Stellantis : les marques premium du groupe (Lancia, Alfa Romeo, DS) seront 100% électrique d'ici 2027

Le quatrième constructeur automobile mondial a annoncé basculer en 100% électrique les marques Lancia pour 2026 dans le monde et Alfa Romeo en 2027 sur ses principaux marchés. Quant aux modèles DS, le constructeur ne lancera plus que des véhicules électriques à partir de 2024. L'enveloppe de 30 milliards d'investissement prévue d'ici 2025 devrait permettre de transformer le modèle industriel basé jusqu'à alors sur la production de voiture thermique.

4 mn

Carlos Tavares, le patron de Stellantis, annonce vouloir atteindre un mix d'électrification de 70% de ses ventes d'ici 2025 en Europe, soit 10 points au-dessus de ce qui est attendu sur l'ensemble du marché
Carlos Tavares, le patron de Stellantis, annonce vouloir atteindre un mix d'électrification de 70% de ses ventes d'ici 2025 en Europe, soit 10 points au-dessus de ce qui est attendu sur l'ensemble du marché (Crédits : Regis Duvignau)

Le 8 juillet dernier, après la présentation de la stratégie d'électrification de Stellantis, les observateurs étaient sceptiques. Certes, le groupe, né de la fusion début 2021 de Peugeot-Citroën et Fiat-Chrysler, avait bien annoncé casser sa tirelire avec un plan d'investissement de 30 milliards d'euros d'ici 2025 pour électrifier sa gamme. Mais une donnée majeure manquait : l'agenda précis de cette transformation industrielle massive qui impactera toutes les marques du groupe. Seules les échéances autour d'Opel (à horizon 2028), Fiat en 2030 et Abarth (dès 2024) avaient été été communiquées. Dès la fin du mois de juin, le géant Volkswagen annonçait, lui, la fin de la commercialisation de l'ensemble de ces véhicules thermiques sur le marché européen entre 2033 et 2035, en accord avec la nouvelle réglementation européenne.

11 véhicules de la gamme en plus seront 100% électriques

Lors d'une communication financière ce mardi 3 août - dans laquelle le groupe affiche une marge opérationnelle record de 11,4% et un bénéfice net au premier semestre 2021 de 5,9 milliards d'euros -, l'entreprise franco-italienne a levé un peu plus le voile sur son calendrier. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Stellantis compte bien accélérer. Les marques premium du groupe seront parmi les premières à prendre le virage 100% électrique, face à Jaguar qui prévoit la grande bascule en 2025 et Volvo en 2030.

Le groupe mise sur la mutation de ses marques premium, avec un calendrier ambitieux. Lancia deviendra ainsi 100% électrique en 2026 dans le monde et Alfa Romeo en 2027 sur ses principaux marchés (Europe, Amérique du Nord, Chine), a annoncé mardi la maison mère des marques italiennes. Quant à la troisième marque premium du groupe, DS, le constructeur ne lancera que des véhicules électriques à partir de 2024. Toutefois, ces marques ne représentent pas l'intégralité des volumes de ventes du groupe.

Lire aussi 3 mnStellantis affiche une marge record, à 11,4%, malgré la pénurie mondiale de puces

L'entreprise a annoncé ce mardi ajouter à sa gamme 11 véhicules 100% électriques au cours des 24 prochains mois soit un total de 22 véhicules à cette échéance. Selon les projections du groupe, Stellantis commercialisera 55 voitures électrifiées en Europe et aux Etats-Unis avant 2025. Lors de la présentation du plan stratégique, début juillet, le PDG du groupe Carlos Tavares annonçait vouloir ainsi atteindre un mix d'électrification de 70% de ses ventes d'ici 2025 en Europe, soit 10 points au-dessus de ce qui est attendu sur l'ensemble du marché. Il vise les 40% aux Etats-Unis où il va accélérer la transformation de ces gammes, récupérées dans l'escarcelle du rachat de FCA : Dodge et RAM.

Une nouvelle division afin de booster l'expertise logicielle

Pour cela, le groupe va devoir accélérer la mise en place d'un chaîne de valeur tournée vers l'électrification. Et la partie logicielle est un des segments clés. Carlos Tavares a annoncé ce mardi qu'une division software est en cours de déploiement au sein du groupe. L'expertise logicielle est une nouvelle donnée à prendre en compte pour les constructeurs automobiles, permettant d'optimiser la gestion des équipements et des batteries. C'est notamment le cœur de la révolution Tesla.

Il s'agit également, dans ce modèle industriel tourné vers le 100% électrique, de répondre à la demande de batteries. Lors de l'Assemblée générale des actionnaires de Stellantis, Carlos Tavares avait ainsi indiqué qu'après la gigafactory de Douvrin (Nord de la France) et de Kaiserslautern (Allemagne), deux autres sites, notamment en Amérique du Nord, devraient être construits. Ces deux sites, en cours de construction, auront une capacité de 50GWh, or, Stellantis table sur une demande de 130 GWh en 2025 et 250 GWh en 2030. La construction de sa troisième usine de batteries sera localisée en Italie.

Lire aussi 5 mnVoiture électrique : Stellantis casse sa tirelire pour rester dans une course qui s'accélère

Enfin, pour faciliter la transition, les quatorze marques du groupe pourront également piocher dans un catalogue commun mais restreint de bases technologiques pour développer leur modèles: quatre plateformes, trois modules de propulsion électrique incluant moteur, boîte de vitesses et convertisseur.

4 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 05/08/2021 à 10:24
Signaler
Pour une fois que ce sont les riches qui vont trinquer...

à écrit le 04/08/2021 à 22:44
Signaler
Comment fait Elon musk pour connaître l'avenir avant tout le monde ? Il a toujours une longueur d'avance ,les autres ne font que suivre . Sera t'il de même avec le loop les transports dans des tubes ?

à écrit le 04/08/2021 à 12:18
Signaler
Le VE décollera réellement lorsque Stellantus aura compris qu'il doit impérativement proposer a ses clients - éventuellement en association avec un autre constructeur - un reseau dense et entretenu de stations de recharge rapides, comme Tesla. Car da...

à écrit le 04/08/2021 à 11:07
Signaler
Voilà une marque que je vais boycotter : Peugeot .. les gueux en diesel et les autres en électriques …. Pour des protestants- les Peugeot - ca craint … l arrière grand père doit se retourner dans sa tombe !!

à écrit le 04/08/2021 à 11:03
Signaler
Voilà une marque que je vais boycotter : Peugeot .. les gueux en diesel et les autres en électriques …. Pour des protestants- les Peugeot - ca craint … l arrière grand père doit se retourner dans sa tombe !!

à écrit le 04/08/2021 à 9:39
Signaler
quel est l'interet d'avoir une grosse berline electrique qui a 200km d'autonomie pour rouler en ville? frimer?

le 04/08/2021 à 11:02
Signaler
Exactement et afficher son statut social travers bien français ….

le 04/08/2021 à 12:12
Signaler
Pouvoir facilement partir en WE avec la famille, par exemple... Et puis dans les grandes villes l'ideal n'est pas la citadine, fut-elle électrique, mais le velo ou les TC.

à écrit le 04/08/2021 à 8:58
Signaler
Mais TAVARES n'a rien fait pour le redressement de PEUGEOT il prospère sur les décisions de ses prédécesseurs

à écrit le 04/08/2021 à 5:11
Signaler
Le piege a gogos est lance. Quand le quota de voitures vendues sera atteint le tarif du KWh va exploser. Je garde mon V6.

le 05/08/2021 à 3:05
Signaler
Avant de parler du prix du kilowatt, il faudrait pouvoir recharger dans les copropriétés et là pas de réponse pour l'instant, la recharge est un privilège de riches en maison individuelle.

à écrit le 03/08/2021 à 20:41
Signaler
Tiens Tavares n'est plus pro diésel ? Comme on dit il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, d'autre disent aussi que le retournement de veste est tout un art.

à écrit le 03/08/2021 à 19:34
Signaler
Dodge, RAM des 4x4 de plus de 2 tonnes avec des moteurs V8 de plusieurs centaines de chevaux qui vont devoir intégrer 1 tonne de batteries, portant le tout à 3 tonnes ....? Dément !

à écrit le 03/08/2021 à 19:25
Signaler
Pour le prix le chauffeur privé devrait être livré de série...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.