Olaf Scholz veut l'égalité salariale pour les footballeuses allemandes

Le chancelier allemand Olaf Scholz va rencontrer le directeur de la fédération nationale de football Oliver Bierhoff pour plaider en faveur de l'égalité des salaires pour les footballeuses du pays, a-t-il déclaré lors de la finale du championnat d'Europe féminin entre l'Allemagne et l'Angleterre, dimanche.
Olaf Scholz
Olaf Scholz (Crédits : HANNIBAL HANSCHKE)

L'équipe allemande de football féminin a certes perdu la finale du championnat d'Europe féminin ce dimanche contre l'Angleterre (2-1). Mais elle a remporté une autre victoire encore plus belle. Dans la foulée du match qui se déroulait à Wembley, le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré qu'il allait rencontrer le directeur de la fédération nationale de football Oliver Bierhoff pour plaider en faveur de l'égalité des salaires pour les footballeuses du pays.

« Monsieur Bierhoff et moi avons un rendez-vous », a déclaré le ched du gouvernement allemand au journal télévisé ARD. « Je suis pleinement convaincu que l'égalité des salaires joue un rôle important dans de telles compétitions. »

Salaire minimum en Espagne

Olaf Scholz avait déjà tweeté à la mi-juillet qu'il soutenait l'égalité des salaires pour les joueuses de l'équipe nationale, ce qui a incité Oliver Bierhoff à inviter le chancelier pour discuter du sujet.

« Je suis un peu décontenancé par cette déclaration. Je l'inviterai volontiers », a déclaré Monsieur Bierhoff à l'époque, évoquant la prime record de 60.000 euros versée aux joueuses allemandes après leur victoire à l'Euro 2022.

Ce montant reste toutefois bien inférieur aux 400.000 euros que les hommes recevront s'ils remportent la Coupe du monde au Qatar. La joueuse allemande Lina Magull a réclamé ces dernières semaines un salaire minimum de 2.000 à 3.000 euros par mois pour les joueuses allemandes et a fait état de négociations réussies en Espagne pour un salaire minimum. Les footballeuses allemandes étudient et travaillent parallèlement à leur activité professionnelle, ce qui, selon Magull, ne devrait pas être nécessaire au-delà de la deuxième division.

(Reuters)

Lire aussiLe sport féminin devient (enfin) du big business

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 02/08/2022 à 19:35
Signaler
Bonjour, Est oui chaqu'un sa priorité... Après tous s'est pas comme si la guerre en Ukraine pouvaient enflammé tout le continents... Personnellement je m'inquiétais de la vitesse de fabrication des char léopard 2 , histoire de rembourser la Pologn...

à écrit le 01/08/2022 à 23:51
Signaler
Encore un égalitariste qui n'a rien compris à l'économie de marché et c'est très inquiétant pour l'Allemagne qui s'oriente lentement mais surement vers la médiocrassie... Pourquoi ne propose-t-il pas des compétitions mixtes au nom de l'égalité ...

à écrit le 01/08/2022 à 19:01
Signaler
L'égalité des salaires existerait elle en Allemagne et pas en France?

à écrit le 01/08/2022 à 10:21
Signaler
BEYONCE et FAUDEL font le même métier pourtant ils n'ont pas les mêmes revenus !!! Il faudrait aussi une égalité salariale ... Ha ils ne rapportent pas la même chose, pourtant personne n'est choqué ?

à écrit le 01/08/2022 à 9:04
Signaler
C'est étrange d'être salariés des banquiers et de ne pas comprendre la logique des marchés, le football masculin rapporte des milliards faisant que les joueurs sont bien mieux payés que le football féminin, moins spectaculaire, qui lui rapporte beauc...

à écrit le 01/08/2022 à 6:41
Signaler
Quelle rigolade, le monsieur ne comprend pas qu'il s'agit ni plus ni moins que d'un spectacle, qua'd elles seront capable de rivaliser et juste rivaliser sportivement et en terme de déplacement de foules, là elles pourront envisager d'être payer auta...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.