Satellites télécoms : Thales et Airbus raflent la plus importante part du marché ouvert

Les constructeurs français Thales Alenia Space et Airbus Space ont remporté en 2021 cinq des sept compétitions ouvertes sur le marché ouvert des satellites de télécoms.
Michel Cabirol

2 mn

Au total, les commandes de satellites télécoms (marché ouvert et fermé), se sont élevées en 2021 à seulement 13 satellites de télécoms.
Au total, les commandes de satellites télécoms (marché ouvert et fermé), se sont élevées en 2021 à seulement 13 satellites de télécoms. (Crédits : SES)

Cinq sur sept. Les constructeurs de satellites français Thales Alenia Space (TAS) et Airbus Space ont réussi une très belle année commerciale en 2021 sur le marché des satellites de télécoms encore très déprimé (sept commandes au total). Ils ont remporté cinq des sept compétitions ouvertes : trois pour TAS, deux pour Airbus Space et deux pour l'américain Maxar. Soit plus de 71% de parts de marché. Cette performance commerciale souligne une nouvelle fois l'excellence de la technologie des deux constructeurs français soutenus par la France (CNES) et l'Europe (ESA). Notamment la technologie des satellites de télécoms entièrement électriques et aussi reconfigurables en orbite.

Un marché estimé à 1,3 milliard d'euros en 2021

TAS a gagné le satellite indonésien HTS 113BT pour l'opérateur Telkomsat ainsi que les satellites Astra 1P et Astra 1Q pour le luxembourgeois SES. Et l'année 2022 a très bien commencé pour TAS, qui a remporté une compétition auprès de l'opérateur de satellites américain Intelsat prévoyant la fourniture de deux satellites de télécoms (IS-41 et IS-44) à partir de sa ligne de produits Space Inspire totalement reconfigurable en orbite. Airbus Space a pour sa part remporté Eutelsat 36D et SuperbBird-9, exploité par SKY Perfect JSAT. Enfin, Maxar a signé en août deux commandes avec l'opérateur américain de radio numérique par satellite SiriusXM (SXM-9 et SXM-10).

Au total, les commandes de satellites télécoms (marché ouvert et fermé) se sont élevées en 2021 à seulement 13 satellites de télécoms. Un marché estimé à un peu plus de 1,3 milliard d'euros. Loin des commandes des années 2014 et 2015 (plus de 20 satellites commandés) ou encore 2016 (plus de 15). A noter que TAS a également signé avec le ministère italien de la défense un contrat portant sur la fourniture de deux satellites de télécoms militaires (Sicral 3A et 3B,) un programme estimé à 590 millions d'euros.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 28/01/2022 à 12:59
Signaler
Ni THALES, ni AIRBUS ne ont des constructeurs français, mais ce sont des constructeurs européens....

le 29/01/2022 à 17:12
Signaler
exact Mr Monti Thales Alenia Space franco-italienne et Airbus franco 11% allemande 10.9 % espagnole 4.17% et plus de 70% autres.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.