Affaire Carlos Ghosn : le PDG de Renault ne paye plus d'impôts en France depuis 2012

 |   |  598  mots
Carlo Ghosn est dans la tourmente depuis son arrestation à Tokyo à.
Carlo Ghosn est dans la tourmente depuis son arrestation à Tokyo à. (Crédits : Regis Duvignau)
Le PDG de Renault et ex-patron de Nissan et Mitsubishi Carlos Ghosn, détenu au Japon depuis novembre dernier, n'est plus résident fiscal en France depuis 2012 mais domicilié fiscalement aux Pays-Bas, un pays plus souple en la matière que la France, écrit le quotidien "Libération" ce jeudi. Une information que ni Renault ni Bercy n'ont souhaité commenter.

S'il est encore à la tête du constructeur automobile Renault, après avoir été démis de ses fonction de dirigeant de Nissan et Mitsubishi, et empoché, en 2017, la somme de 7 millions d'euros au titre de patron de la marque au Losange, Carlos Ghosn ne règle plus ses impôts en France depuis six ans. C'est ce que révèle, ce jeudi, le quotidien Libération, qui dans ses colonnes, affirme que, depuis 2012, l'industriel libano-franco-brésilien a "choisi de se domicilier, pour ses impôts, aux Pays-Bas où est installée Renault-Nissan BV, la société holding néerlandaise, qui depuis 2002, coiffe l'alliance entre les deux constructeurs automobiles", écrit le quotidien national. Un pays ou l'impôt sur la fortune (ISF) n'existe pas explique le journal.

Jusqu'en 2012, M. Ghosn était assujetti à l'impôt sur la fortune (ISF). De plus, le PDG devait également s'acquitter de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (CEHR) mise en place lorsque François Hollande était au pouvoir, ajoute Libération, qui rappelle que 2012 "correspond à un rehaussement des taux de l'ISF, lorsque la gauche revient aux affaires". Interrogé, Renault a invoqué des "données personnelles" et n'a fait aucun autre commentaire. L'administration fiscale n'a pas souhaité confirmer ni infirmer cette information, expliquant ne pas pouvoir s'exprimer sur des cas particuliers "sans contrevenir à la loi".

Le tribunal de Tokyo rejete sa demande de libération.

Le ministère de l'Economie a opposé une réponse similaire. Un porte-parole du ministère néerlandais des Finances, en charge du fisc, a indiqué, ce jeudi, que la loi néerlandaise interdisait au fisc et aux autorités de divulguer ce genre d'information. Le 30 décembre, le ministre français des Comptes publics, Gérald Darmanin, avait estimé que les dirigeants d'entreprises cotées, ou dont l'Etat est actionnaire, devraient impérativement être résidents fiscaux français.

En France, l'union syndicale Sud du groupe Renault veut saisir la justice pour réclamer la transparence dans l'affaire. Le syndicat dénonce la « chape de plomb » qui s'est abattue sur la communication du constructeur et sur son conseil d'administration et a demandé à son avocat, Me Maisonneuve, « d'examiner la possibilité de saisir le procureur de la République afin que toute la lumière soit faite sur cette affaire »L'État détient 15% du capital du groupe au Losange. Le PDG de Renault est détenu depuis le 19 novembre au Japon pour des malversations présumées.

Le tribunal de Tokyo a rejeté mercredi sans surprise une demande de fin de détention Carlos Ghosn, au lendemain de sa première comparution devant la justice. M. Ghosn, qui clame son innocence, s'est dit mardi "faussement accusé et détenu de manière injuste". Pendant sa détention, Renault a mis en place une direction exécutive intérimaire, mais Carlos Ghosn est resté PDG du groupe.

Carlos Ghosn, 64 ans, en garde à vue au Japon depuis son arrestation le 19 novembre, souffre d'une forte fièvre depuis mercredi soir et ses auditions ont dû être suspendues jeudi, ont rapporté des médias japonais, citant ses avocats. Le médecin a estimé qu'il avait "besoin de repos", selon le quotidien économique Nikkei. Les agences de presse Jiji et Kyodo ont fait état d'informations similaires. "Il n'est pas en mesure d'être interrogé [par les procureurs] ni de rencontrer ses avocats et visiteurs (les représentants du corps diplomatique de France, du Liban et du Brésil, ses trois pays]", a ajouté le Nikkei. Son équipe de défense n'était pas disponible dans l'immédiat pour confirmer l'information.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/01/2019 à 9:20 :
pour paye ses impots au pays bas il faut y sejourner 183 jours par ans chose imposible

pour le pdg de Renault alors deux chose ou l'actionnaire 'cette a dire l'etat Français est complice ou chose encore plus grave il ne sert a rien
dans les deux cas les ministre des finances actuel et passe

n'ont pas fait leur travail par complaisance corruption ou chantage a l'emploi
a écrit le 11/01/2019 à 13:54 :
Budget de l'état néerlandais dégageant un excédent de 2,8% de PIB
Dette publique néerlandaise à 57,2% de PIB
Commerce extérieur néerlandais excédentaire de 7,8% de PIB
Taux de chômage de 3,7%
Espérance de vie à la naissance aux Pays Bas supérieure à celle de la France (pour ceux qui croiraient qu'on n'y est pas soigné)
Taux de prélèvement obligatoire inférieur de 8 points au niveau français.
Indice de Gini aux Pays Bas nettement inférieur au taux français (ce qui est l'indice d'une inégalité moindre des revenus... ce qui prouve bien que l'impôt concentré sur les "riches" (IRPP très progressif +ISF) n'est pas un moyen efficace de redistribution)
PIB/habitant supérieur de 10000$/an aux Pays Bas par rapport à la France
Croissance du PIB 2017 1,5 point plus élevée aux Pays Bas qu'en France.
C'est sans appel : le niveau de la fiscalité et de la dépense publique françaises est la cause de notre déclin économique. Est-il encore temps d'inverser la vapeur ?
a écrit le 11/01/2019 à 11:03 :
Honte à la tribune pour ce titre complètement faux. Ghosn n est pas résident fiscal Francais mais cela ne veux pas dire qu il ne paie pas d impots en France. Tout salaire percu en France est imposé en France. Ce Mr paye donc des impots sur ses revenus Francais (Renault). Cependant son patrimoine hors de France et ses revenus mondiaux ne sont pas taxés en France. En gros il ne paye pas l ISF.
De mm ses revenus Japonais sont payés au Japon. La Hollande c est pour tout le reste (investissements, etc).
a écrit le 11/01/2019 à 10:55 :
c est cela l EUROPE ,? pas besoin d énumérer nos pays voisins bien connus de tous
a écrit le 11/01/2019 à 10:29 :
C'est tout de même gênant de rapporter une information, dans les formes puisque la source est bien citée (Libération), mais dont on se demande si elle est bien avérée, ou tout du moins jusqu'où elle est avérée.. On sait que M.Ghosn a du fait de ses déplacements et de ses missions une pratique fiscale qui sort de la norme, puisqu'il remplit de multiples déclarations (Pays-Bas apparemment, Japon,..), mais en remplit-il une en France? Je ne crois pas douteux que ce soit le cas s'il touche des revenus en France, s'il perçoit partie de sa rémunération de Renault, société française.. Etre résident fiscal dans un pays ne suppose pas une absence de déclaration dans les autres..Dès lors, on se demande si les médias allument des incendies de façon irresponsable sans avoir vérifié le bien fondé d'un fait. Les médias ne doivent pas fonctionner comme des réseaux sociaux..
a écrit le 11/01/2019 à 8:30 :
Je souhaite bon courage à ce grand dirigeant.
Tous les Français ne sont pas dans la posture revancharde face au succès de l’un d’entre eux.
Vous avez su relever une entreprise japonaise qui était au tapis, vous avez épargné à de nombreux salariés japonais les licenciements massifs.
La donne a changé du coté des politiciens de tous bords, qui changent les règles opportunément dans un autre jeu qui vous dépasse.
il n’y a pas de reconnaissance ni d’un coté ni de l’autre.
Mais cela ne changera rien à ce que vous avez fait de grand pour Renault et pour Nissan.
Il faut revenir à l’essentiel, votre famille, vos proches, pour passer ce moment si difficile.
Bon courage a vous cher compatriote !
Très sincèrement, tenez bon
Réponse de le 11/01/2019 à 10:04 :
Vous avez de droles de notions de compatriotes . Il paye ses impots aux pays bas , il se definit lui même ( dans son bouquin ) comme un citoyen du monde , il a développé NISSAN au détriment de Renault ( cf Chine ) , et développé Renault au détriment de la production en France ( productions en turquie , en solvénie , au maroc , en espagne ... )
Réponse de le 11/01/2019 à 11:02 :
@didou :

C'est bien de donner des leçons aux autres....surtout lorsque l'on est en dehors du contexte du monde de l'entreprise. A titre d'exemple :

Engie a transféré 27 milliards d’euros au Luxembourg, soit plus de la moitié de la valeur totale de ses capitaux propres (49 milliards). Une manœuvre dont l’effet immédiat est d’éluder une partie importante de l’impôt alors même que l’État en est partiellement propriétaire.

Combien de gens sont partis de France lorsque Hollande était aux manettes....Peut être voulez vous une France de pauvres et que tous les riches partent comme au Venezuela aujourd'hui !
a écrit le 11/01/2019 à 8:08 :
Marre de voir les gens aisés pleurnicher parceque la France serait un enfer fiscal. Un riche est riche après impôt par définition. Par contre pour les autres il ne reste rien à la fin du mois.
a écrit le 11/01/2019 à 7:22 :
On peut en vouloir a ghosn d'être parti, on peut en vouloir a hollande et ses conseillers de l'epoque de l'avoir fait fuir, on peut en vouloir au legislateur de laisser perdurer de tels montages fiscaux des dirigeants comme des entreprises elles mêmes, on peut en vouloir a nos dirigeants depuis belle lurettes de cette idolatrie des "fleurons" qui aggravent notre deficit commercial en etant importateur net et en payant l'impot ailleurs et donc appauvrissent de fait le pays.
Youpee, que de motifs de raleries pour mieux nous motiver a faire la revolution.
Vivement que ça se termine mal.
a écrit le 10/01/2019 à 23:44 :
Il n'y a que ceux qui ne paient pas un centimes d’impôt qui sont pour l'ISF ou faire payer les riches comme ils disent.
a écrit le 10/01/2019 à 19:28 :
Un français payant l'ISF et restant en France est juste un mouton qui aime se faire tondre ou n'ayant pas le choix car il gagne la majorité de son argent grâce à la France et aurait trop à perdre. Dans la plupart des pays au monde il n'y a pas d'ISF. Ceux qui sont contre ce type de démarche sont simplement des hypocrites car si ils payaient l'ISF ils feraient tout pour quitter le pays. l'ISF est un impôt sur de l'argent ou des biens ayant déjà été imposés c'est tout simplement illogique sauf pour ceux qui auraient gagné ces biens sans passer déjà par la case impôts.
a écrit le 10/01/2019 à 18:12 :
Si les autres pays sont des paradis fiscaux, c'est peut être que la France est un ENFER fiscal?

Ayons les mêmes pourcentage d'impôt et taxe dans l'ensemble de l'Europe. le problème sera réglé. Pardon, chez nous il faudra aussi baisser fortement la dépense. Dur dur!!!!
Réponse de le 10/01/2019 à 21:27 :
C'est partiellement vrai, mais vous oubliez que les petits pays avec peu de besoin font volontairement une politique de dumping fiscal.

Donc ça ne sert à rien de dire qu'il faut juste baisser les impôts.

L'Irlande et le Luxembourg , 2 autres grands paradis fiscaux, ont des dépenses militaires ridicules. Comme ils n'ont pas de grandes industries en propres, ils n'ont pas besoin d'investir dans la recherche aéronautique. Un budget réduit pour les affaires étrangères. ca n'explique pas tout, mais ça aide.

Pour les pays-bas, je ne m'avancerais pas autant : ils ont quand même une armée, une tradition de politique étrangère même si elle est discrète. Mais je pense qu'un petit pays à la base est avantagé.

Si on baisse les impôts, il faut être prêt à aller jusqu'au bout : voir ces pays baisser les leurs pour continuer à faire du dumping fiscal, baisser encore plus les nôtres, jusqu'à ce que le prix social à payer soit tellement élevé des deux cotés pour que ces pays accepte de signer la paix fiscale.

La paix (même la guerre fiscale) n'arrive à s'imposer que quand le prix de la guerre (même fiscale) devient trop élevé.
Réponse de le 11/01/2019 à 13:37 :
"chez nous il faudra aussi baisser fortement la dépense."
De toutes façons il faudra un jour le faire car la dépense publique ne peut pas éternellement dépasser de 10 points de PIB le niveau des prélèvements obligatoires. Et du côté de ceux-ci, on est déjà largement aux avant-postes mondiaux.
a écrit le 10/01/2019 à 18:09 :
A la FR !!! de s'adapter au monde et d'abord à ses voisins.

Je ferais de meme que lui,
et comme plusieurs centaines de milliers d'autres sont dans son cas.

Les Sièges Sociaux passent du bon coté de nos Frontières

La Bourse de Paris dépassée par tous les autres

ISF aboli partout sauf en FR : nouvel I.F.I.

Impots sur le Mort les plus lourds de toute l'europe

Prélèvements Obligatoires les plus lourds du monde 47.2%


Endettement de 102% du PIB/AN
( seuls les intérets sont honorés, 420 M/illiards d'Eur d'emprunts 2018 + 2019
pou .....!!!!r rembourser !! du Capital échu : Faillite )
Faites DONC des Enfants pour qu'ils remboursent.

58% De Dépenses/Publiques/PIB/An : championne du monde la Cigale FR
Pour du GASPILL
a écrit le 10/01/2019 à 17:00 :
Pouqoi rester fiscalement en France? Pour co-financier les degats causees par les GJ's? Prendre le fuit fiscal qu'en peut!
Réponse de le 11/01/2019 à 18:32 :
le racket fiscal existait bien avant les GJ
a écrit le 10/01/2019 à 16:49 :
hollande et sa clique de nuisibles a mis plein de gens dehors, puis s'etonne la bouche en coeur qu'ils soient partis!
et encore, ca c'est que la partie immergee de l'iceberg, les autres degats sur l'economie sont bcp moins visibles a l'oeil nu, mais l'etat de la france actuel ne vient pas de nulle part!
macron a herite du papa spirituel, et c'est pas un cadeau!...... il ne peut meme pas activer l'article 786 du code civil, c'est dommage; ca donne les gilets jaunes
Réponse de le 10/01/2019 à 18:41 :
Tout à fait d'accord. Il suffit de jeter un oeil sur Venezuela socialiste et de constater le résultat.C'est sans appel !
Le Venezuela était classe 4 sur l'indice mondial de liberté économique, il y a 60 ans. En dix ans de socialisme, le pays est détruit économiquement .
Génial....vite Mélenchon et compagnie....
a écrit le 10/01/2019 à 16:11 :
Comme nombre de personnes qui peuvent le faire: sportifs, showbiz, PDG, Grandes Fortunes, Politiciens, etc; et pour les autres, quand on n'a pas ce qu'on aime, il faut bien aimer ce qu'on a, et en France on a peu, forcément, après impôts.
a écrit le 10/01/2019 à 16:06 :
Voila ce qui arrive dans une fausse Europe...
-Pourquoi ouvrir une usine Renault en France quand je peux ouvrir une usine en Roumanie avec un impôt différent et une main d'œuvre deux fois moins cher ?
-Pourquoi payer mes impôts en France quand je peux détourner légalement mes impôts aux Pays Bas ?
-Pourquoi arrêter de donner de l'argent aux actionnaires au profit des salariés qui font vraiment tourner l'entreprise quand la loi ne m'oblige pas de partager également ?
Réponse de le 10/01/2019 à 16:53 :
oui ou pourquoi trouver des véhicules d'autres marques à fabriquer dans des usines Renault... ah bizarrement vous n'en parlez pas: et pourtant il y a bien 2-3 usines française qui ont maintenu un bon niveau d'activité grâce à ce genre d'affectation de véhicule, permettant ainsi de rester compétitives.
a écrit le 10/01/2019 à 15:52 :
Et il n'est pas revenu en France malgré la suppression de l'ISF ? A quoi ça sert alors de faire des cadeaux aux hyper-riches s'ils ne reviennent même pas ?
Réponse de le 10/01/2019 à 17:00 :
l'ISF a été remplacé par l'IFI qui ne prend pas en compte les mêmes actions mais qui est bien un impôt sur le patrimoine. les riches sont donc encore taxés, mais différemment.
Réponse de le 11/01/2019 à 10:32 :
La réponse à votre question est facile: à empêcher ceux qui restent de partir. Vous ne croyez pas sérieusement qu'avec des systèmes fiscaux qui changent en permanence, et qui sont sur la sellette tous les trois mois, les gros patrimoines vont revenir et croire en la parole de l'état?
a écrit le 10/01/2019 à 14:35 :
Les zêlées z'elites francaises prennent souvent le parti de l'étranger, fuite à baden baden, à londres, elles ont fait illusion avec les devaluations faisant payer par l'inflation leur manque total de compétitivité intellectuelle face aux allemands aux anglais et bientot aux espagnols.
Avec la même monnaie que l'allemagne on voit leurs resultats... Qu'ils imputeront aux charges trop lourdes alors qu'a l'evidence il s'agit de leur incapacité à créer des richesses qui est en cause, court termistes, le drapeau blanc et la fuite sont leurs mantras !
L'étrange défaite, ah ahahah, endless, priceless !
a écrit le 10/01/2019 à 14:27 :
Le franco-libano-brésilien ne paie pas ses impôts en France, car il ne vit pas en France. Où est le problème? Mais comme tout no-résident détenant des valeurs mobilières en France, il paie l'impôt sur la plus-value et les dividendes en France. Cela va sans dire? Quand il vient en mission en France, ses frais de mission sont payés par une société étrangère. Où est le problème? Il est mis à disposition de Renault par une société étrangère et facturé. Où est le problème? Tout cela n'est que gestion normale dans le cadre fiscal des traités internationaux signés par la France.
a écrit le 10/01/2019 à 14:12 :
Virtute , des milliers contre des millions... c'est donc une minorité.
Tu profites des infrastructures d'un pays , tu payes tes impots..
Ici on voit bien l’ecart entre les hautes sphères qui s'esquivent de tout impôt et celle des gens ordinaires qui eux payent normalement leurs impôts. Je suis a peu prés sur qu'il n'y a auccune controle aupres de ces gens la , car je doute que Mr ghosn passe 6 mois de l'année en hollande. et plus au delà de cela on voit que rien est fait contre les etats comme l'irlande , le luxembourg et la hollande dont le système repose sur le pillage de l’économie de ses voisins. Belle europe.
a écrit le 10/01/2019 à 14:10 :
Encore une preuve s'il en fallait que l'ISF l'impôt existant uniquement en France,est d'une grande stupidité et fait fuir les Français fortunés.Dans la vie il faut être pragmatique.On n'a jamais attrapé des mouches avec du vinaigre.On veut nous faire croire que les gens sont bien payés en Suisse parce qu'il y a le RIC. Que nenni, les salaires Suisses sont élevés parce que la Suisse attire tous les riches du monde y compris beaucoup de Français.
Réponse de le 10/01/2019 à 16:16 :
Le problème ce n'est pas l'ISF mais la vrai question est: Il y a t'il un marché juteux ?
L'ISF c'est une goutte d'eau quand on a des dizaines de millions d'euros.

En ce qui concerne la Suisse, elle est reconnu comme un paradis fiscal et l'UE n'a jamais réellement eu l'envie de s'attaquer aux problèmes d'évasions fiscales.
Le prix de la nourriture et des loyers sont élevés en Suisse, il ne faut pas l'oublier.
Seul les Français travaillant en Suisse et habitant a la frontière Française s'en sortent très bien.
a écrit le 10/01/2019 à 13:59 :
Le groupe Renault-Nissan a son siège social installé aux Pays-Bas depuis 2002. Ce pays pratiquant une fiscalité "douce" mais tous ces groupe expliquent avec beaucoup d'aplomb que ce n'est pas la raison de leur installation dans ce pays...mais seulement pour des questions de facilités. Le pire c'est la complicité de l'État Français actionnaire de plusieurs de ces grandes entreprises installées dans ce pays.
a écrit le 10/01/2019 à 13:56 :
Non résident fiscal...des milliers d'autres Français le sont également. C'est surtout un problème pour les jaloux, les envieux qui aimeraient bien l'être aussi pour échapper au fisc français.
a écrit le 10/01/2019 à 13:55 :
Carlos Goshn est le profil du dirigeant d'entreprise que je déteste. Ce qui me fait détester tous ces "grands patrons" serviteurs zélés des actionnaires, cost killer sans scrupules, imbus, arrogants.... Cependant, je ne cautionne pas les méthodes de la justice nippone. Vestiges d'un Japon conquérant, fourbe, cruel, nationaliste et inévitablement...revanchard.
a écrit le 10/01/2019 à 13:53 :
se domicilier aux P-B est légal, non? donc pourquoi tant de posts haineux à son encontre. A sa place et avec les rémunérations obtenues je me sauverais à l'étranger....sinon entretenir des assistés en France certes il faut de l'aide mais pas de l'assistanat. de plus à choisir à la place de Carlos j'eus préféré footeux comme mbappé ou griezman ou autres intello de la baballe à 12 millions/an pour qu'on me "foot" la paix et qu'on m'applaudisse tellement que jsuis bon.....et utile, si, si utile.
a écrit le 10/01/2019 à 13:28 :
Beaucoup de commentaires a charge! Je l'ai écrit hier ils vont détruire sa santé en ajoutant quelques substances dans son alimentation
Mais Carlos ne signera rien contre son gré
Réponse de le 11/01/2019 à 4:14 :
A Artich.
peut-etre qu'il ne signera rien ? En attendant sur lui pese une charge irrevocable. A savoir la non declaration au fisc. Ca suffit pour l'envoyer a l'ombre un bon moment.
On mange tres bien dans les prisons niponne.
a écrit le 10/01/2019 à 12:45 :
Affaire Carlos Ghosn : Le PDG de Renault ne paye plus d'impôts en France depuis 2012

donc sous la gouvernance du duo de choc Hollande Macron !

Ghosn ne doit pas être l'arbre pourrit qui cache la forêt de voyous ;
Ghosn ne devrait pas être le seul à connaître LA PRISON ;

il convient de publier la liste exhaustive de ces bandits de grand chemin

voila une belle démonstration du système de corruption qui règne dans les sphères mafieuses entre nos politocards et le CAC40 MEDEF
Réponse de le 10/01/2019 à 13:43 :
"donc sous la gouvernance du duo de choc Hollande Macron !" renseignez- vous avant de dire certaines choses ! Si c'est bien Hollande, avec pour ministre des finances P. Moscovici, qui a fait se "délocaliser" pas mal de riches contribuables, E. Macron n'était pas ministre en 201 puisqu'il a été nommé ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique en août 2014. Avant cela il été "seulement" secrétaire général adjoint de l'Élysée.
Réponse de le 10/01/2019 à 15:26 :
@cloclo le 10/01/2019 à 13:43 :

habiles précisions pertinentes que vous apportez cloclo

Macron était aux commandes (dans tous les sens du terme) de l'Elysée avec Hollande et ... Moscovici

personne n'est surprit de votre intégration de Moscovici dans les sphères de la corruption, et à Bruxelles il excelle en la matière ...

l'on comprends mieux pourquoi Moscouvici lutte contre le gouvernement italien, ce qui apparait comme des représailles contre le gouvernement Italien actuel fait une chasse aux corrompus et corrupteurs italoeuropéens
a écrit le 10/01/2019 à 12:28 :
le gouvernement néerlandais devrait tout faire pour défendre son contribuable et le gouvernement français le laisser pourrir en prison nipponne. "Ils sont nombreux ceux qui, en troquant la « patrie » d’hier contre un cosmopolitisme de deuxième classe, lâchent la proie pour l’ombre, la terre pour la chimère. » Jean Améry
a écrit le 10/01/2019 à 12:25 :
Si cela est vrai alors cette personne est honteuse, c'est scandaleux, il faut vite le virer de la direction de Renault.
Ce n'est pas normal que les personnes gagnant moins de 10 000 euros par mois paient des impôts, normalement les impôts doivent concerner seulement les ultras riches et les faire payer un maximum d'impôts car ils auront toujours assez d'argent pour vivre en France, en Europe.
Il faut créer une Europe avec le même SMIC, le même Revenu universel de 700 euros par mois et par personne cumulable jusqu'à 3000 euros pour éradiquer l'extrême pauvreté et encourager le travail et le pouvoir d'achat. La robotisation et l'intelligence artificielle arrive en force.
Il faut créer les mêmes barèmes d'impôts pour les citoyens et les mêmes barèmes d'impôts pour les entreprises.
Soit la France sort de l'UE et développe sa propre Économie, il n'y a pas 100 000 solutions.
Nous avons actuellement une fausse Union Européenne.
Il faut changer de système, c'est la fin d'un cycle.
Réponse de le 10/01/2019 à 19:10 :
Tant de niaiseries rassemblées ! Prix Nobel assuré pour il-faut-qu'on-il-n'y-a-qu'à.
a écrit le 10/01/2019 à 12:24 :
La tribune ne devrait pas faire des copier coller de Libération. Ghosn même s'il est résident fiscal Néerlandais paie des impôts sur la rémunération versée par Renault, montant qui est indiqué dans le rapport annuel de l'entreprise.
a écrit le 10/01/2019 à 12:13 :
Dans certains pays les déclarations d'impôts sont consultable par n'importe quel citoyen ou en tout cas disponible à la presse, pas en France ???
a écrit le 10/01/2019 à 11:59 :
L'optimisation fiscale. En France, c'est un must.
a écrit le 10/01/2019 à 11:58 :
"mais domicilié fiscalement aux Pays-Bas, un pays fiscalement plus souple que la France"

"L'Europe du dumping fiscal" https://actu.orange.fr/societe/videos/l-europe-du-dumping-fiscal-VID0000001GtTj.html
a écrit le 10/01/2019 à 11:53 :
Puisque M. GHOSN a choisi de ne plus payer ces impôts en France, je ne vois pas pourquoi l'ambassadeur de France continuerai à aller lui rendre visite toutes les semaines en prison.Qu'on le laisse se démerder avec la justice japonaise.

Et nul doute que l'on trouvera une personne capable de prendre sa place à la présidence de Renault.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :