L'industrie a boosté la croissance en zone euro

L'activité des entreprises de la zone euro a renoué avec la croissance le mois dernier grâce à l'expansion record du secteur manufacturier et à la solidité de celle des services face aux nouvelles mesures de restrictions sanitaires, selon les résultats de l'enquête réalisée par IHS Markit.

3 mn

(Crédits : POOL New)

Les clignotants passent au vert. L'indice composite, qui combine l'activité des services et celle du secteur manufacturier, est remonté à 53,2 en mars contre 48,8 en février et 52,5 en première lecture. L'indice des services remonte lui aussi, se rapprochant de la zone de croissance, à 49,6, un chiffre supérieur à la première estimation que le donnait à 48,8 après 45,7 en février.

"L'économie a résisté aux récents confinements bien mieux que beaucoup ne l'avaient prévu, grâce à la reprise de la croissance de l'industrie manufacturière et aux signes indiquant que la distanciation sociale et les restrictions de mobilité ont un impact bien moindre sur les entreprises des services qu'à la même époque l'année dernière", a déclaré Chris Williamson, économiste d'IHS Markit. La croissance de l'activité manufacturière s'est accélérée en mars pour atteindre son niveau le plus élevé depuis juin 1997, d'après les résultats d'IHS Markit publiées la semaine dernière.

En Allemagne, la croissance dans le privé accélère

La croissance du secteur privé allemand a accéléré en mars pour atteindre son rythme le plus élevé depuis plus de trois ans, avec une performance surprenante du secteur des services malgré la persistance du risque sanitaire.

L'indice des services a ainsi grimpé à 51,5 le mois dernier dans sa version définitive, contre un première estimation à 50,8 et après 45,7 en février, montrent les résultats de l'enquête réalisée par IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI).

Cet indice repasse au-dessus de la barre de 50, soit en territoire de croissance, pour la première fois depuis septembre dernier.

Le rebond des services permet à l'indice composite, qui combine l'activité des services et celle du secteur manufacturier, de progresser à 57,3 contre 51,1 en mars.

L'amélioration repose principalement sur l'assouplissement des mesures prises pour tenter d'enrayer la propagation de la pandémie de coronavirus, souligne Phil Smith, économiste d'IHS Markit.

L'avenir immédiat s'annonce cependant plus incertain, une troisième vague de contaminations menaçant de contraindre le gouvernement à de nouvelles mesures de restriction.

En France, le coup de frein dans les services s'atténue

Le ralentissement du secteur des services en France s'est atténué en mars malgré des restrictions plus strictes liées à la pandémie, montrent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle que réalise IHS Markit auprès des directeurs d'achat.

L'indice des services est remonté à 48,2 contre 45,6 en février et 47,8 en première estimation. L'indice composite, qui combine l'activité des services et celle du secteur manufacturier, est revenu à 50,0 le mois dernier, le seuil qui sépare la contraction de la croissance. Cet indice s'affichait à 47,0 en février et à 49,5 en première estimation.

Le gouvernement français a étendu les mesures de lutte contre le COVID-19 à tout le pays face à l'augmentation des nouveaux cas de COVID-19.

"Après six mois de contraction, les dernières données PMI indiquent une stabilisation des niveaux d'activité dans le secteur privé français", a déclaré Eliot Kerr, économiste chez IHS Markit. "La récente réintroduction de mesures de confinement à Paris constitue un léger revers mais la solidité du sentiment suggère que les entreprises voient au-delà du court terme et se préparent à la réouverture plus large de l'économie", a ajouté l'économiste.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 07/04/2021 à 22:00
Signaler
C'est assez drôle que tous les ultralibéraux bassinent n'importe quoi de favorable à leur cupidité afin de justifier l'injustifiable. Il faudrait que M. MACRON apprenne un peu à lire.

à écrit le 07/04/2021 à 20:30
Signaler
L'industrie et la caravane passe...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.