UE : un taux de chômage au plus bas depuis 2008

 |   |  384  mots
Des demandeurs d'emploi devant une agence pour l'emploi en Espagne en 2015.
Des demandeurs d'emploi devant une agence pour l'emploi en Espagne en 2015. (Crédits : Reuters)
Le taux de chômage a légèrement baissé dans la zone euro en octobre par rapport à septembre, alors que les économistes l'attendaient stable, selon les données publiées jeudi par Eurostat. L'union monétaire comptait 14,34 millions de personnes sans emploi en octobre, contre 14,43 millions en septembre.

L'emploi s'améliore en Europe. Selon les derniers chiffres de l'office de statistiques européen, le taux de chômage en zone euro s'est établi à 8,8% en octobre 2017, en baisse par rapport au taux de 8,9% de septembre 2017 et au taux de 9,8% d'octobre 2016. Du côté de l'Union européenne, le taux de chômage s'est établi à 7,4% en octobre 2017, en baisse par rapport au taux de 7,5% de septembre 2017 et au taux de 8,3% d'octobre 2016. Il s'agit du taux le plus faible enregistré dans l'UE28 depuis novembre 2008. Ce chiffre est légèrement meilleur que celui anticipé par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur 8,9%, soit le même niveau qu'en septembre.

Un chômage au plus bas en Allemagne

Parmi les Etats membres, les taux de chômage les plus faibles en octobre 2017 ont été recensés en République tchèque (2,7%), à Malte (3,5%) ainsi qu'en Allemagne (3,6%). Les taux de chômage les plus élevés ont quant à eux été enregistrés en Grèce (20,6% en août 2017) et en Espagne (16,7%). En glissement annuel, le taux de chômage a baissé dans tous les Etats membres excepté en Finlande où il est resté stable. "Les baisses les plus marquées ont été observées à Chypre (de 13,1% à 10,2%) et en Grèce (de 23,4% à 20,6% entre août 2016 et août 2017)". En France, le chômage s'est élevé à 9,4% de la population active en légère baisse par rapport à septembre (-0,1%).

Les jeunes toujours frappés par le chômage

Malgré plusieurs signes d'embellissement, les jeunes sont toujours frappés par un chômage important. Selon les chiffres publiés ce jeudi, le taux de chômage des jeunes s'est établi à 16,5% dans l'UE28 et à 18,6% dans la zone euro, contre respectivement 18,2% et 20,3% en octobre 2016. Les taux les plus faibles en octobre 2017 ont été observés en Allemagne (6,6%) et en République tchèque (7,2%), tandis que les plus élevés ont été enregistrés en Grèce (40,2% en août 2017), en Espagne (38,2%) et en Italie (34,7%). Les jeunes des pays de l'Europe du Sud, qui ont subi la crise économique de plein fouet et des mesures d'austérité à répétition, ont ainsi été durement touchés par le fléau du chômage.

>> Lire aussi Emploi des jeunes : la France à la traîne en Europe

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2017 à 7:01 :
Soyons francs, cette reprise est surtout due à la BCE et les taux d'intérêt très bas pratiqués par Draghi!
a écrit le 03/12/2017 à 7:47 :
Cela ne concerne pas la France. D'où vient notre chomage? Notre chomage est lié à la démographie.
a écrit le 01/12/2017 à 14:55 :
Merci Draghi et surtout bravo pour avoir résisté aux pressions d'Outre Rhin.
Il faut que tu tiennes jusqu'au bout.
Donner du temps au temps pour sauver l'Europe.
a écrit le 01/12/2017 à 14:27 :
Dorénavant en néolibéralisme on ne peut plus parler que du chômage sans prendre en compte les chiffres de la pauvreté, le pouvoir d'achat et les salaires sinon nous n'avons plus qu'une propagande tacite de la sorte.

"L’enfer du miracle allemand" https://www.monde-diplomatique.fr/2017/09/CYRAN/57833

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :