Une énergie très politique pour sauver Photowatt

 |   |  470  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président de la République et plusieurs ministres se rendent demain à Bourgoin-Jallieu pour annoncer la reprise du fabricant de panneaux solaires, probablement par EDF EnR.

C?est demain que les salariés de l'unique fabricant français de modules photovoltaïques, Photowatt, devraient connaître leur repreneur. Placée en redressement judiciaire depuis le 8 novembre, l?entreprise recevra en effet la visite de Nicolas Sarkozy à Bourgoin-Jallieu (Isère). Accompagné de trois ministres, NKM (Ecologie), Xavier Bertrand (Travail et Emploi) et Eric Besson (Industrie et Energie), mais aussi du commissaire général à l?investissement, René Ricol, le président pourrait annoncer à cette occasion la reprise de l?entreprise par EDF EnR, la filiale de EDF dédiée aux énergies renouvelables. Proche de Nicolas Sarkozy, comme Bernard Arnault qui a piloté récemment la reprise de Lejaby par l'un de ses sous-traitants, le PDG de EDF Henri Proglio a en effet confirmé avoir déposé une offre qui permettrait de conserver 345 des 430 salariés, et de reclasser les 85 autres au sein du groupe. EDF aurait mis une condition à son offre : reprendre 100 % de PV Alliance, une structure de recherche et développement dans les technologies photovoltaïques dont le CEA possède 20 %, Photowatt et EDF se partageant à parts égales les 80 % restants. Et obtenir au passage une licence d'exclusivité mondiale sur la technologie hétérojonction, qui devrait remplacer la technologie actuelle dans les années à venir et porter le rendement des cellules à plus de 20 %.

Un peu de solaire dans l'unanimité nucléaire

« La blague serait qu?on nous propose des postes dans le nucléaire », ironise sur le réseau social Twitter un des membres du collectif Superwatt. Créé au lendemain de la mise en redressement par d?anciens salariés, ce collectif s?est donné pour mission de « sauver la filière photovoltaïque française », dont il est l?unique acteur intégré verticalement, depuis la cellule jusqu?aux systèmes. Comme les salariés de la raffinerie Petroplus qui avaient promis d?être « un caillou dans la chaussure des candidats pendant toute la campagne », ils ont décidé de faire de leur cas « un dossier politique ». En voyant Nicolas Sarkozy voler au secours d?une entreprise du photovoltaïque entre deux séquences à la gloire de la politique nucléaire française (à l'occasion du rapport publié par la Cour des Comptes le 31 janvier dernier et de celui remis par le Conseil d?analyse stratégique à Eric Besson ce lundi 13 février), on jurerait qu'ils y sont parvenus.

Trois offres ont été déposées

Outre EDF, deux autres repreneurs se sont manifestés : le fabricant de fours industriels grenoblois ECM associé au fonds Abcia-Phoenix, qui reprendrait 382 salariés, et la PME d?assemblage de panneaux solaire implantée à Lyon Solarezo, alliée au fabricant de cellules photovoltaïques de Mayenne MPO (222 personnes). Le tribunal doit en principe trancher le 21 février, mais gageons que les salariés en sauront plus dès demain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2012 à 6:32 :
Vous vous demandez peut etre comment une entreprise sur un secteur porteur comme le solaire peu faire faillite ? La reponse est dans leur politique d'embauche: ils n'ont jamais su embaucher les bon profils, les bonnes personnes, privilegiant le nom de l'ecole d'ingenieur de leur nouvelles recrues au lieu de privilegier leur reelles competences en R&D et inovation. Resultat, ils se retrouvent a faire des produits qui ont 10 ans de retard sans faire de recherche sur les nouvelles technologies adoptes par leurs concurents americain. Bref, un mal typiquement francais a faire uniquement confiance aux ingenieurs de plus moins grande ecoles tous formes avec le meme profil et la meme mentalite et sans se baser sur de serieuses collaborations avec les meilleurs chercheurs academiques. Bref, j'annonce leur mort depuis plus de 10 ans, je suis surpris que ca ai pris aussi longtemps.
a écrit le 14/02/2012 à 17:25 :
Marrant le résultat de la suppression de niches fiscales sur un créneau qui n'est pas pris à la bonne par nos politiques le nucléaire étant la panacée.
a écrit le 14/02/2012 à 12:59 :
Je ne comprends pas comment une entreprise comme PhotoWatt, sur un marché porteur et dynamique en europe, peut être en faillite. Mais c'est vrai que la France est très en retard sur les énergies propres...comme sur le reste d'ailleurs.
Il y a des choses qui m'échappe en France...
Réponse de le 14/02/2012 à 15:11 :
c'est simple les chinois vendent les mêmes produits bcp moins cher.
Réponse de le 14/02/2012 à 15:53 :
En plus souvent les français vendent mal, les documents techniques sont manquants contrairement aux sites allemands par exemple et sur les sites internet c'est comme la pub, beaucoup de bla bla mais pas d'informations importantes. En plus lors de demandes de renseignements il n'y a pas beaucoup de réponses sérieuses. Tout cela décourage les acheteurs, je sais de quoi je parle j'y suis confronté tout le temps ! Les français attendent souvent un chèque important sans faire trop d'efforts. Il y a beaucoup de gens à changer dans les entreprises. C'est un peu la même chose à la télévision, rares sont les émissions sérieuses où les intervenants s'écoutent, approfondissent les sujets etc, idem à l'asemblée. Bref, il faut s'inspirer plus des pays nordiques par exemple où c'est souvent plus sérieux.
a écrit le 14/02/2012 à 10:36 :
Eh bien oui une stratégie ! peu importe ! ce que fait Mr Sarkozy ou fera sera de toute manière critqué sans relâche. Mr Hollande a les faveurs des médias, auparavant c'était DSK qui avait les faveurs de ceux-ci. Un candidat de subsistution ! ce sont les médias qui mènent le bal et porteront au firmament le futur sauveur de la france. Aura t-il l'envergure pour mener le programme ambitieux et illusoire . On est en droit de se poser la question, le vaste programme de la gauche fait rêver, hélas, ne tombons pas dans le piège de la grèce qui a voulu enchanter les grecs ! On ne peut pas faire avec ce que l'on a pas ou plus :
Réponse de le 14/02/2012 à 12:25 :
Le secteur énergie renouvelable a été démoli par sarko (comme l'économie française). La Grèce a été coulée par la droite et de manière dissimulée. La civilisation libérale doit disparaitre !
Réponse de le 14/02/2012 à 12:58 :
@bolivar :c'est votre apprècation personnelle ! La gréce (comme vous voulez c'est à cause de la droite) Que vous le vouliez ou non ce qui est visible actuellement c'est la grèce (à gauche) l'espagne (à gauche) le portugal (à gauche) tous ont des problèmes. Mais j'oubliais tout ceci est à cause de la droite. Je comprends il est difficile d'admettre les erreurs, c'est mieux de les imputer aux autres
Réponse de le 14/02/2012 à 16:08 :
En réalité c'est le système gauche-droite permanent depuis plus de 50 ans qui se neutralise à tous les échelons y compris régionaux mais également se soutient à garder les postes, à couvrir les affaires et à conserver de bons salaires qu'ils ne veulent pas réduire qui est en grande partie responsable de cette gabegie et les français qui votent toujours pour celle ou celui qui promet le plus surtout si c'est impossible et délirant. Une solution c'est déjà parmi les 4 candidats probables de voter le moins pire et qui a des équipes nouvelles comme Bayrou qui est le plus objectif et réaliste et ne s'est pas trompé dans ses analyses. Mais les corporatismes de droite et gauche vont tout faire pour garder le pouvoir comme en Grèce depuis plus de 50 ans avec les Karamenlis à droite et les Papandreou à gauche et au final le même résultat qui nous attend car la dette augmente et les données ne s'améliorent pas, le président actuel cherchant non pas à régler les choses mais à conserver le pouvoir de son parti et de ses représentants qui passent leur temps à s'insulter à l'assemblée etc alors qu'on les paye très cher à bosser et non pas à autre chose...
a écrit le 14/02/2012 à 7:56 :
Ca y est le revoilà Sarkozy, encore des annonces en vue avec des "franchements" "il est évident"... et tout ces termes que je ne supporte plus. Quand on lance une industrie 100% subventionné pas la peine de rêver, et du coup un petit tour de passe passe et voilà EFD qui va récupérer ce business, le couler et tout ça avec nos impôts (ils nous font me coup depuis les années 70). Sarkozy ne sert à rien dans tout ça, quand on voit Renault au Maroc il y a vraiment de quoi se marrer (ce n'est d'ailleurs pas drôle)
a écrit le 14/02/2012 à 5:29 :
hausse des factures edf pour bientot.a force de ramasser des canards boiteux avant les élections,va falloir passer a la caisse.pour en savoir plus sur proglio lisez l'excellent "republique des mallettes" de pierre péan
a écrit le 13/02/2012 à 18:05 :
Bernard Arnault & Henri Proglio dans le rôle :
"Il faut sauver le soldat Sarkozy"
Bien triste tout ça pour l?industrie française...
a écrit le 13/02/2012 à 17:53 :
A quoi cela sert il d'organiser le sauvetage de photowatt alors que M. le President sarkozy a detruit le marche photovoltaique ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :