L'assurance vie n'est plus le placement préféré des Français...ni des assureurs

 |   |  1063  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Que va devenir l'assurance vie ? La collecte baisse fortement, les retraits restent élevés et cela risque de ne pas changer car les perspectives de rendement pour les assurés diminuent et la rentabilité pour les assureurs diminue aussi ! L'ex-placement préféré des Français va devoir évoluer.

Rien en sera plus jamais comme avant pour l'assurance vie. Il y a encore deux ans, elle attirait les trois-quarts de l'épargne financière des ménages français...alors que l'an dernier elle n'en draînait plus qu'un quart. Et "cette tendance se poursuit en 2012", a reconnu Jean-François Lequoy, délégué général de la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA),  lors de la présentation des chiffres du secteur fin juin.

Un désamour qui profite au Livret A et au Livret de développement durable (LDD),  sans risque, sans taxe et finalement assez rentables dans le contexte actuel avec un taux de 2,25% par an. Un désamour qui peut aussi s'expliquer par la volonté des banques - qui distribuent historiquement plus de 60% de l'assurance vie- d'orienter une plus grande partie des flux financiers de leurs clients vers des produits qui apportent plus de liquidités aux établissements, c'est-à-dire vers des produits d'épargne purement bancaire.

Le Livret A a le vent en poupe

Si le Livret A s'achemine vers un record de collecte, à l'inverse, les retraits sur les contrats d'assurance vie continuent de dépasser le montant des versements. Résultat : 4,7 milliards de collecte nette négative au premier semestre qui fait suite à une collecte négative pendant cinq mois consécutifs d'août à décembre en 2011. Et cette tendance pourrait bien être durable car les taux de rendements sur les fonds en euros de l'assurance vie (la partie sans risque avec capital garanti) vont continuer de baisser.

Des performances faibles en prévision pour l'assurance vie

De 4,1% en 2007, la performance moyenne des fonds en euros est passée à 4% en 2008 puis 3,7% en 2009, 3,4% en 2010 et 3% en 2011. Compte tenu de la volatilité des marchés, peu de sociétés se risquent aujourd'hui à des prévisions pour la fin de l'année. A une exception notable : le  premier assureur vie français, CNP Assurances, a annoncé qu'il prévoyait 2,7% comme rémunération des fonds en euros de ses contrats au titre de l'année 2012, ce qui donne une indication précieuse.

Avec la faiblesse des taux de rendement des obligations souveraines françaises ou allemandes vers lesquelles se sont souvent repliés les assureurs car elles sont jugées moins risquées, il est de toute façon très peu probable que le taux remontent ou même se stabilisent. Et pour les compagnies et leurs sociétés de gestion, pas question de jouer avec le feu. "Pour éviter de subir une trop grande volatilité, nous ne revenons pas sur les "PIIGS" (Portugal, Italie, Irlande, Grèce et Espagne). Sur l'Espagne, où les obligations d'Etats sont très volatiles, nous préférons nous priver de rendement élevés, plutôt que de prendre le risque d'une décote de 30%.", explique à La Tribune Pascal Heurtault, responsable des investissements d'Aviva Investors, qui pilote le fonds général des contrats d'Aviva Vie et celui de l'AFER.

La prévoyance beaucoup plus rentable  pour les assureurs

Même s'ils cherchent à diversifier leurs investissements (notamment vers les obligations d'entreprises, l'immobilier ou les infrastructures) pour améliorer les performances de leurs portefeuilles, les assureurs avouent sans fard que leur priorité n'est plus de collecter de l'assurance vie-épargne. Et pour cause : elle ne rapporte plus suffisamment. Les marges bénéficiaires sont bien plus élevées sur les produits de prévoyance qui couvrent un risque comme le décès, l'invalidité ou encore la dépendance.

CNP Assurances indiquait ainsi, lors de la présentation de ses résultats semestriels vendredi 27 juillet, que la marge sur les produits dits " de risque" progressait de 2 points en un an soit de 12,6% à 14,6% pour le ratio résultat brut d'exploitation sur chiffre d'affaires. Dans le même temps (voir graphique 1 ci-dessous), la marge baissait légèrement pour les produits d'assurance vie épargne de 0,26% à 0,24% pour le ratio résultat brut d'exploitation sur encours moyens. La marge recule également pour les produits d'assurance retraite de 0,34% fin juin 2011 à 0,20% fin juin 2012.

Il apparaît aussi clairement que CNP voit son résultat d'exploitation fortement progresser (+32,6%) sur les produits dits "de risque" comme l'assurance décès, l'assurance emprunteur, l'assurance contre l'invalidité ou la dépendance plutôt que sur les produits d'épargne (-24,6%) ou sur les produits de retraite (-55,3%) comme le montre le graphique n°2 ci-dessous.

CNP n'est d'ailleurs pas un cas isolé. Le groupe Axa a lui aussi décidé de réorienter son activité d'assurance vie davantage vers la prévoyance plutôt que vers l'épargne.  Avec 45% de marge sur les affaires nouvelles au premier trimestre 2012 ( et même 47% pour l'ensemble de 2011) la prévoyance et la santé dépassent de loin l'assurance vie en euros dont la marge s'est établi à -6% fin mars (-4% fin 2011).

Un encours considérable de 1370 milliards d'euros

L'âge d'or de l'assurance vie "classique" est donc certainement terminé. Ce placement "à tout faire" va devoir évoluer vers de nouvelles formules pour tenir compte des contraintes de performances, des nouvelles attentes des clients et de la concurrence. Pour autant, ce changement ne se fera que très progressivement car les 1370 milliards d'euros actuellement placés en assurance vie vont en grande majorité rester sur leurs contrats d'origine.

La question du réemploi par les épargnants de l'argent retiré de leurs contrats d'assurance vie (63,2 milliards sur les six premiers mois de 2012) et de la destination des nouveaux versements, se pose néanmoins. Les assureurs doivent donc trouver des solutions attractives et rentables pour tous (pour les assurés comme pour les compagnies) afin de capter cette épargne.

Trois scénarios s'offrent à eux : proposer  des produits mixtes qui combinent épargne et prévoyance ; proposer des produits plus financiers avec des perspectives de gains plus élevées mais une garantie sur le capital différée dans le temps jusqu'au terme du placement ; et enfin, proposer des produits d'assurance vie "packagés" par type d'usage, par exemple pour avoir un revenu complémentaire à la retraite, pour transmettre son patrimoine, pour un projet (achat immobilier ou études des enfants notamment), etc.

 

Graphique 1 :
La prévoyance dégage plus de marge que l'épargne chez CNP Assurances

Source : CNP Assurances.
RBE: résultat brut d'exploitation
CA : chiffre d'affaires
pts : points
 

 

Graphique 2 :
Le résultat d'exploitation de CNP progresse rapidement sur les produits de risque

Source : CNP Assurances.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/08/2012 à 12:18 :
Les assurances vies proposées par les banques sont de tous temps classées en dernieres positions. Ce qui est tout à fait normal. Le bilan de la banque passant avant celui du client.
a écrit le 01/08/2012 à 8:51 :
Cet article va donner une excuse de plus au gouvernement actuel pour accentuer les prelevements obligatoires sur l'assurance vie...
Pourquoi ce desenchantement ? Faut-il rappeler que la crise aidant, les menages ont de plus en plus besoin de piocher dans leurs economies.
Et les banques se frottent les mains : elles ont besoin de liquidites et incitent tres fortement leurs clients a deposer leur argent sur leurs livrets.
Il ne faut pas se voiler la face et croire tout ce que racontent les journalistes !
Réponse de le 01/08/2012 à 11:07 :
Vous vous contredisez, vous dites les ménages pioches dans les économies et que les banques se frottent les mains pour cela, justement non. Encore un qui mélange tout.
Réponse de le 01/08/2012 à 11:40 :
Il n'y a pas forcément contradiction : je peux avoir une assurance vie et besoin d'argent. Je transfère l'assurance vie sur un compte à liquidités dont le contenu augmente même si je puise dedans.
a écrit le 31/07/2012 à 14:41 :
J'ai acheté un lingot en 1981 et il m'a fallu attendre 2011 pour retrouver le prix d'achat dans les cours .Je ne l'ai pas vendu mais reconnaissez que c'est vraiment de l'épargne de précaution s'il faut attendre 30 ans pour avoir l'opportunité de vendre !
Réponse de le 31/07/2012 à 15:01 :
Ah oui ? Meme si vous faites exprès de choisir la date de 1981, date ou l'or a connu une forte croissance en raison des risques de l'économie de l'époque qui a poussé les gens a en acheter massivement sur une courte période, je vous informe que l'once d'or en 1981 valait 675 USD, aujourd'hui elle est à 1625 USD, soit 240 % en 30 ans. De mon point de vue vous avez fait une excellente affaire, surtout qu'entre temps les monnaies papier ont subit 5% d'inflation en moyenne et donc ont perdues énormément de leurs pouvoirs d'achat.
Je vous informe aussi que l'or à gagner 700 % en 10 ans, et 25% en 1 an. Mais encore une fois ce n'est l'or qui monte mais les monnaies papiers qui s'affaiblissent, et mécaniquement les épargnants acheteurs reviennent au fondamental en achetant de l'or, comme depuis 6.000 ans d'ailleurs. Relisez votre histoire non pas sur les 30 dernières années, c'est un peu juste il me semble.
Réponse de le 31/07/2012 à 15:29 :
En 1981 avec l'arrivée de la gauche au pouvoir j'avais crains pour mes économies ,j'avais donc acheté un lingot dans une banque et payé 85.000 fr soit environ 12.800 ? et bien si vous regardez les cours il a fallu attendre 2011 pour revenir à ce cours .
Réponse de le 31/07/2012 à 15:50 :
C'est faux car l'once état à cette époque à 675 USD, aujourd'hui il est à 1625 soit 240 % sur cette période, et si vous l'aviez acheté en 1986 il n'était qu'à 300 USD l'once, soit 540 % en 25 ans, et si vous l'aviez acheté en 2000 vous auriez fait + de 600 % en 1é ans, c'est étrange comme les détracteurs de l'or nous annonce toujours des dates d'achat les moins favorables depuis ces 30 dernières années pour essayer de nous prouver que l'or ne remplit pas son role de protection du patrimoine, alors que c'est ce qu'il fait depuis 6000 ans.
Réponse de le 31/07/2012 à 16:08 :
Faux le cours en 81 était de 675 USD l'once, il est remonté à ce cours depuis 2005, soit 7 ans avant 2012 cr aujourd'hui il est à 1625 USD en 2012. Si vous l'aviez acheté en 2002 vous auriez déjà réalisez (si vous l'aviez vendu en 2012) plus de 700 % !! Il est facile d'utiliser des dates ou l'or a été le moins intéressant à l'achat pour essayer de démontrer une fausse vérité. La vérité c'est que l'or protége les acheteurs de l'inflation, de la dévaluation ou de la disparition de la monnaie papier, des banques et du racket fiscal, et rien n'est aussi avantageux que lui est vendable n'importe ou et n'importe quand si vous avez besoin de monnaie papier.
Réponse de le 31/07/2012 à 16:14 :
Je m'adressais à "pNv6wY " et non à "Gold", bien sur....
Réponse de le 01/08/2012 à 0:49 :
petit cours d'economie pour les nuls : ^^
675USD de 1981 c'est très différend de 675$ de 2012!

En dollars "constants" , c'est à dire en tenant compte de l'inflation qui fait qu'un dollar de maintenant vaut beaucoup moins en terme de pouvoir d'achat qu'un dollar d'y a 30 ans, c'est bien "Gold" qui est le plus proche proche de la réalité.
Non seulement il n'a rien gagné avec son or acheté en 1981, mais il n'a meme pas compensé l'inflation (+ 168% d'inflation de 1981 à 2012, alors que la valeur de son or n'a augmenté "que" de "140%) .
Même un placent de cet argent sur un livret A aurait été bien + rentable.

Les gens qui achètent de l'or maintenant risque bien d'avoir quelques surprises au moment de la revente dans quelques années, surtout si le moment de la vente est subi (chomage, maladie , etc..)

Par contre pour ceux qui ont acheté vers 2002 , c'est "jackpot" en effet si ils revendent maintenant, ou m^me plus tard , tant qu'il s'agit d'une période de crise.
Réponse de le 01/08/2012 à 1:49 :
à TOM, désolé mais il s'agit de + 240 %, et non 140 % comme vous l'écrivez, votre petite démo tombe donc à l'eau d'un seul coup. Par ailleurs vos prédictions de gourou quand aux éventuelles surprises pour revendre son or dans le futur n'engage que votre boule de cristal, et j'aimerais que vous nous disiez ce que donnera le Livret A et ses 2,25% de performance à l'année, juste pour comparer la aussi. Ah oui vous nous dites que le Livret A sur la meme période aurait été plus rentable ?? On croit réver, reprenez votre calculette car l'or à réalisé + 240 % de 81 à 2012, et plus de 700 % en 10 ans. Est ce que vous savez compter ? L'or est de plus en plus demandé et vous prévoyez qu'il sera difficile de le revendre dans le futur ? Pouvez vous nous livrer votre science et vos preuves tangibles pour illustrer votre délire ?
L'or est non seulement une valeur refuge pour se protéger des monnaies papier qui perdent leur valeur, mais il semble qu'il soit également un des placement le plus rentable sur du moyen long terme. CQFD !!
a écrit le 31/07/2012 à 14:31 :


Il n'y a pas de bulle sur l'or....

Il est vrai que la demande en or s?intensifie. Il n?est pas certain que le prix de l?or se voit à nouveau quintupler au cours de ces dix prochaines années. Mais aucun de ces deux faits ne justifie qu?il puisse exister une bulle sur l?or.

En réalité, toute personne décrivant l?or comme étant l?objet d?une bulle ne sait pas de quoi elle parle?



Mythe n°1. ?Le marché de l?or est un marché très prisé?

Les journaux et magazines financiers débordent tous d?articles traitant de l?or, mais les niveaux réels d?investissement sur l?or demeurent très bas. Au début des années 1980, les clients des banques privées étaient supposés investir 3% de leurs richesses sous forme d?or. Aujourd?hui, plus de 500 des analystes ayant assisté à la dernière conférence du LBMA à Berlin ont avoué ne posséder que très peu de métaux précieux (soit entre 0 et 10% de leur épargne). Nous sommes bien loin de la saturation dont parlent certains.



Mythe n°2. ?Le prix de l?or a flambé jusqu?à atteindre 1500 dollars sans connaître la moindre correction?

Au regard des autres bulles que nous connaissons, il est clair que le cas du marché de l?or est différent. Le prix de l?or en dollars a augmenté de 70% au cours de ces trois dernières années, alors que les actions Américaines ont pris 160% sur la même durée dans les années 1920, et que le Neuer Markt Allemand a pris plus de 1600% depuis 1997. La bulle des Mers du Sud de Londres, survenue en 1720, a pris 900% en 5 mois ! Ce qui fait de l?or un bien remarquable ne réside en rien dans son augmentation de prix, mais dans la longévité de son marché haussier ? apportant des retours annuels importants à ses investisseurs depuis 2001.



Mythe n°3. ?Le prix de l?or s?effondrera lorsque les taux d?intérêt seront relevés?

Uniquement si ces mêmes taux d?intérêts devenaient supérieurs au taux d?inflation. Quelles sont les chances qu?une telle situation se produise ? Les gens se tournent vers l?or lorsque la monnaie ? son plus grand compétiteur en tant que réserve de valeur ? est dévaluée. Les taux d?intérêts réels aux Etats-Unis, inférieurs à zéro, ont coûté aux épargnants plus de 3% de leur pouvoir d?achat au cours de ces 18 derniers mois. Les taux d?intérêts sont actuellement à leur niveau le plus bas par rapport au taux d?inflation depuis 1980. A cette époque, le coût de la vie était en très forte hausse.



Mythe n°4. ?L?inflation va bientôt ralentir?

Comment cela est-il possible ? Le coût de la vie est élevé pour tous, et les salaires sont actuellement bas. Selon les bilans officiels, l?Indice des Prix à la Consommation a augmenté de 11% depuis cinq ans. Le QE3 se fait de plus en plus ressentir, grâce à la Fed et ses projets destinés à lutter contre la déflation. Si tout cela doit avoir quelque conséquence sur le taux d?inflation aux Etats-Unis, cette dernière ne s?avèrera certainement pas positive.



Mythe n°5. ?L?or n?est pas un investissement valable puisqu?il n?apporte aucun intérêt?

Un argument désespéré, mais qui reste vrai ? spécialement en ce qui concerne la situation dans laquelle se trouvait le marché de l?or il y a encore dix ans, alors que son prix avoisinait les 260 dollars. Il n?est pas sûr que l?or continue indéfiniment de voir son prix grimper, ce qui rend sa rentabilité incertaine. Il est facile d?accuser un acheteur d?or de ?sur-optimisme? (définition de bulle donnée par Charles Kindleberger), mais le marché de l?or ne pourrait plus être qualifié ?d?exubérance irrationnelle? (termes de Robert Shiller) si le prix de l?or continuait de grimper après dans le même temps que l?économie se relevait.



Mythe n°6. ?Le prix de l?or s?effondrera lorsque l?économie mondiale se redressera?

N?est-il pas impossible de pouffer de rire à la lecture de ce simple mot : ?lorsque?. Au-delà de son impact sur les taux d?intérêts, la croissance économique n?a que très peu à voir avec le prix de l?or. Le prix de l?or s?est effondré face au dollar durant les récessions de 1980 et 1990, et n?a vu son prix en dollars tripler que durant les années 2003 à 2007. Au cours de ces quarante dernières années, l?or présente une corrélation avec le PIB, bien qu?insignifiante, à raison de -0,11 par an. En Chine, deuxième plus important pays en termes d?achats d?or, ce chiffre est de 0,08 depuis 2005. Le prix de l?or en roupies depuis 1996 ne présente qu?une corrélation de 0,32 par rapport au PIB de l?Inde.

Beaucoup ont commencé à parler de bulle sur l?or au cours de l?année 2008, alors qu?il s?affichait à 1000 dollars l?once. D?autres ont rejoint ce discours lorsqu?en 2009, son prix passait à 1200 puis 1300 dollars l?once. Au cours de l?année 2011, le prix de l?or a franchi la barre des 1500 dollars, aujourd'hui l'once est au dessus de 1600 dollars. En réalité, les raisons fondamentales pour lesquelles les investisseurs privés se tournent vers l?or se sont simplement multipliées.
La monnaie fiduciaire traverse aujourd?hui une crise du fait des dettes et déficits actuels, étant les plus importants jamais enregistrés en période de paix. Les achats d?or des banques centrales et des particuliers Chinois continuent d?augmenter dans le même temps que le pouvoir économique semble se diriger vers l?Orient.

Alors un seul conseil : Achetez de l'or rapidement avant qu'il soit de moins en moins disponible !!
a écrit le 31/07/2012 à 14:19 :
Pour ma part la baisse de rendement des fonds en euro s'explique par la perte de valeur de la dette Grec déjà perceptible sur les rendements 2011.
Réponse de le 01/08/2012 à 10:23 :
Non les bons fonds en euro ne sont pas investis en Grece.... renseignez vous aupres de votre conseiller , votre assureur ou votre banquier ils doivent vous communiquer sur quels supports leur fonds en euro est investit
Réponse de le 01/08/2012 à 12:46 :
L'or ne sert à rien - du moins son coût actuel est, mettons 100 fois plus élevé que celui que son usage industriel lui confèrerait. En conséquence, c'est donc un produit de pure, d'absolue spéculation et par là même, bien risqué.
Réponse de le 01/08/2012 à 20:25 :
à "L'or ....riqué". Vos arguments sont bidons, et ne veut rien dire. Au dela de vos délires l'or est une monnaie depuis 6.000 ans et seule cette monnaie, ou une monnaie papier dument lié à l'or, assure la stabilité économique et l'impossibilité pour les banksters et les gouvernements de la manipuler. Dés que la décorrélation de la monnaie papier de l'or est mise en place, comme en 1971, l'inflation ruine petit à petit ceux qui la possèdent, et la sur impression du papier monnaie amènent à ce qui arrive maintenant, c'est à dire une montagne de dette à cause d'une imprimerie sans fin, et par la suite des dévaluations ou des disparition des monnaies papiers (comme cela s'est toujours produit pour les memes raisons depuis des siècles).
Les épargnants acheteurs d'or ont bien raison de se prémunir de tout cela pour sauvegarder leurs économies, et pour leurs familles, contrairement à vous qui vivez dans vos délires mystiques ahurissants.
Achetez de l'or rapidement tout le temps que cela est encore possible.
Réponse de le 01/08/2012 à 22:56 :
Moi j'évite la pure spéculation : j'achète et je revends des matières premières utiles à l'industrie, nécessaires à la production, y compris des matières premières alimentaires. L'or est inutile et dangereux : il ne repose que sur la croyance populaire et inefficace. C'est très fragile : l'or sera la première valeur sacrifiée en cas de vrai retournement économique qui oblige à se recentrer sur les produits et biens nécessaires à la production et générateur de plus-value.
Réponse de le 02/08/2012 à 14:58 :
pNv6wY et Tom ont entièrement raison.
Réponse de le 02/08/2012 à 15:18 :
Oui, pNv6wY et Tom ont entièrement raison. Gold doit lire des livres d'initiation à l'économie avant de reprendre la discussion sur l'or. Voilà : en 1980, l?or frôle les 850 $. Mais si l'on calcule le cours en dollars actuels, l'or qui était à 850 $ en 180 passe à? 2 176 $. En réalité, nNv6wY n'a toujours rien gagné.
a écrit le 31/07/2012 à 12:21 :
L'assurance-vie sert à payer la dette du pays. En augmentant brutalement la fiscalité, en dégoûtant les épargnants, l'état se tire une balle dans le pied !
Réponse de le 31/07/2012 à 13:03 :
Les fonds en euro financent l'état français ben quand il n'y aura plus que les chinois pour financer la gabegie de la republique...........on pourra toujours pleurer!
Réponse de le 31/07/2012 à 13:38 :
Les Chinois ne sont pas intéressés par la France, au contraire.
Réponse de le 31/07/2012 à 17:39 :
Ils attendent patiemment les valeurs à la casse, les ventes de bijoux de famille...en Grèce ils font actuellement leurs emplettes sur les infrastructures.... e
Réponse de le 31/07/2012 à 17:42 :
à Rouge : Non l'état ne se tire pas une balle dans le pied mais fait 2 cures de vitamines. Tout d' abord il profite conjoncturellement (effet d' aubaine ?) de la baisse des taux, et donc du rendements des AV. Enfin il augmente les impôts pour réduire sa dette. Vous confondez votre situation à celle de l'état français.
Réponse de le 31/07/2012 à 17:58 :
Les chinois achètent les infrastructures en Grèce ? Et bien ils ont tort, car ça ne vaut rien. Pareil pour les valeurs a la casse ou les bijoux de famille, qui ne valent rien, ils ont tort d acheter, ils s en rendront compte assez vite.
a écrit le 31/07/2012 à 12:14 :
Mieux que le livret A il y a le livret Or. On épargne à partir de 50 euro par mois qui servent à acheter de l'or physique en petit lingotins, et qu'on peut recevoir chez soi, en ne dépendant plus des banques ou de la fausse monnaie papier Euro, tout en restant liquide au cas ou.
Réponse de le 31/07/2012 à 12:58 :
Oui je connais, et l'or a fait + 24% en 1 an, mais ce n'est pas l'or qui monte, c'est l'euro qui baisse, ce sont des vases communiquant. L'or protégé notre épargne de l'inflation, car en fait il est de 5% par an, et non environ 2% comme on nous le dit. Donc sur un livret A vous perdez presque 3 % par an de votre pouvoir d'achat si vous n'épargnez qu'en euro, ou sur des produits d'assurance vie en euro. Il n'y a que l'or qui échappe totalement au systéme bancaire, et au racket étatique. A vous de choisir...
Réponse de le 31/07/2012 à 13:40 :
On va le garder sous son matelas dans un coffre ? Et vous avez vu les pubs qui achètent notre or...et que l'état français vend son or ! Donc oui l'or est un bon placement, les gens qui vendent leur or n'ont rien compris.
Réponse de le 31/07/2012 à 13:42 :
Comme tous les actifs, l'or est trop cher ''bullesque"
Pendant la crise des années 30, tout s'est effondré ...
À méditer !
Réponse de le 31/07/2012 à 13:55 :
les performances brutes ne veulent rien dire : vous oubliez les taxes : taxe sur les métaux précieux ou la taxe sur les plus values avec décote annuelle en capital ( au choix ) ! Ajoutez à cela les commissions des intermédiaires, la volatilité du cours et la liquidité relative du placement et vous en reviendrez.
Réponse de le 31/07/2012 à 13:57 :
L'or... et l'argent!! qui ont a peu près le même comportement, même si l'argent a tendance a bouger plus vite et cela a la hausse comme a la baisse. de même le ratio historique or/argent est de 15 alors que aujourd'hui il est de 52... donc belle opportunité. un autre avantage est qu'il est plus facile de libéré 30e ( prix d'un hercule) d'un budget que 250e le prix d'une union latine. Maintenant tou claqué en Métaux n'est pas la solution, la solution c'est DIVERSIFIER a la fois dans vos placement mais aussi dans les banque. Enfin c'est mon opinion. Rien de plus.
Réponse de le 31/07/2012 à 14:00 :
L'or est cher, mais corriger a dollars constant ( inflation officiel prise en compte) il est assez loin de ces sommets, même si moins bon marché que il y a 10 ans en effet.
Réponse de le 31/07/2012 à 14:16 :
L'Australie, l'Afrique du Sud, la Russie, multi-multi-multi-milliardaires en réserves d'or ! L'or va monter, c'est obligatoire, vu que les mines vont fermer d'ici 50 ans.
Réponse de le 31/07/2012 à 14:21 :
Non pas de bulle possible pour la simple et bonne raison que pour faire une bulle il faut une offre très supérieure à la demande , comme lorsque le marché immobilier est saturé. Le marché de l'or n'a rien à voir avec une bulle pour la simple raison que les bulles sont le résultat d'un grand nombre de possédants qui ne trouvent pas d'acquéreur s'ils veulent vendre, comme l'immobilier dans les années 90 en France, ou actuellement en Espagne, mais aussi lors de l'éclatement de la bulle Internet en 2000, ou les produits boursiers depuis 2008. C'est toujours le meme principe : l'offre est très supérieur à la demande. Ce qui n'est pas le cas de l'or car très peu de gens en ont, moins de 1% dans le monde, alors que de plus en plus d'acheteurs en veulent (toutes les banques centrales veulent reconstituer leurs stocks pour se couvrir des disparitions possibles des monnaies papiers). L'or a le meme pouvoir d'achat qu'il y a un siècle, avec 10 grammes d'or on pouvait acheter un vélo, c'est encore le cas aujourd'hui. J'ajoute que l'or nous livre ses 6.000 ans d'histoire en tant que monnaie dans le monde, et jamais il n'y eu de bulle sur l'or, il y eu des années ou l'or ne monta plus ça oui, le cours est manipulé à la baisse depuis des décennies par les gouvernements pour valoriser leurs fausses monnaies papiers, mais ça ne pourra plus durer longtemps, rmais jamais aucune disparition de valeur sur l'or n'a été constaté, et ne le sera jamais.
Les oiseaux de mauvaises augures devraient se faire une culture avant de comparer l'or physique a un vulgaire produit d'épargne, boursiers ou spéculatif, car l'or n'a rien à voir avec ce type de produits virtuels qui finissent tous par disparaitre, l'or lui ne disparait jamais. de plus celui ci est vendable partout dans le monde dans la monnaie papier que vous souhaitez, si besoin est, c'est encore un autre avantage de l'or. Alors comme Gold et Or je vous encourage a au moins lire sur l'or et se faire une culture, avant de vous faire influencer par des idiots sans cervelle qui confondent l'or aux produits classiques. L'or est le meilleur investissement actuellement, comme avant, et il ne dépend pas des faillites des banques, des monnaies papiers ou des états, et vous n'avez pas besoin d'un intermédiaire pour le vendre à qui vous voulez, ou vous voulez. Quelqu'un peut l me citer autre chose que l'or qui présente ces mêmes avantages ? Non bien sur, alors investissez dans l'or physique pour protéger vos économies de l'inflation, du racket fiscal sur les produits classiques, et des éventuelles dévaluations ou disparitions de l'euro papier.
Il est prudent de diversifier son épargne dans de l'or physique, pour ne pas mette tous ses ?ufs dans le même panier, et pour sauvegarder son pouvoir d'achat, seuls les incultes dénigrent l'or, et les avertis en achètent toujours d'avantage car ils savent ce qu'ils font, et les acheteurs d'or sont à contre courant des boursicoteurs, on ne veut pas spéculer en achetant de l'or, on veut protéger nos économies d'un système financier moribond, et d'un état de plus en plus spoliateur.
Réponse de le 31/07/2012 à 14:29 :
Ce n'est pas l'or qui monte, mais les monnaies papier qui descendent, nuance. Ces papiers sont sans valeur car ils ne correspondent plus à une contre valeur en Euro ou en dollar, comme c'était le cas jusqu'en 1971, l'année ou les gouvernements du monde ont décidés de mettre en place des fausses monnaies papier échangeables contre..rien. Et aujourd'hui il y a tellement eu de papier imprimé que celui ci ne vaudra meme plus sa valeur en papier blanc. c'est fascinant de lire les conseilleurs dénigrer l'or alors que celui ci prouve depuis 6.000 ans sa grande valeur inaliénable. Que valent les billets de banque des francs aujourd'hui ??? Plus rien, l'or extrait du sol il y a 6.000 ans vaut lui de plus en plus.
Réponse de le 31/07/2012 à 14:44 :
à "Café du commerce":

Les taxes sont nettement plus avantageuses que pour tous les produits financiers, livret A, LDD, actions, obligations, assurance vie ou autre puisqu'elles ne sont que de 8% de taxe sur le prix de revente jusqu'à la douzième année ou la il n'y a plus de taxe du tout. Sinon avant 12 ans il n'y a que 31% de taxe sur les plus values réalisés en cas de vente seulement, et cette taxe diminue année après année. Aucun autre produit de placement ne peut s'aligner

Les frais d'acquisition sont variables en fonction de la ou on l'achéte, les banques, quand elles veulent bien vous en vendre, prennent entre 15 et 25 %, c'est énorme c'est vrai, mais il existe d'autres moyens de se fournir de l'or physique. 12% de frais sont une bonne moyenne, et surtout achetez auprès d'un spécialiste qui s'engage à vous le rachetez au cours du jours sans aucun frais sur la revente, ça existe, cherchez bien, et puis il est possible de le stocker dans des coffres sécurisés en dehors de toutes banques, certains vendeurs vous proposent de service pour moins de 0,5% de frais annuels. Auprés de ces entreprises spécialisées la liquidité est quotienne, donc il n'y a aucun soucis de disponibilité.

Par conséquent mon cher "Café du commerce" je vous informe que vous retardez de plusieurs métros, vos infos sont dépassées depuis longtemps, le marché s'est adapté depuis fort longtemps, et ça continue puisqu'il existe de plus en plus de livret Or permettant aux petits acheteurs épargnants de commercer à acheter de l'or dés 50 euro par mois.
Réponse de le 31/07/2012 à 14:52 :
Pardon je vous dire que les papiers monnaies euro (franc à l'époque) ou dollar n'ont plus de contre valeur étalonnée à l'or depuis 1971, et c'est pour cela qu'elles perdent de leur valeur chaque année car le systéme financier rogne sa valeur à cause de l'inflation entre autre.
Réponse de le 31/07/2012 à 15:23 :
pff n'importe quoi ...ce n'est pas le ptrole qui augmente, c'est le papier qui baisse; ce ne sont pas les articles en supermarché qui augmentent, c'est le papier physique qui baisse... arretez de dire des aneries svp . ! ! !
Réponse de le 31/07/2012 à 15:41 :
Les ânneries c'est vous qui les ditent mon cher, le cours du pétrole n'a rien à voir avec le cours de l'or, par contre le cours des monnaies papiers sur imprimées, décorrélées de l'étalon Or depuis 1971, date de l'abandon de cet étalon imposé par les américains pour mieux manipuler l'économie au profit d'une minorité de banksters, et de politiciens, face à l'or est une réalité historique vérifiable. Donc lorsqu'une monnaie papier subit son inflation à cause de sa perte de valeur récurrente (inflation), la seule est vrai monnaie physique immuable et non manipulable par les gouvernements et les banquiers (bien que le prix de l'once est artificiellement maintenu bas par ces gens pour protéger leur business) reprend des couleurs. Pour votre info la durée de vie de toutes les monnaies papiers dans l'histoire n'est que de 73 ans en moyenne, ca aussi c 'est vérifiable, l'or lui est toujours la, celui des Incas comme celui des Espagnols de Colomb.
Alors il vous faudra faire beaucoup plus si vous voulez que votre discours soit un peu crédible cher "Hades". Moi j'apporte tous les éléments pour prouver mes dires, pas vous.
a écrit le 31/07/2012 à 11:56 :
EPARGNE et BANQUAIRE...! ces deux noms ne peuvent, en ce moment aller bien ensemble car une part de 30% de la décollecte de l'Assurance Vie s'est faite par les banques, qui pour augmenter leur ratio de fonds propres, ont ouvert des "superlivrets" et orienté une partie des fonds "assurance-vie" qui ne peuvent faire partie de leur actif, pour placer à 5 % La belle Affaire !!! C'est 5% bruts avec l'augmentation des prélèvements ça ne fait plus grand chose. Et puis QUI sont ces français...seraient ils tous incapables de compter? car pour transmettre hors frais de succession; l'Assurance Vie est au TOP! arrêtez de prendre des vessies pour des lanternes et assurez vos fonds et vos héritiers !
Réponse de le 31/07/2012 à 12:17 :
de nos jours 5 % meme brut, c'est pas mal comme placement. !
Réponse de le 31/07/2012 à 12:28 :
sauf que généralement c'est sur 3 mois... Après ca redescent à 1% brut...
Réponse de le 31/07/2012 à 13:36 :
5 % brut desquels vous déduisez 37,5% de prélèvements cela vous semble être un bon placement? Qui plus est ces livrets sont bloqués lors de successions...et le taux promotionnel est sur une période donnée, ensuite ça retombe et bien bas...Si vous qualifiez cela de placement, eh bien n'attendez plus, pour ma part j'apelle cela de l'optimisation de trésorerie...Et puis un patrimoine ne se gère pas par des livrtes à taux boostés sur une période donnée. savez vous que des contrats d'assurance vie ont donné jusque 5% ( net de frais de gestion et hors PS) voire davantage? Les lois sur la concurrence m'interdisent ici d'en faire la pub. Un contrat d'épargne en assurance vie à certes une rentabilité en euros qui faiblit, mais il existe des unités de Compte qui améliorent cette rentabilité vers des 4,8% net de frais et avant PS ! Il suffit d'arbitrer avec un conseiller financier qui vous écoute et vous permet de cerner vos objectifs. Le meilleur taux de rentabilité c'est sur le moyen et long terme que l'on peut l'apprécier.
Réponse de le 01/08/2012 à 14:23 :
4.8% de renta en UC (donc avec du risque) et il faudrait s'extasier??
a écrit le 31/07/2012 à 11:26 :
Quand vous écrivez sans risque pour le Livret A - et LDD- sachez que c'est faux.

1) 35% des montants collectés restent dans les mains des banques et on sait que dans leurs mains c'est tout sauf sans risque. 2) sur les 65% restants qui vont dans le Fonds d'Epargne de la CDC, il y a 45% des montants (soit environ 102 milliards) qui sont placés en bourse (11 Mds), en dette des pays de la zone euro (57 Mds) et en dette d'entreprises (34 Mds). On ne peut pas dire donc sans risque ... Quand les francais comprendront comment ils se font rouler dans la farine alors le réveil risque d'être agité ...
Réponse de le 31/07/2012 à 12:27 :
Et ceux qui planquent leurs épargnes sous leurs matelas plutôt que sur un compte peuvent se faire cambrioler et tout perdre en une seconde.... Le risque est partout....
Réponse de le 31/07/2012 à 14:46 :
Il existe bien d'autres solutions que vous ignorez semble t'il. Renseignez vous, cultivez vous, vous en avez grandement besoin on dirait.
Réponse de le 31/07/2012 à 17:59 :
Si on met son or en Suisse, on pourra le récupérer ?
Réponse de le 31/07/2012 à 18:57 :
Je suis censé vous donner une réponse ? Adressez vous à la société qui vous a vendu ou va vous vendre votre or, pas à moi. En ce qui me concerne le seul critère sur lequel il faut faire attention ce sont les mécanismes de contrôle et de sécurité de l'endroit ou est stocké votre or, et il existe bien des structures reconnues mondialement qui vous permet de protéger votre or en toute quiétude.
a écrit le 31/07/2012 à 11:19 :
l'oat 10 ans est a 2.30%, il y a0.6% de frais de gestion, reste 1.7, on enleve 15.5 % de csg, et 7.5% au dela de 4500 euros de pv, on est a 1.3, avec plus de 2% d'inflation...
Réponse de le 31/07/2012 à 22:56 :
rajoute 1,8% d'ISF impot sur la fortune...et on comprend que les OAT francaises sont cheres (taux bas) car les fonds de gestion ont besoin de placements AAA, merci les agences de notation?
Réponse de le 01/08/2012 à 2:53 :
L'inflation réelle n'est pas de 2% mais d'environ 5% en réalité, par conséquent chaque euro placé dans des produits traditionnels perdre 3+, dans le cadre du livret A avant prélèvements sociaux divers et variés, plus les taxes au dela de 4500 euro, et est au mieux à zéro dans le cadre d'un contrat d'assurance vie, décidément seul l'or est valable on dirait bien. Il a rendement moyen supérieur, il reste liquide à tous moment en cas de besoin, et il n'a que 8 % de taxe, et plus rien au dela de la 8 eme année. Vous avez mieux ?
Réponse de le 02/08/2012 à 15:22 :
pNv6wY et Tom ont entièrement raison. Monsieur Gold doit lire des livres d'initiation à l'économie avant de reprendre la discussion sur l'or.
Voilà : en 1980, l?or frôle les 850 $. Mais si l'on calcule le cours en dollars actuels, l'or qui était à 850 $ en 180 passe à? 2 176 $. En réalité, nNv6wY n'a toujours rien gagné. Et toc ! Méfiez-vous de l'or. Ce n'est pas un truc pour les épargnants lambda, c'est pour les hedge funds : eux, ils peuvent gagner en spéculant. Mais la spéculation n'est pas du placement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :