Total et Shell lorgneraient Repsol

Total et Shell pourraient s'intéresser au groupe pétrolier hispano-argentin selon la presse espagnole. Le groupe Sacyr qui en détient 20% voudrait vendre cette participation. A la Bourse de Madrid, ces rumeurs font rebondir Sacyr.

1 mn

Le groupe pétrolier hispano-argentin susciterait des convoitises.

Selon le journal espagnol Expansion, les groupes pétroliers Total et l'anglo-néerlandais Royal Dutch Shell s'intéresseraient à leur homologue hispano-argentin Repsol YPF. Ils réfléchiraient chacun à racheter les 20,01% du capital détenus par le groupe espagnol de BTP Sacyr Vallehermoso.

Sacyr, connu en France pour avoir tenté en vain de prendre le contrôle d'Eiffage, est en quête d'argent frais après la chute du marché immobilier ibérique. Il a reconnu le 12 septembre avoir envisagé de vendre cette participation. Hier, Sacyr a perdu plus de 7% à la Bourse de Madrid, mais aujourd'hui, cette rumeur de cession de sa participation fait grimper le titre de 3,33%.

Outre ces 20% , Total et Shell pourraient lorgner les 12,7% de Repsol détenus par la grande caisse d'épargne La Caixa. Dans ce cas, lacheteur dépasserait le seuil des 30% du acpital et serait obligé, en vertu de la loi bourisère hispanique, de lancer une OPA, offre publique d'achat, sur la totalité du groupe qui vaut 25 milliards d'euros en Bourse.

Cette perspective pourrait permettre la sortie d'autres grands actionnaires de Repsol comme la banque britannique Barclays, l'assureur français Axa ou son homologue espagnol Mutua Madrilena. Total n'a pas voulu commenter ce jeudi les "rumeurs de marché".

Par ailleurs, la grande compagnie pétrolière publique mexicaine Petroleos Mexicanos (Pemex) a annoncé ce jeudi qu'elle va amortir par anticipation ses obligations convertibles de Repsol YPF émises en 2003 pour un montant de 1,307 milliard de dollars, tout en restant dans le capital dont elle détient 4,81%.

Pemex avait annoncé lundi une baisse de 9,2% de sa production entre janvier et août 2008, à 2,834 millions de barils/jour (mbj) en moyenne ainsi qu'un recul de 16% de ses exportations à 1,439 mbj mais un bond de ses recettes à l'exportation de 54,1% à 34,831 milliards de dollars soit 24 milliards d'euros grâce à la flambée des cours.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.