Macron et Biden vont échanger sur la crise des sous-marins

Tandis que la marine australienne va s'équiper de sous-marins nucléaires américains, neutralisant un méga-projet signé en 2016 entre Paris et Canberra, le président des Etats-Unis aura l'occasion de s'expliquer dans les prochains jours avec son homologue français lors d'un échange téléphonique.

4 mn

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie ont confirmé mercredi la constitution d'un nouveau partenariat de sécurité et de défense dans le cadre duquel Washington et Londres vont aider l'Australie à se doter de sous-marins à propulsion nucléaire.
Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie ont confirmé mercredi la constitution d'un nouveau partenariat de sécurité et de défense dans le cadre duquel Washington et Londres vont aider l'Australie à se doter de sous-marins à propulsion nucléaire. (Crédits : Benoit Tessier / Leah Millis (montage La Tribune))

Alors que les Etats-Unis ont torpillé un énorme contrat de sous-marins entre l'Australie et la France, un échange téléphonique aura lieu "dans les tout prochains jours" entre Emmanuel Macron et son homologue américain, Joe Biden. C'est ce qu'a assuré dimanche le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, invité de la chaîne BFM TV.

"On veut des explications sur ce qui s'apparente à une rupture de confiance majeure, [...] et savoir comment ils entendent sortir de ce contrat", avec des "compensations" à la clé, a-t-il précisé.

Pour cause, la situation est "grave", a affirmé hier le ministre français des Affaires Etrangères, Jean-Yves le Drian, après que Paris a rappelé les ambassadeurs de France à Canberra et à Washington, dans un geste sans précédent. En effet, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie ont confirmé mercredi la constitution d'un nouveau partenariat de sécurité et de défense dans le cadre duquel Washington et Londres vont aider l'Australie à se doter de sous-marins à propulsion nucléaire. Entraînant la résiliation du "contrat du siècle" franco-australien, signé en 2016, d'achat de 12 sous-marins à propulsion diesel, pour un montant de 56 milliards d'euros.

Lire aussi 4 mnSous-marins : l'Australie dément toute accusation de double-jeu

"Absence de cohérence"

Si la France est amère, les Américains, eux, semblent vouloir calmer le jeu, malgré ce "coup dans le dos" porté à leur allié européen. "La France demeure un partenaire-clef dans la zone indo-pacifique", a ainsi assuré mercredi Joe Biden. Et le porte-parole du département d'Etat américain, Ned Price, de rappeler samedi l'importance de la relation franco-américaine. "La France est un partenaire vital et notre plus ancien allié, et nous estimons que notre relation est extrêmement précieuse" a-t-il assuré... Ce qui ne console pas du tout Paris.

"Le choix américain qui conduit à écarter un allié et un partenaire européen comme la France d'un partenariat structurant avec l'Australie, au moment où nous faisons face à des défis sans précédent dans la région Indopacifique, que ce soit sur nos valeurs ou sur le respect d'un multilatéralisme fondé sur la règle de droit, marque une absence de cohérence que la France ne peut que constater et regretter", ont expliqué les ministères français des Affaires étrangères et des Armées, Jean-Yves Le Drian et Florence Parly dans un communiqué commun publié dans la nuit de mercredi à jeudi.

Lire aussi 4 mnSous-marins : Joe Biden torpille le "contrat du siècle" de la France en Australie

Pas de rappel de l'ambassadrice de France au Royaume-Uni

Pour sa part, la nouvelle ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a défendu dimanche l'approche de Londres, qui entend "faire preuve de fermeté dans la défense de [ses] intérêts", écrit-elle dans une tribune publiée dans le Telegraph dimanche. Sans évoquer une seule fois les tensions avec l'Hexagone.

Si Jean-Yves Le Drian, a rappelé les ambassadeurs de France aux États-Unis et en Australie pour consultations, ce n'est pas le cas de l'ambassadrice basée à Londres. A en croire une source diplomatique française citée par Reuters, la raison est que le Royaume-Uni a accompagné "de manière opportuniste" la manoeuvre qui a conclu à l'annulation d'un contrat de sous-marins entre l'Australie et la France.

"On connaît leur opportunisme permanent", a ainsi ironisé Jean-Yves le Drian sur le plateau de France 2 hier soir, qualifiant le pays de "cinquième roue du carrosse".

Paris semble en effet considérer que le premier fautif reste l'Australie, qui a rompu sans préavis un contrat historique cinq ans après sa signature, même si Canberra s'en défend. Les Etats-Unis ont également joué un rôle crucial dans l'opération, en acceptant de partager leur technologie nucléaire.

(avec agences)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 20/09/2021 à 20:35
Signaler
alors comment macron va avaler la pilule ? doucement ,avec de la caseline, de la pommade... il a l habitude notre beau président. Merkel Johnson poutine ... tout le monde lui marche dessus. seul l AFP lui trouve un dimension internationale. allez e...

à écrit le 20/09/2021 à 13:24
Signaler
Ceux qui disaient que le royaume unis était le cheval de troie des usa en europe n'avaient pas tout à fait tord. Les anglais ont participé à entraver la france en construisant une europe sclérosée par des procédures alambiquée, puis ont quitté ce bou...

à écrit le 20/09/2021 à 7:52
Signaler
apres un mandat a la plus haute fonction il decouvre qui a un pays a defendre contre tous lui le partisan de la mondialisation lui le deconstructeur de la france lui le chantre des taxes lui pour qui tout est illusion, paraitre et tout cela e...

le 20/09/2021 à 10:02
Signaler
un artiste a bien dit ( en France il manque un chef un vrai

à écrit le 20/09/2021 à 6:38
Signaler
Biden c'est très bien que la France, n'a pas besoin de ces milliards, car elle a " Le quoi qu'il en coûte"

à écrit le 19/09/2021 à 23:50
Signaler
Il va peut être lui expliquer comment des gars en claquettes et scooter ont mis à genoux les USA?

à écrit le 19/09/2021 à 23:16
Signaler
Si j étais Macron je ne prendrai même n pas la peine de décrocher le tel… et je ne renverrai pas mes ambassadeurs en Australie et États Unis jusqu à nouvel ordre …

le 21/09/2021 à 2:58
Signaler
Si j'etais etc...Mais ton minus de prez ne fait pas le poids. Le pays France ne pese plus rien dans le concert des nations. Ouvre tes yeux francais plein de morgue.

à écrit le 19/09/2021 à 22:27
Signaler
Cette casse du contrat est une bonne leçon pour Le Drian qui en fait un peu trop dans cette histoire. Cela lui rappellera le coup dans le dos porté des russes qui avaient payé leur 2 portes hélicoptères non livrés par le socialiste Hollande et Le Dri...

le 19/09/2021 à 23:11
Signaler
Moi je trouve que c est vous qui êtes ridicule vous. Vous vous positionnez contre les intérêts de votre pays - travers bien francais-… l annulation des 2 portes hélicoptère était pour les manoeuvres russes en Crimée et les agissements en sous mains d...

le 20/09/2021 à 4:16
Signaler
Et surtout ils ont été remboursés aux russes.

à écrit le 19/09/2021 à 21:18
Signaler
Échanger quoi? Les américains prennent et quand ils ne peuvent pas ils vous "foute sur la gueule". C'est tout.

à écrit le 19/09/2021 à 21:16
Signaler
Discuter de ..ça?.. Quand tu es soumis aux Etats Unis : Tu ne peux pas vendre à leurs amis parce que c'est une chasse gardée (Sous-marin australiens, F35 polonais ou suisses), Tu ne peux pas non plus vendre à leurs ennemis parce qu'ils te l'interd...

le 20/09/2021 à 9:00
Signaler
on peut remercier sarkozy de nous avoir fait perdre notre independance en integrant l otan moribond aux mains d interets militaro industriels usa ...quelle belle strategie quelle belle idee politique .et vision a long treme .ils ont du s y mettre a ...

le 20/09/2021 à 9:00
Signaler
on peut remercier sarkozy de nous avoir fait perdre notre independance en integrant l otan moribond aux mains d interets militaro industriels usa ...quelle belle strategie quelle belle idee politique .et vision a long terme .ils ont du s y mettre a ...

à écrit le 19/09/2021 à 19:05
Signaler
Macron va encore se faire rouler dans la farine. Pauvre France.

à écrit le 19/09/2021 à 18:15
Signaler
Ça devrait s'arranger Macron est un young leader promotion 2012 ,La French-American Foundation - France est une organisation qui se consacre à renforcer les liens entre la France et les États-Unis.Ces séminaires sont un des instruments du soft power ...

à écrit le 19/09/2021 à 18:04
Signaler
Eh bien voilà: une petite conférence téléphonique de 10 minutes sur zoom , c'est bien moins cher que de faire voyage les ambassadeurs en 1ere classe et polluer la planète, Je suis content de voir qu'il y a des gars malins aux manettes.

à écrit le 19/09/2021 à 16:59
Signaler
Comment on nous la joue!! Une bonne médiatisation c'est tout ce qui importe a notre chef de guerre! Il se moque du reste!

à écrit le 19/09/2021 à 16:59
Signaler
Les marchés export de l'armement sont vitaux pour les américains, comme il s'agit quasiment des seuls biens manufacturés sur leur sol qu'ils vendent encore à l'étranger.

à écrit le 19/09/2021 à 16:41
Signaler
Une réponse simple serait de développer des marchés des matières premières côtés en Europe et en euros. Car sinon les fournisseurs achèteront toujours en US dollars, et donc négocieront les contrats en dollars, avec droit américain applicable, et in ...

le 19/09/2021 à 23:08
Signaler
L Europe dépend de la bonne volonté de tous ses pays … expliquez votre thèse aux libéraux sur sont les néerlandais … ils vous rigoleront au nez ou vous prendrons pour un fou … eh avec la logique d unanimité qui prévaut - signée par la France sous un ...

à écrit le 19/09/2021 à 16:08
Signaler
J'ordonne, il exécute .Quoi d'autres ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.