Assurance vie : comment trouver le meilleur rapport qualité/prix

 |   |  1249  mots
Copyright Reuters
C'est un comparateur d'assurance-vie d'un nouveau genre qui vient de naître sur Internet. Baptisé 'Good Value for Money' présente une sélection de contrats triés selon des critères rigoureux, pour faire apparaître les meilleurs rapports qualité/prix.

La vocation du site 'Good Value for Money' est de regarder "sous le capot" des contrats d'assurance vie. Objectif : identifier ceux qui présentent le meilleur rapport qualité-prix pour les épargnants. Pour l'instant, le site en sélectionne 18 répartis en quatre catégories : Epargne standard (9 contrats), Epargne patrimoniale (pour les investisseurs plus aisés, 5 contrats), Retraite individuelle (3 contrats), Retraite Madelin (1 contrat).

Créé par le consultant Cyrille Chartier-Kastler, par ailleurs fondateur du cabinet conseil Facts & Figures, le site Good Value for Money prévoit de revoir son classement tous les six mois. Dès la rentrée,  il relancera donc son modèle de notation pour sélectionner les meilleurs contrats et éventuellement rallonger sa liste. Par ailleurs, une deuxième sélection de contrats de prévoyance individuelle sera proposée dès le mois de septembre c'est-à-dire assurance emprunteurs, assurance temporaire dècès, Garantie accidents de la vie (GAV ), garantie obsèques, et contrat de prévoyance Madelin pour les travailleurs non salariés.

Le mérite de la simplicité

Premier constat : le site Good Money for Value a le mérite de la simplicité. Pas de questionnaire interminable, pas d'attente, pas de podium, pas de fenêtres mutliples : la liste des contrats sélectionnés est immédiatement acessible. Chaque contrat fait l'objet d'une fiche qui détaille ses atouts. "Il n' ya pas de produits sans défaut", avertit néanmoins Cyrille Chartier Kastler qui a investi 800 000 euros dans cette nouvelle activité et lui dédie une équipe de 6 personnes.

L'internaute a par ailleurs accès sur le site à une documentation sur l'assurance vie (présentation, définition, fiscalité...), à des conseils pratiques, à des textes officiels (rapports...) ainsi qu'à des données dites "macro-économiques" (taux des obligations, taux du livret A, etc). Le site joue aussi la carte du "partage communautaire" avec un espace de partage d'information et la possiblité pour un internaute de demander une évaluation d'un contrat.

Des critères rigoureux

Pas moins de 70 critères d'évaluation sont utilisés pour les contrats d'assurance vie en épargne "standard" (tout public) et patrimoniale (clientèle plus aisée et plus avertie) et 55 critères pour les contrats d'assurance vie retraite individuelle et retraite Madelin.

Parmi ses critères, on retrouve notamment le poids des obligations souveraines des PIIGS (Portugal, Italie, Irlande, Grèce et Espagne) dans les actifs du fonds en euros à capital garanti, le poids de l'immobilier ou encore le volume de la provision pour participation aux excédents (matelas de bénéfices financiers mis en réserve par l'assureur pour doper le rendement du fonds en euros les années de vaches maigres). Les critères plus classiques comme les frais de gestion annuels du contrat ou son ancienneté (42 ans par exemple pour le RES de la Mutuelle dédiée aux professions de santé MACSF) sont aussi pris en compte.

La grille de notation n'est pas apparente

Les grilles de notation et les notes elles mêmes ne sont  néanmoins pas apparentes sur le site. De même, on ne sait pas combien de contrats ont au total été examinés dans chacune des catégories. Si la réputation d''intégrité et de sérieux du fondateur du site, Cyrille Chartier-Kastler, n'est plus à faire dans le secteur de l'assurance, on peut s'interroger sur la réaction des internautes face à une sélection qui pourrait apparaître comme subjective. Ce d'autant qu'elle est très restreinte au regard des sélections souvent beaucoup plus fournies qui figurent dans la presse grand public spécialisée dans les placements par exemple Le Revenu, Mieux Vivre ou Investir.

Par ailleurs, rien n'est dit sur les contrats qui ne sont pas retenus et les raisons pour lesquels ils n'ont pas été retenus. Cyrille Chartier-Kastler revendique le parti pris de ses choix méthodologiques. Il est vrai que les comparateurs existants sur internet ne révèlent pas, eux non plus, leur mécanique.

 Un comparateur d'un nouveau genre

A la différence des comparateurs existants, Good Value for Money ne compte pas de compagnie d'assurance à son capital. Le comparateur Assurland a ainsi le groupe Covéa (Maaf, MMA, GMF) comme actionnaire, Hyperassur a Metlife et Le Lynx est filiale du britannique Admiral. Quant au comparateur  "Quialemeilleurservice", il a été lancé en avril par Axa France.

GVfM est la propriété à 100% de Cyrille Chartier-Kastler et "n'est pas courtier en assurance ni un conseil en investissement financier. Son rôle vis-à-vis des réseaux et sociétés d'assurance se limite à l'indication d'affaires", précise son fondateur. Comme un courtier d'assurance pourtant, par exemple AcommeAssure, Assuronline ou AssuranceVie-online, Good Value for Money propose une sélection de contrats. En revanche, il ne propose pas de souscription en ligne. Il renvoie directement vers la compagnie ou la mutuelle porteuse du contrat.

Il ne se fait pas rémunérer, comme un courtier, par une commission sur la souscription (et éventuellement sur la gestion du contrat) qui est payé par le client particulier. Le site GVfM se rémunère au contraire grâce à un prix forfaitaire acquitté par la compagnie d'assurance pour chaque mise en relation, soit entre 20 et 120 euros par mise en relation. De ce point de vue, il ressemble plus à un comparateur type Assurland. Mais, il s'en distingue par le fait qu'il n'est pas branché sur les systèmes d'information et de tarifs des compagnies.

L'autre source de revenu du site GVfM  est un paiement forfaitaire des assureurs pour chaque contrat qu'ils veulent faire concourir pour éventuellement figurer dans la sélection du site. Cyrille Chartier-Kastler estime que le paiement de ce "droit d'entrée", lui permet d'avoir la certitude que les compagnies font elles mêmes un premier tri. Elles ne présentent que des contrats qui, de par leurs qualités intrinsèques, ont leurs chances d'être retenus. Mais, malgré ce prix d'entrée, le site revendique sa complète liberté dans la sélection.

Une réponse à une attente des consommateurs

La création de Good Value for Money est une réponse  aux attentes de consommateurs qui apparaissent dans toutes les études marketing. Plus autonomes, ils veulent s'informer et comparer avant de souscrire. La mutliplication des sites de comparaison d'assurance est  la manifestation de la reconnaisance de ce besoin.  La gratuité du site Good Value for Money et sa simplicité sont certainement des atouts. En matière d'assurance vie, il existe beaucoup moins de comparateurs qu'en assurance auto ou dommages de particulier. L'approche qualité/prix de GVfM est aussi son orginalité alors que la grande majorité des comparateurs ont une approche exclusivement par le prix (sauf 'Quialemeilleurservice' qui classe les contrats selon les services proposés).

L'ambition de Good Value for Money

En rythme de croisière, Good Value for Money mise sur 50 000 visites et 1000 mises en relation par mois. Il a l'ambition d'atteindre un taux de transformation de 20 à 30% (c'est à dire que 20% à 30% des internautes mis en relation avec un assureur, souscrivent effectivement un contrat), alors que les comparateurs classiques se situeraient plutôt autour de 10 à 15%. Comme le site affiche sa volonté de ne pas acheter de bannières publicitaires, ni de mots clés, de ne pas lancer de campagne d'e-mailings, il mise sur le référencement naturel obtenu grâce à des partenariats d'échange avec d'autres sites, en particulier des sites internet de journaux et d'actualité, ainsi que sur le parrainage et l'effet "vie communautaire" pour se faire connaître.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2012 à 11:28 :
bonjour, je n'ai pas trouvé en passant par GOOGLE le site annoncé du comparateur de contrats ass vie = Good Value for Money

il n'est pas encore sur internet ?
cdlt 25 06 2012
Réponse de le 15/09/2012 à 11:40 :
Je ne trouve pas non plus sur Google le site GVfM.Si qq'un peut me renseigner......Merci
a écrit le 23/06/2012 à 17:33 :
L'assurance vie est de l?escroquerie. Les taux ne sont pas garanties au delà d'un an. Par ailleurs, la fiscalité n'évolue pas en faveur de ceux qui se sont laissés avoir par les sirènes d'une rentabilité pérenne.
a écrit le 23/06/2012 à 0:44 :
Pourquoi illustrer l'article avec TPB et des fichiers téléchargés ?
Réponse de le 23/06/2012 à 9:18 :
Peut-être la seule image à disposition ? Internet = téléchargement par Torrent ??? Caricatural.
Alt+PrintScreen sur la page du site http://www.goodvalueformoney.eu/, collage dans un logiciel graphique gratuit, réduction et/ou sélection d'une partie de l'image et illustration "réaliste"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :