Cyrus Vance, le procureur américain qui tient le sort de la BNP entre ses mains

Le procureur fédéral de l'État de New York est parmi ceux qui décideront du destin de BNP Paribas, soupçonnée de transactions avec des pays placés sous embargo américain et menacée d'une amende record aux États-Unis. Portrait.
Cyrus Vance a déjà fait gagner à la ville de New York des centaines de millions de dollars grâce aux négociations clôturant les poursuites engagées dans le cadre d'infractions économiques majeures. (Photo: Reuters)
Cyrus Vance a déjà fait gagner à la ville de New York des centaines de millions de dollars grâce aux négociations clôturant les poursuites engagées dans le cadre d'"infractions économiques majeures". (Photo: Reuters) (Crédits : Reuters)

Le sort de BNP Paribas est désormais aussi entre ses mains. Procureur fédéral de l'État de New York, Cyrus Roberts Vance fait partie de ceux qui décideront des suites à donner à l'enquête contre la banque française, initiée par le régulateur bancaire du comté de New York, Benjamin Lawski.

Aux commandes dans l'affaire DSK

L'homme était déjà connu en France pour avoir été aux commandes dans l'affaire DSK avant que Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, ne s'empresse de le rencontrer la semaine dernière à New York pour plaider la cause de BNP, selon le New York Times.

Initiateur de la création d'une unité spécifiquement chargée d'enquêter sur les "infractions économiques majeures", il a déjà fait gagner à la ville de New York des centaines de millions de dollars grâce aux négociations clôturant les poursuites engagées dans ce domaine.

Fils d'un juriste éminent

Né en 1954 dans la ville où il officie aujourd'hui, le procureur a la politique et le droit dans le sang. Son père, Cyrus Roberts Vance Sr., était non seulement avocat, mais a participé à plusieurs gouvernements américains, sous la présidence de John Kennedy, de Lyndon Johnson et ensuite de Jimmy Carter, qui le nomme Secrétaire d'État des États-Unis de 1977 à 1980.

Dès son plus jeune âge, Cyrus Jr. fréquente ainsi les cercles du pouvoir et milite très tôt dans les rangs du parti démocrate.

Défenseur des femmes

Après s'être diplômé à Yale, "Cy", un surnom donné par ses proches collaborateurs, obtient en 1982 un doctorat à l'Université de Georgetown, qui lui permet de travailler comme assistant du procureur de l'État de New York, Robert Morris Morgenthau.

Mais, en 1989 il met sa carrière de procureur entre parenthèses pour s'installer à Seattle, où il ouvre son cabinet d'avocat. Il parvient à se faire connaître notamment en 1995, lorsqu'il défend 29.000 salariées de Boeing, qui accusent leur employeur de discrimination sexuelle. Il arrive à obtenir 72,5 millions de dollars de compensation, se forgeant ainsi une réputation de "défenseur des femmes".

"Victime collatérale" de l'affaire DSK

En 2005, Cyrus Vance revient sur la côte Est, pour rejoindre en tant qu'associé un autre cabinet d'avocats. Là, en 2009, il est plébiscité (91% des voix) procureur de l'État de New York pour le Parti démocrate, succédant ainsi à son ancien patron, Robert M. Morgenthau, qui l'avait soutenu lors de l'élection.

C'est sous cette casquette qu'en 2011 Cyrus Vance se retrouve chargé de l'affaire Strauss-Kahn. Il lui incombe de prouver la culpabilité de celui qui est alors président du FMI. Une responsabilité qui se solde en échec.

Accusé de vouloir profiter de la couverture médiatique de l'affaire lorsqu'il décide, un peu trop vite selon certains, de poursuivre l'ancien patron du FMI, il est blâmé par le défenseurs des droits des femmes lorsque, doutant de la crédibilité de la plaignante, Nafissatou Diallo, il demande au juge d'abandonner toutes les charges. Pas de quoi toutefois empêcher sa réélection en 2013, avec 85% des voix.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 12/06/2014 à 16:20
Signaler
La justice doit etre impartiale pour etre respectee. Alors les délits de faciès cela ne grandit pas la justice américaine. Les Goldman Sachs qui ont ruiné les épargnants américains, les banques qui blanchissent l'argent de la drogue n'ont eu que de...

à écrit le 10/06/2014 à 15:08
Signaler
C'est fou le nombre de personnes qui ne defendent pas la france leur pays ! toujours pret a prendre la defense de l'allemagne ou des usa je comprend mieux ce qui c'est passe en 1940

à écrit le 06/06/2014 à 10:25
Signaler
belle image que les Français donnent d'eux ! après l'affaire DSK, l'affaire BNP, bien plus grave ! voilà une banque qui viole délibérément un ou des embargos contre un ou plusieurs pays déclarés comme ennemi de notre meilleur allié. Ces mêmes pays ...

le 07/06/2014 à 10:58
Signaler
I guess that yo're probbly a Us citizen, bullshit !

le 08/06/2014 à 13:09
Signaler
les croisades sont occidentale et on l'inverse cest bien l'occident qui est responsable des premiers genocide d'une querelle a degenerer en ce genocide

le 10/06/2014 à 15:02
Signaler
Les usa ne sont pas present a cuba et en iran peut etre ? que les usa reste chez eux je vous rappelle que De gaule ne voulait pas feter le debarquement lui n'etait pas un caniche des americains

à écrit le 06/06/2014 à 9:54
Signaler
Il ne sert à rien de gesticuler pour défendre une banque qui c'est moqué ouvertement des loi du pays ou elle fonctionne, tout cela après avoir escroqué la France de plusieurs millions sous Sarkozy (qui leur en fait l'aumône) il faut rappelé que le mo...

à écrit le 06/06/2014 à 9:45
Signaler
SI BNP avez respecter l'embargo US elle ne serait pas sanctionnée.Mais la pauvre FRANCE pour laquelle des milliers de soldats US sont morts est devenue le symbole de toutes formes de délinquence: Sarkozy Cahuzac Hollande ...sans compter les Courtisan...

à écrit le 06/06/2014 à 9:20
Signaler
Il faudrait pas qu'un sentiment anti français se développe aux USA. Il faut aussi dire qu'ils sont les premiers à violer les embargo qu'ils font peser sur les autres. Pour la Russie, les américains ont bloqué plusieurs de nos satellites parce qu'il...

le 06/06/2014 à 10:26
Signaler
Bonjour, Pouvez vous citer les lanceurs US équipés de moteurs russes?

le 09/06/2014 à 20:38
Signaler
Bonjour mandrake, Atlas V => propulsé par le RD-180 (tiré du Zenit) Antares => propulsé par le NK-33 (tiré de la N-1 lunaire)

à écrit le 06/06/2014 à 9:08
Signaler
le plus francophobe des procureurs américains, celui qui a humilié DSk devant la planéte.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.