce. Quand est-ce que l'on sort de cette chienlit d'EU et que l'on passe des contrats avec qui on veut.
a écrit le 30/04/2018 à 18:00 :
Qui va (encore) payer pour cette initiative non budgétisée? Sûrement pas la Grèce et autres pays de l'Est... Décidément cette U.E est un véritable scandale.
Réponse de le 07/05/2018 à 6:33 :
Question incomplète, il est tout aussi important de savoir qui va profiter des contrats pour la fourniture de l'armement.
Certainement pas la Grèce.
Je pense la surtout à Dassault, Ferrostaal et Rheinmetall et autres bêtes du même genre.
Il serait donc logique que les pays fournisseur contribuent en proportion de leur contrats.
a écrit le 30/04/2018 à 11:50 :
Non justement ! l'idée est de développer l'industrie européenne. Vous n'avez pas entendu de l'avion SCAF annoncé récemment et du drone MALE dont la maquette vient juste d'être dévoilée ? ça ne sera pas simple, et j'espère qu'on évitera les erreurs du passé. Mais c'est la seule solution.
Réponse de le 30/04/2018 à 16:12 :
Pour le moment et en regardant les avions des pays européens, il est clairs que c'est pour acheter américain. Avez-vous vu des suédois, polonais, italiens ou espagnols acheter des rafales. Non ils on commandés des F35. Cela fait belle lurette que Dassault ne vend plus aux européens. Même les allemands projettent d'acheter américains, eux dont la devise est d'être tourné vers les Etats-Unis avant d'être tournés vers l'Europe. Parce que les pays européens sont les vassaux des Etats-Unis, il ne faut donc pas s'étonner qu'ils achètent américain. et qu'ils continuent. Il y aura bien quelques miettes pour l'industrie européenne, mais quand on est vassal, on assume sa position de vassal et on achète américain.
a écrit le 30/04/2018 à 9:44 :
"C'est pas grave c'est nous qui payent" (Coluche) surtout pour acheter du matériels américain.
a écrit le 30/04/2018 à 9:39 :
Dont 15 milliards d'achat de matos américain sur étagère...Au fait c'est quoi la politique européenne?
a écrit le 30/04/2018 à 9:34 :
ESPERONS qu'il ne confirons pas cette defense à Jupiter avec sa folie des grandeurs et vouloir egaler
TRUMP
a écrit le 30/04/2018 à 9:16 :
Dumping fiscal, dumping social, extrêmes droitse qui prennent le pouvoir dans l'est, diplomatie européenne inexistante faisant que les autres puissances s'essuient tranquillement les pieds sur nous en permanence, Mike le poulet sans tête continue de jeter les milliards par les fenêtre concernant des projets qui ne verront jamais le jour ou qui nous empoisonnent ou nous font perdre nos boulots, baisser nos salaires et-c... mais permettant certainement aux actionnaires milliardaires d'en pomper plusieurs milliards.

Vite un frexit.
a écrit le 30/04/2018 à 8:37 :
Ce fut lent et laborieux, mais l'important est d'initier les engagements. De toute manière beaucoup de pays n'ont pas d'autre choix que celui de se lier aux autres, sauf à voir leurs budgets militaires devenir exorbitants et de devoir taxer de manière exorbitante leurs populations. Le problème du secteur c'est que, même s'il est indispensable, il n'y a pas de retour sur investissement.
Le contexte est d'autant plus difficile qu'une guerre économique peut survenir à tout moment et risque de nécessiter encore plus de moyens.
Restons EuroUnis.
a écrit le 30/04/2018 à 8:07 :
Après nous avoir désigné nos ennemis, on nous prie de casquer et demain on exigera de nous, d' acheter américain comme les polonais.

L’UPR constate une fois encore que ses analyses, notamment celles développées dans la conférence « l’Europe c’est la paie », sont pleinement vérifiées. Les institutions européennes sont désormais profondément engagées dans un processus de nécrose terminale. C’est l’évolution typique des organisations dictatoriales qui drainent des sommes colossales, mais qui ne font face à aucun contrôle vraiment démocratique et qui ne tolèrent a fortiori aucune remise en cause. Le champ est alors libre pour tous les détournements de fonds et à tous les phénomènes mafieux.

Sauf à considérer que la démocratie est une farce, les parlementaires doivent exiger que l’exécutif rende un rapport annuel public, certifié par des experts comptables, et comparé aux estimations faites au Royaume-Uni ou aux Pays-Bas, sur l’ensemble des coûts que notre appartenance à l’Union européenne occasionne à la France. En distinguant bien les coûts directs d’une part, et les coûts analytiques complets d’autre part.

https://www.upr.fr/communiques-de-presse/7-milliards-dilapides-par-l-union-europeenne-en-2013
Réponse de le 30/04/2018 à 8:55 :
Quant on a A.Soral dans ses sympathisants, on est pas le mieux placé pour utiliser le mot "démocratie". Quant au reste de vos propositions sortir de l EU, de L Euro, de l OTAN etc etc afin de ne plus être dépendant de la CIA, c est du David Vincent !
a écrit le 29/04/2018 à 23:29 :
Budget militaire, c'est mince, mais c'est déjà considérable si l'on regarde les micros-budget de certains petits membres.
Si cela peut contribuer à faire émerger une vision commune de politique étrangère, tant mieux. Car c'est la probablement la clef. Les états méditerranéens regardent vers l'Afrique, ses menaces et opportunités. Les pays d'Europe centrale regardent vers l'Est. Il faut que l'on prenne en compte les interêt de tous dans une telle vision.
Réponse de le 30/04/2018 à 6:38 :
La Coree du sud depense annuellement 40 billion $: Soit 7% de son pib.
Réponse de le 30/04/2018 à 6:44 :
Oui , un bon debut , maintenant reste a voir la vission commune de cette defense europeenne.....
Defendre nos frontières terrestres , maritime et aérienne de notre union serai un bon compromis ...
Réponse de le 30/04/2018 à 10:09 :
@matin calme
Oui mais la Corée du Sud a pour voisin la Corée du Nord et derrière la Corée du Nord , il y a la Chine... Pas de quoi être particulièrement serein.
a écrit le 29/04/2018 à 22:49 :
Tant que cela ne nous fait pas économiser 50 milliards €/an, je m'en fous.
a écrit le 29/04/2018 à 21:38 :
Un Brexit général pour l Europe pas de junker pas de macron Le Roy des missiles pas de Merkel ?
a écrit le 29/04/2018 à 18:08 :
Il faut bien un debut à tous, mais avant tout ils nous faut un nouveau traiter europeen , avec la création effective d'une defense commune au niveau europeen .... Les armee europeen serons de simple garde nationnales... Une defense commune comprends le recrutement de soldâts dàns toute notre union, un budget d'équipement et de fonctionnement europeen , dès volontaire de tous notre union, entraîner ensemble pour defendre nos frontières...
a écrit le 29/04/2018 à 17:55 :
Il serait intéressant de savoir quel pays va contribuer pour combien à ces 20 milliards d'euros pour l'Union européenne de la Défense?
Il serait tout aussi intéressant de savoir quel pays va profiter le plus des commandes d'armement de l'Union européenne de la Défense?
Autrement dit, à qui profite ce nouveau poste budgétaire?
Je ne serais pas étonné d'apprendre que la France et l'Allemagne vont se tailler la part du lion et les autres pays vont surtout payer par rapport à leur PIB.
Donc, transfert de capitaux du Sud vers le Nord. Avec 385000 expatriés en 2017 l'Italie est encore ple dindon de la fête. À quand le prochain Mussolini?
a écrit le 29/04/2018 à 15:37 :
20 milliards!!? Cela correspond a notre obole annuelle a cet administration qu'est l'UE de Bruxelles!! Mais, qui a l'argent commande..., et ce ne sera pas la France qui a perdu sa souveraineté de décision!
Réponse de le 30/04/2018 à 6:25 :
Effectivement cette somme a l'echelle de l'Europe, c'est la soupe a la grimace. Ridicule. C'est pas demain que cette union sera performante.
En comparaison, la Coree du Sud, depense annuellement 40 billion\ US$..
a écrit le 29/04/2018 à 15:27 :
J'espère, pour le bien de notre Communauté, qu'aucun Français ne sera chargé de superviser l'utilisation de cette manne au vu des résultats désastreux de notre personnel politique depuis le Président GISCARD D'ESTAING.
a écrit le 29/04/2018 à 14:18 :
Tout ça va faire des contrats et des emplois pour l'industrie de l'armement française.
Évidemment ça va agacer les eurosceptiques qui, biberonnés aux séries US pendant leur enfance rêvent que la France devienne une colonie américaine.
Réponse de le 29/04/2018 à 15:44 :
Les eurosceptiques ne seront point agacé mais les europhiles surement quand il vont apprendre que leurs entreprises sont délocalisées hors zone!
Réponse de le 29/04/2018 à 19:11 :
@ bah
Je serais effectivement agacé si c'était le cas mais on parle de l'industrie de l'armement, secteur stratégique, pas d'une usine de legos.
Réponse de le 30/04/2018 à 12:45 :
Plus de nation... ,plus d'Etat..., plus de frontières..., plus de secteur stratégique!
a écrit le 29/04/2018 à 13:36 :
@verite : bon, la "pravda", on vous comprendrait mieux s'il y avait moins de fautes d'orthographe et de syntaxe... Ça fait peur....
a écrit le 29/04/2018 à 12:34 :
l europe doit desorme assurez sa defense seul ,mais tous les pays europeens doivent y participer l amerique en a marre de d aide les autres tous les guerres coute tres cher en hommes et en argent, je l ai comprend:; le mieux c est de ne pas faire de guerre mais d avoir un bon service diplomatique et commercial,? ON A MAINTENENT UN PETIT V R P MACRON QUI PARLE ANGLAIS C EST DEJA UN GROS PROGRES???///LA TROP GRANDE SECURITE DES PEUPLES EST TOUJOURS L AVANT COUREUR DE LEURS SERVITUDE ///MARAT///

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :