Assurance vie : CNP prévoit 2,70% de rendement pour ses contrats en 2012

 |   |  485  mots
Antoine Lissowski, directeur général par interim de CNP Assurances. Copyright HAMILTON/REA
L'assureur CNP a voulu faire taire les inquiets lors de la présentation de ses résultats semestriels : il sera en mesure de rémunérer à 2,7% les fonds en euros de ses contrats d'assurance vie et il dispose de réserves suffisantes.

"Nous ne prévoyons pas aujourd'hui -hors nouvelle crise financière- d'érosion partilculière des rendements de nos actifs financiers", a affirmé Antoine Lissowski, directeur général par interim de CNP Assurances avant d'ajouter que "nos actifs actuels nous permettront de sortir en 2012 un taux de participation aux bénéfices de 2,7%, le même qu'en 2011".

A l'appui de cette affirmation la compagnie d'assurance vie a montré l'évolution de son stock  de provisions pour participation pour excédents (PPE) présent dans les comptes en France (voir tableau ci-dessous). Les 2,75 milliards d'euros présents dans la PPE à fin juin 2012 représentent 1,29% de l'encours des contrats d'épargne retraite en euros (hors unités de compte).

La PPE correspond à une réserve de plus-value réalisées que l'assureur met de côté pour éventuellement doper le taux de rendement si les produits financiers de son portefeuille d'actifs s'avéraient faibles une année donnée. L'assureur a  huit ans pour distribuer ces bénéfices stockés à compter de leur mise en réserve. La PPE est parfois désignée sous le terme de participation au bénéfice différée (PB). Depuis deux ans et demi, la CNP parvient à maintenir une PPE relativement stable.

Evolution de la provision pour participation aux bénéfices (PPE) de 2008 à 2012

Année 2008 2209 2010 2011 2012
Stock de PPE 2,20 2,22 2,89 2,88 2,75
Part de la PPE par rapport à l'encours d'épargne 1,1% 1,1% 1,38% 1,34% 1,29%

(En milliards d'euros. Source : CNP Assurances)

La PPE, un outil de lissage dans le temps

La PPE est un indicateur de la "richesse" de l'assureur et de sa capacité à lisser les taux de rendement qu'il sert à ses assurés dans le temps. Avec 2,7% en 2011 (le taux de rendement servi sur la plupart des fonds en euros de ses contrats au titre de 2011), CNP Assurances était en dessous de la moyenne du marché de l'assurance vie située à 3%. En revanche avec un taux à 2,7% en 2012, il pourrait se situer juste dans la moyenne, si le marché continue de décliner au rythme observé ces dernières années.

D'autres indicateurs, davantage centrés sur la valeur économique de l'entreprise, sont sujet à une variation plus forte que la PPE. C'est le cas notamment de la participation aux bénéfices différée passive qui varie en fonction de l'évolution du niveau de plus-values latentes (donc des bénéfices non encore réalisés). Ainsi la participation aux bénéfices différée passive de la CNP est tombée de 5,1 milliards d'euros fin 2010 à 536 millions fin 2011 et remontée à 6,4 milliards d'euros à fin juin 2012. 

Les plus-values latentes à 8,4 milliards fin juin

Le stock de plus-values latentes est également un indicateur de richesse de l'entreprise mais il est bien sûr très volatil puisqu'il dépend de l'évolution des marchés financiers. A fin juin2012, les plus-values latentes s'élevaient à 8,4 milliards contre 2,3 milliards à fin décembre 2011 et 7,1 milliards d'euros fin 2010.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2012 à 10:12 :
Waouh, 2,7 % bruts, mais quelle richesse ! Une fois que l'on a enlevé les taxes (et je ne parle même pas des frais d'entrée), on perd de l'argent. Chaque jour nait un pigeon...
Réponse de le 29/07/2012 à 13:00 :
Il vous est possible d'ouvrir un compte ailleurs qu'en France si vous voulez une meilleure rentabilité. En allemagne par exemple via les banques en lignes.
a écrit le 28/07/2012 à 12:24 :
Quand je lis ces informations en néophyte, je ne peux m'empêcher de penser que de plus en plus on a une comptabilité qui ne reflète plus la nature exacte des comptes de ces entreprises. En gros, la santé réelle de tous ces opérateurs (qu'il nous faut in fine sauver grâce à tout un tas d'artifices, notamment en provenance des banques centrales, mais qui ont un coût réel jamais mentionné et qui sont de véritables transferts de richesse) dépend des indices. Comment s'étonner alors de voir la BCE (mais il n'y a pas qu'elle) manipuler les marchés afin de systématiquement booster les marchés, en particulier à l'approche des clotures mensuelles, trimestrielles et autres?
Réponse de le 28/07/2012 à 21:15 :
Vous avez raison. Tout cela manque de transparence. Il serait intéressant que les banques affichent la rentabilité du placement que eux touchent, en sus de celle qu'ils proposent aux clients.
Réponse de le 01/08/2012 à 15:43 :
Il suffit de consulter les comptes trimestriels en normes comptables françaises...
Et au passage, toutes les personnes ayant un contrat d'assurance vie reçoit une situation annuelle où ces informations sont indiquées.
Et ce n'est plus sur l'assurance vie ne euro que les banques et assureurs font leur marge de nos jours!
a écrit le 28/07/2012 à 9:53 :
Pacifica table sur un tout petit peu plus sur ses contrats haut de gamme. Cela dit, ça reste plus interessant que n'importe quelle épargne non réglementé.
Réponse de le 28/07/2012 à 22:45 :
@chic: sauf que l'euro s'étant écroulé, ton rendement est déjà nettement négatif :-) personnellement, j'ai mon fric à l'étranger (5% sur l'euro, 5,75% sur le dollar, le tout non imposable). Je gagne pas de fric, mais au moins j'en perds moins.
a écrit le 28/07/2012 à 6:18 :
Autrement dit la CNP distribue des queux de cerises a ses clients ne vaut il mieux pas en cette période de crise avoir des dettes plutôt qu'une épargne fondante ?
Réponse de le 29/07/2012 à 10:19 :
On peut aussi mettre son argent ailleurs qu'à la CNP, qui est connue pour sa longue tradition de médiocrité. On trouve très facilement des assurances vie sans frais sur Internet qui servent 1% de plus que la CNP. Et ces contrats sont gérés par des assureurs de renom, donc il n'y a pas plus de risque qu'en souscrivant à un contrat en agence.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :